Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 49 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 

Sujets déjà disponibles ð Introduction Apostasie Oecumenique Apostasie seductrice Benny Hinn biographie d'un prêtre Babylone la Grande Caritas in veritate Conformer ou Réformer Culte marial Dernière génération Divisions Alliances Etranges silences Evangile de Benoît XVI Fatima Fils d'imam Illusion de l'Unité Jesabel se farde encore Juste de denoncer? Mère Teresa Miracle prophétique Mormons Oecumenisme oeuvre satanique Origines catholicisme Offensive-Angleterre Papauté Papauté-Angleterre Protestation-Témoignage Rick Warren Sédécias Succession apostolique ? Toronto Toussaint Vatican cite serpent

APOSTASIE SEDUCTRICE

Par Francis PACHECO, frère ancien de l’Eglise Chrétienne Evangélique de Monteux 

« Jéroboam, fils de Nebath, qui a fait pécher Israël »

1Rois 12: 26/33 

bullet « 26 Jéroboam dit en son cœur: ‘Le royaume pourrait bien maintenant retourner à la maison de David. 27 Si ce peuple monte à Jérusalem pour faire des sacrifices dans la maison de l’Eternel, le cœur de ce peuple retournera à son seigneur, à Roboam, roi de Juda, et ils me tueront et retourneront à Roboam, roi de Juda’. 28 Après s’être consulté, le roi fit deux veaux d’or, et il dit au peuple: ‘Assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem; Israël ! voici ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte’. 29 Il plaça l’un de ces veaux à Béthel, et il mit l’autre à Dan. 30 Ce fut là une occasion de péché. Le peuple alla devant l’un des veaux jusqu’à Dan. 31 Jéroboam fit une maison de hauts lieux, et il créa des sacrificateurs pris parmi tout le peuple et n’appartenant point aux fils de Lévi. 32 Il établit une fête au huitième mois, le quinzième jour du mois, comme la fête qui se célébrait en Juda, et il offrit des sacrifices sur l’autel. Voici ce qu’il fit à Béthel afin que l’on sacrifiât aux veaux qu’il avait faits. Il plaça à Béthel les prêtres des hauts lieux qu’il avait élevés. 33 Et il monta sur l’autel qu’il avait fait à Béthel, le quinzième jour du huitième mois, mois qu’il avait choisi de son gré. Il fit une fête pour les enfants d’Israël, et il monta sur l’autel pour brûler des parfums ».

L’Histoire nous apprend que les hommes n’apprennent rien de l’Histoire. Ce qui a été sera encore. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. L’APOSTASIE, « action de s’éloigner de la base, et de partir dans l’hérésie », n’est pas un fait nouveau, déjà l’ancien Israël l’avait vécu… Le diable utilise toujours les mêmes recettes… Que ce soit un avertissement pour tous ceux qui liront cette méditation.

Rappel du contexte 

A la mort du roi Salomon le royaume est déchiré selon ce que Dieu lui avait dit:

·       « Et l’Eternel dit à Salomon: Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon alliance et mes lois que je t’avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur » (1Rois 11: 11).

En effet Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l'Eternel en aimant des femmes étrangères qui  incinèrent son cœur vers d'autres dieux ,et son cœur ne fut plus entier à l'Eternel (1Rois 11: 1/4)

bullet « Alors Salomon bâtit sur la montagne qui est en face de Jérusalem un haut lieu pour Kemosch, l’abomination de Moab, et pour Moloch, l’abomination des fils d’Ammon. Et il fit ainsi pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient des parfums et des sacrifices à leurs dieux. L’Eternel fut irrité contre Salomon, parce qu’il avait détourné son cœur de l’Eternel, le Dieu d’Israël, qui lui était apparu deux fois. Il lui avait à cet égard défendu d’aller après d’autres dieux; mais Salomon n’observa point les ordres de l’Eternel » (1Rois 11: 7/10).

Çà en est finis de la stabilité de la maison de David et c'est de la main de Roboam, le fils de Salomon, que le royaume sera arraché.

bullet « Seulement, je ne le ferai point pendant ta vie, à cause de David, ton père. C’est de la main de ton fils que je l’arracherai. Je n’arracherai cependant pas tout le royaume; je laisserai une tribu à ton fils, à cause de David, mon serviteur, et à cause de Jérusalem, que j’ai choisie » (1Rois 11: 12/13).

La division du royaume est un fait accompli, il ne reste à la maison de David que les tribus de Juda et de Benjamin tandis que Jéroboam se voit établir roi sur le royaume du nord, les dix tribus d’Israël  (1Rois 12: 20).

IDOLATRIE DE JEROBOAM

Le règne de Jéroboam le premier roi du nouveau royaume d’Israël aurait dut commencer sous des auspices favorables sellons ce que le prophète Achija lui avait dit de la part de l’Éternel.

bullet  « Je te prendrai, et tu régneras sur tout ce que ton âme désirera, tu seras roi d’Israël. Si tu obéis à tout ce que Je t’ordonnerai, si tu marches dans mes voies et si tu fais ce qui est droit à mes yeux, en observant mes lois et mes commandements, comme l’a fait David, mon serviteur, Je serai avec toi, Je te bâtirai une maison stable, comme J’en ai bâti une à David, et Je te donnerai Israël » (1Rois 11: 29/38).

Il était assuré de «régner sur tout ce que son âme désirait» et « avoir une maison stable », il n’avait qu’à obéir et laisser agir Dieu en sa faveur, et il savait pourquoi l'Eternel avait arraché le royaume de la main de Salomon.

·       « Et cela, parce qu’ils m’ont abandonné, et se sont prosternés devant Astarté, divinité des Sidoniens, devant Kemosch, dieu de Moab, et devant Milcom, dieu des fils d’Ammon, et parce qu’ils n’ont point marché dans mes voies pour faire ce qui est droit à mes yeux et pour observer mes lois et mes ordonnances, comme l’a fait David, père de Salomon » (1Rois 11: 33).

Mais lui n'en tiens pas compte et ne s’appuie pas sur la Parole qui lui a été dite de la part de l'éternel et la chute du nouveau roi, Jéroboam, n’a pas tardé.  Jugeant d’après la sagesse humaine et oubliant la crainte de l’Éternel.

·       « Jéroboam dit en son cœur: Le royaume pourrait bien maintenant retourner à la maison de David » (1Rois 12: 26).

Comme il n’a pas placé sa confiance en Dieu, il s’appuie sur ses propres raisonnements et sur ses propres craintes, il savait que c’est à Jérusalem que les fils d’Israël devaient aller se présenter devant l’Éternel, pour offrir leurs sacrifices et présenter leurs offrandes. 

Une fois admise la possibilité que le royaume pourrait retourner à la maison de David, Jéroboam pousse plus loin son raisonnement, et il dit en son cœur:

·       « Si ce peuple monte à Jérusalem pour faire des sacrifices dans la maison de l’Eternel, le cœur de ce peuple retournera à son seigneur, à Roboam, roi de Juda, et ils me tueront et retourneront à Roboam, roi de Juda » (1Rois 12: 27).

Il se souvient de sa fuite en Égypte alors que Salomon cherchait à le faire mourir et il craint pour sa vie au mépris de ce que l'Eternel lui avait dit:

·       « Je te prendrai, et tu régneras sur tout ce que ton âme désirera, tu seras roi d’Israël » (1Rois 11: 37).

Sa décision est prise, il doit maintenir le peuple loin de Jérusalem, il faut à Israël une religion nouvelle. De cette incrédulité à la promesse de Dieu, sort l’établissement par Jéroboam d’un culte idolâtre, différent de celui que Dieu avait institué à Jérusalem.

Jéroboam croit avoir trouvé la bonne solution, il n’adopte pas les faux dieux des nations environnantes, il veut établir une nouvelle religion pour Israël. Ne connaissant pas de cœur le Dieu qui lui avait parlé, il prend conseil en lui-même et fait deux veaux d’or.

 Jéroboam a passé une quinzaine d’années en Égypte lorsqu’il avait dû fuir loin de Salomon qui cherchait à le faire mourir (1Rois 11: 40), et a été influencé par la culture égyptienne dont le taureau était la principale divinité. Osiris, le dieu favori des Égyptiens, était mystiquement représenté d'ordinaire sous la forme d'un jeune taureau ou d'un veau. C'est à lui que les Israélites avaient emprunté leur veau d'or.

·       « Et le roi, ayant pris conseil, fit deux veaux d’or et dit au peuple: C’est trop pour vous de monter à Jérusalem. Voici tes dieux, ô Israël,  qui t’ont fait monter hors du pays d’Égypte ! » (1Rois 12: 28).

Il remet au goût du jour l’idolâtrie pratiquée par Aaron au pied du Sinaï, et qui avait attiré sur le   peuple juif le jugement de Dieu. Seulement il va plus loin que l’Israël du désert qui croyait rendre un culte à Dieu, et qui disait :

·       « C’est ici ton dieu » (Exode. 32: 4/5). Il leur disait:

·       «Voici tes dieux, ô Israël,  qui t’ont fait monter hors du pays d’Égypte!»,

… et laissait  l’Éternel entièrement de côté. Il aurait dû se souvenir du commandement que Dieu avait donné à son peuple:

·       « Tu ne te feras point d’image taillée … Tu ne t’inclineras point devant elles, et tu ne les serviras point » (Exode 20: 4/5)…

… et aussi se rappeler le châtiment que Dieu infligea aux adorateurs du veau d’or (Exode 32).

Et il place un veau à Béthel, sur la limite de Juda, l’autre à Dan, frontière nord du territoire.

·       « Et il en mit un à Béthel, et plaça l’autre à Dan » (1Rois 2: 29).

Dan était un lieu prédestiné, un lieu d’idolâtrie. A l’époque des juges, un homme de la tribu d’Ephraïm, nommé Mica, avait fait une idole avec de l’argent qu’il avait pris de sa mère, et des hommes de la tribu de Dan la lui prirent et allèrent s’établir au nord, dans la ville à laquelle ils donnèrent le nom de leur tribu  (Juges 17).

Le prophète Amos, qui vivait 200 ans après Jéroboam, prononce un terrible châtiment contre les adorateurs de cette idole:

·       « Ils jurent par le péché de Samarie, et ils disent: ‘Vive ton Dieu, Dan ! Vive la voie de Beer-Schéba !’. Mais ils tomberont, et ne se relèveront plus »  Amos 8:14.

Mais pire était la profanation de Béthel appelé « la maison de Dieu » et consacré autrefois par la présence de l’Éternel. (Genèse 28).

Amos prophétisa aussi contre l’idolâtrie commise à Béthel ; 

·       « Le jour où je punirai Israël pour ses transgressions, Je frapperai sur les autels de Béthel; les cornes de l’autel seront brisées, et tomberont à terre »  (Amos 3: 14).

De même un homme de Dieu prophétisa contre l'autel à Béthel:

·       « Il cria contre l’autel, par la parole de l’Eternel, et il dit: Autel ! autel ! ainsi parle l’Eternel: ‘voici, il naîtra un fils à la maison de David; son nom sera Josias; il immolera sur toi les prêtres des hauts lieux qui brûlent sur toi des parfums, et l’on brûlera sur toi des ossements d’hommes !’ » (1Rois 13: 2).

Trois siècles plus tard Josias devint roi de Juda et tout ce qui a été prononcé ici s’est accompli à la lettre (2Rois 23: 15/20).

Le péché de Jéroboam attira de terribles calamités sur le peuple qui avait voulu l’avoir pour roi.

Jéroboam aurais dut avoir une maison stable, mais a cause de son incrédulité dix-neuf rois, de neuf dynasties différentes, séparées deux fois par des périodes d'anarchie, se succédèrent dans le royaume des dix tribus.

Le malheur de ce peuple fut qu'au schisme politique voulu de Dieu vint s'ajouter le schisme religieux, par l'idolâtrie qu'introduisit dès le commencement Jéroboam. Il devint une cause de péché, une pierre d'achoppement qui persista pendant des siècles ; aussi Jéroboam devint-il le type du roi apostat, comme David le type du roi fidèle (1Rois 15: 26/3 ; 16: 2; 22: 53, etc.).

Il entraîna Israël et le fit pécher, le détournant du vrai Dieu et en lui faisant adorer des idoles.

·       « Et ce fut une occasion de péché; car le peuple alla même, devant l’un  des veaux, jusqu’à Dan » (1Rois 12: 30).

Jéroboam méprisait l’Éternel mais, dans sa pensée, il agissait habilement en mettant deux idoles semblables aux deux extrémités du pays. Il fallait répondre aux besoins religieux de tout le peuple, de manière à leur donner le moins de peine possible. Ceux qui étaient près de Dan iraient à Dan, et les autres à Béthel.

Même si Israël a maintenant son lieu de culte, et son nouveau dieu, il lui manque encore l’autorité religieuse, le sacerdoce: les sacrificateurs et les serviteurs attachés à ce culte. En Israël, la seule famille possédant le pouvoir sacerdotal était les fils de Lévi de la famille d'Aaron, frère de Moïse. Et seule cette famille pouvait offrir des sacrifices.

Il organise son culte sur le modèle du culte prescrit par la loi de Moïse. «La maison des hauts lieux» remplace le temple. Aux nouveaux dieux qu’il avait faits, il fallait des sacrificateurs et les sacrificateurs d’entre les fils de Lévi, sont remplacés par «des  sacrificateurs pris de tout le peuple».

Cette innovation, non moins grave que les précédentes, enlevait aux sacrificateurs, descendants de Lévi, les fonctions du culte que leur avait conférées Moïse (Nombres 16 : 1/50).

·       « Il fit aussi des maisons dans les hauts lieux; et il établit des sacrificateurs pris de tout le peuple et qui n’étaient pas des enfants  de Lévi » (1Rois 12: 31).

Les sacrificateurs et les Lévites étaient fidèles, ils ne voulurent pas servir ces idoles, et Jéroboam les repoussa.  Alors ils abandonnèrent les villes et les possessions qu’ils avaient dans son royaume, et vinrent en Juda et à Jérusalem, et fortifièrent ainsi le royaume de Roboam (2Chroniques 11: 13-17).

·       « Et Jéroboam fit une fête au huitième mois, le quinzième jour du mois, comme la fête qu’on célébrait en Juda » (1Rois 12: 32).

Comme Israël avait sa fête des tabernacles, Jéroboam établit aussi une fête le même jour, mais un mois plus tard pour achever de détourner le peuple du culte de l’Éternel, il établit une fête solennelle le huitième mois, le quinzième jour du mois, à l’instar de la fête des tabernacles.

Tout cela était imaginé par le cœur d’un homme qui ne craignait pas le vrai Dieu, comme une contrefaçon du culte dû à l’Éternel, et dans le but de tenir les âmes éloignées de Jérusalem. Tout en conservant les apparences extérieures de la légalité, il la violait, de manière à rendre la séparation des deux peuples aussi complète que possible.

Correspondant à l’autel d’airain, il dresse un autel à Béthel, le place devant l’idole, et au lieu de l’holocauste y fait fumer l’encens .Il avait «imaginé cela dans son propre cœur !»  

·       « … et il offrit des sacrifices sur  l’autel. Il fit ainsi à Béthel, sacrifiant aux veaux qu’il avait faits; et il établit à Béthel les sacrificateurs des hauts lieux qu’il avait  faits » « 1Rois 12: 32).

·       « Et le quinzième jour du huitième mois, du mois qu’il avait imaginé de  lui-même, il offrit des sacrifices sur l’autel qu’il avait fait à Béthel, et il fit une fête pour les enfants d’Israël, et monta sur l’autel pour  offrir le parfum » (1Rois 12: 33).

Jéroboam sacrifiait lui-même, alors que les sacrificateurs avaient seuls le droit de le faire. 

Ainsi, malgré ses formes extérieures trompeuses, cette religion était l’abandon complet du culte de l’Éternel, un instrument politique entre les mains de Jéroboam. Bercées de fausses apparences, les âmes étaient retenues loin du vrai Dieu, et le roi Roboam de la lignée de David deviendrait un étranger pour le peuple.

Le péché d’Israël était une règle établie :

·       « Jéroboam, fils de Nebath, a fait pécher Israël » (2Rois 3: 3, 2Rois 13: 2) etc...

… est devenue la triste désignation de son premier roi.

INSTAURATION D’UNE NOUVELLE RELIGION

Il est intéressant de noter que Jéroboam ne s'est pas contenté de fabriquer des idoles pour détourner le peuple de Jérusalem qui pourrait bien maintenant retourner à la maison de David (1Rois 12: 26).

La coutume des pèlerinages à Jérusalem, à l'occasion des grandes fêtes religieuses, pouvait facilement rapprocher son peuple de celui de Juda en ayant à cœur de chercher L'Eternel à Jérusalem.

bullet « Ceux de toutes les tribus d’Israël qui avaient à cœur de chercher l’Eternel, le Dieu d’Israël, suivirent les Lévites à Jérusalem pour sacrifier à l’Eternel, le Dieu de leurs pères. Ils donnèrent ainsi de la force au royaume de Juda, et affermirent Roboam, fils de Salomon » (2Chroniques 11: 16-17).

Il lui fallait un moyen de dominer sur le peuple et il utilisa la séduction qui est l'arme favorite de l'adversaire, qui imite tout ce qui est divin en se déguisant lui-même en ange de lumière pour mieux séduire les hommes.

·       « Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière » (2Corinthiens 11: 13).

Comment le peuple a-t-il pu se laisser séduire aussi facilement ?

bullet « Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise: C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et Il ne tente lui-même personne. Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise » (Jacques 1: 13-14).

La convoitise de nos jours est souvent amorcé par des désirs charnels, la convoitise des yeux, des besoins crée artificiellement par notre entourage ou notre société de consommation, appas du gain, publicité, désir de posséder, de paraître  etc...

·       « … car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde » (1Jean 2: 16). 

Mais elle peut aussi être amorcée par des besoins légitimes, comme les fils d’Israël dans le désert qui avaient besoin de manger et de boire.

·       « Le ramassis de gens qui se trouvaient au milieu d’Israël fut saisi de convoitise; et même les enfants d’Israël recommencèrent à pleurer et dirent: ‘Qui nous donnera de la viande à manger ?’ » (Nombres 11: 4).

Et l'Adversaire qui n'est là que pour tuer et détruire en profite pour nous séduire à travers différentes convoitises.

·       « Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort » (Jacques 1: 13/15).

Et ainsi, connaissant les besoins du peuple, Jéroboam a pu les tromper en  utilisant diverses formes de séduction pour les tenir éloigné de Jérusalem en instaurant une nouvelle religion qui n’était qu'une pâle contrefaçon du culte établi par Dieu.

·       « Et ce fut une occasion de péché... » (1Rois 12: 30).

La séduction par les traditions

·       « Si ce peuple monte à Jérusalem … » (1Rois 12: 27).

Le peuple avait l’habitude de monter à Jérusalem pour offrir des sacrifices a l'Eternel selon ce qui avais été dit à Salomon.

·       « J’exauce ta prière, et Je choisis ce lieu comme la maison où l’on devra m’offrir des sacrifices » (2Chroniques 7: 12).

Jéroboam qui craint de voir « ce peuple retourner à son seigneur, à Roboam », joue sur les sentiments et leur dit :

·       «  C’est trop pour vous de monter à Jérusalem » (1Rois 12: 28).

Et sous prétexte de leur faciliter les choses instaure de nouveaux lieux pour sacrifier.

·       « Et il en mit un (veau) à Béthel, et plaça l’autre à Dan » (1Rois 12: 29).

Et le peuple abandonnera les commandements de Dieu au profit d'une nouvelle tradition, ils iront a Béthel et a Dan pour offrir des sacrifices

·       «  Et ce fut une occasion de péché; car le peuple alla même, devant l’un  des veaux, jusqu’à Dan » (1Rois 12: 30).

En fin politicien Jéroboam a trouvé des symboles forts que le peuple attendait. Et cette confusion des lieux de cultes fait encore échos plus tard entre juifs et Samaritains. Lorsqu’une femme Samaritaine s’adresse à Jésus qui passait par la Samarie.

·       « Vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem, mais nos pères ont toujours adoré sur cette montagne (Jean 4: 19/20)

Un entretien qui se situe à proximité d’un des lieux de culte érigé par Jéroboam... et cela 1000 ans plus tard !... c’est cela la voie de Jéroboam, la voie de l’idolâtrie qui crée la division et la confusion.

Jésus dira a cette femme samaritaine ;

bullet « Femme, lui dit Jésus, crois-Moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, L’adorent en esprit et en vérité » (Jean 4: 21/24).

Jésus dira aux religieux de son époque des paroles qui sont toujours d'actualité.

·       « Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. (Marc 7: 8).

Et combien cette réalité reste actuelle dans les rapports de conflits entre hommes et religions, ou la confusion est maintenue par diverses doctrines et traditions d’hommes ?

Nous le voyons à travers des abominations comme le culte des morts, pour répondre au besoin de gens qui souffrent. Des aberrations comme Noël ou on fête « l'adversaire... ou, l’anniversaire » du « petit jésus » et on en profite pour en faire une bonne affaire commerciale. 

A travers les conflits inter-religions pour s'approprier des lieux « saints » pour pouvoir « adorer » au prix de milliers de morts.  

Le célibat des prêtres qui a conduit à des abominations sur des enfants. 

Les restrictions alimentaires qui sont imposés au nom d'une doctrine de démon. 

Les baptêmes d'enfants qui font croire à un billet d'entrée pour l’Église de Christ et pour éternité, etc...

·       « Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière » (1Timothée 4).

Non ! Le Jésus que nous connaissons est vivant et il règne. Il n'est pas un « petit Jésus » dans une crèche, Jésus est Seigneur et Dieu ! Dieu L'a fait Seigneur sur toutes choses et L'a fait Tête de l’Église, Il possède les clés de la mort et de l'enfer et Il est assis sur le trône et jugera toute l'humanité, et Dieu a mis toute puissance entre Ses mains.

Il est ce puissant Seigneur Jésus !

Le même qui a chassé les vendeurs du temple qui était devenu « une affaire commerciale » en leur disant ;

·       « Il est écrit: Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs » (Matthieu 21: 13).

 Le même qui a dit :

·       « crois-Moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père »

Le même qui a dit :

·       « Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le Royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent » (Matthieu 19: 14).

La séduction est une arme puissante entre les mains de l'adversaire  cars elle crée des besoins, et un sentiment d’appartenance a travers les traditions et coutumes, sentiment nationaliste, politique, ethnique , religieux , qui pousse à considérer l'autre comme un étranger qui ne suit pas nos coutumes, l'ennemi à abattre sous prétexte qu'il est différant de nous.

Alors que la Bible nous enseigne a « aimer son prochain et mourir à soi-même », les traditions nous enseignent a « faire mourir son prochain et s'aimer soi-même »

La tradition crée des liens qui nous soumettent entre des mains qui nous dominent, crée des culpabilités dans le cœur de ceux qui serais tenté de s'en éloigner et finalement nous pousse à l'apostasie en nous éloignant des vérités éternelles au profit de commandements d’hommes.

Peut-on comprendre toute la portée de la question que nous pose Jésus ? 

·       « Pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? » (Matthieu 15: 3).

Combien de « jéroboam» jouent sur les sentiments et la séduction, et sous prétexte de nous faciliter les choses, instaurent de nouveaux « lieux » pour sacrifier et nous envoient vers des « veaux » a Béthel ou a Dan au profit d'une tradition ?

·       « Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ » (Colossiens 2: 8).

Et combien de nos obligations deviennent des « veaux d'or » ? Posons-nous la question : notre travail qui est une nécessité pour pouvoir subvenir à nos besoins n'est-il pas devenu comme un « veau d'or » ? 

Lorsque nous n'avons même plus le temps de nous rapprocher de nos frères en Christ, de lire la Bible ou simplement de prendre un moment pour nous mettre devant Dieu dans la prière, lorsque le besoin de faire face à diverses obligations nous empêchent de trouver un moment pour Dieu, et lorsqu'on a travaillé toute la semaine on éprouve le besoin de se reposer dans d'autres activités plus « ludiques »

Et que dire des traditionnelles occupations aussi importantes les unes que les autres, il est souvent plus important de laver la voiture, faire le ménage, visiter des amis, manger au restaurant, faire des courses, regarder du sport. Et on ne s’accorde tout simplement pas le temps de prier. Or, les gens n’étaient pas différents aux temps de Noé et de Lot. Leurs principales priorités étaient de manger et de boire, d’acheter et de vendre, de se marier et de prendre soin de sa famille. Ils n’avaient pas le temps d’écouter les messages du prochain Jugement de Dieu. Dieu demeurait au bas de leur liste de priorités. Ainsi, personne n’était prêt quand survint le Jugement.

·       « Et ce fut une occasion de péché; car le peuple alla même, devant l’un  des veaux, jusqu’à Dan » (1Rois 12: 30).

L'adversaire cherchera toujours à nous lier par diverses traditions ou obligations pour nous éloigner du trône de la grâce, et comme Jéroboam il se pose toujours la même question: ‘Si ce peuple monte à Jérusalem ...’.

bullet « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (1Pierre 5: 8). 
La séduction par les œuvres

·       « ... faire des sacrifices … » (1Rois 12: 27).

Il fallait donc recréer les conditions qui donnerais au peuple la possibilité de sacrifier a Dieu sellons ce que la loi leur prescrivais. Qu'importe le lieu, qu'importe le Dieu, l'important était de leur donner à faire des œuvres qui les rassurait en leur donnant l'illusion qu'ils sacrifiaient à Dieu. 

Aujourd’hui quelle motivation peut nous pousser à ... faire des sacrifices … ?

On peut voir certaines personnes « sacrifier » tous leurs temps libre a leur travail pour diverse raisons qui peuvent être légitimes, au repos parce qu'on a besoin de récupérer, au sport par passion ou pour rester en forme, sacrifier leur argent aux jeux pour un gain qui s’appelle Mammon, etc..., et finalement ils sacrifient leurs vie et leur famille a l'autel de leur vanité.   

·       « Voici, ils ne sont tous que vanité, leurs œuvres ne sont que néant, leurs idoles ne sont qu’un vain souffle » (Esaïe 41: 29).

Combien de personnes « sacrifient », et se laissent séduire en voulant faire des choses pour Dieu a cause de certains besoins humains, ou pour de mauvaises raisons, sans se rendre compte que leur motivations sont charnelles, comme le besoin d’être utile, alors que la Parole de Dieu nous dit:

·       « Un homme peut-il être utile à Dieu ? Non, le sage n’est utile qu’à lui-même » (Job 22: 2). 

Le besoin d’être reconnu, alors que la parole de Dieu nous dit ;

·       « Mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de Lui » (1Corinthiens 8: 3).

Couvrir certaines culpabilités, alors que la parole de Dieu nous dit:

bullet « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » (Romains 8: 1).
bullet « Et Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités »

·       « Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché » (Hébreux 10: 17/18).

Mériter la grâce, alors que la Parole de Dieu nous dit :

·       « Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. Ephésiens 4:7 

Chercher l’approbation, alors que la Parole de Dieu nous dit:

·       « Car ce n’est pas celui qui se recommande lui-même qui est approuvé, c’est celui que le Seigneur recommande » (2Corinthiens 10: 18).

Et que dire des doctrines du purgatoire, des pèlerinages, des pénitences, les confessions etc... Qui veulent nous faire croire que l’œuvre de la croix n'est pas suffisante pour nous faire hériter du salut et la Parole de Dieu leur dit :

·       « Il leur dénonce leurs œuvres, leurs transgressions, leur orgueil » (Job 36: 9).

C’est par leur propre intelligence qu’ils essayent d’hériter les bénédictions de Dieu, c’est par la force de leurs œuvres qu’ils espèrent rendre un culte agréable à l'Eternel, et combien s'imaginent pouvoir pénétrer plus profondément la vie de l’Esprit par la chair et le sang

·       « la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité » (1Corinthiens 15: 50).

Un homme peut-il plaire à Dieu quand il essaie d'hériter par la force de ses œuvres des bénédictions que notre Seigneur Jésus nous a acquises par le sang de sa croix ?

La Parole de Dieu nous dit:

·       « Vous avez tout pleinement en Lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité » (Colossiens 2: 10).

Notre foi dans l’œuvre du sacrifice expiatoire de notre Seigneur Jésus-Christ à la croix est pleinement suffisant pour nous faire bénéficier de toutes les bénédictions que Dieu avait préparées d’avance pour nous et quoi que nous fassions par nos propres capacités, nous ne pourrons rien rajouter à l’œuvre parfaite de Dieu en Jésus-Christ qui a déjà pourvu en toutes choses dans les lieux célestes.  

C'est par la grâce que nous sommes sauvés et tout ce que l’on peut y rajouter vient du Malin.

·       « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie »  (Éphésiens 2: 8/9).

 Mais à l'inverse des fausses doctrines du salut par les œuvres il est trop facile de se laisser séduire en pensent que puisque Jésus a tout accompli a la croix nous n'avons plus rien à faire au risque de devenir des contemplatifs qui ne produisent pas de fruit et nous manquerions le but que Dieu avait pour nous en Jésus-Christ.

Il est important de comprendre que si nous sommes sauvés par grâce et que nous avons déjà reçu toutes bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Jésus-Christ, nous ne sommes ni stériles ni  improductifs car la foi produit ses œuvres.

bullet « Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ? Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un d’entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? Il en est ainsi de la foi: si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. Mais quelqu’un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres » (Jacques 2: 14/18).

Il n'est pas parlé ici des œuvres de la chair ou de volonté d'homme faisant une œuvre qui le trompe.   Il est importent de faire la distinction entre l’œuvre de la croix qui est pleinement suffisante pour le rachat de l’humanité et à laquelle aucune œuvre ne peut se rajouter, et notre foi en Jésus-Christ démontré à travers toute bonne œuvre que Dieu a préparé d'avance afin que nous les pratiquions.

·       « Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » (Éphésiens 2: 10).

Et quelle est l’œuvre que Dieu nous a donné à faire ?

·       « L’Eternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder » (Genèse 2: 15).

Nous pouvons y voir une image de notre Seigneur Jésus placé au milieu de son Église pour en prendre soin et la garder, et de même comme Dieu pris l'homme et le plaça dans le jardin d’Éden   pour le cultiver et le garder, nous sommes son ouvrage crée en Jésus-Christ pour porter du fruit et garder le dépôt de la foi en étant riches en bonnes œuvres afin de saisir la vie véritable.

·       « Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité, et de s’amasser ainsi pour l’avenir un trésor placé sur un fondement solide, afin de saisir la vie véritable » (1Timothée 6: 18/19).

bullet « Car personne ne peut poser d’autre fondement que celui qui a été posé,  lequel est Jésus-Christ. Que si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des  pierres précieuses, ou du bois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu’elle sera révélée par le feu, et  le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun » (1Corinthiens 3: 11/13).

Et c'est sur ce fondement que nous devons bâtir toute bonne œuvre Et quelles sont ses bonnes œuvres ?

·       « Que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur; attachez-vous fortement au bien. Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques. Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur. Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière. Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l’hospitalité. Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent. Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux. Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien » (Romains 12: 7/21).

Nous ne sommes pas appelés à faire des sacrifices pour mériter une quelconque bénédiction mais a produire un fruit de justice en nous offrants nous-mêmes comme des sacrifices vivants en faisant ce qui est agréable et parfait

bullet « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait «  (Romains 12: 1/2).

Scellons ce que Jésus nous dit ;

·       « Si vous m’aimez, gardez mes commandements » (Jean 14: 15). 

bullet « Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l’avons connu. Celui qui dit: Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui » (1Jean 2: 3/4).

·       « Et c’est ici son commandement: que nous croyions au Nom de son Fils Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu’Il nous a donné » (1Jean 3: 23).

·       « Le but du commandement, c’est une charité venant d’un cœur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sincère » (1Timothée 1: 5).

Et si nous sommes tentés de penser que nous avons atteint la perfection, posons-nous cette question: 

‘Quand le moment sera venu de rendre des comptes a Dieu, pourrons nous dire comme Jésus ?’.

·       « Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire » (Jean 17: 4).

Et si nous ne savons pas répondre à cette question faisons comme Paul.

bullet « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: ‘oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ’ » (Philippiens 3: 14). 
La séduction par le mensonge

Jéroboam disait au peuple:

·       « Voici tes dieux, ô Israël,  qui t’ont fait monter hors du pays d’Égypte ! » (1Rois 12: 28).

En associent le mensonge a un fait réel concernant un acte que Dieu avais fait pour Israël, Jéroboam introduit la confusion dans l’esprit du peuple pour l’éloigner de Dieu au profit de ces idoles et le peuple se laissera séduire au point de rejeter le commandement de Dieu:

·       « Tu ne te feras point d’image taillée … Tu ne t’inclineras point devant elles, et tu ne les serviras point »  (Exode 20: 4/5).

De même Satan qui est le père du mensonge cherchera à nous séduire, comme il a séduit Ève en créant la confusion:

·       « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-Il réellement dit... ? » (Genèse 3: 1).

Et par la confusion en arriver au mensonge:

·       « Alors le serpent dit à la femme: ‘Vous ne mourrez point’ » (Genèse 3: 4).

Et le mensonge conduit à la désobéissance:

·       « Et l’Eternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela ? La femme répondit: le serpent m’a séduite »  (Genèse 3: 13). 

Avec des conséquences terribles pour toute l'Humanité…

·       « C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché… »  (Romains 5: 12). 

Aujourd’hui nous avons des Jéroboam qui introduisent le mensonge au profit de leur culte babyloniens et qui nous disent « voici ton Dieu, dans les bras de Marie », « voici ton Dieu, dans un gâteau rond », « voici ton Dieu, qui demande d'autres sacrifices »,  « voici ton Dieu, qui a besoin de tes œuvres pour te sauver »…

Ils nous donnent l'illusion qu'on sacrifie au vrai Dieu en nous détournant de la Vérité. Et des personnes sincères qui cherchent vraiment Dieu sont induites en erreur au profit du mensonge.

·       « C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? »  (1Corinthiens 5: 6).

Le levain, emblème de fausse doctrine dans l’Ecriture, est toujours une figure du mal qui se propage, un symbole de méchanceté et de malice, l'expression de ce qui est positivement mauvais dans sa nature et en fermentant il fait lever toute la pâte et donne de l’apparence, en corrompent tout ce qui est Divin. La Parole de Dieu nous met en garde contre:

·       le levain des pharisiens qui est l’hypocrisie religieuse (cf. Marc 8: 15).

·       Le levain des Sadducéens, humanistes et libres penseurs (cf. Actes 23: 8).

·       Le levain des Hérodiens, que sont les pouvoirs politiques, les apparences et les mondanités. (cf. Marc 815, Luc 238).

·       « Pendant sept jours, il ne se trouvera point de levain dans vos maisons; car toute personne qui mangera du pain levé sera retranchée de l’assemblée d’Israël, que ce soit un étranger ou un indigène » (Exode 12: 19).

Il suffit d'un soupçon de mensonge pour dénaturer la vérité et l'adversaire crée la confusion en nous glissant à l’oreille : 

·       « Dieu a-t-Il réellement dit... ? »…

… et on tord les écritures pour faire dire a  la bible des choses qu'elle n'a pas dite en se trompent soit même dans le but d’assouvir nos passions.

La vérité est opposée à tout mensonge:

·       « C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres » (Ephésiens 4: 25).

Jésus nous met en garde:

bullet « Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre » (Apocalypse 22:18-19).

Et de même que le mensonge est un attribut de Satan qui est père du mensonge, de même la vérité est un attribut de Dieu:

·       « Mais l’Éternel est le Dieu de vérité »  (Jérémie 10: 10).

Jésus est la vérité:

·       « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi » (Jean 14: 6).

Le Saint-Esprit est l'Esprit de vérité…

·       « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, Il vous conduira dans toute la Vérité » (Jean 16: 13).

Et sa Parole est Vérité…

·       « Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité » (Jean 17: 17).

Et si comme Pilate certains sont tentés de poser la question…

·       « Pilate lui dit: Qu’est-ce que la Vérité ? »  (Jean 18: 38).

Elle témoigne d'elle-même, car toute la plénitude de la divinité manifestée en Jésus-Christ témoigne de la Vérité…

·       « Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1: 14).

·       « … car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la Vérité sont venues par Jésus-Christ » (Jean 1: 17).

Et si le serpent sous la forme d'un Jéroboam tente de nous séduire par ses mensonges en nous disant:

·       « Voici tes dieux... Vous ne mourrez point... ».

Nous avons cette magnifique promesse de notre Seigneur qui nous dit ;

·       « vous connaîtrez la vérité, et la Vérité vous affranchira. (Jean 8: 32).

 

La séduction dans nos repères
bullet « C’est trop pour vous de monter à Jérusalem » (1Rois 12: 28).
bullet « Et il en mit un à Béthel, et plaça l’autre à Dan » (1Rois 12: 29).

·       « Il fit aussi des maisons dans les hauts lieux » (1Rois 12: 31).

On pourrait paraphraser Jéroboam qui est un fin psychologue et qui leur dit;  et vous voulez aller chaque année à la maison de Dieu qui est à Jérusalem ? Pourquoi vous fatiguer ? Allez plutôt à la maison de Dieu à Béthel, le lieu où Dieu a parlé a Jacob, là où il a changé son nom pour lui donner un nouveau nom: Israël, c'est  un lieu prestigieux, c'est là où est la plus belle église de la région, où a Dan, c'est moins loin, plus facile, pas besoin de prendre vos voitures et il y a vos Dieux qui vous on fait sortir du pays d’Égypte, il y a les copains avec qui on rigole bien, une super sono pour la musique, etc... 

·       « Et ce fut une occasion de péché; car le peuple alla même, devant l’un  des veaux, jusqu’à Dan » (1Rois 12: 30).

Et la séduction fait son œuvre nous donnant de faux repères a partir de repères connus, on nous emmène  « l’église » à la maison à travers internet, on peut faire la grasse matinée, plus besoin de se déplacer, de prendre sa voiture, la louange en stéréo, des prédicateurs qui nous plaisent avec des prédications que nous choisissons, la communion fraternelle a travers un écran, et cerise sur le gâteau; on peut mettre tout çà sur pause le temps de boire un petit café ou siroter une bonne bière... et on se demande pourquoi Dieu ne répond plus à nos prières...

Ce n'est pas qu'internet soit mauvais en soit, il peut être un bon outil au même titre qu'un livre ou un enregistrement vidéo pour s'informer et s’édifier chez soi, mais il peut être aussi comme une arme entre les mains de l'Adversaire, comme un Jéroboam, pour répandre le levain de la séduction et du mensonge, comme un couteau qui peut servir à table, ou nous emmener a la mort 

Tout ceci n'est qu'un exemple de séduction dans nos repères par la modernité ou la facilité et il est facile de s’écarter des modèles qui nous ont été donnés.

·       Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1Corinthiens 11: 1).

bullet Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant.  (Philippiens  3: 17/18).

Nous devons rendre grâce à Dieu pour les édifices agréables qu'Il met à notre disposition, les sièges  confortables, les groupes de louange, la communion fraternelle, les repas pris en commun, les pasteurs et les personnes qui sont a notre disposition pour l'édification du corps de Christ, c'est une véritable bénédiction que Dieu nous accorde dans sa grâce et nous devons en être reconnaissant. Mais prenons garde, car même "aller à l’église" peut donner à l’homme un sentiment de satisfaction religieuse, l’éloigner  des exigences de Dieu et du seul vrais repère qui est notre Seigneur Jésus-Christ qui nous demande d'adorer notre Père en esprit et en vérité:  

·       « Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père » (Jean 4: 21).

·       « Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande » (Jean 4: 23). 

Et si comme à Babel, la hauteur d'une cathédrale n'est pas un critère pour se rapprocher de Dieu.

·       « Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel...  Et l’Eternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre... »  (Genèse 11: 4/9).

La beauté d'un temple n'est pas une garantie de plaire à Dieu.

bullet « Comme quelques-uns parlaient des belles pierres et des offrandes qui faisaient l’ornement du temple, Jésus dit: ‘Les jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée’ » (Luc 21: 5/6).

Quel que soit le lieu que le Seigneur dans sa grâce nous donne, afin de nous assembler en son Nom, ne nous trompons pas dans nos repères et n'oublions pas que la véritable Église est au milieu de son peuple qui est le Corps de Christ.  

·       « Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu » (Romains 15: 7). 

·       « N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour » (Hébreux 10: 25). 

·       « Car là où deux ou trois sont assemblés en mon Nom, Je Suis au milieu d’eux » (Matthieu 18: 20).

La séduction qui rapproche les gens

Les motiver par des réjouissances

·       « Et Jéroboam fit une fête au huitième mois, le quinzième jour du mois, comme la fête qu’on célébrait en Juda » (1Rois 12: 32).

Jéroboam a instauré une fête le quinzième jour du huitième mois, comme la fête des tabernacles mais un mois plus tard, il avait compris que le peuple avais besoin de réjouissances, mais il avait aussi compris que les fêtes avait un grand pouvoir de rapprochement, les gens sont plus ouverts, plus accessibles et il y voyait l’occasion d'affermir son règne en introduisant la séduction.  

·       « Et le quinzième jour du huitième mois, du mois qu’il avait imaginé de  lui-même, il offrit des sacrifices sur l’autel qu’il avait fait à Béthel,  et il fit une fête pour les enfants d’Israël, et monta sur l’autel pour  offrir le parfum » (1Rois 12: 33).

Les fêtes sont une occasion de se réjouir et de partager des moments de communions en famille ou entre amis et Dieu aime que l'on se réjouisse. 

·       « Poussez vers l’Eternel des cris de joie, Vous tous, habitants de la terre ! Faites éclater votre allégresse, et chantez ! » (Psaume 98: 4).

·       « Vous aussi, réjouissez-vous de même, et réjouissez-vous avec moi »  (Philippiens 2: 18).

Jésus aimais les réjouissances et assistait aux fêtes.

bullet « Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là, et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples « (Jean 2: 1/2).

Son premier miracle a été accompli au milieu d'une fête et a permis aux gens de se réjouir.

bullet « Jésus leur dit: Remplissez d’eau ces vases. Et ils les remplirent jusqu’au bord. Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l’ordonnateur du repas. Et ils en portèrent. Quand l’ordonnateur du repas eut goûté l’eau changée en vin, -ne sachant d’où venait ce vin, tandis que les serviteurs, qui avaient puisé l’eau, le savaient bien, il appela l’époux, et lui dit: Tout homme sert d’abord le bon vin, puis le moins bon après qu’on s’est enivré; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent » (Jean 2: 7/10).

Mais Jésus qui connait le cœur de l'homme nous montre que la séduction peut œuvrer à travers les réjouissances.

·       « Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux » (Luc 10: 20).

De même que nos malheurs peuvent entraîner les réjouissances de nos ennemis.

·       « Ne l’annoncez point dans Gath, n’en publiez point la nouvelle dans les rues d’Askalon, De peur que les filles des Philistins ne se réjouissent, de peur que les filles des incirconcis ne triomphent »  (2Samuel 1: 20).

Nos propres mérites peuvent nous séduire.

·       « Vous vous réjouissez de ce qui n’est que néant, Vous dites: N’est-ce pas par notre force que nous avons acquis de la puissance ? » (Amos 6: 13).

Et que dire des fêtes que l'on dit chrétiennes et qui sont des occasions de se réjouir ?

            - Noël, qui n'est que l'image d'un culte babylonien

            - Les feux de la saint Jean, qui est une version du culte rendu a Moloch

            - Les rassemblements pour rendre un culte a la reine du ciel

            - L’assomption de la vierge Marie,

            - la Toussaint, etc.

·       « Certainement mon peuple est fou, il ne Me connaît pas; ce sont des enfants insensés, dépourvus d’intelligence » (Jérémie 4: 22).

Toutes ces fêtes ne sont que des séductions établi par des Jéroboam pour rapprocher les gens et glisser insidieusement des fausses doctrines dans le but de les attacher a une institution et a suivre un homme, alors que nous sommes appelés à suivre, a nous attacher et nous réjouir en notre Seigneur de gloire, Jésus-Christ notre sauveur.

LA SEDUCTION DE L’OECUMENISME…

De même l’œcuménisme est une séduction qui rapproche les gens, au même titre que ces fêtes païennes qui proclame une unité dans le but de diluer la vérité au profit de la nouvelle Babylone.   

·       « Jésus lui dit: Je Suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi » (Jean 14: 6).

En Christ nous sommes la véritable Église de Jésus-Christ qui est déjà une et indivisible, elle n'a pas besoin de se  placer sous le joug d'une institution pour « développer son unité », elle n’a nullement besoin de l’œcuménisme pour faire croire que « l’Église » progresse dans la bonne direction !

L’œcuménisme ne vise qu’à préparer la nouvelle Babylone, l’église de l’Anti-christ ! L’œcuménisme est l’une des inventions des Jéroboam modernes qui veulent nous inciter, par une séduction qui rapproche les gens et sous prétexte d'aimer notre prochain à accepter n'importe quel compromis aux dépends de la VERITE.

Et un jour on nous demandera de nous réjouir comme Salomon, en nous prosternant devant des idoles pour ne pas heurter la sensibilité religieuse de personnes qui ne connaissent pas Dieu, sous prétexte d’éthique et de savoir vivre.

·       « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce » (Osée 4: 6).

·       « Sanctifie-les par ta vérité: ta Parole est la Vérité » (Jean 17: 17).

La séduction par les hommes

Leur donner des conducteurs spirituels.

·       « … il créa des sacrificateurs pris parmi tout le peuple et n’appartenant point aux fils de Lévi et il établit à Béthel les sacrificateurs des hauts lieux qu’il avait  faits » (1Rois 12: 32).

Jéroboam a qui avais été donné le pouvoir politique s'est approprié du pouvoir religieux qui avait été donné aux fils de Lévi en établissant des sacrificateurs pris parmi tout le peuple. Ainsi le pouvoir politique donnait au peuple des conducteurs spirituels au mépris de l'ordre établi par Dieu, et y introduit la séduction par des hommes. Jésus nous met en garde contre différents types de conducteurs spirituels qui pourraient nous éloigner de Dieu par diverses séductions. Il nous met en garde contre le levain des Pharisiens:  

·       « Jésus leur dit: Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens » (Matthieu 16: 6).

Les pharisiens étaient très rigoristes dans l'observation des commandements, formalistes et très attachés à la loi de Moïse et à la tradition qui s'y était ajoutée au cours des siècles, mais ils observaient les ordonnances avec rigidité et ostentation, faisant peser sur le peuple un joug religieux et hypocrite

C'est le type de personnes qui enseignent la loi sans l'Esprit de la loi, des personnes qui lisent la Parole sans discerner l’Esprit de vie en Jésus-Christ

bullet « En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit » (Romains 8: 2/4).

Jésus a condamné l'esprit hypocrite des Pharisiens.

bullet « Alors Jésus, parlant à la foule et à ses disciples dit: ‘Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse. Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent; mais n’agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas. Ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt. Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements;  ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues;  ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi » (Matthieu 23: 1/7).

Le type de conducteur spirituel qui annonce la Parole pour se faire valoir, mais ne la pratique pas lui-même:

·       « Jésus leur répondit: ‘Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit: Ce peuple M’honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de Moi’ »  (Marc 7: 6).

C'est le levain des Pharisiens qui nous pousse à condamner et à maudire notre prochain sous prétexte légaliste.

·       « Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits ! » (Jean 7:49

Et ils violent les lois de Dieu qu'ils disent connaître au profit de leur science hypocrite en contredisant la loi qu'ils professent pour arriver à leurs buts.

·       « Le sacrificateur…. ne découvrira point sa tête et ne déchirera point ses vêtements » (Lévitique 21: 10).

·       « Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, et dit: ‘Qu’avons-nous encore besoin de témoins ?’ » (Marc 14: 63). 

 Jésus nous met aussi en garde contre le levain des sadducéens ;

·       « ... et des sadducéens » (Matthieu 16: 6).

Les sadducéens sont des libres penseurs, niant la résurrection, l'existence des anges et des esprits

·       « Car les sadducéens disent qu’il n’y a point de résurrection, et qu’il n’existe ni ange ni esprit, tandis que les pharisiens affirment les deux choses » (Actes 23: 8).

Ce sont des philosophes cartésiens qui se trompent eux-mêmes par de vains raisonnements.

bullet « Jésus leur répondit: Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu... Pour ce qui est de la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu ce que Dieu vous a dit: Je Suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob ? Dieu n’est pas Dieu des morts, mais des vivants » (Mathieu 22: 23/32).

A l’inverse il y a l'esprit New Age qui dit « on ira tous au paradis », « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil »…

Oui nous ressusciterons tous mais ne nous faisons pas d’illusion, même si Dieu nous aime et nous a tous aimé au point qu'Il a donné son Fils unique a la croix pour qu'en Lui nous ayons la vie, nous n'irons pas tous au Paradis, car nous n'aurons pas tous été trouvé beau ou gentil comme certains pourrais le penser pour se rassurer eux-mêmes. Et seul celui à qui a été donné le pouvoir de juger les vivants et les morts et se tiens devant le trône, a la vie en lui-même, et seuls ceux qui auront été trouvé écris dans le livre de vie ressusciterons pour la vie éternelle.  

·       « Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle » (Daniel 12: 2).

bullet « Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi Il a donné au Fils d’avoir la vie en Lui-même. Et Il Lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’Il est Fils de l’homme. Ne vous étonnez pas de cela; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement » (Jean 5: 26/29).

 

bullet « Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône... Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu » (Apocalypse 20: 12/15).

Jésus nous met en garde contre le levain d'Hérode ;

·       « Jésus leur fit cette recommandation: Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d’Hérode » (Marc 8: 15).

Levain des Hérodiens consiste à plaire au monde, symbole de mondanité. Le genre de personnes qui introduisent la mondanité dans l’église et séduisent par les apparences pour plaire au monde. 

bullet « Lorsque Hérode vit Jésus, il en eut une grande joie; car depuis longtemps, il désirait Le voir, à cause de ce qu’il avait entendu dire de Lui, et il espérait qu’il Le verrait faire quelque miracle. Il Lui adressa beaucoup de questions; mais Jésus ne lui répondit rien. Les principaux sacrificateurs et les scribes étaient là, et l’accusaient avec violence. Hérode, avec ses gardes, le traita avec mépris; et, après s’être moqué de Lui et L’avoir revêtu d’un habit éclatant, il Le renvoya à Pilate » (Luc 23: 8/11).

Nous le voyons à travers cette nouvelle religion qu'on appelle œcuménisme, ou les gens sont prêts à tous les compromis pour plaire au monde, au mépris de la vérité.

·       « Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien » (2Corinthiens 11: 4).

·       « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ » (2Corinthiens 11: 13).

Nous le voyons aussi a travers des aberrations comme l’ordination de prêtres homosexuels pour plaire à une catégorie de personnes qui ont besoin de se repentir de leur péché qui est une abomination aux yeux de Dieu 

·       « Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution » (Jude 1: 4).

Jésus nous met en garde contre les faux docteurs de la loi ;

·       « Malheur à vous, docteurs de la loi! parce que vous avez enlevé la clef de la science; vous n’êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient » (Luc 11: 52).

Contre les faux prophètes ;

·       « Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde » (1Jean 4: 1).

·       « … ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (Matthieu. 7: 15/16).

A tous ces sacrificateurs qui ne marchent pas dans la vérité, ces personnes dont Jésus nous met en garde, il leur dit aussi:

bullet « Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton Nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton Nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton Nom ? Alors Je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7: 22/23).
La séduction par un leader

Se présenter comme un leader à suivre

·       « … et monta sur l’autel pour  offrir le parfum » (1Rois 12: 33).

Jéroboam montait lui-même sur l'autel pour sacrifier, en usurpent la place du sacrificateur il s’appropriait un rôle que Dieu ne lui avais pas donné, son rôle de leader politique ne lui donnait pas le droit de devenir un leader spirituel.

C'est le type des gens qui s'autoproclament prédicateurs ou conducteur spirituels et se recommandent eux-mêmes alors que Dieu ne les a pas appelés au ministère.

·       « Nous n’osons pas nous égaler ou nous comparer à quelques-uns de ceux qui se recommandent eux-mêmes. Mais, en se mesurant à leur propre mesure et en se comparant à eux-mêmes, ils manquent d’intelligence » (2Corinthiens 10: 12).

Dieu n'a jamais eu l'intention dans le ministère chrétien de laisser les gens être guidé par leur propres forces ou par des moyens humains, l'intention de Dieu est que ses dirigeants soient conduits par son Esprit, et si nous voulons obtenir des fruits spirituels, nos ministères doivent être dirigés et renforcé par le Saint-Esprit

Il est important de distinguer et discerner entre le vrai spirituel et le faux spirituel qui ne vient pas de Dieu, un conducteur spirituel a une grande responsabilité, car plusieurs vies sont affectés par ce qu'il fait ou ne fait pas, et toutes ces choses ne doivent pas être le résultat de perceptions humaines, mais d'une direction de l'Esprit. Nous en voyons le résultat chez Jéroboam qui s'est laissé guider par ses perceptions humaines et charnelles, et a plongé le pays dans l’idolâtrie.  

·       « Et ce fut une occasion de péché; car le peuple alla même, devant l’un  des veaux, jusqu’à Dan » (1Rois 12: 30).

Et nous avons un bel exemple d'humilité à travers Gédéon qui nous invite à nous laisser conduire par l’Esprit du Seigneur

·       « Et les hommes d’Israël dirent à Gédéon: ‘Règne sur nous, et toi et ton fils et le fils de ton fils, car tu nous as sauvés de la main de Madian’. Et Gédéon leur dit: ‘je ne régnerai point sur vous, et mon fils ne régnera point sur vous; l’Eternel régnera sur vous’ » (Juges 8: 22/23).

Il y a trop de gens qui suivent un conducteur spirituel au dépend de Jésus, qui suivent un homme comme un gourou, parce qu’il a du charisme, parce qu’il parle bien, parce qu'il a de l'humour, parce qu'il est beau, qu'il est gentil, qu'il est généreux etc... Et pour toutes ces mauvaises raisons ils ne voient pas l’intérêt de venir à l’église quand le pasteur n'est pas là !

Permettez-moi de vous dire une chose de la part du Seigneur :

·       « Les temps de la fin sont proches et toutes ces personnes ont besoin de se repentir cars ils sont des candidats pour suivre l'Anti christ le jour ou Satan les séduira ! Tout ce qui prend la première place aux dépends du Seigneur est Antéchrist et Jésus saura reconnaître les siens le jour où Il reviendra ».

La séduction par la prédication

Leur donner bonne conscience

·       « … il offrit des sacrifices sur l’autel qu’il avait fait à Béthel » (1Rois 12: 3).

Jéroboam avais fait un autel a Béthel, un faux autel ou il offrait des faux sacrifices à un faux dieu et le peuple se laissait séduire par une prédication qui lui donnait bonne conscience. C'est une image de ce que nous pourrions voir aujourd’hui dans certaines de nos églises.

Nous voyons arriver dans nos assemblés des personnes blessés, des personnes fatigué et malades, des personnes dans le péché, qui ont besoin de repentance et certainement, ces personnes pour qui notre Seigneur Jésus a payé le prix suprême a la croix, ont besoin de guérison, de réconfort et ont souvent besoin d’être porté avec amour afin de parvenir par la connaissance de l’évangile, a la vérité qui conduit à la vie.

Nous devons prier notre Seigneur pour qu'Il nous donne la sagesse et le discernement nécessaire pour pouvoir aider ces personnes avec toute l'intelligence, l’amour, mais aussi la fermeté que manifestait notre Seigneur Jésus. 

Mais nous les trahissons et nous trahissons notre Seigneur si nous nous contentons de les caresser dans le bon sens du poil, en leur présentant un Evangile à l'eau de rose dans le but de leur faire « accepter » un Jésus bon marché, un gentil Jésus, un autel sans la croix dans le but de leur donner bonne conscience. 

Il y a trop de gens, de chrétiens tièdes dans les églises évangéliques, qui sont passés par une conversion très superficielle. Ils ont été incités, parfois avec des arguments sentimentaux, à accepter rapidement un salut bon marché et ils ont fait « l’honneur » à Jésus-Christ de « L’accepter » dans leur cœur, mais ont-ils reçu une révélation profonde de leur péché qui les pousse à la repentance ?  

Jésus n'a pas besoin qu'on l' accepte, Il n'a pas besoin qu'on lui fasse l' honneur de venir à l’église, et il n'est pas un garçon de course à notre disposition attendant qu'on Lui fasse l'honneur de Lui demander un service ou de l'accepter, Il est Seigneur et roi, celui devant qui tout genou fléchira, Il est assis à la droite du Trône de la grâce, et Il règne.

·       « Car il est écrit: Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant Moi, et toute langue donnera gloire à Dieu » (Romains 14: 11).

N’inversons pas les rôles, si nous venons à Lui, Il ne gagne rien, si nous ne venons pas à Lui, Il ne perd rien, c'est Lui qui nous honore par sa Présence et c'est nous qui avons tout à perdre ou à gagner, c'est nous qui avons besoin de Lui et qui avons besoin de nous repentir, car tout Lui a été soumis et Il règne sur toute choses

Il nous a fait la grâce imméritée de venir vers nous alors que nous étions des pécheurs perdu, Il a payé le prix de nos iniquités, nous a racheté de la mort et du péché et nous a donné la vie  

Ce Seigneur tout puissant qui règne sur tout l’univers n'a pas utilisé d'arguments sentimentaux pour faire connaître le Père, mais Il nous a mis face à nos responsabilités, est allé mourir a la croix pour nous, est ressuscité des morts, est assis à la droite de Dieu et jugera les vivants et les morts

bullet « Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce qu’Il a fixé un jour où Il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’Il a désigné, ce dont Il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts… » (Actes 17: 30/31).

Ce n'est pas politique, c'est spirituel, ce n'est pas du sentiment, c'est la réalité

·       « Il disait: ‘Le temps est accompli, et le Royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle’ » (Marc 1: 15).

·       « Il disait: ‘le temps est accompli’ ».

C'était le temps qui avais été montré aux prophètes leur annonçant qu'un temps arriverait ou Dieu vivrait en eux, leur donnerais un nouveau corps et vivrait parmi eux. Les sacrifices n’étaient qu'une illustration de ce qui était à venir, jusqu'à ce que Jésus vienne, qu'Il meure a la croix, qu'Il donne son sang, sa vie pour nous, qu'Il prenne le jugement pour nos péchés sur Lui-même afin que nous n'ayons plus jamais à subir le jugement pour nos péchés. 

·       « … Lui qui a porté Lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; Lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris » (1Pierre 2: 24).

·       « Il disait: ‘le Royaume de Dieu est proche’».

Le Royaume de Dieu est tout prêt, le temps est accompli, vous devez vous repentir, votre religion est  vide, elle ne vous sauvera jamais, repentez-vous, changez votre façon de penser, les rituels ne vous ont pas aidé, les confessions de foi ne vous ont pas aidé, votre philosophie ne vous a pas aidé, repentez-vous et croyez l'évangile.

·       « Il disait: ‘repentez-vous et croyez a la bonne nouvelle’».

L’évangile est la bonne nouvelle, la bonne nouvelle de ce que Jésus a fait pour nous:

  - Bonne nouvelle pour les pécheurs…

Jésus a porté nos péchés, de manière à ce que nous n'ayons plus a les porter, de façon à ce que nous puissions être sauvés, nos péchés ont tous été payé pour nous, c'est cela l’évangile, la bonne nouvelle

   - Bonne nouvelle aux malades

Il a pris nos infirmités et a porté nos meurtrissures, Il l'a fait !

Il ne va pas le faire parce que nous prions ou parce que nous jeûnons, Il l'a fait, c'est accompli !

C'est une bonne nouvelle pour les malades, Il a porté nos infirmités pour que nous n'ayons pas à les porter plus longtemps, par ses meurtrissures nous sommes guéris et cela est vrais maintenant ! Croyons et recevons ce que Jésus a accompli pour nous et nous n'aurons plus jamais besoin de porter ce que Jésus a déjà porté pour nous.  

  - Bonne nouvelle a ceux qui sont coupables…

Il a porté notre culpabilité de manière à ce que nous n'ayons plus besoin d’être coupable, et nous sommes sauvés si nous croyons en Jésus.

L’évangile c'est ce que Jésus a accompli pour le monde, nous savons que les Juifs et les Romains n’ont été que les instruments de la crucifixion du Messie. En réalité, c’est pour nos péchés qu’Il a été crucifié, et c’est pour notre justification qu’Il est ressuscité, il est mort comme notre substitue, il savait qu'il allait a la croix, Il a payé le prix afin qu'en Lui nous ayons la vie et Dieu l'a ressuscité des morts.

·       « Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle » (Actes 2: 24).

Le Royaume est ici et maintenant car Jésus a tout accompli et nous n'avons plus rien à faire par nos propres efforts, recevons simplement la bonne nouvelle, recevons ce que Jésus a accompli pour nous à la croix avec reconnaissance, en toute simplicité et humilité, et nous rendrons a Dieu un culte agréable qui honorera notre Seigneur.

Mais peut être pourrions-nous, nous poser ces questions:

Pourquoi Il a fait cela, pourquoi ce sacrifice pour moi, qu'est-ce que j'ai de particulier ?

Et la Parole de Dieu nous dit:

bullet « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’Il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui » (Jean 3: 16/17).

 

Dieu nous aime, Il ne nous aime pas comme le monde aime, d'une manière intéressé ou superficielle, c'est un amour sacrificiel comme celui d'un Père qui aime ses enfants au point de sacrifier ce qu'il a de meilleur, pour nous racheter de la mort et de la perdition qui nous attendaient.

·       « Car Je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur, l’Eternel... » »

Il nous connait et a le regard sur nous en permanence, Il connait nos cœurs, nos désirs et nos aspirations, Il sait nos besoins et ce qui est le meilleur pour nous, c'est ce Dieu d' amour qui est venu parmi nous en la personne de son Fils, Jésus-Christ, ce Dieu d'amour qui s'est sacrifié pour nous afin que nous ayons la vie en abondance, ici et maintenant, ce Dieu d'amour qui au départ nous a créés libres et ne nous imposera jamais quoi que ce soit, c'est ce Dieu d'amour qui nous tend la main  et qui nous dit : «’repent toi, viens à Moi et reçoit la vie ‘ ».   

·       « Convertissez-vous donc, et vivez »  (Ezéchiel 18: 32).

La séduction qui mène à l'apostasie

·       « Ce fut là une occasion de péché »  (1Rois 12: 30).

A travers l’histoire d'Israël, la Parole de Dieu nous adresse de sérieuses mises en garde pour nous qui arrivons dans les derniers jours et nous pouvons discerner au travers de ce que nous enseigne la Parole de Dieu dans l'histoire de Jéroboam, combien la séduction peut mener à l'apostasie

C’est un exemple parmi tant d'autres de la tendance qu’on observe aujourd’hui, et en occultant les leçons du passé on se projette sans réfléchir vers ce qui est à venir ! Et la séduction fait son œuvre.  

Séduction quand la politique se mêle à la religion

·       « Si ce peuple monte à Jérusalem pour faire des sacrifices dans la maison de l’Eternel, le cœur de ce peuple retournera à son seigneur, à Roboam, roi de Juda, et ils me tueront et retourneront à Roboam, roi de Juda » (1Rois 12 : 27).

Séduction quand les traditions deviennent notre guide

·       « Si ce peuple monte à Jérusalem »  (1Rois 12: 27).

·       « Vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem, mais nos pères ont toujours adoré sur cette montagne »   (Jean 4: 19/20).

Séduction quand les œuvres de la chair dominent

·       « ... faire des sacrifices … (1Rois 12 :27).

·       « … la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité »  (1Corinthiens 15: 50).

Séduction quand le mensonge règne

·       « Voici tes dieux, ô Israël,  qui t’ont fait monter hors du pays d’Égypte ! »  (1Rois 12: 28).

Séduction quand les réjouissances nous trompent

·       « Et Jéroboam fit une fête au huitième mois, le quinzième jour du mois, comme la fête qu’on célébrait en Juda » (1Rois 12: 32).

Séduction quand nos repères sont faussés

bullet « C’est trop pour vous de monter à Jérusalem »  (1Rois 12: 28).

·       « Et il en mit un à Béthel, et plaça l’autre à Dan » (1Rois12: 29).

Séduction quand les hommes nous séduisent

·       « … il créa des sacrificateurs pris parmi tout le peuple et n’appartenant point aux fils de Lévi » (1Rois 12: 32).

Séduction quand la prédication de la vérité est faussée

·       « … il offrit des sacrifices sur l’autel qu’il avait fait à Béthel » (1Rois 12: 33).

Séduction quand un leader est une occasion de chute

·       « … et monta sur l’autel pour  offrir le parfum » (1Rois 12: 33).

·       « Jéroboam, fils de Nebath, qui a fait pécher Israël »   (2Rois 15).

Séduction quand l'apostasie nous séduit

·       « Et ce fut une occasion de péché... » (1Rois 12: 30).

Quand la séduction fait son œuvre, nous nous retrouvons avec un peuple séduit par de fausses doctrines ou traditions, et près à rejeter Dieu au profit de cultes idolâtres.

C'est la dernière heure, les temps de la fin approchent et nous en voyons les premiers signes a travers des Jéroboam antéchrist qui nous entraînent vers le jugement.

Et cela commencera par une séduction généralisé qui pourrait entraîner si c'est possible, même les élus.

·       « Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists: par là nous connaissons que c’est la dernière heure » (1Jean 2: 18).

·       … et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde » (1Jean 4: 3).

·       « Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens » (Matthieu 24: 5).

·       « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » (Matthieu 24: 24).

bullet « Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Cette bonne nouvelle du Royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24: 11/14).

·       « Voici, Je vous l’ai annoncé d’avance » (Matthieu 24: 25).

Tenons ferme et persévérerons jusqu'à la fin, afin d’hériter de la promesse

·       « Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne » (Apocalypse 3: 11).

bullet « Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et Il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables. Et Il me dit: C’est fait ! Je Suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif Je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement. Celui qui vaincra héritera ces choses; Je serai son Dieu, et il sera mon fils »  (Apocalypse 21: 4/7).

 

bullet « Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous ! »  (Apocalypse 22: 20/21).