Bienvenue
En ce moment 
vous êtes

 
    
visiteurs sur le site
Merci


 

   
Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 


L'enlèvement... et après ?
Par le Pasteur Gérard Charton
    gerard.charton@9online.fr

Retour liste   <-Liste des enseignements 

Je vous propose deux lectures pour introduire cette réflexion :

Zacharie 8 : 20-23
20  Ainsi parle l’Eternel des armées : Il viendra encore des peuples et des habitants d’un grand nombre de villes.
21  Les habitants d’une ville iront à l’autre, en disant : Allons implorer l’Eternel et chercher l’Eternel des armées ! Nous irons aussi !
22  Et beaucoup de peuples et de nombreuses nations viendront chercher l’Eternel des armées à Jérusalem et implorer l’Eternel.
23  Ainsi parle l'Eternel des armées : En ces jours–là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement et diront : Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous.

et...

Esaïe 26 : 20
20 Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi ; Cache–toi pour quelques instants, Jusqu'à ce que la colère soit passée.

Voilà deux lectures essentielles pour les juifs comme pour les chrétiens.
Je constate que nos idées ne sont pas toujours très claires sur les événements concernant le devenir d’Israël et celui l’Eglise. En particulier sur la relation qu’il y a entre ces deux bénéficiaires d’alliances que l’Eternel a voulues. 

Les premiers points que je voudrais relever sont les suivants :

bullet

Ceux qui imaginent que le temps des juifs est révolu, se trompent.

bullet

Ceux qui imaginent que l’alliance que Dieu a faite avec Israël est révolue, se trompent tout autant.

Aussi bien dans Esaïe, que dans Jérémie que dans Ezéchiel, nous pouvons lire que l’alliance que Dieu a faite avec Israël est une alliance éternelle. 

Et, puisque nous faisons de grands constats, j’affirme aussi, parce que la Parole nous le dit, que le temps de l’Eglise a une fin prévisible et annoncée.  

Nous avons cette assurance d’un prochain retour de Jésus. Nous sommes j'espère dans l’impatience du jour de cet enlèvement. Alors, en toute logique, nous sommes obligés de faire ce constat : l’Eglise n’aura été qu’une parenthèse voulue par le Seigneur, pour permettre aux nations d’avoir accès, par Jésus-Christ, au salut. Tout comme le juif, qui n’a accès au salut que par Christ, et non par tous les sacrifices qu’il pourrait faire, ni encore par la loi.  

Parce qu’en réalité, l’Eglise n’a pas été faite uniquement pour les nations, mais tout autant pour le juif. Jésus était juif, Il a prêché aux juifs. Les disciples ont à leur tour prêché aux juifs premièrement avant d’aller également vers les nations. 

Jésus l’a clairement annoncé :

Matthieu 5.17 « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir ». 

 

Je me permets de poser une question : Savez-vous à quoi est comparée la femme - l’épouse - dans le langage prophétique ?

Elle est comparée à l’Eglise. Inversement nous pouvons dire l’Eglise est comparée à la femme. La femme vertueuse qui se prépare à la noce, ou dans d’autres cas à la femme infidèle appelée prostituée.

Quand nous réalisons cela nous comprenons alors mieux ce texte de

Esaïe 4 : 1-6
1  Et sept femmes saisiront en ce jour un seul homme, et diront : Nous mangerons notre pain, Et nous nous vêtirons de nos habits ; Fais-nous seulement porter ton nom ! Enlève notre opprobre !
2  En ce temps-là, le germe de l'Eternel aura de la magnificence et de la gloire, Et le fruit du pays aura de l'éclat et de la beauté Pour les réchappés d'Israël.
3  Et les restes de Sion, les restes de Jérusalem, Seront appelés saints, Quiconque à Jérusalem sera inscrit parmi les vivants,
4  Après que le Seigneur aura lavé les ordures des filles de Sion, Et purifié Jérusalem du sang qui est au milieu d’elle, Par le souffle de la justice et par le souffle de la destruction.
5  L’Eternel établira, sur toute l’étendue de la montagne de Sion Et sur ses lieux d’assemblées, Une nuée fumante pendant le jour, Et un feu de flammes éclatantes pendant la nuit ; Car tout ce qui est glorieux sera mis à couvert.
6  Il y aura un abri pour donner de l’ombre contre la chaleur du jour, Pour servir de refuge et d’asile contre l’orage et la pluie.
 

Pourquoi sept femmes ? Ne voyez-vous pas un parallèle avec les sept églises de l’apocalypse ? les sept femmes ce sont les « représentants » des sept églises. 

L’opprobre pour ces femmes dont il est question, c’est de n’avoir pas été enlevé avec l’Eglise fidèle. Elles n’ont en effet

- ni besoin de nourriture, la Bible – nourriture spirituelle - elles connaissent. Elles l’ont.
- n
i besoin d’être habillée par « le juif » parce que l’habillage spirituel que certains appellent « forme de culte » ou « liturgie » (mais ce mot est trop chargé de sens réducteur pour que l’utilise) ces femmes le "vêtement" elles l’ont également.

Mais, ce qui leur manquera alors c’est un « nom » parce qu’elles auront perdu leur identité de chrétiennes… Puisque l’Eglise ne sera plus sur cette terre. 

La prophétie nous informe de ce qui va se passer après l’enlèvement de l’Eglise, parce qu’il y aura un après.  Ce n’est pas la fin du monde. L’enlèvement n’est pas la fin du monde.

Le Seigneur veut épargner à l’Eglise cet après, parce qu’il va être terrible. Et, comme au temps de Noé, le Seigneur veut mettre son peuple à l’abri.

Esaïe 26.20 
Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi ; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu'à ce que la colère soit passée.
 

Vous connaissez la parabole des 10 vierges. Il y en a cinq folles. Cinq inconscientes. Ce sont ces vierges folles que représentent les sept femmes de la prophétie d’Esaïe. 

C’est une parabole, mais elle veut bien dire qu’il en sera ainsi au jour de l’enlèvement. Dans les églises il va rester des frères et des sœurs. Tous ceux qui ne se seront pas préparés, ou mal préparés, et globalement tous ceux qui auront pris les avertissements de Dieu à la légère. 

Nous savons que cela ne va pas être facile pour ceux-là. Satan va se déchaîner, comme jamais il n’aura pu le faire jusque là. Il aura toute liberté ou presque pour mener son ultime combat. Il le perdra, mais que de souffrances pour ceux qui devront vivre cela.

Pendant ce temps, l’Eglise sera en lieu sûr, protégée, dans la chambre. Il fera bon d’être là-haut dans la présence du Seigneur. 

Mais aujourd’hui, j’ai tout particulièrement de l’inquiétude pour ceux qui resteront. Et, parmi eux, j’espère aucun d’entre nous, mais peut-être des parents, des enfants, des amis, enfin ceux que nous aimons.

Et puis, ceux qui auront été gagnés par le découragement, et qui seront de ce nombre. 

Alors, frères et sœurs, tous ceux-là vont être particulièrement désemparés, on l’imagine aisément ! L’Eglise, leur église sera enlevée, leurs frères et leurs sœurs, et ceux qu’ils trouvaient jusque là peut-être un peu trop engagés, et finalement qui par leur fidélité leur donnaient mauvaise conscience… alors plutôt que se remettre en question ils auront préféré prendre du recul, c’est le terme souvent utilisé : « du recul ».  

Tellement de recul qu’eux vont rester tandis que les vierges sages seront enlevées … Un sacré recul en effet ! 

Il y en aura certainement plus d’un et plus d’une à vouloir vite retourner à l’Eglise. Je me permets ici de vous décrire un songe que j’ai eu il y a quelques années. 

« L’enlèvement venait d’avoir lieu et de l’extérieur comme un spectateur au cinéma je voyais ces gens affolés arriver nombreux devant l’église. Mais, elle est fermée, et eux n’ont pas les clefs. Alors, ils forcent la porte, mais ils se retrouvent là, avec d’autres qui les rejoignent, de plus en plus nombreux. Mais tous sont un peu gauches… Il n’y a personne pour amener la louange, de toute façon le cœur n’y est pas. Il n’y a personne non plus pour dire ce qu’il faut faire.  L’Eglise n’existe plus, il ne reste que des murs, que des chaises, une estrade abandonnée. Ici, il n’y aura plus de pasteurs vigilants, ni d’anciens, ni de diacres. Parce que les bergers fidèles seront partis eux aussi. Alors ils crient, ils pleurent, beaucoup se repentent et à ce moment il y a des repentirs et des conversions en masse… La fameuse pluie d’arrière saison !
Il ne rester que des bergers endormis ici ou là, parmi les vierges folles. »
 

Frères et sœurs, je pense souvent à ces moments-là. Pour les élus, ce sera la fête… mais pour les autres, ce sera un cauchemar… l’électrochoc. La prise de conscience que le temps de l’Eglise est terminé !

J’ai vu cette scène en songe… Cela m’a marqué pour toute ma vie probablement. 

Alors, en ces jours-là, ne subsistera qu’une seule alliance, celle qui est appelée l’Alliance Eternelle. Celle que Dieu a faite avec son peuple d’Israël.

Et, ce qui restera de l’Eglise, ces chrétiens, ces chrétiennes « vierges folles », n’auront pas d’autre choix que de se tourner vers les juifs convertis, afin d’obtenir une identité. 

« Fais-nous seulement porter ton nom ! » 

Après 2000 ans de mépris trop souvent manifesté envers le juif, voilà donc que le chrétien n’aura pas d’autre choix que d’être spirituellement reconnu, accepté par le peuple juif. Justice de Dieu ! Et tenu de se soumettre à la Loi de Dieu, que Jésus « n’est pas venu abolir mais accomplir… » Nous venons de relire ce texte en matthieu. 

Nous savons, mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui, qu’Israël va souffrir terriblement, et lorsque nous lisons  

Esaïe 4 : 3
Et les restes de Sion, les restes de Jérusalem, Seront appelés saints, Quiconque à Jérusalem sera inscrit parmi les vivants 

Nous pouvons comprendre qu’il s’agit à la fois d’une vision spirituelle, et d’une vision « physique » concrète.

Le reste, le petit reste nous dit

Zacharie 13.8 :
Dans tout le pays, dit l’Eternel, Les deux tiers seront exterminés, périront, Et l’autre tiers restera
. 

Ce reste sera composé de ceux qui auront accepté le plan de salut, à savoir Jésus-Christ, et qui auront survécu au déferlement de violence qui va s’abattre sur toute cette région. 

1 Chronique 16 : 8-17
8  Louez l’Eternel, invoquez son nom ! Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits !
9  Chantez, chantez en son honneur ! Parlez de toutes ses merveilles !
10  Glorifiez-vous de son saint nom ! Que le cœur de ceux qui cherchent l'Eternel se réjouisse !11  Ayez recours à l’Eternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face !
12  Souvenez-vous des prodiges qu'il a faits, De ses miracles et des jugements de sa bouche,
13  Race d’Israël, son serviteur, Enfants de Jacob, ses élus !
14  L’Eternel est notre Dieu ; Ses jugements s’exercent sur toute la terre.
15  Rappelez-vous à toujours son alliance, Ses promesses pour mille générations,
16  L’alliance qu’il a traitée avec Abraham, Et le serment qu’il a fait à Isaac ;
17  Il l’a érigée pour Jacob en loi, Pour Israël en alliance éternelle 

Le seigneur ne change pas, l’alliance qu’Il fait est certaine. Ses promesses ne sont jamais remises en cause. L’alliance faite avec les hommes de tous les peuples, par le sang de Jésus est éternelle, comme l’alliance qu’Il a faite avec Israël. Quand je réalise cela, alors je ne comprends plus l’antisémitisme. Je ne comprends plus le rejet du juif.  

Ou plutôt si je le comprends. Je comprends que Satan connaissant ces prophéties mieux que nous, est déjà en train de « saper » ce qui sera un jour, bientôt, la toute dernière, l’ultime chance de salut, pour ceux qui auront raté l’ascenseur de l’enlèvement. 

Un autre prophète, Jérémie, nous dépeint une situation qui va vous rappeler quelque chose.

Jérémie 50 : 4-7
En ces jours, en ce temps-là, dit l'Eternel, Les enfants d'Israël et les enfants de Juda reviendront ensemble ; Ils marcheront en pleurant, Et ils chercheront l'Eternel, leur Dieu.
5  Ils s'informeront du chemin de Sion, Ils tourneront vers elle leurs regards : Venez, attachez-vous à l'Eternel, Par une alliance éternelle qui ne soit jamais oubliée !
6  Mon peuple était un troupeau de brebis perdues ; Leurs bergers les égaraient, les faisaient errer par les montagnes ; Elles allaient des montagnes sur les collines, Oubliant leur bercail.

7  Tous ceux qui les trouvaient les dévoraient,
Et leurs ennemis disaient : Nous ne sommes point coupables, Puisqu’ils ont péché contre l’Eternel, la demeure de la justice, Contre l’Eternel, l’espérance de leurs pères.
 

Pendant des siècles, et cela dure encore, même si les termes employés sont plus calculés, des « chrétiens » ont entretenu une haine farouche contre les juifs, les accusant de déicide, de crime contre Dieu et les persécutant sans merci. Oh ! Cela est beaucoup plus facile que de reconnaître que Christ est mort à cause de moi, à cause de mes propres péchés. Et, s’ils ont pour certains d’entre eux favorisé la mort de Christ, hélas, n’oublions pas que les troupes romaines étaient présentes et veillaient à l’exécution, à cette mort infâme. 

Demain, je veux dire dans un temps peut-être plus court que nous l’imaginons, ceux-là même qui auront haï les juifs n’auront pas d’autre choix que de s’accrocher à eux avec supplication, parce que leur ultime chance de salut passera par-eux ! 

Esaïe 61 : 8
« Car moi, l’Eternel, j’aime la justice… je leur donnerai (au peuple d’Israël) fidèlement leur récompense. » 

Jérémie 32 : 40
« Je ne me détournerai plus d’eux, je leur ferai du bien » 

Nous le savons tous, Israël est au centre des préoccupations mondiales, elle sera de plus en plus la cible de tous. Certaines prophéties annoncent des événements imminents. 

Frères et sœurs, j’aimerais qu’aucun d’entre nous, qu’aucun de nos enfants, qu’aucun de tous ceux qui ont entendu le message de l’Evangile et qui se sont laissés décourager, qu’aucun ne soit confronté à cette période de souffrance. 

Parce que le seigneur a prévu autre chose pour vous et moi. Quelque chose de merveilleux. 

Esaïe 26 : 19 – 21
19  Que tes morts revivent ! Que mes cadavres se relèvent ! –Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière ! Car ta rosée est une rosée vivifiante, Et la terre redonnera le jour aux ombres.
20  Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi ; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu'à ce que la colère soit passée.
21  Car voici, l’Eternel sort de sa demeure, Pour punir les crimes des habitants de la terre ; Et la terre mettra le sang à nu, Elle ne couvrira plus les meurtres.

La chambre dont il est question ici, c’est celle des noces. Celle de l’épouse accueillie par son Seigneur. Celle que Christ met à l’abri. L’épouse, la seule, l’unique, composée de tous ceux et celles qui auront attendu Jésus, l’époux. 

Pas n’importe comment. Il y a un texte qui résume dans quel état d’esprit nous devons attendre le seigneur : 

2 Timothée 4:8
« Désormais la couronne de justice m'est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. »

 

Autres méditations