Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


Pasteur Gérard Charton
gerard.charton@9online.fr

Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique d'Hagetmau (40700)
 

Retour liste   <-Liste des enseignements 
 

Dieu ne change pas

Hébreux 13.8-9

Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères ; car il est bon que le cœur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n’ont servi de rien à ceux qui s’y sont attachés. 

Dieu ne change pas !
Ne nous laissons pas entraîner par des doctrines étrangères, c’est l’avertissement solennel que le Seigneur nous adresse.

Si certains veulent « adapter » Dieu, et Jésus-Christ tout particulièrement à d’autres doctrines ou à d’autres philosophies, et qu’ils pensent pouvoir le faire en toute impunité, non seulement ils se trompent mais ils se font les alliés de l’ennemi de nos âmes. 

Dieu ne change pas !

Et, il est bon de se rappeler et de graver cela dans nos cœurs et tout particulièrement dans l’époque où nous vivons qui est particulièrement instable. Hors, vous savez comme moi que l’instabilité est source de désarroi.

Lorsque ce qui nous sert de repère change, c’est notre vie entière qui est ébranlée.

Je fais un parallèle qui vaut ce qu’il vaut mais qui m’avait interpellé lorsque j’étais jeune informaticien. Il y a des travaux répétitif qui fatiguent et lorsque nous formions les comptables à une nouvelle façon de travailler, pour leur faciliter la vie, justement en évitant les travaux répétitifs, ils déprimaient..

Comme à l’époque il n’y avait pas de chômage souvent ils démissionnaient et partaient chez un autre employeur où l’on travaillait « comme avant ». 

Et aujourd’hui nous voyons bien que les changements de mode de travail, autrement plus dramatiques que par le passé, conduisent parfois certaines personnes jusqu'au suicide. 

Depuis des années, après ce qu’il est convenu d’appeler les « trente glorieuses », nous avons connu plusieurs chocs, sociaux, économiques, moraux et maintenant spirituels, dans ce que certains appellent encore l’église... 

Justement à ce sujet je recevais il y a deux jours un appel au secours d’un frère « travaillé » par une nouvelle qui l’a bouleversée tout particulièrement. En réaction, ne savant que faire de plus utile, Il a envoyé un message à plusieurs responsables de fédérations évangéliques en France, les exhortant à réagir et à envoyer sur place des missionnaires fiables... 

Il venait de lire qu’une fédération d’églises dites évangéliques venait de s’associer aux catholiques pour célébrer une fête mariale en Amérique et que cela, selon les organisateurs, constituait une réconciliation unitaire avec l’église de Rome. 

Il découvrait cela subitement et s’affolait en appelant les responsables évangéliques à réagir.  

Ce qu’il ne savait pas c’est que pour notre part dénoncer et essayer de faire barrage à ces changements théologiques c’est fait depuis longtemps ! C’est même dénoncé dans notre site depuis plusieurs années.  

Il y a aussi la célèbre fête de Guadalupe fête à laquelle s'associent activement les méthodistes de Chicago, et ce mouvement s’est ensuite étendu en Amérique du sud et fait tâche d’huile auprès de ces masses de nouveaux convertis du catholicisme encore tout empreint de leurs vielles traditions … 

Ce brave frère très affecté par cette prise de conscience de ce qu’est devenue une partie du monde évangélique ne savait même pas ce qu’un haut responsable des « églises méthodistes unies » écrivait, car s’il l’avait su peut-être aurait-il été terrassé par une crise cardiaque…  je vous lis cet extrait du n°1348, du bimensuel catholique « L'Homme Nouveau » :

« Une appréciation développée par le Reverend Oscar Carrasco, haut responsable de la United Methodist Church soulignait qu’en revenir à des pratiques telles que la vénération de la Vierge Marie ne pouvait que faire progresser le dialogue œcuménique entre catholiques et méthodistes. »  

Voyez-vous quand il y a un instant nous disions qu’il y a des chocs économiques, sociaux, moraux et maintenant aussi spirituels, en voici donc un exemple. 

Le peuple de Dieu entre dans une grande tourmente. Ce n’est pas encore la tribulation annoncée par la prophétie, mais l’ennemi de nos âmes se prépare en déstabilisant le peuple fidèle. Et, il est triste de constater que certains leaders religieux sont prêts à assumer le relai dans leurs rangs. 

Ne soyons pas aveugles en rejetant tout ce qui est nouveau. Il y a des avancées positives dans la science. Nous ne sommes pas comme des hamishs vivant à l’écart de la société et fermés aux évolutions technologiques. 

Retenons ce qui est bon dans le progrès… Mais aussi sachons apprécier ses effets :

-  Comme les japonais apprécions le nucléaire pour ses bienfaits.
-  Comme toutes les personnes âgées, ou qui le deviendront, sachons reconnaître tous les bienfaits des progrès de la médecine, progrès auxquels nous n’aurons bientôt plus droit du fait que la sécurité sociale ne pourra pas payer ces coûts.
Vous avez peut-être vu il y a quelques jours ce reportage sur la santé en Angleterre où les refus de prise en charge de soins pour les cas de cancers se multiplient même pour des gens encore jeunes, la quarantaine, et ce qui est encore plus scandaleux, pour lesquelles le diagnostic de rémission du cancer n’est pas exclus… mais trop cher pour être pris en charge !

Pendant ce temps là un véhicule de plus d’un milliard de dollars est envoyé sur mars…

Alors, pourquoi je vous dis cela ? Parce qu’il y a quelque chose que nous devons bien comprendre. 

Je suis très sérieux quand je dis que nous devons apprécier la mise en application de l’intelligence humaine. Dieu nous a donné l’intelligence, tout comme Il nous a aussi donné la liberté. 

La bonne question n’est pas de savoir si l’intelligence est bonne ou mauvaise, mais de savoir ce que nous faisons de cette intelligence.

C’est vrai globalement pour les peuples, cela reste vrai à titre personnel. 

Vous regardez comme moi les informations. Vous avez certainement la sagesse de ne pas limiter vos sources d’informations et vous faites donc probablement ces mêmes constats :

-      Le monde devient de plus en plus intellectuellement « savant », et pourtant la majorité des humains  vit de plus en plus mal.

-      Le monde dispose d’une multitude de richesses et en même temps ces richesses sont de plus en plus indisponibles pour une masse de gens toujours plus nombreuse et se concentrent sur un nombre réduit d'individus.

-      Il y a des quantités de gens payés pour trouver des solutions aux nombreux problèmes qui se posent, pourtant il apparaît qu’aucun n’est capable de donner une solution raisonnable et fiable. Et, si de temps en temps des solutions sont parfois possibles, elles ne sont pas mises en œuvre, mais classées dans des oubliettes.

Alors, nous étonnerions-nous de voir des gens aujourd’hui déstabilisés, inquiets au point pour certains d’envisager le suicide, ou de sombrer dans des actions folles ? 

Je pense à mes comptables inquiets des années 1960-70 que je mentionnais tout à l’heure, ces gens tellement déstabilisés par de petits changements dans leur mode de travail, et pourtant quelle dimension sans commune mesure avec  les soucis et instabilités d’aujourd’hui.

La spirale a dangereusement grandie. Et cette spirale ne fait que s’élargir encore jusqu’à la rupture… annoncée par la prophétie. 

Pourquoi cela est-il inéluctable ? Parce que le monde change très vite, par la sagesse des hommes, sans la sagesse de Dieu. 

Mais Dieu ne change pas.

IL est et restera le seul rocher sûr pour notre salut. La folie qui gagne le monde, j’y inclus le monde chrétien, c’est celle d’une course aux changements. 

Mais Jésus nous fait une proposition. Arrêtez votre course insensée semble-t-Il nous dire par ces versets : 

Matthieu 11.28-30

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. 

Savez-vous à qui Il s’adresse ? A vous, à moi ! 

Jésus n’est pas homme de publicité. Il ne cherche pas à « vendre » une idée, ni pour acquérir des clients ni pour des raisons électoralistes. Il n'a rien à vendre, mais par contre tout à donner.

Et Jésus donne… à commencer par sa vie, parce qu’Il nous aime. Et, parce qu’Il nous aime Il s’intéresse à vous et à moi, et Il s’intéresse à ce que nous sommes et ce que nous devenons. 

Cherchez bien et dites-moi si vous reconnaissez quelqu’un dans nos financiers, scientifiques, hommes et femmes politiques... si vous trouvez quelqu’un animé d’un même sentiment.

J’aime bien citer ce verset qui dit que le Seigneur connait même le nombre de nos cheveux. Personne ne connait le nombre exact des cheveux de la personne qu’il aime le plus… (chauves exceptés).

C’est une image magnifique qui montre l’intérêt immense que le Seigneur nous accorde. Ceci est dit pour nous rappeler que Dieu est notre Créateur, donc que rien ne Lui est inconnu de nous. 

Matthieu 10.30-32

Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux. C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux ; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. 

 C’est une magnifique promesse que nous fait Jésus disant quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. 

Jean 14.12-14

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. 

Donc, tous ceux qui croient en Jésus-Christ, ceux-là sont dans la protection de Dieu. Mais pas ceux qui mijotent des courants révisionnistes pour les introduire dans l’Eglise fidèle ! Ceux là sont appelés des loups ravisseurs. 

Il y a "échange" dans l’amour, c’est une règle nécessaire pour que l’amour soit partagé. Cette règle dans le cas qui nous occupe c’est d’avoir le même intérêt pour connaître notre Seigneur.

-      Il nous connait, nous l’avons dit, mais le connaissons-nous vraiment ? Avons-nous un vrai désir de le connaître afin de lui être agréable ? Pensez-vous que Jésus peut se réjouir de soi-disant "chrétiens" qui mettent des idoles au même niveau que Lui ? 

Plus que jamais il est urgent d’apprendre à connaître ce Seigneur si merveilleux qui est notre salut. 

Ce monde qui change ne survivra pas à sa folie. L’église infidèle qui change ne survivra pas au jour du jugement. 

Dieu ne change pas, le monde change et va à sa perte. L’église infidèle va à sa perte entrainant avec elle des masses de chrétiens tièdes qui s’accommodent des "alliances" avec les forces de l’ennemi de Dieu. 

Comme ce frère que je ne connais pas mais qui n’a pas "encaissé" passivement ce qu’il vient de découvrir et qui légitimement l’a bouleversé, sachons nous aussi réagir, ne pas nous laisser prendre au piège du compromis, d'un faux amour, mais veillons à la qualité de notre amour pour Dieu. 

Il en va de notre paix aujourd’hui, et du salut de nos  âmes.

Que Dieu vous bénisse.

                      Retour accueil                              Méditations d'autres auteurs