Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 49 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 

Sévices sexuels infligés par des membres du clergé catholique

LOS ANGELES, le 15 juillet 2007

Le plus grand archidiocèse des Etats-Unis a versé 660 millions de dollars de dommages et intérêts aux victimes de sévices sexuels infligés par des membres du clergé catholique. C'est la somme la plus importante jamais versée depuis que cette Eglise a dû faire face à des scandales sexuels.

D'après Ray Boucher, le principal avocat des plaignants, l'Archidiocèse catholique romain de Los Angeles et les parties civiles sont parvenus à un accord le samedi 14 juillet 2007. L'Archidiocèse et les parties civiles doivent faire une déclaration le dimanche 15 juillet au matin, et tenir une conférence de presse le lundi 16.

Une source anonyme, informée sur cet accord, évalue le montant des dommages et intérêts à 660 millions de dollars, la somme la plus importante jamais versée par l'Eglise catholique dans le cadre des procès pour sévices sexuels. Cette source désire garder l'anonymat tant que l'annonce officielle de cet accord n'a pas été faite.

En moyenne, chacun des plaignants recevra un peu plus de 1,3 millions de dollars. Le montant global dépasse les estimations précédentes qui faisaient état de 600 ou de 650 millions de dollars.

Selon la même source, certains ordres catholiques romains (les Servites, les Clarétiens, et les Oblats de Marie Immaculée) n'auront pas de part dans cet accord, ayant refusé de participer. Ray Boucher signale que grâce à ce même accord, les parties devraient avoir accès à des dossiers confidentiels concernant certains prêtres, après examen de ces documents par un juge chargé de superviser ces affaires.

Depuis 1950, aux USA l'Eglise catholique aura donc versé pour des affaires semblables plus de 2 milliards de dollars de dommages et intérêts.

Les frais seront répartis entre les assurances, l'archidiocèse, et plusieurs ordres catholiques romains, selon des modalités qui seront précisées après signature par un juge.

Source : Voxdei