Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 49 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

Papauté

Sujets déjà disponibles ð  Introduction Apostasie Oecumenique Apostasie seductrice Benny Hinn biographie d'un prêtre Babylone la Grande Caritas in veritate Conformer ou Réformer Culte marial Dernière génération Divisions Alliances Etranges silences Evangile de Benoît XVI Fatima Fils d'imam Illusion de l'Unité Jesabel se farde encore Juste de denoncer? Mère Teresa Miracle prophétique Mormons Oecumenisme oeuvre satanique Origines catholicisme Offensive-Angleterre Papauté Papauté-Angleterre Protestation-Témoignage Rick Warren Sédécias Succession apostolique ? Toronto Toussaint Vatican cite serpent

L’imposture de la papauté...
Par le pasteur Gérard Sadot 

Il est bon ton aujourd’hui dans nombre d’églises de ne plus dénoncer l’imposture de la papauté catholique, qui cependant revendique de plus en plus de droits sur l’ensemble de la chrétienté par l’entremise de la nouvelle religion appelée “Oecuménisme”. Nous allons examiner les paroles de Jésus à Pierre, l’origine de la papauté, et les conclusions à en tirer. 

“Tu es Pierre et sur cette pierre, Je bâtirai mon Eglise... Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux....” Matthieu 16. 13-10

Quand Jésus a-t-Il dit ces paroles ? Juste après la déclaration de l’apôtre Pierre: “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant”. Le Seigneur n’a fait qu’honorer son disciple d’une mission particulière, à savoir celle d’ouvrir (par la prédication de la croix) les portes du Royaume des cieux aux Juifs, aux Samaritains, et aux Païens:

Actes des apôtres 2: 36 aux Juifs et aux prosélytes, 
Actes des apôtres 8:14 à 21 aux Samaritains,

Actes des apôtres 10:43 aux Païens.

Pierre a possédé le premier ce pouvoir, qui ensuite a été confié aux autres apôtres. (Matthieu 18:18; Jean 20:23). En réalité, le pouvoir de clefs est donné à tous ceux qui déclarent que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant.  

Le nom de l’apôtre en grec est “PETROS”, qui signifie “ UN CAILLOU, PIERRE” (au masculin). Tandis que la pierre de l’Eglise est “PETRA”, (nom féminin), qui veut dire “ROCHER, ROC”. Jésus rapprochait les deux noms tout en les distinguant très nettement. Il n’a pas dit:

“Sur toi, Pierre, Je bâtirai mon Eglise”, mais: “Tu es Pierre...”. Littéralement; “Tu es un CAILLOU et sur ce ROCHER, JE bâtirai mon Eglise”. Ce ROCHER, qu’est-il ? Il s’agit du Rocher de la REVELATION. L’Eglise ne peut être basée que sur la révélation du Ciel. 

* Ephésiens 1:  v.16/18a.

Ici, Paul parle de l’esprit de révélation dans sa connaissance. Un “esprit de sagesse et de révélation”.

* Colossiens 1:9:  

Nous voyons encore cet esprit pour une connaissance surnaturelle. Dans ce texte, la Connaissance Révélée est la volonté de Dieu. Cette sorte de sagesse n’est pas vague ou incomplète, mais elle est précise. Quand vous avez cette Connaissance Révélée sur la volonté de Dieu, vous avez une image complète et précise de ce qu’est cette volonté.

Par exemple, la raison pour laquelle beaucoup ne reçoivent pas leur guérison est parce qu’il n’ont pas la “connaissance révélée” de Sa Volonté concernant leur guérison. Vous leur demandez si c’est la volonté de Dieu de les guérir et ils répondent:  

“Oui, je le pense”, “cela se pourrait bien”, ou: “Oui, je l’espère”.  

L’absence de cette Connaissance Révélée ne vous procurera pas cette confiance pour recevoir cette guérison. VOUS AVEZ BESOIN DE CONNAISSANCE RÉVÉLÉE. Dès que l’esprit de connaissance concernant la volonté de Dieu de vous guérir est en votre possession, vous savez sans aucun doute que Dieu veut vous guérir. Alors vous n’avez plus qu’un geste de foi à accomplir pour voir cette manifestation de la guérison se produire. 

Le Rocher…
 c’est la Connaissance Révélée !

 Vous avez entendu dire que Pierre était le “rocher” à propos duquel Jésus dit qu’Il voulait bâtir son Eglise. C’est ce qui est enseigné dans bien des cercles religieux. L’Eglise catholique romaine a été fondée sur cette croyance. Mais, il y a un problème, c’est que ce n'est pas la Vérité. La Bible n'enseigne pas cela. Examinons ensemble ce passage une fois de plus:

"Jésus arrive dans la région de Césarée de Philippe. Il demande à ses disciples: Pour les gens, qui est le Fils de l’homme ? Ils lui répondent: Les uns disent que tu es Jean-Baptiste. D’autres disent que tu es Élie. D’autres encore disent que tu es Jérémie ou l’un des autres prophètes. Jésus leur dit: Mais vous, qu’est-ce que vous dites ? Qui suis-je ? Simon-Pierre lui répond: Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. Alors Jésus lui dit: Simon, fils de Jean, tu es heureux. En effet, ce n’est pas une personne humaine qui t’a fait connaître cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis ceci: Tu es Pierre (grec: petros"), et sur cette pierre (grec: "petra", sur ce rocher), Je construirai mon Église, et la puissance de la mort ne pourra rien contre elle. Je te donnerai les clés du Royaume des cieux. Ce que tu refuseras sur la terre, on le refusera dans les cieux. Ce que tu accueilleras sur la terre, on l’accueillera dans les cieux. » Matthieu 16.13-19 

Quand vous lisez ce texte, cela vous paraît juste de dire que Pierre est le “Rocher” sur lequel Jésus va bâtir son Eglise. Dans l’original grec, il y a une signification totalement différente. Jésus utilises deux mots pour “rocher”. Il dit: “Tu es Pierre”. Jésus utilise là le mot “pétros” qui veut dire “UNE PETITE PIERRE”. Quand Jésus dit: “Et sur ce rocher, Je bâtirai mon Eglise”, Il utilises un mot différent. Il utilise le mot “petra” qui veut dire “UN ROCHER DE FONDATION MASSIVE”.  

Une paraphrase serait:

Pierre, la chair et le sang ne peuvent te révéler cela, que Je Suis le Oint, mais Dieu te l’a révélé surnaturellement par l’Esprit. Maintenant toi, tu n’es qu’une petite pierre, mais sur un rocher massif de la Connaissance Révélée Je vais bâtir mon église et les portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre elle”.

Voyez vous un peu plus clair ? Pierre n’est pas un Rocher. La Connaissance Révélée est ce Rocher ! Jésus bâti son Eglise sur cette base de la Connaissance Révélée ! L’onction de connaissance que nous venons d’étudier est la fondation sur laquelle tout le Corps de Christ est construit.

De plus, notez bien que Jésus dit: “Je bâtirai mon Eglise” et non pas: “Tu bâtiras ton église”.

Le Rocher, c’est Jésus Lui-même, Il est la Connaissance Révélée. (cf. 1Corinthiens 3:11; 2Pierre 2:4 à 7; Actes 4:8/11).

Pierre n’avait donc ni plus ni moins que la PRIORITE et non la PRIMAUTE de prêcher cet Evangile de la Grâce aux hommes. Saint Augustin a dit:  

* “Car la Pierre était Christ, sur lequel fondement Pierre lui-même fut édifié” (Saint Augustin, Tract. ult. in Johan).  

Mais d’où vient la papauté ?

Dans le livre de l’Apocalypse, il est parlé d’un système mondial, religieux et politique appelé Babylone, qui est un Mystère (cf. Apocalypse 17:5 & 6). Voici, maintenant, l’origine de la papauté selon l’Histoire:

* “Au deuxième siècle avant Jésus-Christ, le culte de Cybèle fut introduit à Rome, mais la mère déesse “Cardéa” était adorée en même temps que “Janus”. Chacun d’eux avait une clef représentant l’autorité. Au moment où Constantin menaçait d’éclipser Rome, il a fallu chercher des raisons pour maintenir la dignité et l’autorité de l’évêque de Rome. Il en vint à occuper la place de Cybèle et Janus aux yeux des païens, mais il ne pouvait faire croire aux chrétiens que lui seul possédait ces clefs, étant soit disant successeur de Pierre. Avec le temps, le moment vint où il put prétendre de sa supériorité, sa suprématie grâce à ces deux clefs. En 431, il prétendit ouvertement à la possession des clefs de Saint Pierre, et là beaucoup y crurent (2Thessaloniciens 2:1à 10).

On a cru que ces clefs de Janus et de Cybèle étaient celles de l’apôtre Pierre. Les païens se sont donc ralliés autour de l’évêque de Rome... Et pour comble, les païens initiés aux mystères chaldéens connaissaient un “Pierre“ qui avant l’ère chrétienne à Rome même, occupait la plus haute place de la prêtrise païenne. Il était aussi appelé “HIEROPHANTE”, ce qui dans la chaldéen primitif, lorsque son nom était prononcé sans les points de voyelles donnait PIERRE, c’est à dire: “L'interprète des mystères”.

Et c’est ainsi que les clefs de JANUS et CYBELE furent regardées plus tard comme celles de l’apôtre Pierre, et ce, le plus naturellement possible. Là où la “confusion” augmente encore plus, c’est quand on sait que ceux qui étaient initiés aux mystères d’ELEUSIS à Athènes, tiraient leurs instructions d’un livre appelé “PETROMA”, un livre formé de pierres, ou livre du grand interprète “PETER-ROMA” (c’est à dire Hermès Trimégiste, le grand interprète des dieux). En Egypte, où les Athéniens ont puisé leur religion, les livres d’Hermès étaient considérés comme la fontaine divine de toute vraie connaissance des mystères.

Au 4ème siècle, après avoir eu des rapports étroits avec le sacerdoce païen,l’évêque de Rome, pour réconcilier paganisme et christianisme, a prétendu que PETER ROMA avec les clefs, était l’apôtre Pierre à qui Jésus avait donné les Clefs du Royaume. Par confusion de mots, de personnes, des choses tout à fait différentes furent mélangées, et aveuglés par l’apostasie, les chrétiens admirent que le pape devint le représentant de Pierre. En fait, il devint plutôt la contrepartie de Janus qui avait DOUBLE FIGURE. Mais, ce n’est pas fini !

Le collège des “Cardinaux” qui assiste le pape dans le gouvernement de l’Eglise trouve aussi son origine dans Janus. Le mot “cardinal” vient de CARDO, ce qui veut dire “GOND”; or Janus était le « dieu des portes et des gonds », et on l’appelait “Paltucius et Clusius”, “Celui qui ferme et celui qui ouvre”. Il était considéré comme le grand Médiateur. Avant de prier n’importe quelle divinité, il fallait passer par lui qui était reconnu comme le Dieu des dieux ! Sa mystérieuse divinité combinait les caractères de Père et de Fils, et sans lui, aucune prière ne pouvait être exaucée. La Porte même du Ciel ne pouvait s’ouvrir !

C’est ce dieu qu’on adorait en Asie Mineure quand Jésus a demandé à Jean d’écrire au responsable de l’église de Philadelphie:

Voici ce que dit le Saint et le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre et personne ne fermera, celui qui ferme et personne n’ouvrira...” Apocalypse 3.7

Jésus revendiquait ce droit qu’on attribuait à cette fausse divinité. Aujourd’hui, le pape se l’attribue ! Quand le pouvoir du pape se fut accru, il a dû partager avec des conseillers privés et ses hauts fonctionnaires d’état... qui reçurent le titre de cardinaux (« les prêtres des gonds »). Ce titre avait été porté auparavant par les grands officiers de l’empereur romain Pontife Maximus qui avait été lui-même un représentant de Janus et avait transmis ses pouvoirs à ses créatures...

Cette Babylone Spirituelle est belle et bien la contrepartie exacte de l’Ancienne Babylone, c’est la raison pour laquelle elle est appelée BABYLONE ! (Apocalypse 18:4 & 5).

 L’apôtre Pierre est-il jamais allé à Rome ?

Pierre a-t-il été le premier évêque de Rome ? Rien ne le prouve, aucun document historique. Les historiens catholiques eux-mêmes n’en savent rien, comme ils ne savent rien sur les débuts de l’église de Rome, et que l’on ne sait rien des 10 premiers noms figurants sur la liste traditionnelle des évêques (et non des « papes ») de cette ville. Dans le Nouveau Testament, rien ne dit que Pierre qui était l’apôtre des juifs soit devenu l’évêque de Rome.

 - En 58, l'épître aux Romains montre que Pierre n’était pas dans cette ville.

 - En 61, quand Paul y est prisonnier, Pierre n’y est toujours pas (Actes 28).

La deuxième épître à Timothée écrite de Rome, plus tard encore, ne parle pas de la présence de Pierre dans cette ville. Il y a peut-être subi le martyre, c’est tout. Il est difficile de parler des successeurs de Pierre à Rome, puisqu’il n’y est jamais allé. Notons que dans la suite des « papes », certains ont inventé:

L’Inquisition...
et la vente des indulgences

Il y aurait jusqu’à ce jour plus de 260 papes. A certaines périodes de l’histoire, il y en avait deux, voire trois en même temps ! 

Parlons de quelques papes :  

JEAN XI cet adolescent de 16 ans est peut-être le plus mauvais de tous le pontifes qui se sont succédés sur la « chaire de Pierre ». Au lieu de hanter les églises, il passait ses jours et ses nuits au jeu, à la chasse ou dans les orgies, au cours desquelles, dit-on, il buvait à la santé du diable. La vie de ce pape, dit l’abbé Mourret, fut le plus monstrueux des scandales... 

BENOIT IX était un enfant de 12 ans, déjà perdu des mœurs. Son élection obtenue à prix d’or et par procédés d’intimidation fut nettement simoniaque. Aussitôt, dit Raoul Glaber, on voit le trafic et le marchandage envahir le clergé à tous les niveaux. La vie du nouveau pape reste toujours aussi scandaleuse... 

ALEXANDRE VI, le cardinal Borgia, plus ambitieux que tout autre, multiplia les promesses et, grâce à des intrigues auxquelles on ne peut enlever leur caractère de simonie parvient à son but et fut élu le 11 août. Il se donna le nom d’ALEXANDRE VI dont la conduite était notoire. Son attachement excessif à sa famille, et on pas à des neveux, mais à ses propres enfants illégitimes... la vie dissolue qu’il continuait à mener... L’indignité du pontife s’étala dès lors avec un tel cynisme que la rumeur populaire parlait de manifestation diabolique provoquée par elle. Le 18 août 1503, Alexandre mourrait. Il avait été saisi quelques jours auparavant ainsi que son fils César, d’une fièvre violente à la suite d’un dîner auquel l'avait invité le cardinal Cornéto. Le pape aurait été sa propre victime, un serviteur lui ayant versé par erreur le vin empoisonné destiné au cardinal son hôte... 

JEAN VIII, fut une femme, surnommée: “La papesse Jeanne”. Elle accoucha en pleine procession du Saint sacrement au milieu de la place. Son amant Pothius le patriarche de Constantinople fut un ennemi de l’église romaine. Cette papesse occupa d’abord le siège pontifical après LÉON IV avant l'événement de BENOIT III. Elle le reprit 20 ans plus tard. Elle fut assassinée par les conjurés parmi lesquels se trouvaient ses propres parents. La chronique scandaleuse des papes remplirait hélas, des volumes, et ces faits ne sont contestés par personne. Et malgré cela, les théologiens soutiennent qu’en dépit des leurs péchés, ils étaient des maillons de la chaîne des successeurs des apôtres ! Mais si les papes avaient seulement erré au niveau de la conduite... mais il y a aussi toutes les hérésies qu’ils ont introduites dans la chrétienté.

L’Eglise Catholique qui prêche aujourd’hui une “certaine tolérance”, bat, elle tous els records d’intolérance, notamment envers tous ceux qui mettaient l’autorité de la Bible au-dessus de la sienne.  

Aux 12ème et 13ème  siècles, le pape organisa des grandes croisades contre les Albigeois du midi de la France, et finit par les exterminer.

D’autres exemples notoires de cette politique furent les mesures prises en Angleterre contre les disciples de John Wiclif,  

- une guerre à mort contre les Hussites de Bohème,
- l’inquisition d’Espagne sous Torquemada,
- le règne de la terreur aux Pays-Bas sous le duc d’Albe,
- des essais répétés d’exterminer les Vaudois,
- et les martyrs Huguenots en France, surtout le massacre de la Saint-Barthélemy, tout cela faisait de la papauté un pouvoir persécuteur inhumain.

C’est un fait historique que l’ÉGLISE ROMAINE a été responsable de la torture et de la mort de plus de chrétiens que toutes les puissances païennes de la terre ! Les persécutions perpétrées par les empereurs, Décius et Dioclétien, sont peu de choses comparées à celles de ce que l’on a appelé “Le Saint Office”. Aujourd’hui, seuls les pays où l’ÉGLISE ROMAINE est toute puissante peuvent exercer ces mesures répressives (Meurtres de protestants, rapts d’enfants, interdictions de culte et de sépultures, fermetures d’école en Colombie... et il n’y a pas si longtemps encore, en Espagne...). toujours est-il que dans le passé, toutes ces guerres ont fait plus de 50 millions de victimes.

Certains diront, mal informés: "

MAIS, L’EGLISE CATHOLIQUE
N’A-T-ELLE PAS CHANGEE EN NOTRE 20ème SIECLE ?”.

Examinons les faits:  

“Alors qu’il était encore le cardinal secrétaire d’état PACELLI, PIE XII fut un des auteurs du concordat avec Hitler dont il était un admirateur, parce qu’il le savait comme lui-même, l’ennemi irréductible des Juifs et des communistes. C’est pourquoi, devenu pape, il n‘éleva aucune protestation effective contre la persécution des Juifs et ne dénonça pas le concordat. Pour les mêmes raisons, il abandonna l’église Polonaise persécutée et ses prêtres enfermés à Dachau, afin de ne pas attirer les foudres hitlériennes, ni risquer de compromettre l’extermination du peuple Juif par lui souhaitée. Visant ces mêmes buts, ces deux puissances, Hitlérienne et Papale, ne pouvaient que s’entendre et collaborer.  

Passons rapidement sur PAUL VI, qui étant allé en Inde, a dit être bouleversé par la misère... et a offert théâtralement à la foule, sa tiare aux pauvres, geste symbolique que ne lui a rien coûté, alors que le Vatican regorge de richesses fabuleuses et incalculables.  

Passons sur son successeur qui est mort bien mystérieusement... Que dire sur le pape Jean Paul II, celui-ci n’est jamais revenu sur les erreurs doctrinales et les hérésies de son église, bien au contraire, il les a affirmées de plus en plus. Il fut adulé par des foules immenses, médusées, et il se prétendit insidieusement, à mi-mots, être le chef de toute la chrétienté. Il est l’apôtre de l’Oecuménisme, de l’unification de toutes les tendances chrétiennes et religions non chrétiennes (Assise 1986).  

Si PIE XII était une image du Faux Prophète à venir, ayant travaillé main dans la main avec Hitler, bénissant ses canons, le nouveau pape Benoît XVI est aussi une ébauche de dernier Faux-Prophète qui doit travailler de concert avec l’Anti-Christ qui vient. Soyons donc sur nos gardes. Rappelons que le titre officiel du pape est “VICARIUS FILII DEI”, c’est à dire le Vicaire de Jésus-Christ, et que la somme numérique de sont nom en Latin donne: 666. De nombreuses tentatives ont été faites pour détourner l’attention de cette prophétie de l’Apocalypse en citant d’autres noms qui font aussi 666. Mais il faut se souvenir que le nombre 666 n’est qu’un signe qui nous permet d’identifier le personnage, et qu’il doit être simplement ajouté aux autres moyens d’identification.

Une église renégate, apostate et dangereuse !

L’Église catholique a approuvé le réarmement de l’Allemagne, allant contre le traité de Versailles, mais surtout contre ceux de Jésus qui célèbrent la paix, la douceur, l’amour du prochain. Et tous disent « AMEN » ! 

L’Église Catholique signe le concordat avec Hitler dès l’arrivée du chancelier aux affaires en 1933. Et tous disent « AMEN » ! 

L’Église catholique fait silence sur le boycott des commerçants juifs… Et tous disent « AMEN » !

L’Église catholique fait silence à la proclamation des lois raciales de Nuremberg en 1933… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Église catholique se tait lors de la Nuit de cristal en 1938… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Eglise catholique fournit son fichier d’archives généalogiques aux nazis qui savent dès lors qui est chrétien, donc non juif… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Eglise catholique revendique en revanche le secret pastoral pour ne pas communiquer le nom des juifs convertis à la religion du Christ ou mariés avec l’un ou l’une d’entre eux… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Église catholique soutient défend, appuie le régime oustachi pro-nazi d’Ante Palevic en Croatie… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Église catholique donne son absolution au régime collaborationniste de Vichy dès 1940… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Eglise catholique, bien qu’au courant de la politique d’extermination engagée dès 1942, ne condamne pas, ni en privé, ni en public, elle n’ordonne jamais à aucun prêtre ou évêque de fustiger le régime criminel devant les fidèles.  Et tous disent « AMEN » ! 

L’Eglise catholique, en la personne du cardinal Bertram, ordonne une messe de Requiem à la mémoire d’Adolf Hitler ! Et tous disent « AMEN » ! 

L’Église catholique fait silence et n’en manifeste aucune réprobation à la découverte des charniers des chambres à gaz et des camps d’extermination… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Eglise catholique organise pour les nazis sans Führer ce qu’elle n’a jamais fait pour aucun juif ou victime du national socialisme: elle organise une filière d’exfiltration des criminels de guerre hors d’Europe… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Eglise catholique utilise le Vatican délivre des papiers tamponnés avec ses visas, elle active un réseau de monastères européens comme autant de caches pour assurer la sécurité des dignitaires du Reich effondré… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Eglise catholique nomme dans ses hiérarchies des personnes ayant occupé des fonctions importantes dans le régime hitlérien… Et tous disent « AMEN » ! 

L’Eglise catholique ne regrettera rien, jamais rien d’autant qu’officiellement elle ne reconnaît rien de tout cela ! Et tous disent « AMEN » ! 

Un Vicaire du Fils de Dieu ?

“Le pape n’est pas un homme ordinaire... mais le Vicaire de Dieu... il est à la fois monarque divin, l’Empereur suprême et le roi des rois... le pape est ainsi donc couronné d’une triple couronne, en tant que Roi du Ciel, de la Terre, et des Régions obscures” (Dictionnaire Catholique Prompta Bibliothéca Canonica. Vol. VI, pages 438 et 442. Lucius Ferraris). 

Or, les “lettres inscrites sur la mitre du Pape sont les suivantes: “VICARIVS FILII DEI” en Latin, ce qui signifie: “Vicaire du Fils de Dieu” (Our Sunday Visitor. (Catholic Weekly) Bureau d’Information, Huntington, 18 avril 1915). Voici donc en Latin la somme numérique de “Vicarivs Filii Dei”. 

V 5  
I 1  
C 100  
A 0  
R 0  
I 1  
V 5  
S 0  
Total = 112  
F 0  
I 1  
L 50  
I 1  
I 1  
     
     
     
Total  =  53  
D 500  
E 0  
I 1  
     
     
     
     
     
Total =   501  

     112

         + 53 

+ 501

= 666

                                 Somme totale = 112 + 53 + 501 = 666 !

En ce qui concerne HITLER, si nous utilisons le code suivant: A = 100, B = 101, C = 1092, D = 103 etc. nous obtenons ceci :  

H = 107 + I = 108 + T = 119 + L = 111 + E = 104 + R = 117 = 666 !

De plus JEAN-PAUL II, polonais dont la dévotion à Marie fut nationale (sur ses armoiries, il portait la devise “Je suis entièrement à toi”), continua sur la lancée de Paul VI, qui après avoir appelé Marie la “Reine des Cieux”, la nomma “Mère de l’Eglise” (7 Octobre 1964), et un peu plus tard: “Nous honorerons la Très sainte Vierge comme mère de l’UNITE...” (Janvier 1965 sur la place Saint- Pierre à Rome) a dit lors de sa visite à Paris, à la fin de la messe au Bourget: “Tournez-vous vers Marie...”.  

En 1983, le 14 août, à Lourdes, il parlera de la “Mère de Christ et mère de l’Eglise” et c’est devant elle qu’il entend prononcer la 8ème béatitude: “Heureux serez-vous si l’on vous insulte...”. Or, ces deux nouveaux dogmes concernant l’Immmaculée Conception et l’Assomption ne se trouvent pas dans l’Ecriture Sainte (Le premier a été promulgué en 1854 et l’autre en 1950).  

Ainsi, cette Eglise entraîne des millions de fidèles dans l’erreur, et la perdition. Ni Jésus ni les apôtres n’ont jamais enseigné à rendre un culte à Marie mère de Jésus. Le Saint Esprit qui a inspiré les Saintes Ecritures, la Bible entière, n’a pas manqué de nous renseigner clairement et sans équivoque... Mais le malheur est que l’Eglise Catholique prétend se substituer à JESUS, aux APOTRES, et au SAINT-ESPRIT, rien de moins que cela !  

Elle nous rappelle cette terrible et sanguinaire « femme » qu’était JEZABEL. Elle a survécut 12 ans à son mari Achab. Le jour même de sa mort, elle se fardait encore le visage pour mieux séduire (cf. 2Rois 9:30).  

De même aujourd’hui encore, l’Eglise Romaine, avec laquelle Dieu patiente depuis si longtemps, veut se faire passer pour meilleure qu’elle n’est, afin que le monde oublie les crimes perpétrés en son nom. La patience de Dieu prendra fin un jour. Le Jugement de la principauté de Rome surviendra aussi certainement qu’est survenu celui de Jézabel dont les chiens ont léché le sang dans le champ de Jizréel, selon la parole d’Elie. L’édifice catholique a échafaudé au fil des siècles se fissure déjà, car de son Trône, Dieu pèse les responsabilités accumulées devant Lui jusqu’à ce jour...  

Quant à ceux qui sont éclairés, qu’ils ne se laissent pas séduire par le mouvement de récupération appelé “Charismatique”, essayant d’amener le Renouveau au sein de cette Eglise. Cela a lamentablement échoué, et beaucoup qui avaient fait une réelle expérience dans le Saint-Esprit, sont maintenant dans l’erreur et les ténèbres complètes, tout comme le roi Saül qui avait réellement été oint de l’Esprit de Dieu, et qui, à cause de sa désobéissance envers la Parole précise de Dieu, a perdu sa couronne, et qu’un mauvais esprit est venu prendre la place vide du Saint-Esprit. Ne  nous faisons pas plus sage que Dieu Lui-même, et que les avertissements du Saint-Esprit dans l’Ecriture. Soumettons-nous à Sa Parole, entièrement et sans restrictions (Saül croyait avoir obéi, selon lui... Mais ce n’était pas le cas, cf. 1Samuel 15: 15/23).  

Le Saint-Esprit dit:

j’entendis du Ciel une autre voix. Sortez du milieu d’elle, MON PEUPLE, afin que ne point participer à ses péchésApocalypse 18.1-8

Retour accueil