Bienvenue
En ce moment 
vous êtes

 
    
visiteurs sur le site
Merci


 

   
Plan du site 

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 
 


Lettre ouverte aux responsables du Cnef et à ses adhérents
 

Nous avons pris connaissance de la décision de la Fédération Protestante Unie de France concernant la bénédiction désormais acceptée des couples homosexuels.  

Nous avons pris note de plusieurs messages exprimant votre « consternation » de la part du Cnef et de quelques membres.

Bien entendu et comme vous nous dénonçons l’homophobie. Accueillir tous ceux qui désirent rencontrer Dieu est notre devoir. Mais de là à accepter comme étant « bien » ce que Dieu appelle « abomination » il y a une marge inacceptable. 

Nous pensons qu’exprimer des regrets, comme vous l’avez fait, est bien trop insuffisant face à la dérive spirituelle qu’elle représente.

Qu’est-ce qu’une simple déclaration dans l’émotion du moment change dans les faits ? Les mots s’oublient très vite et une fois l’émotion passée que restera-t-il sinon la « banalisation » ? 

Notons quand même que cette décision ne devrait pas vous surprendre car c’est un sujet élaboré et discuté par les instances protestantes depuis plus de 10 ans, c’est-à-dire bien avant la constitution officielle du Cnef...  La seule surprise est le nombre impressionnant d’avis favorables (94 sur 97 votant c’est énorme !). 

Nous sommes poussés à vous interpeller vous et non pas la Fédération Protestante de France car nous considérons que cette organisation apporte un autre évangile que celui de Jésus Christ. Selon l’enseignement de l’apôtre de l’amour nous constatons dans 2Jean 10 et 11 « Si quelqu’un vient à vous et n’apporte point cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites point : Salut ! Car celui qui lui dit : Salut ! participe à ses mauvaises œuvres. »

Nous n’avons donc rien à faire ni à partager avec la fédération Protestante de France pas plus qu’avec ses représentants.

Mais avec vous responsables du Cnef, même si nous considérons que vous avez votre part de responsabilité dans cette situation par votre  très long silence sur ce sujet et par votre attitude ambigüe, nous croyons que vous avez cependant encore gardé, du moins pour une partie de vos membres, le vrai évangile. Mais, vous êtes en danger d’apostasie et aujourd’hui par votre témoignage vous n’êtes pas crédibles devant le peuple de Dieu. 

Alors, dans cette situation dramatique certains d’entre vous s’avouent tout simplement consternés… Est-ce tout ? Est-ce suffisant ? Comme cela est faible ! Ou sont donc les décisions et les actes qui devraient accompagner votre consternation ?

Comment pouvez-vous concilier l’amour de la Parole de Dieu avec le libéralisme affiché par la Fédération Protestante de France qui renie les valeurs de l’Evangile ?

Comment avez-vous pu recevoir comme membres ceux qui sont aussi membres de la Fédération Protestante de France alors que certains de leurs membres ont ouvertement dit qu’à choisir (s’ils étaient contraints à un choix) ils préféreraient  la FPF plutôt que le Cnef… 

Bien sûr vous savez autant que nous, permettez nous cependant de le rappeler, que ceux qui se sont engagés avec la FPF se sont aussi engagés à ne pas critiquer publiquement les positions des autres membres. Ils se sont laissés volontairement museler. Par leur silence ils se rendent donc complices.  

Mais hélas, vous-mêmes portez aussi une responsabilité en couvrant ses « agents-doubles » qui vont donc polluer les églises évangéliques en toute liberté et sous votre bannière. 

Vous avez voulu construire des ponts  alors que ce sont des murailles qu’il était nécessaire de construire.

Nous vous l’avons dit plusieurs fois avant même la naissance officielle du Cnef. Vous pouvez constater les résultats.

Nous recevons de nombreux appels de chrétiens aujourd’hui désorientés eux aussi consternés par l’absence de réponses sérieuses du Cnef.

Bien évidemment beaucoup vont prendre leurs responsabilités et quitter les églises…  Dans le meilleur des cas ils choisiront des églises non affiliées au Cnef, dans le pire des cas ils quitteront tout simplement l’Eglise. Triste résultat. 

Dans ce contexte d’apostasie évidente qu’allez-vous décider concernant ceux qui jouent ce double jeu ? Allez-vous fermer les yeux pour garder un plus grand nombre de membres et afficher fièrement des chiffres flatteurs ? 

Vous posez-vous la question de ce que sont en train de devenir ces pasteurs et membres d’églises perturbés par des associations où règne l’apostasie ? 

Frères et sœurs pour l’amour du Seigneur ressaisissez-vous et permettez nous cette exhortation fraternelle :

Apocalypse 18.4 « Et j’entendis une autre voix du ciel, qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez pas à ses péchés et que vous n’ayez point part à ses plaies. »  

Nous prions pour vous et pour les âmes qui vous sont confiées.

Pasteur Gérard Charton
Président international de la FECE

Hagetmau, 30 mai 2015

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Les termes de cette lettre ouverte ont été approuvés unanimement par les pasteurs et responsables présents de la FECE-France et FECE-Internationale réunis en Convention du 22 au 24 mai 2015.

 

La FECE est présente en France et dans 35 pays
Elle fédère environ 1000 serviteurs de Dieu dans plus de 700 églises
Son site officiel :
http://fede-eglises.com