Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


                                                  Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

Retour liste   <-Liste des enseignements 

Comprendre l’Autorité Spirituelle !

Extrait d’une série d’enseignements du pasteur Gérard Sadot sur l’Autorité Spirituelle

  

«… 5 Comme Jésus était entré dans Capernaüm, un centenier l’aborda 6 et le supplia disant: Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, paralysé et violemment tourmenté. 7 Jésus lui dit: Moi, J’irai le guérir. 8 Le centenier répondit: Seigneur, je ne mérite pas que tu entres sous mon toit, mais dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri. 9 Car, moi qui suis soumis à des chefs j’ai des soldats sous mes ordres, et je dis à l’un: Va ! Et il va, à l’autre: Viens ! Et il vient, et à mon serviteur: Fais cela ! Et il le fait. 10 Après l’avoir entendu, Jésus (plein) d’admiration dit à ceux qui le suivaient: En vérité, Je vous le dis, Je n’ai trouvé chez personne, même en Israël, une si grande foi. 11 Or Je vous le déclare, plusieurs viendront de l’Orient et de l’Occident, et se mettront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux. 12 Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 13 Puis Jésus dit au centenier: Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri » (Matthieu 8: 5/13). 

La Palestine de ce temps est occupée par les légions romaines. Les israélites furent imprégnés de la culture romaine, on y parlait des cohortes, de légions, de procurateurs... Bon gré, mal gré, il fallait « faire avec ». Le centurion avait de l’autorité dans l’armée romaine (v. 9). Pour lui, Jésus détient une autorité indiscutable. Pour comprendre l’Autorité Spirituelle, il nous faut comprendre la discipline de l’armée romaine, l’observer un peu et découvrir quelle était la mentalité d’un soldat romain... 

 L’Autorité dans l’armée romaine...

 

1) Chez les romains tous les citoyens étaient soldats.  

On ne pouvait arriver à une dignité qu’après 10 ans de service. Quand on voulait lever des troupes, tous les hommes mariés ou pas en état de porter les armes, étaient assemblés, et là on appelait ceux qui convenaient. Si un refusait, cela coûtait cher, on confisquait ses biens et il était réduit en esclavage !  

De même quand on est né de nouveau on est impliqué dans un conflit spirituel, et nous sommes appelés à devenir de bons soldats de Jésus-Christ. Tel est le sort de l’homme (nouveau) sur terre ! 

 2Timothée 2:3: « Souffre avec moi comme un bon soldat du Christ-Jésus ». 

Job 7:1: « Le sort de l’homme sur la terre n’est-il pas celui d’un soldat, et ses jours ceux d’un salarié ? ». 

Toutefois, pour démarrer dans quelque service de Dieu à plein temps, il ne faut pas que ce soit un nouveau converti de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe dans les pièges du diable ! Il faut un certain temps de présence et de fidélité... Paul dit: « qu’on les éprouve d’abord ! ». 

2) L’armée était divisée en légions (6000 hommes).  

Un soldat de chaque légion prononçait à haute voix un serment militaire que tous répétaient après lui. La légion faisait 6 cohortes (une cohorte = 600  hommes).  

Tout comme Timothée nous sommes appelés à faire une “belle confession en présence d’un grand nombre de témoins”... et comme Jésus qui Lui aussi a fait une belle confession devant Ponce Pilate” (1Timothée 6: 12/13).

Le Témoignage rendu à Jésus Christ doit être compréhensible et audible pour tous !

Le soldat de Jésus a appris à confesser Jésus-Christ (La Parole de Dieu) haut et clair ! 

3) Les armes du soldat romain,  

· un sabre à 2 tranchants bien effilé,

· 7 javelots,

· un petit bouclier,

· un casque de cuir.

 

Bien que le soldat fût déjà lourdement armé, il avait en plus de sept javelots…  

· 5 autres javelots avec un fer à crochet,

· un casque en airain,

· un bouclier attaché à son bras gauche.

· Il portait souvent de lourds effets.

· Des vivres pour 15 jours et plus.

· Du blé qu’il écrasait avec des pierres,

· une scie,

· une corbeille,

· une bèche,

· une bâche,

· une faux,

· une chaîne et,

· une marmite ! 

Les armes n’étaient pas considérées comme un fardeau mais comme leurs propres membres !

 

Armé jusqu’aux dents,

Le soldat romain était une véritable machine de guerre !  

Cela nous fait penser à un des hommes de David, notamment, Eléazar qui combattu et dont l’épée est resté collée à la main: 

2Samuel 23:10: «  10 … C’est lui qui se leva et frappa les Philistins jusqu’à ce que sa main soit lasse et qu’elle reste collée à son épée. L’Éternel opéra une grande délivrance ce jour-là. Le peuple revint à la suite d’Éléazar, seulement pour prendre les dépouilles. 11 Après lui Chamma, fils d’Agué, de Harar. Les Philistins s’étaient rassemblés à Léhi. Il y avait là une pièce de terre remplie de lentilles ; et le peuple fuyait devant les Philistins ».  

Le soldat romain était une machine de guerre bien rôdée et opérationnelle.

 

4) Dans les marches, quiconque s’éloignait assez au point de ne plus entendre le son de la trompette était traité comme un déserteur.

La Bible déclare:« Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette !» (Psaume 89: 16).

Il arrive que plusieurs chrétiens “oublient” les rassemblements de l’église, les cultes et réunions de prière de leur église locale, ou tout simplement n’entendent même plus la Parole de Dieu...

 

Hébreux 10 : 25 : « Ne désertons pas nos assemblées, comme certains en ont pris l’habitude, mais encourageons-nous et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le Jour ». 

Combien disent :  

« je ne puis venir, je suis de mariage ! Je suis de baptême, etc. » !  

Ces excuses sont le symptôme d’une maladie spirituelle… Rappelons-nous que:

“celui qui se tient à l’écart ne cherche que ce qui lui plaît” (cf. Proverbes 18: 1). 

· Quitter son poste de sentinelle,  

L’Ecriture nous dit:

“Veillez et priez, afin de ne pas tomber en tentation...”.

“J’étais à mon poste, et je me tenais sur la tour, je veillais, pour voir ce que l’Eternel me dirait...” (Habakuk 2: 1). 

 · combattre hors de son rang sans permission,  

“Pour nous, nous ne voulons pas nous glorifier outre mesure, mais seulement dans la limite du champ d’action que Dieu nous a assigné en nous amenant jusqu’à vous. Nous ne dépassons point nos limites, comme si nous n’étions pas venu jusqu’à vous...” (2Corinthiens 10:13/14). 

Nous sommes, notamment en France, en un moment de pleine crise ! Beaucoup s’autoproclament pasteurs, prophètes, ou même apôtres, car ils sont en mal de reconnaissance… ! J’ai vu un dit « apôtre » et il avait une quinzaine de membres tout au plus dans son  église ! Je lui ai demandé combien d’églises il avait fondé pour porter ce titre d’apôtre ! Réponse : « aucune ! Mais je suis apôtre ! ». Vous l’avez bien saisi, la fonction réelle et non le titre font le ministère ! 

· dérober une pièce de monnaie…

 … étaient sévèrement puni par la mort ! Les fautes moins graves étaient sanctionnées par la bastonnade, mais, seulement avec du bois de vigne !

Je dois dire que les questions d’intégrité dans le domaine financier sont une qualité rare, y compris dans les milieux chrétiens et aussi hélas, parmi les pasteurs ! 

Toutefois le châtiment doit venir du Seigneur Lui-même qui est le Cep, et par le biais des sarments, en effet, nous sommes repris par nos frères et sœurs et la Parole de Dieu ! 

2Timothée 3 : 16 : « 16 Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice… ». 

· Le soldat reconnu coupable de lâcheté …

         … était exposé en habit de femme au public.

Apocalypse 21:8: “Mais, pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort”.

Notez bien que les lâches sont cités premièrement, avant les meurtriers, les abominables, les magiciens etc. Par ailleurs, combien de femmes aujourd’hui « portent le pantalon » à la maison ? C’est l’homme qui est le chef du foyer, mais hélas nombreux sont ceux qui ont démissionné de leurs responsabilités de maris ou d’épouses !  

· Le voleur était saigné comme les fous furieux ! 

La Dîme est quelque chose que l’on paie à Dieu ! Combien « volent » Dieu dans ce domaine ! Voyez ce que dit le prophète Malachie:  

Malachie 3  8  « Un homme peut-il voler Dieu ? Pourtant, vous Me volez, et puis vous demandez: En quoi T’avons-nous donc volé ? Lorsque vous retenez vos offrandes et vos dîmes ! 9 Vous êtes sous le coup d’une malédiction parce que tout ce peuple, vous tous, vous Me volez ». 

· Personne ne pouvait manger avant le signal (deux fois par jour).  

Ils mangeaient debout et leur nourriture était frugale. Pour ne pas être surpris mais toujours sur le qui-vive ! La vigilance était constante…  

Quand Israël a été au bénéfice du miracle des cailles dans le désert, ils se sont jetés sur elles, les ont mangées sans aucune reconnaissance à Dieu pour sa providence, et cela a indigné le Seigneur ! (…). Dans la vie chrétienne on ne vit pas pour manger ! Le Royaume de Dieu n’est pas le manger ni le boire, mais la justice, la joie et la paix par le Saint Esprit !  

Romains 14: 17: « Car le Royaume de Dieu n’est pas affaire de nourriture ou de boisson; il est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint ».

5) Les soldats romains n’étaient jamais oisifs.  

Dès l’enfance, ils enduraient les durs travaux agricoles.

Habitué à la fatigue, ils faisaient de longues marches, lourdement chargés, et,

des exercices où ils avaient des armes pesant le double que les armes ordinaires.

Même en temps de paix ils faisaient quelque chose d’utile : 

· Ils défrichaient les terres incultes,

· élevaient des forteresses,

· creusaient des canaux,

· bâtissaient des villes entières,

· et construisaient des chemins...  

Ils n’étaient jamais oisifs, ayant toujours à faire, des projets... Et c’est pour cela qu’ils ont remporté bien des victoires, et dompté des nations !  

“... faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance, à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi, la patience, à la patience la piété, à la piété, l’amitié fraternelle, à l’amitié fraternelle, l’amour. Car si ces choses sont en vous et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront pas oisifs, ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ” (2Pierre 1: 5/8). 

Revêtez vous aussi de l’armure !

Exercer l’autorité, c’est faire la guerre sur le plan spirituel. Personne ne va sur un champ de bataille les mains dans les poches, la fleur au fusil, et sans avoir revêtu une armure ! Toute l’armure décrite dans Ephésiens 6 n’est rien moins que la mentalité de Christ en nous.  

* La Vérité comme Ceinture

 Jésus est cette Vérité. Dès le départ de la vie chrétienne, nous devons Le connaître, sa personne son œuvre. Avoir avec Lui une relation intime. La ceinture maintenait diverses pièces de l’armure du soldat romain. Il y a trois aspects de la Vérité qu’est Jésus:  

· La Parole Ecrite (Moïse, la Loi),

· La Parole Parlée (Elie, les prophètes),

· La Parole Expérimentée (Jésus, la grâce & la vérité).  

Etre “ceinturé de la vérité” signifie que nous devons donc avoir l’amour de la vérité car il n’y a point de puissance contre elle ! Il s’agit aussi d’être vrai avec nous-mêmes, avec Dieu et sa Parole, et dans nos rapports avec autrui. La Vérité, c’est un état de transparence dans tous les domaines.

 

* La Justice comme Cuirasse 

C’était un gilet d’écailles de corne ou de métal. Elle protégeait les organes vitaux, tels que : 

le cœur (que de crèves cœurs !),

les poumons (notre respiration est aussi attaquée, la vie de prière, parfois on étouffe...),

le foie (purification du sang),

l’estomac (crampes, nœuds et ulcères !),

les intestins... (évacuation des impuretés du corps).

Il n’y a pas d’autre Justice que celle de Christ. Nous sommes déjà, sur terre,  en Lui, la Justice de Dieu. Il y aura un triomphe final de la Justice de Dieu, quoi qu’il arrive ! (Romains 5: 9).

« Un vétéran de la garde impériale était tombé, blessé dans la région du cœur, sur le champ de bataille où Napoléon avait remporté une grande victoire. Tandis que la chirurgien cherchait à extraire la balle et sondait avec précaution la blessure. Le vieux soldat dit: Allez plus profond... vous y trouverez l’Empereur ! »

Voilà le secret de la Victoire, la confiance dans le chef et l’amour pour Lui ! Si nous portons Christ dans notre cœur, nous revêtirons cette armure, et avec Lui, nous serons invincibles ! 

* Le Zèle comme Chaussures

 Les sandales des romains étaient munies de clous pour assurer aux soldats une prise ferme sur le terrain. Il n’était pas question de reculer dans le combat. Ils étaient donc cramponnés et ne glissaient pas, ni ne dérapaient. De plus, ces sandales étaient résistantes. En effet, des pièges les attendaient sur les chemins, tels des poignards aiguisés, des bois taillés pour empêcher leur progression. Certains d’entre eux étaient effectivement mutilés, estropiés, et tombaient en route. Le manque de zèle rend la marche et le combat pénible. Sans zèle on recule, concède du terrain à Satan (Apocalypse 3:19). 

Le Réveil Méthodiste fut l’un des plus grands réveils de tous les temps, mis à part la Réforme. Il y eut deux hommes à la base, Georges Whitefield et John Wesley. Le climat de cette Angleterre du 18ème siècle était épouvantable. La spiritualité était quasiment nulle, la dégradation des mœurs inimaginable. Les églises anglicanes allaient au plus mal. Socialement, c’était le désordre complet. La police était impuissante pour enrayer le raz-de-marée de la criminalité, la débauche et la violence. Mais par ces deux prédicateurs bouillants, zélés et infatigables, Dieu a sauvé l’Angleterre de la faillite morale et spirituelle. Des centaines de milliers se convertirent à Christ, délivrés de l’alcool et de la débauche. Ce fut le Réveil Méthodiste. 

John Wesley, un homme chaussé du zèle de l’Evangile. Né dans une famille pieuse, Wesley fit des études au collège de Christ à Oxford, apprenant le Latin, l’Hébreu, le Grec, le Français... puis il enseigna les lettres au Lincoln Collège. Il se convertit le 24 mai 1738, en écoutant un texte de Luther, sur l'épître aux Romains. Il devint un prédicateur infatigable, sillonnant sans cesse l’Angleterre : 

Il fit 400.000 km à cheval, soit 9 fois le tour de la terre,

il prêcha 50.000 sermons à des auditoires de 20 à 30.000 personnes.  

L’Angleterre comptait alors 8 millions d’habitants. Il y eut de violentes oppositions. En 1743, il échappa par miracle à une émeute contre lui. Il dût se séparer de l’église Anglicane.

Mort à 88 ans, il laissait derrière lui un million de convertis,

32 volumes de ses œuvres complètes,

sauvant l’Angleterre d’un réel naufrage spirituel... ! 

* La Foi comme Bouclier

 Le rôle du bouclier est essentiellement de se protéger des coups, des projectiles, etc. Le bouclier représente les diverses promesses de protection dans l’Ecriture. La foi se retranche derrière ces promesses de protection !  

Sans la foi, point de “Salut”, au sens d’être libéré de son passé, lavé, pardonné et d’aller un jour au Ciel. Mais aussi au sens d’être sorti d’affaires quand l’ennemi nous enserre de toutes parts, et d’avoir la “Victoire”. On peut être chrétien être né de nouveau et vivre toute sa vie sous l'oppression du diable parce qu’on n’exerce pas la foi. Les dimensions des boucliers romains étaient calculées (1,2m sur 0,75m), pour abriter le soldat de manière satisfaisante contre les flèches enflammées des ennemis.  

La foi permet d’encaisser les coups sans être blessé. Nous devons rester réalistes et ne pas oublier que nous sommes tous vulnérables et sensibles. Notez bien: vous pouvez “éteindre tous les traits enflammés du Malin”, TOUS. Il s’agit de se réfugier derrière toutes les promesses de protection divine ! 

* le Casque du Salut 

Ce casque nous parle de: « L’assurance du Salut ». Cette vérité doit être bien ancrée dans notre tête. La certitude de notre Salut doit bien pénétrer notre esprit, remplir nos pensées... Satan attaque aussi au niveau de nos pensées. La raison peut être envahie de doutes, de pensées noires et négatives, notre volonté s’affaiblir. Mais la Certitude de notre Salut nous donne un « moral de fer » et contribue à “désarmer” l’Adversaire, car, on ne capitule donc jamais. Vous prendrez des coups sur la tête, c’est parfois violent, mais ces « coups » de l’Ennemi ne vous ferons pas perdre la tête, ils seront atténués, les chocs seront absorbés. Mais sans le casque, c’est mortel !

* l’Epée de l’Esprit : 

En grec, il s’agit d’une épée courte pour les combats rapprochés, au corps à corps. Le Saint-Esprit est un guerrier qui nous aide dans les luttes que nous avons avec l’Adversaire. Il n’est pas au-dessus ni en-dessous de la Parole, mais dans la Parole. Il la révèle pour que nous puissions frapper l'Adversaire. Il arrive que l’Ennemi nous serre de très près et c’est un « corps à corps » avec lui … C’est à ce moment là qu’il faut plus que jamais utiliser l’Epée de l’Esprit, c’est à dire la Parole de Dieu dans notre bouche !!!  

“Parole” ici est le mot “Rhéma” en grec. Il signifie: la “Parole Révélée”, ou “personnifiée et exprimée”. Il ne suffit pas de l’avoir présente à l’esprit, encore faut-il l’exprimer. Pour se défendre contre le “Malin”, il est indispensable de l’exprimer à haute voix. Satan doit entendre comme un coup d’épée ce que cette Parole Divine déclare... Lors de la tentation, Satan a riposté, tentant de retourner l’épée contre Jésus, mais Jésus était rempli de l’Esprit.  

La source de votre autorité spirituelle

Éphésiens 2: 1ss.: « Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion… ». 

A cause de l’Autorité qu’Adam a donnée à Satan, celui-ci est devenu le Prince de l’atmosphère qui nous entoure, le « prince de la puissance de l’air ». Il est aussi appelé le « dieu de ce siècle ». Il a aveuglé des générations entières d’hommes. Il ne veut pas qu’on voit qui est Jésus-Christ. S’ils ne le voient pas, c’est qu’ils sont voilés par le dieu de ce siècle. Il a un domaine, un royaume, et de là viennent toutes les calamités, la violence, la haine, les malheurs, etc. 

2Corinthiens 4: 3 ss.: « Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, pur les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Évangile de la Gloire de Christ ». 

La terre est transformée en Enfer. Pour ceux qui seront perdu, la terre sera le seul Paradis qu’ils auront connu. Pour ceux qui sont sauvés, la terre sera le seul Enfer qu’ils auront connu. Le Diable est implacable, dur, cruel, sans amour, mauvais. Il règne dans les ténèbres. Si vous marchez dans la révélation, la lumière, le Diable ne peut pas œuvrer, car il fait ses œuvres dans les ténèbres.

Hébreux 2: 8/9: « Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui fût pas soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. Mais, celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’Il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, Il souffrît la mort pour tous ». 

Jésus seul est la solution au problème de l’Humanité 

Romains 3: 9/17: « Quoi donc ? Sommes-nous plus excellent ? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l’empire du péché, selon qu’il est écrit: Il n’y a pas de juste, pas même un seul; nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu; Tous sont égarés, tous sont pervertis, il n’en est aucun qui fasse le bien, par même un seul; leur gosier est un sépulcre ouvert; ils se servent de leurs langues pour tromper; ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic; leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume; ils ont les pieds légers pur répandre le sang; la destruction et le malheur sont sur leur route; ils ne connaissent pas le chemin de la paix; la crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux  ».

L’Humanité, étant dans les ténèbres, il est dit:

« ils ne connaissent pas le chemin de la paix ».

Puisque l’homme est séparé d’avec Dieu, c’est impossible… D’où la naissance des religions, vaines tentatives de parvenir à la Paix véritable… Le seul chemin c’est Jésus-Christ:

v. 23: « Car tous ont péché et sont privés de la Gloire de Dieu; ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la Rédemption… ».

Donc, aucun home ne pouvait reprendre la situation en mai. Il fallait impérativement quelqu’un d’extérieur qui vienne rétablir la situation :

Hébreux 4: 15: « Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, Il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché… ».

 

Puisqu’un homme avait donné l’autorité à Satan, il fallait que Dieu s’arrange pour qu’un être humain reprenne cette autorité, légalement, c’est à dire sans pécher :

Genèse 3: 14: « L’Eternel Dieu dit au serpent: puisque tu as fait cela, tu seras maudit ente tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et  la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête et tu lui blesseras le talon… ».

Quelle est cette malédiction de l’homme ? C’est d’être séparé d’avec Dieu, mais ici, les conséquences de cette malédiction:

« Tu mangeras la poussière ».

Cette malédiction, c’est pour le Diable, pas pour nous ! 

Sa postérité « t’écraseras ».  

Ça, c’est pour nous et non pour le Diable ! En d’autres termes, Dieu dit:

« Je vais susciter LA postérité, et en ce jour-là, Satan, ta tête sera écrasée. Ton autorité sera reprise par un être humain (postérité de la femme). ».

Satan est donc maintenant sous nos pieds !

Genèse 22:17: « Parce que tu as fait cela, que tu ne m’a pas refusé ton fils, ton unique, Je te bénirai et Je multiplierais ta postérité comme les étoiles du ciel et comme le sable de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis »

 

Cette postérité, c’est l’Église. Et cette postérité « possédera les portes de ses ennemis ».

 

1Jean 3:4: « Le Fils de Dieu a paru pour détruire les œuvres du Diable ».

 

DETRUIRE = en grec, littéralement: « rendre impuissant, inefficace ».

 

Colossiens 2: 14/15: «  Il a dépouillé les puissances... ».

 

C’est fait ! Satan a perdu son autorité, il est dépouillé. En soi, nous ne sommes rien, mais EN Jésus-Christ, nous sommes l’Autorité de Dieu. Et plus que « dépouillé », Dieu en fait la publicité ! Dans le Royaume spirituel, les anges savent que Satan est vaincu, car le Bien Aimé est dans la Gloire… Et, depuis 2000 ans, les médias du Ciel disent: « Satan est dépouillé ! ». Au commencement de l’Église, Satan a appris qu’il pouvait encore vaincre un chrétien ! Comment ? N’est-ce pas étonnant ? Qu’avait-il à faire ? Bluffer, ruser, mentir, et il s’est aperçu:

 

« Ça marche encore… on peut le faire encore ! ».

 

Apocalypse 1: 18 ss. : « Ne crains point ! Je Suis le premier et le dernier, et le vivant. J’étais mort, et voici, Je Suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts… ».

 

Les clefs sont le symbole de la richesse et de l’autorité. Jésus a repris l’autorité au Diable.

 

Matthieu 28: 18: « Tout pouvoir m’a été donné dans le Ciel et sur la terre ».

 

Nous avons déjà un aperçu de ce que Jésus a fait, et Il nous rend notre autorité :

 

« Je vous la rend »  dit-Il :

 

Matthieu 16: 13/20: « Jésus étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que Je Suis, Moi, le Fils de l’homme ? Ils répondirent: les uns disent que tu es Jean-Baptiste, les autres Élie, les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. Et vous, leur dit-Il, qui dites vous que Je Suis ? Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, REPRENANT LA PAROLE lui dit: tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. Et Moi, Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre Je bâtirai mon Église et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux; ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. Alors, Il recommanda aux disciples de ne dire  personne qu’Il était le Christ ».

 

Notez bien qu’après cette déclaration inspirée de Pierre, Jésus « reprend la parole ». Cette expression m’intéresse, car, dès lors, en tant que Fils de l’homme, « il reprend la parole » POUR NOUS ! EN  Jésus, nous reprenons les rênes, le commandement, la PAROLE, qui avait été dérobé littéralement par Satan. Et l’autorité s’exerce par « la parole reprise » ! En Christ, c’est nous qui auront « le dernier mot » !

 

Matthieu 16: 19: « Je te donnerai les clefs du royaume des cieux; ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux ».

 

A qui Jésus donne-t-Il les clefs ? Pierre ? Oui ! En fait, Il parle aussi de quelqu’un qui a : « la Révélation de Jésus »:

 

« Je TE donne les clefs ».

 

C’est à dire: « toi, Pierre, toi Jean, toi, Marc, toi, Philippe… Toi qui a la Révélation de Jésus, tu as les clefs ! Nous avons autorité pour que certaine choses ne se passent pas dans notre vie, notre cœur, nos pensées, famille, circonstances… L’autorité est-elle un DON ? Oui !

 

« Je te donne ».

 

Dieu ne donne pas d’un côté  pour reprendre de l’autre. Il ne se repent pas de son Appel et de ses Dons. La terre a été donnée à l’être humain, et donc, l’autorité s’exerce sur la terre !

 

Matthieu 18: 18: « Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le Ciel ».

 

Notez bien: « sur la terre », car nous sommes bien sur la terre. « Lier et délier » quoi ? Lier les actions du Diable, et délier les finances… Le Dieu souverain a choisi de vous donner l’autorité… « Sur la terre », donc, occupons nous de ce qui se passe sur la terre. Et Dieu s’occupe de ce qui concerne Satan au Ciel.

 

« Tout ce que vous interdirez sur terre sera interdit dans les cieux ».

 

Au niveau de l’atmosphère, cela a une répercussion sur terre. Comme nous l’avons vu, cela se fait par des PAROLES.

 

« Tout ce que vous permettrez sur terre sera permis aux cieux ».

 

Le CORPS a autorité, car la TETE a autorité:

 

Éphésiens 1: 17: « … afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, V. 18 et qu’Il vous illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à votre appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’Il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force… v. 20/23 Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute puissance, de toute autorité, de toute domination, de toute dignité, et de tout nom que se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore, dans le siècle à venir. v. 22/23 Il a tout mis sous ses pieds, et Il l’a donné pour chef suprême à l’Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous ».

 

Révélation = « tirer le voile, ôter le voile, découvrir ». Quand on découvre la Vérité, les choses changent. On a la connaissance de ce qu’Il a dit et fait pour  nous, de ce qu’Il veut faire par Nous…

 

Aux versets 20/21 & 23, nous avons l’expression: « Au-dessus ». Une autre traduction dit: « Bien au-dessus ». Où est Jésus ? v. 23 : « AU-DESSUS », Il est le Tête, nous sommes le Corps. Mais la Tête et le Corps sont au même niveau, c’est à dire « bien au-dessus »… Car les pieds appartiennent bien au Corps !

 

Chapitre. 2: 6: « Il nous a ressuscité ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ ».

 

Jésus a récupéré cette autorité et en fait ce qu’Il veut. C’est à dire qu’Il la donne à ceux qui ont la « Révélation de Jésus ». Je ne peux pas avoir l’onction (Christ) sans avoir la « Révélation de l’Onction » qui vient de Jésus de Nazareth… Il est le OINT, l’approuvé, le délégué du Père, l’envoyé… Nous sommes donc plus que vainqueur.

 

Prenons un dernier exemple…

 

Un boxeur vient de remporter la coupe… et il la donne à sa femme… C’est ce que Christ a fait. Il a pris les coups, mais, Il s’est emparé des clefs et nous les donne. Qu’on le ressente ou pas, le Royaume de Dieu n’est pas affaire de sentiments… de sensations… Je réagis en fonction de ce que je crois et non de ce que je vois. Les sensations ne changent pas la Parole de Dieu ! Alors, revêtez l’armure et commencez à exercer votre autorité spirituelle face aux événements et aux circonstances…  

 

Maintenant, vous pouvez & devez exercer

l’Autorité Spirituelle

 

Maintenant, c’est une vérité que la plupart des croyants possèdent bien plus d’autorité qu’ils n’en utilisent ! Mais Dieu veut que chacun prenne sa place, assis dans une position d’autorité, et ainsi de régner dans la vie par Jésus-Christ !

 

A quoi ressemble l’autorité ?

 

Un jour j’ai vu un petit roquet teigneux qui ne cessait d’aboyer, il était menaçant, il montrait ses crocs… Puis un passant est arrivé avec un énorme chien, lequel a juste poussé un grognement ! Le petit roquet s’est mis à gémir, puis, il s’est tu… enfin, il s’est enfui comme terrorisé, pour se cacher là où il le pouvait ! Voilà l’autorité !

 

DIS UN SEUL MOT ET… !

 

Un simple mot suffit car derrière, il y a tant de puissance ! Tout démon doit s’enfuir au Nom de Jésus ! Vous allez expérimenter que toute « bête » ou « puissance féroce » sera contrainte de retourner dans sa caverne !

 

Job 37:8 : « L’animal sauvage se retire dans un repaire et se couche dans sa tanière ».

 

La raison n°1 pour laquelle les croyants cessent de marcher dans l’autorité spirituelle comme ils le devraient est que lorsqu’ils ont été sauvés, ils se sont arrêtés à la Croix ! En effet il faut venir au Seigneur par le chemin de la Croix, et aller plus loin à la Pentecôte, mais plus encore, réaliser que l’on est assis dans les Lieux célestes en Jésus-Christ !

 

Ephésiens 2: 4/6 : « Il (Dieu) nous a fait asseoir ensemble (nous avec Jésus) dans les lieux célestes en Jésus-Christ !».

 

Opérez à la limite de votre autorité !

 

 Jean 14:12 « Celui qui croit en moi fera les œuvres que Je fais et il en fera de plus grandes ».

 

« Nous ne dépassons point nos limites… » (2Corinthiens 10: 13/14).

 

Vous avez quelque chose à faire !

 

Matthieu 28:18 : «Tout pouvoir m’a été donné dans le Ciel et sur la terre ».

 

Puis Il a immédiatement conféré à ses disciples cette autorité sur la terre en disant :

 

« Allez par tout le monde...» (v. 29).

 

Matthieu 18: 18 : « Quoi que ce soit que vous lierez sur la terre sera lié dans le Ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre, sera lié dans le Ciel !».

 

Remarquez que le Ciel ne fera rien de plus, à moins que nous fassions nous quelque chose sur la terre ! Juste un rappel : lier veut dire « interdire » et délier signifie : « permettre ».

 

Dans Romains 5: 17, nous sommes supposés:

 

« Régner dans la vie par Jésus-Christ Lui seul ».

 

La version Amplifiée dit :

 

« Régner comme des rois dans la vie !»

 

Quand un roi donne un ordre, il sait qu’il sera obéi, son ordre sera exécuté ! Pourquoi ? Parce qu’il a l’autorité ! Avant que nous fassions quoi que ce soit à propos de Satan, rien ne sera jamais fait ! Jésus dit qu’en tant que disciples, nous avons l’autorité sur les démons :

 

« Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: En mon Nom, ils chasseront les démons !» (Marc 16:17).

 

Le premier signe est donc de chasser les démons ! C’est l’autorité déléguée ! Nous devons donc commencer par exercer l’autorité sur les démons sinon nous n’exercerons aucune autorité ! Ça commence par cela ! Cependant nous exerçons l’autorité sur les esprits mauvais et non sur l’esprit humain !

 

Vous pouvez porter les autres temporairement !

 

Certains sont suffisamment grands pour agir eux-mêmes ! On peut les porter un temps, mais il est un moment où le Seigneur dit :

 

« C’est à toi d’agir !».

 

Les autres peuvent te porter un temps, mais arrive le temps où tu dois exercer toi-même ta foi, ton autorité ! Les 4 amis du paralytique l’ont porté jusqu’au moment où Jésus lui a dit :

 

« Lève-toi et marche !».

 

Il ne veut pas que vous restiez des bébés spirituels mais que vous agissiez et grandissiez ! Dans l’Ecriture il y a des stades de croissance ! Les bébés qui ont besoin de lait, les petits enfants, les enfants, les  jeunes gens, les pères, les maîtres !

 

Autorité pour gouverner et régner dans la vie !

 

Ephésiens 1: 22/23 : « Il (Dieu le Père) a tout mis sous ses pieds (Jésus), et Il l’a donné pour (tête) chef suprême à l’Eglise, qui est son corps la plénitude de celui qui remplit tout en tous !».

 

Il n’a pas besoin d’être la tête suprême ou chef sur toutes choses pour Dieu ou pour son propre profit, mais pour l’Eglise !

 

Romains 5:17 : « Car si, par la faute commise par un seul homme, la mort a régné à cause de ce seul homme, à bien plus forte raison ceux qui reçoivent les trésors surabondants de la grâce et le don de la justification régneront-ils dans la vie par Jésus-Christ, Lui seul ».

 

C’est pour l’Eglise qu’Il est devenu la Tête Suprême !

 

Les disciples sont revenus de leur mission auprès de Jésus et Lui ont fait ce rapport:

 

“Maître, les démons même nous sont soumis en ton Nom”

Luc 10:17

 

Ainsi formés et enseignés, et entraînés, il ne peut y avoir que des résultats positifs. Le mot “soumis” vient du grec “Hupotasso” qui était un terme militaire qui signifie :

 

“disposer sous”.

 

Cette expression évoque “un groupe de soldats se mettant au garde à vous et suivant à la lettre les ordres de leur commandant”.

 

IL EN SERA AINSI !

Amen !

 

Retour accueil