Bienvenue
En ce moment 
vous êtes

 
    
visiteurs sur le site
Merci


 

   
Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 


LES RICHESSES DE SA PRESENCE !
Par le Pasteur Gérard Sadot
 

  

 
«Il y a d' abondantes joies devant ta face.»  
Psaume 16 : "L'Eternel a béni la maison d'Obed-Edom et tout ce qui est à lui, à cause de l'arche de Dieu...".
 
L' Arche de l'Alliance, contenant un vase de manne, les tables de la loi et la branche d'amandier, était le gage de Sa Présence au milieu du peuple. Cette arche est restée trois mois chez Obed-Edom, et rapidement, il en a bénéficié avec toute sa famille. En quoi consistait cette bénédiction? Nous ne le savons pas, mais cela a été quelque chose de remarquable au point où un "rapport a été fait à David..." 
C'est ainsi que David a fait venir l'arche à Jérusalem, et  qu' il a dansé devant cette arche. Il est frappant dans ce récit de voir combien David a été sensible à Sa présence, et la Bible utilise l'expression "DEVANT L'ETERNEL"  plusieurs fois dans ce récit.
 
Cependant sa femme Mical regardait par la fenêtre et voyant le roi David sauter et danser devant l'Eternel, elle le méprisa dans son cœur... or, « Mical, fille de Saül n'eut point d' enfants jusqu'au jour de sa mort".
 
En faisant une place C3 Sa Présence dans notre vie, la bénédiction de Dieu nous atteint, et les autres sont aussi bénis. (2Samuel 6:11-12; 17 à 23).
 

LA RICHESSE DE L'ABONDANCE  !

 
La libéralité est une disposition à donner généreusement; Sa Présence est pleine de libéralités. Après avoir commis un adultère avec Bath Shéba, Nathan le prophète est venu parler à David de la part de Dieu, et après avoir énuméré les bénédictions dont il avait été gratifié de Sa part, Il dit : "Et si cela eût été peu, J’y aurai encore ajouté".
Dieu reprochait à David sa grande ingratitude, son manque de reconnaissance, ce qui l'avait entraîné dans l'engrenage du péché. Mais, notez ce que Dieu lui dit : "Si cela eût été peu, J’y aurai encore ajouté." En effet, Dieu n'est pas avare, ni chiche de ses bénédictions.
 
Pour illustrer les largesses de Sa Présence, prenons le cas de Joseph typifiant la personne de Jésus longtemps avant Sa Venue.
Après bien des tribulations, Joseph est devenu le second du Pharaon en Egypte. Ses frères l'avaient vendu à des Ismaélites et le croyaient mort depuis longtemps; des années plus tard à l'occasion d'une famine sévère, ils furent contraints d'aller chercher des vivres en Egypte, et de se retrouver devant leur frère Joseph qu'ils ne reconnurent pas dans un premier temps.
 
La Bible dit: "Ils s'assirent en Sa Présence", mais ils ne savaient pas que c'était Joseph, jusqu' au moment où il se fit reconnaître; là ils ont réalisé en face de qui ils étaient.  Leurs cœurs battaient à tout rompre, et leurs fautes sont revenues à la surface comme un éclair  "Ils étaient troublés dans Sa Présence !". Mais cette "PRESENCE" fut pour eux une fontaine de vie. Dieu veut notre prospérité, lui-même est «riche en miséricorde». Pas seulement en miséricorde, mais en prospérité. Sous la plume de l'apôtre Jean, le Saint-Esprit formule ce voeu: "Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards comme prospère l'état de ton âme".
 
SEPT GRANDES BENEDICTIONS qui ont pour nous leur application en Jésus:  
 
    - Le Salut 
“Vous m'avez vendu... mais c' est pour vous sauver la vie que Dieu m'a envoyé devant vous”.  
Joseph ne les a pas accablés avec le passé, mais les a reçus avec douceur. Nos péchés ont menés Jésus à la Croix, mais lui pardonne au coeur repentant et efface tout notre lourd fardeau en sorte qu'aujourd' hui, il peut dire comme naguère Joseph à ses frères: "Approchez-vous de moi... ne vous affligez pas !"
 
    - La Révélation 
"Pendant cinq années encore, il n'y aura ni labour, ni moisson…”; 
"leur faisant connaître le temps dans lequel ils vivaient; "la famine était dans tout le pays" mais Dieu avait prévu une grande délivrance pour eux. Il nous fait pénétrer dans l'intimité de Sa Connaissance.
 
    - Une Mission
 "Vous décrivez ma Gloire";
Le père de Joseph était si désespéré et désabusé qu'il était comme froid de glace, éteint, dans son amour et ses espérances, car la vie avait été très dure pour lui, ayant beaucoup souffert. Or, Jésus nous envoie vers un monde qui soupire et qui gémit, et attend la révélation des fils de Dieu; il nous envoie vers ceux qui sont devenus insensibles à tout avec ce message de réconfort: "Il est vivant et glorieux, Il est assis à la droite de Dieu...".
 
    - La Consolation 
«Il pleura, donna un baiser à tous ses frères... après cela ses frères s'entretinrent avec lui».
La communion fut rétablie; et là il a dévoilé toute sa tendresse, son affection: le dialogue fut restauré.
 
    - Des Provisions
«Il leur donna des provisions pour la route».
Joseph les voulaient à l'aise pour le voyage et leur a fourni également des chariots; de même Jésus à tout prévu. Son secours est déjà prêt au jour du besoin. Sa Présence est vraiment pleine de ressources, et il pourvoira à tous nos besoins selon sa richesse. Joseph leur donna aussi: "des vêtements de rechange", à côté de bénédictions telles que salut, révélation, communion, mission, il y a des choses très matérielles telles que: "nourriture, moyens de transports, vêtements de rechange..."
 
    - La Liberté 
"Il les laissa partir", il ne les a pas retenus de force, confiant qu'ils allaient faire bon usage de cette liberté; toutefois il leur donna cette recommandation "Ne vous querellez en chemin". Loin de Sa Présence de telles choses arrivent fréquemment. La liberté ne doit pas devenir un prétexte de pécher. Lorsque Jésus affranchit on est réellement libre.
 
    - Guérison du passé
 "Ne regrettez pas vos affaires" leur dit-il.
La Bible anglaise dit: "Stuff" pour "affaires", ce qui signifie "Meubles très lourds, camelote, rembourrage, farce...".
 
C'est en effet ce qu'était notre vie avant de connaître sa Divine Présence; mais il nous guérit du passé comme de nos maux les plus divers. Dans Sa Présence, il y a "tout ce qu'il y a de meilleur", le meilleur étant devant nous. L’apôtre Paul dit:  
"Etre avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur". Puissions-nous réaliser les avantages de Sa Présence au point où le Seigneur pourra nous dire:  
"Mon enfant tu es toujours avec moi, et tout ce que j'ai, est à toi".
«L’Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien!». (Genèse 43:33/34;45 en entier; Philippiens 4 :19 ; 1:23; Jean 8 :36; Matthieu 15:30; Luc 15: 31; Psaume 23).
 

LA RICHESSE DE L'ESPERANCE

 
"Christ en nous l'Espérance de la Gloire" (Colossiens 1 :27). 
La Bible du temps où "Dieu sera tout et en tous". La Nouvelle Jérusalem sera l'endroit de Sa plénitude. Elle forme un cube aux dimensions gigantesques, longueur, largeur et hauteur de 2 500 km environ! Chez les Juifs comme chez les Grecs, le cube était le symbole de la perfection. Le lieu très Saint du Tabernacle où Dieu résidait, était de forme cubique.  Or, Jésus dit:  
"Vous êtes le sel de la Terre".
Le Sel est précisément une substance cristallisée sous forme de cube parfait. Réaliser cette présence de Dieu dans notre vie, c'est donner un avant-goût du Ciel aux hommes, et nous devenons pour eux une présence du futur... Cette Cité Céleste révèle le caractère de notre Dieu, d'une richesse incroyable.
 
Les portes de la ville sont des perles, la place de la ville est  d'or pur, les fondements de la muraille de toutes espèces de pierres précieuses étincelantes, semblable à du verre pur; il y a un fleuve de Vie limpide comme le cristal... tout y est lumière, vie, éclat, beauté, santé, joie, paix. Nous sommes citoyens des cieux, gens de la maison de Dieu, seulement en pèlerinage sur terre.
 
Vania Moisseieff, jeune martyr Roumain, assassiné en 1972 pour sa foi, a laissé ce témoignage sur la Nouvelle Jérusalem: "Alors qu'il dormait avec les soldats dans la caserne, après 22 heures, un ange est venu vers lui et lui a dit : "Ivan, lève-toi". 
Il lui semblait rêver, et s'habilla et s'envola avec l'ange; le plafond et le toit de la caserne s'ouvrirent, et ils allèrent sur une autre planète et l'ange lui dit: "Sur cette planète, tu dois me suivre car tu ne connais rien ici". Ils marchèrent dans les hautes herbes et
s'approchèrent d'une rivière. L'ange la traversa mais il lui a fait peur. 
 

« De quoi as-tu peur? » demanda l'ange.  

"Des serpents" répondit Ivan. 
"Ne crains rien, tu es avec moi, ici ce n'est pas comme la terre, ici, il n'y a pas de serpents". 
Il traversa donc derrière l'ange. Là, l'ange lui montra l'apôtre Jean, lequel vint vers Ivan et lui raconta par l'intermédiaire de l'ange quel était leur séjour sur cette planète qui était mieux éclairée en plein jour quoiqu' il n' y ait point de soleil. Puis l'ange lui montra le prophète David, puis Moïse, puis Daniel... l'ange leur parlait, et racontait ensuite à Ivan. Puis l'ange dit:
 
"Nous avons parcouru un long chemin et tu es fatigué". 
Ils s'assirent sous un grand arbre et l'ange dit:
 
"Je désire te montrer une VILLE CELESTE, la NOUVELLE JERUSALEM, mais si tu la voyais telle  qu'elle est, tu ne pourrais rester vivant; or, tu as encore beaucoup de choses à faire sur la terre. Nous prendrons le vol pour aller sur une autre planète et je te montrerai seulement la LUMIERE de cette ville pour que tu saches, toi vivant, qu'il y a réellement une Nouvelle Jérusalem!".
 
Ils arrivèrent sur une autre planète. Il y avait de très hautes montagnes, avec une gorge profonde entre elles. L'ange descendit avec Ivan dans cette gorge et dit:
 
"Regarde en haut et tu verras cette lumière". 
Il regarda et vit une lumière plus éclatante que le soleil; il pensait qu'il allait devenir aveugle mais l'ange dit:
 
"Il ne t'arrivera rien, regarde"... 
... puis l'ange dit: "Il est temps de retourner sur la terre".
 
Ils retournèrent donc; le toit et le plafond de la caserne s'ouvrit et ils se posèrent sur le plancher, l'ange d'un côté du lit, Ivan de
l'autre.
 
A ce moment l' homme de service s' écria:
 
"Debout !.
 
Et l'ange disparut; le lit était fait, et Ivan habillé, gardait en mémoire ce que l'ange avait montré. Son voisin, originaire de Moldavie s'étant levé demanda:
 
"Où as-tu été cette nuit ?".
"Je me suis couché et déshabillé en même temps que toi!".
 
"En effet", dit l'autre, "tu t'es couché en même temps que moi, mais après tu as disparu... tu as probablement fait une escapade dans la ville".
 
"Viens, allons demander à l'homme de service " dit Ivan.
Celui-ci dit: "Personne n'est sorti cette nuit, j'ai monté la garde près de la porte".
 
Il raconta alors son voyage avec l'ange, mais personne ne le crut. Pendant deux jours, il éprouva une étrange sensation se demandant: 
«Où suis-je ?».
 
Le 4 avril 1968, Martin Luther King, pasteur baptiste prix Nobel de la paix, fut assassiné. Considéré comme un prophète moderne, sa parole de feu brûlait tout sur son passage. A Memphis, la veille de sa mort, il disait à des milliers de gens rassemblés:
 
« Je ne sais ce qui arrivera maintenant. Des journées difficiles nous attendent. Mais cela ne me touche plus en fait, car j’ai vu le sommet de la montagne. Comme tout un chacun, j’aimerai vivre longtemps ... Mais cela ne me regarde plus maintenant. Je veux simplement suivre la volonté de Dieu. Et il m’a permis d’atteindre le sommet de la montagne. J’ai regardé de l’autre côté et j’ai vu la Terre promise. Je n’irai peut-être pas avec vous, mais je tiens à vous dire ce soir, que nous, en tant que peuple, parviendrons à la Terre promise. C’est pourquoi je suis heureux ce soir, je n’ai pas de souci. Je ne crains personne. Mes yeux ont vu la lumière du Seigneur».
 
Moisseieff a pu témoigner de la Cité Céleste; il l'a vue. Avant son martyr, la Bible dit d' Etienne: 
"Tous ceux qui siégeaient au Sanhédrin fixaient les regards sur lui et virent son visage comme celui d' un ange".
 

LA RICHESSE DE LA TRANSFORMATION

 
Une des richesses de Sa Présence est de nous transformer et faire pour les hommes de notre génération, une Présence du Futur, un signe et un présage, des ambassadeurs de la Jérusalem Céleste.
 
"Adoniram Judsom, parti comme missionnaire en Birmanie était pris d'un tel désir de prêcher la Bonne Nouvelle, qu' avant même d' avoir appris la langue, il s'élança vers un Birman et l'embrassa. L'homme est rentré chez lui, disant qu'il avait vu un ange ! Paraît-il en effet que le visage d'Adoniram Judson avait un tel éclat qu'on l'appelait visage de Gloire!". Nous deviendrons comme les anges de Dieu et plus encore, nous serons semblables à Lui parce que nous le verrons tel qu'Il est ! (1Corinthiens 15:28; Matthieu 5:13; 22 :30; Apocalypse 21 entier; Actes 6 :15; Romains 8: 2/9; 1Jean 3:2).
 
Que ferons-nous au Ciel  ?
D'aucuns y pensent comme à une sorte de maison de retraite où l'on passera son temps à jouer de la musique du matin au soir... Certes, il y a une musique céleste "Des joueurs de harpes jouant de leurs harpes, un cantique nouveau" ; et certainement une musique supérieure à celle de David dans les Psaumes, de Martin Luther, de Haendel, de Beethoven, de Bach.
 
Connaissez-vous l'histoire du «Messie de Haendel ?» Haendel a travaillé trois semaines à cette oeuvre, presque sans repas, sans nourriture, comme un forcené. Son domestique dit à un ami de son maître : "Je ne l'ai jamais vu comme cela!...  Il dit qu' il a vu les PORTES du CIEL s'ouvrir toutes grandes et que Dieu lui-même était présent ! Je crains qu'il ne soit en train de devenir fou!".
 
En effet, il écrivait, se précipitait sur son clavecin, arpentait la pièce, agitait les bras, chantait d'une voix suraiguë: "Alléluia, Alléluia !". Ses joues ruisselaient de larmes...
 
Dans la Cité Céleste nous découvrirons et étudierons des choses passionnantes, et tout bruissera et vibrera, s'extasiera de la connaissance de Dieu. Jésus Lui-même sera notre enseignant. Ainsi l'après-mort est bien plus qu' une simple  survie ! Nous y apprendrons:
 
bullet"La Musique Céleste",
bullet“Les Secrets de l'Univers",
"L'Energie Cosmique",
bullet"Les Voyages Célestes",
bullet"La Conquête des Galaxies",
bullet"Les Principes Divins",
bullet"Le Règne sur les Mondes Lointains "...
 
En attendant sur la terre, nous sommes appelés à vivre une vie de Foi à la hauteur de Dieu que nous servons. Il est ce Dieu riche en miséricorde, plein de Bonté et de Compassion, et nous devenons semblables à Lui.
 
"Une musulmane venait de se remettre d'une crise de malaria. Elle demanda à son docteur: "Comment se fait-il que vous n'avez pas perdu patience avec moi quand j'avais perdu la raison ? Avant qu'il ne puisse répondre, une femme hindoue se dressa sur son lit voisin et s'écria: 
"Tu ne sais pas pourquoi ? Son Dieu est pourtant aussi comme cela, Patient et d'une Grande Bonté !"
 
Jésus n'a-t-Il pas dit à ses disciples: 
"Je Suis la lumière du monde" et:  
"Vous  êtes la lumière du monde !"Tout ce qu'Il est, nous le devenons.
 
- Parce qu' Il est vivant, mon âme est vivante! 
- Parce qu'Il est Saint, je suis saint ! 
- Parce qu'Il est parfait, je deviens parfait! 
- Parce qu'Il est miséricordieux, je fais miséricorde ! 
- Parce qu'Il est le Dieu-Bienheureux, je me réjouis en lui ! 
- Parce qu'Il est prévoyant, je cesse de m'inquiéter de l'avenir ! 
- Parce qu'Il ne perd aucune bataille, je suis toujours plus que vainqueur ! 
- Parce qu'Il est Réussite, je ne serai plus un échec, mais je deviens une réussite ! 
- Parce qu’Il est celui qui guérit, ma vigueur durera autant que mes jours !  
- Parce qu’Il est glorieux, je suis transformé de gloire en gloire !  
- Parce qu’Il est lent à la colère, je deviens lent à la colère ! (Jean 8:12; Matthieu 5:14; 2 Rois 4:30; Lévitique 11:44; Matthieu 5:48; Luc 6:36 ; 1Timothée 1:11; Philippiens 4:4; Matthieu 6:30/33; Romains 8:37; 2Corinthiens 2:14; Josué 1:5/8; Exode 15:26, Deutéronome 33:25; Jean 16:33; 2Corinthiens 3:18; Exode 34:6 & Jacques 1:19).
 
C'est pourquoi l'expérience du Baptême dans le Saint-Esprit est si importante. Le mot «baptême» signifie à l'origine "Etre plongé dans", notamment à l'époque de Jésus et des apôtres, ce mot était utilisé lorsqu'on plongeait un tissu dans une teinture; celui-ci en ressortait, avec la couleur dans laquelle il avait été trempé, la teinture imbibant les fibres, la texture de l'étoffe. Cherchez une église où l'on enseigne ce que c'est que d'être "plongé dans le Saint-Esprit" et « participants de la nature divine », comme le dit l’apôtre Pierre. (Luc 3:1; Actes 1:5; 2Pierre 1:4).
 

LA RICHESSE DE LA COMPASSION (ou "Force d'Aimer")

 
L'étude des quatre Evangiles révèle que l'émotion la plus fréquente de Jésus fut la compassion. La connaissance du Cœur de Dieu nous donne un cœur semblable au sien, et fait de nous comme jadis Jésus sur la terre, une présence de compassion, par nos paroles, nos regards, nos gestes.
 
Depuis toujours la manière de Dieu de secourir l'homme a été de le rejoindre dans ses souffrances, de s' identifier à elles, au point de les prendre sur lui et de les absorber totalement. "Les enfants d'Israël gémissaient encore sous la servitude et poussaient des cris.
Ces cris que leur arrachait la servitude montèrent jusqu'à Dieu. Dieu entendit leurs gémissements et regarda les enfants d'Israël, et il en eût compassion..."C'est ainsi que l'Ange de l'Eternel apparut à Moïse dans une flamme au milieu d'un buisson et dit:  
"J'ai vu les souffrances de mon peuple... J'ai entendu ses cris... Je connais ses douleurs... Je Suis descendu pour les délivrer".
 
Dieu n'a pas eu simplement de la sympathie pour ce peuple, mais de la Compassion. Il s'est identifié à leur misère et il est venu les en libérer. La Croix de Jésus c'est la Compassion Divine aux douleurs, maladies, fléaux de l'humanité :
 
"C'est de nos douleurs dont il s'est chargé, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est par nos meurtrissures que nous sommes guéris". 
La mesure de l'Amour de Dieu pour nous c' est un amour sans mesure !  Le Jésus Historique c'est l'incarnation de la Compassion de Dieu pour le monde qui se meurt. Formant désormais une "même plante" avec lui, "participant de la nature divine", le chrétien est porteur d'une Présence de Compassion divine face à la création qui attend avec un ardent désir de la révélation des Fils de Dieu". (Exode 2:23/25; 3:2/7/8; Esaïe 53: 4/5; 2Pierre 1:4; Romains 6:5; 8:19/22).
 
Quand dans la Bible un homme supplie Dieu:  
"Prends pitié" (Hébreu: "Rakham Aleynu") celui-ci demande en d’autres termes:  
"Que tes compassions me poussent à la Vie".
 
En effet, le mot hébreu "Rakhamim", les "entrailles", renvoie à la matrice de la femme, à son utérus; la femme possède un muscle qui se tend et pousse l'enfant qu'elle porte pour le mettre au monde; cet enfant qui a pris forme dans ce lieu de vie, sortira de sa mère grâce aux forces uniques propres à sa mère, lui imprimant un formidable élan vers la vie. Sa Compassion est un acte essentiellement charnel.
 
Demander à Dieu de manifester Sa Miséricorde, "Ses Entrailles de Miséricorde", c'est lui réclamer une force qui engendre à une vie nouvelle. De même qu'après l'accouchement la mère perçoit encore longtemps les répercussions de ce muscle à l'intérieur d'elle-même, Dieu donne la vie dans le plus profond de Lui-même pendant longtemps! Cette Présence de Compassion produit la Vie partout alentour. Le Christ aujourd'hui n'a d'autres mains que nos mains, d' autres yeux que nos yeux, d'autres bouches que nos bouches, d'autres oreilles que nos oreilles, d'autres pieds que nos pieds...
 
Lorsque le peuple est venu auprès de David pour le oindre comme Roi, ils ont dit: "Nous sommes tes os et ta chair"; ils  s'identifiaient à lui, car il s'était identifié à eux.
 
Dans une église de Francfort existait une magnifique statue représentant le Christ. Durant la deuxième guerre mondiale, Francfort fut l'objet de terribles bombardements.  Il arriva qu'à la fin de la guerre la statue n'avait plus de mains. De nombreux sculpteurs firent des offres pour lui refaire de nouvelles mains, de manière à ce que personne ne puisse s'apercevoir de la différence. Après avoir considéré toutes ces offres, les membres de l'église les déclinèrent toutes et décidèrent que la statue serait remise à sa place, sans mains. On y ajouta cette inscription: 
"Christ n' a point de mains sinon les nôtres".
 
Aujourd'hui, ce ne sont pas les versions de la Bible qui manquent. Il y en a en plus de 1500 langues, versions revues et corrigées avec le plus grand soin. Ce qu' il faut à l' humanité, ce dont elle a le plus besoin, ce sont des "traductions en chair et en os" des manuscrits vivants portant partout sur eux l'empreinte de Dieu, de sorte que chacun puisse en reconnaître l'authenticité, comme l'étaient les premiers chrétiens: 
"Une lettre de Christ". (2Samuel 5:1/2; 2Corinthiens 3:2/3 ) De Découvertes en Découvertes et DE RICHESSES EN RICHESSES. Telle est la marche avec Dieu; Sa Présence nous enrichira toujours, nous émerveillera sans cesse; il n'y a aucune limites à la découverte de notre Dieu et de ses trésors, et la mort elle-même n'est qu' un tremplin pour aller dans les sphères supérieures de la connaissance de Dieu.
 
Soyons comme ce bûcheron très pauvre, qui menait une vie misérable, en vendant du bois à brûler qu'il emportait d'une forêt voisine. Un jour, comme il rapportait à la maison une charge de ramilles, il fut accosté par un étranger qui lui conseilla d’aller plus loin. Le lendemain, il suivit ce conseil, s'avança plus profondément dans la forêt et en fut récompensé, car il trouva une  abondance de grands arbres. Il coupa autant de bûches que sa force le lui permit, et, en les vendant, fit un bénéfice considérable, comme il n'en n'avait jamais réalisé avant. Le lendemain, il se dit:
 
"J'ai reçu le conseil d'aller plus loin, pourquoi n'irais-je pas encore plus loin aujourd'hui".
Il fit donc comme il pensait, et ce jour là, atteignit une partie de la forêt ou croissaient de nombreux arbres de Santal. Il emporta autant de bois qu'il put en transporter et, en le vendant au marché, retira un gros profit.
 
Le jour suivant, il se souvint encore de l'avis de l'étranger et résolut d'aller plus loin encore. Ce jour là, il découvrit une mine de
cuivre. Mais cela ne l'arrêta pas dans sa marche en avant, et, jour après jour, il alla plus loin, et trouva des mines d'argent, d'or, de diamants si bien qu'il devint fabuleusement riche !
 
Certes, ce n'est qu'une histoire, mais combien elle est vrai pour ceux qui "marchent avec Dieu" chaque jour de leur vie; ils découvrent des Trésors et des Richesses insoupçonnées au départ. Une condition essentielle est de se rendre toujours compte de notre grande indigence spirituelle:
 
"Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des Cieux leur appartient".
 
 

Autres méditations

Retour accueil