Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


                                                  Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

Retour liste   <-Liste des enseignements 

ILS SONT MALHEUREUX PARCE QU’IL N’Y A POINT DE PASTEUR !

Zacharie 10 : 1/8

·         « 1 Demandez à l’Éternel qu’il pleuve au temps de la pluie du printemps ! L’Éternel produira des orages et leur donnera une averse de pluie. (Il donnera) à chacun de l’herbe dans la campagne. 2 Car les téraphim ont des paroles de mauvais aloi, les devins ont de fausses visions, les rêves expriment des paroles vides et consolent en vain. C’est pourquoi ils sont errants comme du menu bétail, ils sont malheureux parce qu’il n’y a point de pasteur. 3 Ma colère s’est enflammée contre les pasteurs et J’interviendrai contre les boucs; car l’Éternel des armées est intervenu en faveur de son troupeau, la maison de Juda, Il en fera comme son cheval d’honneur à la guerre; 4 De lui sortira la pierre angulaire, de lui le clou, de lui l’arc de guerre; de lui sortiront tous les chefs ensemble. 5 Ils seront comme des héros foulant dans la guerre la boue des rues ; ils combattront, car l’Éternel sera avec eux; et ceux qui sont montés sur des chevaux seront couverts de honte. 6 Je rendrai héroïque la maison de Juda, et Je sauverai la maison de Joseph; Je les rétablirai, car J’ai de la compassion pour eux, et ils seront comme si Je ne les avais pas rejetés; car Je Suis l’Éternel, leur Dieu, et Je leur répondrai. 7 Éphraïm sera comme un héros; leur cœur aura la joie que donne le vin; leurs fils le verront et se réjouiront, leur cœur sera dans l’allégresse à cause de l’Éternel. 8 Je sifflerai pour les rassembler, car Je les libère, et ils multiplieront comme ils multipliaient ».

 

Des bénédictions avaient été promises à Israël semblables à une abondance terrestre. La pluie saisonnière est une grande miséricorde que nous pouvons demander à Dieu quand nous en avons le plus besoin, et nous pouvons alors nous y attendre. Nous devons demander dans nos prières des bénédictions en temps voulu. Le Seigneur veut rassembler des nuages et faire tomber la pluie. Ceci est une exhortation à rechercher les influences du Saint-Esprit, par la foi et par la prière, par laquelle les bénédictions annoncées dans les promesses sont obtenues et savourées. Le prophète montre la folie de s’adresser aux idoles comme leurs pères l’ont fait. Le Seigneur, dans sa miséricorde a visité le reste de son troupeau et s’apprêtait à renouveler leur courage et leur force pour la bataille et la victoire.

Il y avait certes des « pasteurs » mais ils n’en exerçaient nullement la fonction, ils ne prodiguaient pas de soins, ni de protection aux brebis. Aujourd’hui encore dans le paysage français cette parole de Zacharie retentit :

·         « ils sont malheureux parce qu’il n’y a pas de pasteurs ! ».

Et quand il y en un vrai pasteur, quelqu’un dira : « je vous l’avais bien dis, il est bien étrange et intransigeant ce pasteur, il est contre tous ! ». Hélas, oui, je suis habitué aux rumeurs et fausses accusations, car la vérité fait beaucoup de mal aux hypocrites bien-pensants ! Dans ces conditions, il est très difficile que la pluie tombe et que chacun soit béni dans son champ d’activité, sauf s’il y a de vrais pasteurs (…) !

L’idole œcuménique…

En s’associant à l’œcuménisme, nombreux sont les pasteurs évangéliques qui trahissent la foi et apostasient sous couvert de l’amour et de l’unité, quoi qu’ils en disent ! Ils repartent sur la base que « l’union fait la force ! ». Ils adorent l’idole œcuménique parce qu’elle semble leur donner de la force ! A leur manière, sans s’en rendre compte, c’est comme si ils consultaient les téraphim !

·         Jérémie 23:28 : « Que le prophète qui a un songe raconte ce songe, et que celui qui a Ma Parole rapporte fidèlement Ma Parole. Pourquoi mélanger la paille avec le froment ? Oracle de l’Éternel ».

Mais certaines choses ne se règleront que devant le Trône de Dieu. Dieu dit :

·         « Ma colère s’est enflammée contre les pasteurs et J’interviendrai contre les boucs ».

Comme vous le savez, dans les cultes sataniques, le bouc représente le diable ! Qu’ont à faire les pasteurs avec les « boucs ». Ils seront jugés sévèrement !

Toutefois une partie du peuple est restée fidèle, la maison de Juda, son troupeau ! Ceux là Dieu les a à cœur, Il les visite et fait d’eux un cheval de Gloire dans la bataille. Si vous lisez ce message et que vous apercevez que votre pasteur veut vous conduire dans l’œcuménisme, (pour cela lisez pourquoi nous n’avons pas voulu adhérer aux organisations de ce type dans le site de notre Fédération, rubrique « communiqués »), révoltez-vous et quittez cette « église de boucs » !

Juste une petite remarque : Les vrais bergers (pasteurs) sont nés de la compassion de Jésus pour les foules et non pas d’une faculté de théologie (quoi que cela puisse être utile) ! De nos jours, ils sont de nombreux les bergers (pasteurs) qui ne viennent pas du cœur de Jésus !

·         Matthieu 9 : 36 : « Voyant les foules, Il fut pris de pitié pour elles, parce qu’elles étaient harassées et prostrées comme des brebis qui n’ont pas de berger. 37 Alors Il dit à ses disciples: « La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux; 38 priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson ». 

Tous les pasteurs (bergers) qui ne gagnent pas d’âmes et ne s’intéressent pas à la moisson ne sont que des fonctionnaires d’une organisation religieuse, mais ils ne sont pas dans le cœur de Jésus ! 

« Je ferai de vous un cheval de Gloire dans la Bataille ! »

Le plan de Dieu est que nous soyons opérationnels et efficaces. Que toutes nos forces soient à sa disposition, qu’Il prenne les rênes de notre vie ! Nous devons avoir un mors dans notre bouche pour que nous soyons conduits et dirigés surnaturellement, étant sensibles à ses ordres ! Il n’y a pas de « gloire » sans bataille !  

·         « A vaincre sans périls on triomphe sans gloire ! ».

Cette prophétie du verset 4 peut être appliquée à Christ; nous devons nous tourner vers Lui pour unifier, soutenir, et défendre Son peuple. Il ne dira jamais : « cherchez-Moi en vain » !

Verset 4 :

De lui (Christ) revient quatre fois dans le verset : 

La pierre de l’angle : Le Fondement de l’Eglise

 

a)      De lui viendra la pierre angulaire qui assure la sécurité. Dans Esaïe 28:16, cette pierre représente le roi davidique. Chaque personne appelée à soutenir la nation, comme une pierre angulaire soutient un édifice.

 

Psaume 118: 22: « 22 La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la pierre principale, celle de l’angle ».

 

Notez que pour devenir la pierre principale il faut connaître le REJET

 

Juges 20.2 : « 2 Les responsables (les chefs, lit. « les pierres ») de tout le peuple, de toutes les tribus d’Israël, se présentèrent dans l’assemblée du peuple de Dieu : 400 000 hommes de pied, tirant l’épée ».

 

1Samuel 14.38 : «38  Saül dit: Approchez ici, vous tous chefs du peuple (Lit. « les pierres d’angle »); reconnaissez et voyez en quoi il y a eu péché aujourd’hui » (cf. Esaïe 19:13). 

 

Le même terme (au pluriel) est traduit par chefs. Cette expression imagée désigne en effet les chefs du peuple réunis en assemblée plénière.

 

Il s’agit pour nous de l’EDIFICE qu’est l’EGLISE ! Nous nous rassemblons comme des :

 

·         « pierres vivantes pour former un édifice spirituel ».

 

Jésus est « La Pierre Angulaire », rejetée par les hommes mais qui est devenue la « principale de l’angle » ! Après son « rejet » Jésus fut ressuscité et est devenue le fondement de l’Eglise, assisté de nombreuses autres « pierres d’angle » qui deviennent comme Lui, Lui ressemblent et sont identifiés à Lui !

 

·         « Tel Il est, tels nous sommes ! ».

 

Comme nous l’avons constaté dans nos lectures, les « pierres angulaires » sont (après Christ) des RESPONSABLES, des leaders, des « chefs du peuple » dans la Congrégation divine ! Nous avons besoin de tous les ministères pour édifier l’Eglise, qui est fondée sur les apôtres et les prophètes ! (cf. Ephésiens 2 : 20).

 

Le clou :

Le Message de l’Eglise

 

a)      Le clou était un piton recourbé, scellé dans le mur auquel on accrochait les armes et les ustensiles domestiques.

 

L’on pourra s’accrocher à Lui sans aucun risque, le clou évoque notre sécurité et son œuvre profonde sur la Croix ! C’est aussi une image de solidité (cf. Esaïe 22:23). Les clous servent à unifier ceux qui diffèrent, ils joignent les différentes poutres : la seule vraie unité se fait par l’acceptation du message et de l’œuvre de la Croix, le Salut par Grâce, la rédemption (rachat) de tous nos péchés par le Sang de Jésus-Christ !

 

·         Esaïe 22: 23-25 : « 23 Je l’enfoncerai comme un clou dans un lieu sûr, et il sera un siège de gloire pour sa famille. 24 Tout ce qui fait la gloire de sa famille y sera suspendu, branches principales et rameaux secondaires, toute la petite vaisselle depuis les bassines jusqu’aux jarres. 25 En ce jour, –– Oracle de l’Éternel des armées, le clou enfoncé dans un lieu sûr sera enlevé, il sera abattu et cédera, et le fardeau qui était sur lui sera détruit, car l’Éternel a parlé ».

 

Certes la « croix » est devenue un symbole du christianisme et de la Rédemption. Mais « le clou » l’est encore plus ! Jésus fut cloué sur une croix ! Mais, il reste pour l’éternité, dans les pieds et les mains percées de Jésus ressuscité, les marques des clous ! C’est un souvenir indélébile de la Rédemption. Un gage de notre Salut éternel !

 

·       « Le clou enfoncé dans un lieu sûr » : évoque :

 

a) la profondeur et la sécurité par Son œuvre sur la croix,

 

b) et, par le fait qu’il soit « enlevé », (Jésus qui est descendu de la croix, fut mis au tombeau, puis enlevé au ciel) atteste clairement que notre « fardeau », celui du péché, est bien détruit, éradiqué !

 

Le message de la croix, c’est La Sagesse de Dieu !

 

·         1Corinthiens 1 : 22/23 : « 22 Les Juifs demandent des miracles, et les Grecs cherchent la sagesse : 23 nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, 24 mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, Christ, Puissance de Dieu et Sagesse de Dieu. 25 Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes ».

 

L’enseignement des « clous », celui de la Rédemption est celui des sages. Nous n’avons pas d’autre message pour cette génération !

 

·         Ecclésiaste 12 : 11 : « 11 Les paroles des sages sont comme des aiguillons et les recueils de leurs sentences ressemblent à des clous bien plantés. Elles émanent toutes d’un seul et même Berger » (trad. Segond, Darby, Semeur, etc.).

 

·         Jean 20:25 : « Les autres disciples lui dirent donc : Nous avons vu le Seigneur. Mais il  (Thomas) leur dit : Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets mon doigt à la place des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point ».

 

Voyez vous il faut discerner la marque des clous dans « Ses Mains » : la Providence de Dieu et toutes choses sont entre Ses Mains, mais si le message des clous n’y est pas, il ne peut y avoir de foi véritable ! Tel doit être la « vraie religion » ! Le christianisme qui nie la marque des clous dans Ses Mains, c'est-à-dire :

 

·         ne prêche plus le message de la croix,

·         crois au Salut par les bonnes œuvres,

·         occulte la pleine Rédemption, et,

·         qui renie le Sacrifice, est voué à l’échec et reste suspect !

 

C’est pourquoi nombreux sont ceux qui, dans les églises, disent : « Je ne croirais point » ! Pouvez-vous « voir » dans votre esprit cette tragique réalité du peuple dit « de Dieu » ?

 

Par ailleurs, dans le Tabernacle si les clous sont en or, c’est pour nous rappeler à quel grand prix nous avons été rachetés !

 

L’arc de guerre ! Les Combats de l’Eglise

 

b)      L’arc de guerre renvoie à la puissance efficace dans le gouvernement (cf. Osée 1: 5). Il s’agit de ceux employés pour vaincre leurs ennemis doivent avoir la force et le succès qui proviennent du Seigneur.

 

·         Genèse 49: 24 : « 24  Mais son arc est demeuré égal à lui–même, ses mains ont été fortifiées par les mains du Puissant de Jacob : il est ainsi devenu le berger, le rocher d’Israël ».

 

Vous êtes aussi des « Fils de la Puissance ! »

 

Depuis 2000 ans nous sommes en guerre contre les puissances de l’Enfer ! Mais nous les atteignons lorsque nous intercédons ! Les « fils de Benjamin » avaient une très grande habileté pour atteindre leur cible avec leurs arcs ! Nous sommes aussi des « fils de la puissance » (« Benjamin, fils de ma droite », la droite étant un symbole de la puissance : « Jésus est assis à la droite de Dieu » !).

 

·       1Chroniques 8 : « 38 Atsel eut six fils, dont voici les noms : Azriqam, Bokrou, Ismaël, Chearia, Abdias et Hanân. Tous ceux-là étaient fils d’Atsel. 39 Fils d’Écheq, son frère: Oulam, son premier-né, Yeouch le second et Éliphéleth le troisième. 40 Les fils d’Oulam furent de vaillants hommes, tirant à l’arc; ils eurent beaucoup de fils et de petits-fils, cent cinquante. Tous ceux-là sont des fils de Benjamin ».

 

En Christ, nous désarmons l’Ennemi de nos âmes !

 

·         Zacharie 9: 8,10 : « 8 Je camperai autour de ma Maison pour la (tenir) hors (d’atteinte) d’une armée, de celui qui passe et de celui qui revient, et l’oppresseur ne passera plus sur eux; Car maintenant mes yeux sont fixés sur elle. 9 Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! Lance des clameurs, Fille de Jérusalem ! Voici ton roi, Il vient à toi; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d’une ânesse. 10 Je retrancherai d’Éphraïm les chars et de Jérusalem les chevaux; les arcs de guerre seront retranchés. Il parlera de paix aux nations, et sa domination s’étendra d’une mer à l’autre, depuis le fleuve jusqu’aux extrémités de la terre ».

 

Dès maintenant, décochez des flèches de délivrance ! 

Comment faire cela ? Nous venons de le lire dans Zacharie 9 !

·         Réaliser que Dieu protège Sa Maison !

« Je camperai autour de ma Maison pour la (tenir) hors (d’atteinte) d’une armée, de celui qui passe et de celui qui revient, et l’oppresseur ne passera plus sur eux ».

·         Croire que Son Regard est sur nous !

« Car maintenant mes yeux sont fixés sur elle ».

·         Se réjouir avec allégresse !

« Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! ».

·         Lancer des clameurs !

« Lance des clameurs, Fille de Jérusalem ! ».

·         Considérer que sa Victoire qui arrive !

« Voici ton roi, Il vient à toi, Il est juste et victorieux ».

·         Partager Son Humilité ! En Jésus-Christ, le Très Haut est devenu le très bas !

« Il est humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d’une ânesse ».

·         S’appuyer sur ses promesses !

« Je retrancherai d’Éphraïm les chars et de Jérusalem les chevaux ».

·         Par sa Grâce tout ennemi est désarmé !

« Les arcs de guerre seront retranchés ».

·         Avoir la vision de Son Règne Eternel !

« Il parlera de paix aux nations, et sa domination s’étendra d’une mer à l’autre, depuis le fleuve jusqu’aux extrémités de la terre ».

Tous les chefs : La Victoire de l’Eglise

 

c)      Tous les chefs (littéralement « tous les oppresseurs »). Les « oppressés » deviennent « oppresseurs » et des « chefs » à leur tour ! Leur roi exigera un tribut des ennemis vaincus. La dernière qualification s’applique au Lion de la tribu de Juda, dont l’aide permettra à Israël de remporter la victoire sur tous ses adversaires. Les chrétiens ont vu dans ces paroles l’expansion missionnaire de l’Église dans tous les temps.

Ce que l’on appelle « chefs » ici est le mot « oppresseurs ». Le peuple de Dieu avait été oppressé mais il va devenir l’oppresseur des oppresseurs ! C’est un revirement de situation !

a)      Les héros foulent dans la bataille la boue des rues !

S’il y a de la boue, c’est que la pluie tant demandée est déjà en train de tomber ! Et là où il y a bénédiction, il y a critiques, rumeurs, etc. On ne jette des pierres qu’à l’arbre chargé de fruits n’est-ce pas ?! Plus la bénédiction sera importante et plus seront grands les mauvais propos, la jalousie, les ragots, les paroles blessantes « la boue des rues » contre votre succès… Mais, un « héros » piétine tout cela et rien ne l’arrête !

b)      Ils combattent car l’Eternel est avec eux !

Sa Présence nous étant assurée, cela nous donne de la confiance, nous sécurise et favorise des actions audacieuses ! Nous sommes motivés et encouragés par Sa Présence. Nous sommes pleins d’assurance.

·         « Je Suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ! ».

 

c)      Ceux qui sont montés sur des chevaux seront couverts de honte !

Retournement de situation : tout ennemi qui viendra contre toi sera couvert de honte, et au contraire, c’est la Gloire qui sera ton partage !

·         le cavalier de la pauvreté,

·         le cavalier de la maladie,

·         le cavalier de la séduction,

·         le cavalier de la mort, seront obligés de battre en retraite et seront couverts de honte (cf. Apocalypse 6: 2/8) !

Il y a renversement de situation. Son peuple, l’Eglise fidèle, tel un « cheval de gloire dans la bataille », mets en déroute tous les cavaliers Apocalyptiques !

Le Lion de la tribu de Juda se lève !

·         Genèse 49 : « 9 Juda est un jeune lion. Tu remontes du carnage, mon fils ! Il plie (les genoux), il se couche comme un lion, comme une lionne: qui le fera lever ? »

 

Juda est comparé à un lion qui, après avoir dévoré sa proie, retourne à son antre dans les rochers de la montagne et s’y accroupit, sans que nul n’ose troubler son repos. Comme une lionne qui est plus terrible, quand elle est attaquée, que le lion lui-même. Ce lion apprécie avec satisfaction son succès et sa puissance !

 

Oui, en Christ, le Lion de la tribu de Juda :

 

Toutes les maladies sont vaincues !

La douleur est vaincue !

La dépression est vaincue !

Les forces du mal sont vaincues !

Les ténèbres sont vaincues !

Les démons et le diable son vaincus !

La pauvreté est vaincue !

Les tempêtes sont vaincues !

Les pleurs et les larmes sont vaincus !

Les misères et toutes oppressions sont vaincues !

L’esclavage du péché est vaincu !

L’Anti-Christ et le faux Prophète sont vaincus !

La Mort est vaincue !

 

Méditations d'autres auteurs 

Retour accueil