Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


                                                  Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

Retour liste   <-Liste des enseignements 

LES SIGNES VENANT DU CIEL !

Notes d’un message du pasteur Gérard Sadot

                                                              Matthieu 16 : 1/4

·         « 1 Les Pharisiens et les Sadducéens abordèrent Jésus et pour l’éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du Ciel. 2 Jésus leur répondit: Le soir, vous dites: il fera beau, car le ciel est rouge; 3 et le matin: Il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez discerner l’aspect du ciel et vous ne pouvez discerner les signes des temps ! 4 Une génération mauvaise et adultère recherche un signe; il ne lui sera donné d’autre signe (ou « miracle ») que celui de Jonas. Puis Il les laissa et s’en alla ». 

En cette période de « PENTECOTE », il sied de parler des Signes venant du Ciel, et vous avez remarqué que le mot signe revient plusieurs fois dans cette lecture. Il peut aussi signifier « miracle ». Je n’aborderai pas ici les « signes des temps », tout ce qui concerne les évènements de la fin, l’enlèvement de l’Eglise, l’avènement de l’Anti-Christ etc., mais les signes en tant que messages et interventions divines sur terre, dans notre vie quotidienne.  

Les pharisiens en demandaient un, pourtant, il y avait déjà de nombreux signes venant du Ciel de par le ministère de Jésus, mais ils étaient aveugles spirituellement, et bien qu’ils fussent nombreux, pour eux, c’était comme si il n’y en avait eu aucun ! Jésus leur a donné une comparaison avec les phénomènes météorologiques. Ils savaient pourtant bien discerner s’il ferait beau temps, ou si c’est un orage qui se préparait ! Ils avaient assez d’expérience pour le discerner. Jésus leur fait comprendre que ce n’est pas plus difficile de comprendre les choses spirituelles, que celles qui existent dans le naturel !  

DIEU PARLE DE DIVERSES MANIERES 

·         « Pourtant Dieu parle d’abord d’une manière et puis d’une autre, mais l’on n’y prend pas garde » (Job 33 : 14).

 Notez bien avec moi :

·         « Tantôt manière, tantôt d’une autre ! Tantôt manière, tantôt d’une autre ! Tantôt manière, tantôt d’une autre ! Tantôt manière, tantôt d’une autre ! Tantôt manière tantôt, d’une autre ! Tantôt manière, tantôt d’une autre ! »…

… et le drame :

·         « Nul n’y prend garde ! Nul n’y prend garde ! Nul n’y prend garde ! Nul n’y prend garde !».

Et vous ? Y prenez-vous garde ? Il y a par exemple des « coïncidences », c'est-à-dire une série d’évènements qui se recoupent, une combinaison de signes qui ont un lien entre eux. Ce mot « coïncidence » vient de « co » qui veut dire « avec », et « incidence », qui veut dire « évènement ». On les compare à des « appels du destin », des « clins d’œil » de Dieu, des « messages codés ». Ces coïncidences sont des évènements qui viennent du Ciel, des signes, auxquels hélas, on ne prend pas garde ! Oui, Dieu parle par des signes divers et variés, et il nous faut être très très attentifs ! Ils viennent du Cœur de Dieu, et sont des panneaux indicateurs de sa Volonté pour nous !

·         « C’est pourquoi ne soyez pas déraisonnables, mais comprenez ce que le Seigneur attend de vous (ou : quelle est la Volonté du Seigneur) » (Ephésiens 5 : 17).

Ces messages codés, sous forme de visions ou de songes par exemple, doivent être décryptés et pour ça il faut le don d’interprétation ! Le parler en langues est un message qui n’est pas compris par les auditeurs dans l’assemblée, il est donné, mais il doit être interprété ! Car personne ne peut le comprendre, ni même les puissances de l’Enfer qui pourraient court-circuiter le plan de Dieu ! Le message codé est fait pour être décodé au bénéfice des enfants de Dieu !

RECONNAISSEZ QUAND DIEU VOUS PARLE !

Pendant une inondation, un certain Dupond était assis sur le toit de sa maison. Il avait de l’eau jusqu’à la cheville, quand un canoë est arrivé :

·         « Je vais vous évacuer ! dit le sauveteur »

·         « non merci, répondit Dupond, j’ai confiance en Dieu et Il me sauvera ! ».

Puis l’eau a continuée de monter, il en avait jusqu’à la ceinture… Une vedette est alors passée :

·         « Je vais vous évacuer ! dit le sauveteur  ».

·         « Non, merci, répondit Dupond, j’ai confiance en Dieu et Il me sauvera ! ».

L’eau montait toujours, elle atteignit maintenant sa maison, quand un hélicoptère est arrivé…

·         « Je vais vous évacuer dit le sauveteur ! Attrapez cette corde je vais vous hisser ! ».

 

·         « Non, merci, répondit encore une fois Dupond, j’ai confiance en Dieu et Il me sauvera ! ».

Après avoir tenté de surnager, plusieurs heures, Dupond s’est noyé. Il est arrivé au Paradis, s’attendant à une récompense, mais commença toutefois à reprocher au Seigneur de ne l’avoir pas secouru !

·         « Moi ? dit le Seigneur ! Moi qui t’ai envoyé un canoë, une vedette et un hélicoptère ! Comment peux tu dire que Je ne t’ai pas secouru ?».

Vous voyez, bien des hommes ne prennent pas garde aux interventions divines et aux coïncidences qui pourraient les sauver s’ils voulaient les saisir !

EN CES TEMPS DE PENTECOTE NOUS DEVONS PRENDRE CONSCIENCE DES SIGNES DE DIEU !

·         Luc 24 : 49 : « Et voici, J’enverrai sur vous ce que mon Père a promis mais vous, restez dans la ville, jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la Puissance d’En-Haut ! ».

D’après Jésus, des « évènements », des « incidences » devaient arriver et se produire à Jérusalem, et ses disciples devaient se tenir prêts quand cela arriverait, quand ces « signes » se manifesteraient. Ces « signes » se sont produits le jour de la fête juive de Pentecôte, contre toute attente ! Personne ne savait exactement quand, ni exactement où, et encore moins ce qui allait arriver, à quoi s’attendre. Puis, il y eu « un bruit ». Rien de plus normal, de plus courant et de plus banal dans cette région de Palestine... Mais en même temps il y a eu aussi un « vent impétueux » qui a commencé à souffler. Mais là encore, y voir un phénomène surnaturel venant du Ciel, non, car c’est aussi très fréquent. Mais ces deux choses se combinent l’une avec l’autre !

Toutefois Jésus avait déjà dit auparavant à Nicodème :

·         « Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit… Tu ne sais ni d’où il vient ni où il va… » (Jean 3).

Puis un troisième signe s’est manifesté, « des langues de feu » sont apparues et se sont posées sur chacun d’eux ! Il y a des bruits qui viennent du Ciel, des souffles célestes !  

·         Actes des Apôtres 2: 1/4 : « 1 Le jour de la Pentecôte arriva. Les disciples étaient tous rassemblés au même endroit. 2 Tout à coup, un grand bruit survint du Ciel ; c’était comme si un violent coup de vent s’abattait sur eux et remplissait toute la maison où ils se trouvaient assis. 3 Au même moment, ils virent apparaître des sortes de langues qui ressemblaient à des flammèches. Elles se séparèrent et allèrent se poser sur la tête de chacun des assistants. 4 Aussitôt ils furent tous remplis du Saint–Esprit et commencèrent à parler dans différentes langues, chacun suivant les paroles que l’Esprit lui donnait d’exprimer ».

 

Mais cela ne suffisait pas pour recevoir la puissance d’en haut promise par le Père. Des langues de feu sont apparues, et se sont posées sur chacun d’eux. Alors, ils se mirent à parler en d’autres langues. Il a fallu la troisième incidence, « des langues de feu ». D’où cela venait-il ? D’où venaient ces « feux » qui ressemblaient à des « langues » ? C’est étrange n’est-ce pas ! Ces « langues de feu » se sont posées intentionnellement sur chacun. Dans ce domaine, personne ne fut oublié: 

·         « Chacun d’eux ».

CHACUN devait recevoir sa dose de coïncidences dans le courant de toute sa vie ! De nombreuses coïncidences sont prévues pour toi. Et vous allez les reconnaître, mais le tout est de savoir ce que vous en ferez ! Les signes venant du Ciel ont un sens. Ils nous disent quelque chose. Ils parlent comme un feu sacré ! Ils nous disent tout d’abord que nous avons quelque chose à comprendre. Et deuxièmement que l’on doit agir pour la réalisation des projets de Dieu dans notre vie. Voyez quelle fut la réaction des disciples :

·         « Ils se mirent à parler en d’autres langues ».

« Ils se mirent à parler ». Notre langue doit être en feu pour le Royaume de Dieu et pour Jésus-Christ. L’Esprit est bien là, tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d’où Il vient ni où Il va, c’est à toi d’agir maintenant ! Les disciples ont compris les signes venant du Ciel, ils ont fait le lien avec ce que Jésus leur avait annoncé en Marc 16 : 17 :

·         « Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru… En mon Nom, ils parleront de nouvelles langues »…

… et ils se mirent à parler en d’autres langues !

LES PENSEES DE DIEU SONT COMME LE SABLE DE LA MER !

Les « coïncidences » doivent être utilisées pour accomplir votre destinée. Ce sont des manifestations des Pensées de Dieu. Ces « Pensées de Dieu » sont si nombreuses qu’elles sont « comme le sable de la mer ».

·         Psaume 139 : 17/18: « Que Tes Pensées, Ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que la somme en est grande ! Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable ».

Que fait-on sur le sable de la mer ? On s’y allonge, on s’y prélasse, on s’y étend de tout son être, de tout son corps, on s’y repose de tout son poids ! Le sable est doux et agréable, et on en profite. C’est pareil avec les Pensées de Dieu qui vous sont envoyées sous forme de coïncidences. Les intentions de Dieu sont manifestées, elles viennent à nous et c’est à nous les hommes de les comprendre ! Tous les jours si nous y sommes attentifs, les Pensées de Dieu viennent à nous sous forme de coïncidences !

·         Apocalypse 4:5 : « Du Trône sortaient des éclairs, des voix et des tonnerres. Sept lampes ardentes brûlaient devant le trône, ce sont les sept esprits de Dieu ». 

Il y a un Trône dans le Ciel et il n’est pas vacant, « Quelqu’un est assis sur ce Trône », en d’autres termes, c’est là le seul, le vrai « Gouvernement Mondial », l’Autorité Suprême… Ceux qui s’approchent du Trône de Dieu par la prière entendent des voix et des tonnerres, ils voient des éclairs et des lampes ardentes, autant de signes qui parlent de Sa puissance, de Sa passion pour nous… Sa Parole (les voix) est accompagnée de manifestations soudaines et retentissantes de Sa Puissance (les tonnerres et les éclairs). Il y a tellement d’hommes et de femmes qui prient partout dans le monde que beaucoup de voix sortent du Trône, des réponses, des directives de toutes sortes que c’est un spectacle incroyable ! De nombreuses solutions, des Pensées de Dieu sont envoyées sur terre, des réponses venant du Trône, et ce, avec grande puissance (les éclairs). Oui Dieu parle ! 

·         « Je suis pauvre, mais le Seigneur pense à moi ! » (Psaume 40 : 17). 

De quelle « pauvreté » parle-t-il ? David parle de son « indigence » spirituelle, il sait qu’il ne sait rien et il est alors prêt à recevoir la Pensée de Dieu ! Son esprit n’est pas encombré de son savoir, il est libre et peut donc recevoir de Dieu. Il s’agit d’un état d’esprit, à savoir que l’on est limité dans nos actions, notre compréhension… pauvre. C’est une condition pour recevoir les Pensées de Dieu !

On raconte que Stuart Holde, anglais et fier de l’être, un homme renommé et compétant dans son domaine, est invité à un congrès important aux Etats-Unis, un voyage valorisant et important pour lui… Il décommanda son voyage à la dernière minute parce qu’il estima que la mauvaise santé déclinante de son épouse exigeait plutôt sa présence à ses cotés, bien qu’il avait déjà acheté son billet dans une compagnie de transatlantique pour un passage sur un paquebot neuf et prestigieux… Le billet de ce bateau il ne l’utilisa plus jamais, mais il le conserva le reste de sa vie, car il était pour un voyage sur le plus luxueux et le plus récent des paquebots, le TITANIC !!!

Voyez vous lorsque nos plans « tombent à l’eau », hélas, nous nous décourageons parfois très vite, parfois même il nous semble que nous avons « raté » la chance de notre vie !!! Mais Dieu envoie des SIGNES, et dans l’exemple que je viens de citer, l’épouse de  Stuart Holde était malade et dans un état préoccupant ! Nos plaintes démontrent que nous ne connaissons pas, ou mal, celui qui est le Maître de notre destinée… Car nos échecs en sont-ils vraiment ? Sachez décrypter ces signes qui donnent des indications précieuses.

Un pasteur brésilien, actuellement à Colmar, devait aussi prendre le Rio-Paris, qui est aujourd’hui au fond de l’océan. Un problème ponctuel inexplicable et inexpliqué de carte l’a empêché de prendre ce vol… Tous ces empêchements venant de la Providence sont des signes divins qui peuvent sauver de nombreuses personnes ! Encore une fois, a nous d’y prendre garde !

COINCIDENCES ET CONSEQUENCES BENIES !

1) Vous chasserez la malchance de votre vie et vous serez protégés par un « bouclier céleste » contre les mauvais esprits et leurs influences ! Vous vous débarrasserez définitivement de cette malchance maligne.

2) Vous comprendrez le sens de votre vie, car vous déchiffrerez les signes cachés, et découvrirez les secrets de votre destin.

3) Vous serez témoins de puissants phénomènes et des forces supérieures, des anges puissants viendront à la rescousse pour vous aider. Dieu vous prêtera main forte. De très belles surprises vont se faire jour.

4) Vous expérimenterez la Faveur de Dieu. Vous savez, nous sommes, depuis la Résurrection  de Jésus, dans l’ère de la Grâce. J’ai appris deux grandes choses sur la Grâce de Dieu :

a) je ne reçois pas ce que je méritais : à savoir la pénalité du péché, la condamnation éternelle, la colère de Dieu, le jugement, la malédiction, etc.

b) je reçois ce que je ne méritais pas : le pardon de Dieu, le salut de mon âme, la guérison, et toutes les bénédictions de Dieu aux frais de Jésus-Christ.

·         2Chroniques 16 : 9 : « CAR les yeux de l’Eternel parcourent toute la terre, afin qu’Il se montre fort (autres traductions : « pour prêter main-forte ou manifester sa puissance, à ceux dont le cœur est tout entier à Lui »), en faveur de ceux qui sont d’un cœur parfait envers Lui ».

LE SIGNE DE JONAS EST POUR NOUS AUJOURD’HUI

Il nous faut savoir ce qu’il faut faire pour vivre et déclencher les miracles de Dieu en notre faveur. Vous aussi vous pouvez vivre le « signe de Jonas », ou « miracle de Jonas ». La génération d’aujourd’hui est aussi mauvaise et adultère qu’il y a 2000 ans ! Jonas dans le ventre de ce grand poisson était dans une profonde affliction et voyez ce qu’il a confessé :

·         « Dans ma détresse, moi, j’ai crié à l’Eternel et Il m’a répondu. Oui, du cœur du séjour des morts j’ai crié au secours. Tu m’avais jeté dans l’abîme au fond des océans et les courants m’ont encerclé, tous tes flots et tes vagues ont déferlé sur moi. Je me disais: je suis chassé de devant Toi… les eaux m’environnaient et menaçaient ma vie, l’abîme m’enserrait; tout autour de ma tête les algues s’enlaçaient… Et je suis descendu jusqu’au tréfonds des mers où naissent les montagnes. La terre avait déjà tiré derrière moi ses verrous pour toujours… Quand je désespérais de conserver la vie… » (Jonas 2 : 3ss).

Il y a une clé pour les miracles et les signes du Ciel dans cette expérience de Jonas ! Dans le ventre du grand poisson, Jonas a prié et remercié Dieu à l’avance, et au fond de l’abîme, Jonas a confessé les promesses de Dieu. Je remarque que dans cette situation extrême Jonas a adoré, loué et confessé la Parole de Dieu, AVANT que la réalité finale de la « Gloire de Dieu », ou « point de vue de Dieu » ne soit manifesté !

Dans les Psaumes messianiques et dans le livre de Jonas, le tourment de ce qui se passait pendant que Jésus était en Enfer fut décrit à l’avance. A l’instar de Jonas en tant que « type de Christ », (cf. Matthieu 12 : 40), Jésus confesse les promesses de Dieu et « appelle les choses qui ne sont pas comme si elles étaient » (cf. Romains 4 : 17) dans les passages suivants :

·         Jonas 2 : 3 : « Tu as entendu ma voix ».

·         Jonas 3 : 5 : « Je verrai encore ton Saint Temple ».

·         Jonas 2 : 7 : « Tu m’as fait remonter de la fosse vivant ».

·         Jonas 2 : 8 : « Quand mon âme était abattue au-dedans de moi, je me suis souvenu de l’Eternel, et ma prière est parvenue jusqu’à ton Saint Temple ».

·         Jonas 2 : 10 : « Je t’offrirai des sacrifices… Le Salut vient de l’Eternel ».

Pour cette génération mauvaise, il fut donné un signe, celui de Jonas (qui signifie : « Colombe »). Le « miracle de Jonas » fonctionne encore aujourd’hui dans l’ère de l’Esprit, et ce, d’autant plus que jamais, car l’opinion de Jésus n’a pas changée par rapport à l’état du monde, et par la « Colombe Divine » qu’est le Saint Esprit, le miracle de la Gloire de Dieu est rendu possible !

Jonas a confessé les choses qui n’étaient pas comme si elles étaient, aux versets 3, 5, 7, 8, 10, AVANT QUE LA REALITE FINALE et suprême de Dieu ne SOIT MANIFESTEE, c'est-à-dire « Sa Gloire » !

LA GLOIRE DE DIEU C’EST LE POINT DE VUE FINAL DE DIEU,

C’EST SON DERNIER MOT !

Voyez comment les apôtres ont utilisé cette clé pour activer le « miracle de Jonas ».

·         Romains 5 : 1/5 : « 1 Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ; 2 c’est à lui que nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la Gloire de Dieu. 3 Bien plus, nous nous glorifions même dans les tribulations, sachant que la tribulation produit la persévérance, 4 la persévérance une fidélité éprouvée, et la fidélité éprouvée l’espérance. 5 Or, l’espérance ne trompe pas, parce que l’Amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné ». 

-          « .. nous nous glorifions… ». Paul ne parle pas de « gloriole » personnelle, ou de fanfaronnade. On peut traduire : «  se vanter avec joie », « nous nous vantons avec joie dans nos afflictions ! ». 

-          « … dans l’espérance… ». Ici, bien entendu, il s’agit d’une attente active et non passive… 

-          « ... de la Gloire de Dieu ». Nous savons tous ce que signifie le mot « gloire » : rayonnement, prestige, grandeur, la splendeur, l’éclat, etc. Mais pour finir, la Gloire de Dieu, c’est l’opinion de Dieu, le point de vue final de Dieu.

Nous pourrions traduire autrement la déclaration de Paul :

·         « Nous nous vantons avec joie dans nos afflictions, dans une attente active du point de vue de Dieu ! ».

Cela vous parle-t-il ? La Gloire de Dieu ou : « Opinion de Dieu » finira par s’imposer, car Dieu et Dieu seul aura le dernier mot sur toute situation. Attendez que Dieu dise son dernier mot ! Il peut rester longtemps silencieux, et laisser les gens parler ou discutailler. Puis arrive le moment où Il manifeste sa Gloire, son point de vue !

-          La Gloire de Dieu fait revenir ce qui était irréversible comme pour la résurrection de Lazare qui était mort et dans la tombe depuis plusieurs jours ! La Gloire ramène à la vie ce qui était mort ! (cf. Jean 11). 

-          La Gloire de Dieu comble les situations où il y a des manques, comme lors des noces à Cana où le vin a manqué, mais sa Gloire s’est manifestée et l’eau fut transformée en vin de qualité ! Un miracle de qualité et de quantité ! (cf. Jean 2). 

-          La Gloire de Dieu fait que l’homme s’écroule, se tait, est plaqué au sol, puis se met à louer Dieu, comme lorsque la nuée est descendue sur le Temple de Salomon (2Chroniques 7 : 1/3, littéralement, « les sacrificateurs ne purent entrer et ils tombèrent le visage contre terre… »).

POUR VIVRE LES SIGNES DU CIEL COMMENCEZ

A CONFESSER LA GLOIRE DE DIEU !

Qu’est-ce que Jésus est allé faire aux Enfers  (Shéol) ?

a)      Jésus a repris les clés de la Mort et du Séjour des morts (Apocalypse 1: 18, Hébreux 2: 14/15).

b)      Jésus a transféré le Paradis dans le troisième Ciel (Luc 23 : 43; 2Coritnhiens 12 : 1/4).

c)      Jésus a signifié aux âmes qui avaient péché à l’époque de Noé l’entérinement de leur condamnation (1Pierre 3 : 18/20 ; Romains 10 : 6).

Avant que le Fils de Dieu ne devienne chair,

Avant qu’Il ne marche sur la Terre,

Avant qu’Il n’aille sur la Croix,

Avant qu’Il ne descende aux Enfers,

Avant qu’Il ne soit ressuscité… Dieu l’a déclaré « Seigneur de Gloire ! ».

Il était Seigneur de Gloire sur la Croix,

Il était Seigneur de Gloire au Tombeau,

Il était Seigneur de Gloire dans les Enfers,

Il était le Seigneur de Gloire à la Résurrection,

Il était le Seigneur de Gloire quand Il s’est montré pendant 40 jours à des témoins choisis d’avance,

Il était le Seigneur de Gloire quand Il est monté au Ciel à la droite de Dieu,

Il est encore le Seigneur de Gloire depuis plus de 2000 ans d’Histoire,

Il sera le Seigneur de Gloire quand Il reviendra enlever son Epouse, l’Eglise,

Il sera Seigneur de Gloire quand Il règnera sur terre à Jérusalem pendant 1000 ans,

Il sera Seigneur de Gloire au Jugement dernier,

Il sera Seigneur de Gloire aux siècles des siècles !

Toutefois, la Gloire de Dieu ne semblait pas du tout au rendez vous… notamment quand Il fut arrêté, puis jugé et condamné, flagellé, enfin, crucifié. Sur le plan terrestre, on pouvait se demander où était la Gloire de Dieu ? Elle semblait être totalement absente ! Mais, Jésus tout comme Jonas, a confessé la VERITE, les promesses de Dieu dans les Enfers. Même si vous « vivez un enfer », confessez la Vérité, celle-ci supplantera la Réalité, commencez à vous :

·         « vanter vous avec joie dans vos afflictions dans l’attente active de l’Opinion (Gloire) de Dieu ».

C’est pourquoi l’Esprit est venu ressusciter Jésus ! C’est ce qu’a fait Jonas à l’avance,
il parlait comme si Il était déjà sorti d’affaire et qu’il était déjà sur la terre ferme ! Et la chose est arrivée :

·         Jonas 2: 10 : « L’Éternel PARLA au poisson qui vomit Jonas sur la terre ferme ».

Dieu PARLERA en votre faveur ! Notez l’expression : « le poisson vomit Jonas » ! Ce n’était pas très flatteur… Mais, Jonas était devenu indigeste, il a donné la nausée à l’animal, puis, il est sorti de cette prison. Vous aussi, pris dans quelque tourmente ou détresse démoniaque, au fond de l’abîme, vous donnerez la « nausée » aux puissances infernales et elles devront vous relâcher lorsque vous commencerez à vous « vanter avec joie dans vos afflictions dans l’attente active de l’Opinion (Gloire) de Dieu ».

Car Dieu parlera à vos circonstances, Il parlera à votre pauvreté, Il parlera à votre captivité, Il parlera à votre dépression, Il parlera à votre maladie, Il parlera ! Un tel comportement contraindra Dieu à parler en votre faveur à l’infortune, aux évènements, aux forces de l’Abîme, et même à la Mort !

Jésus était, est et sera toujours le « Seigneur de Gloire ».

·         1Corinthiens 2:8 : «… aucun des princes de ce siècle ne l’a connue (la sagesse de Dieu manifestée en Jésus-Christ), car s’ils l’avaient connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de Gloire… ».

Notez bien que Jésus est glorieux en Lui-même, mais il n’est pas dit que Jésus est Seigneur glorieux, mais « Seigneur de Gloire », c'est-à-dire que la « Gloire » est à sa disposition, qu’Il la dirige, la contrôle et qu’elle est à Son Service ! La Gloire, c’est un phénomène surnaturel qui opère des merveilles et autres interventions divines à vues humaines impossibles et ce, dans tout l’Univers. Dans son ministère terrestre, Jésus a manifesté cette « Gloire de Dieu ». Il est et sera toujours le Seigneur de Gloire ! Confessez à l’avance la « Gloire de Dieu ». Vous comprendrez sous un autre angle maintenant pourquoi le centurion romain avait dit à Jésus :

·         « DIS seulement UN MOT et mon serviteur sera guéri ! ».

Tout avait été dit médicalement parlant, il n’y avait aucun espoir humain, mais Dieu n’avait  pas encore dit son dernier mot, le « Seigneur de Gloire » n’avait pas encore manifesté son point de vue final sur la situation. Tout le comportement du centurion romain contraindra Jésus à parler en faveur de sa situation !

Shadrack Méchac et Abed Négo n’avaient pas fléchis les genoux devant l’idole et ils attendaient la manifestation du « Seigneur de Gloire » lorsqu’ils ont été jetés dans fournaise ardente… Et vous savez ce qui s’est passé, les bourreaux ont été tués par la flamme, tandis qu’au milieu du feu il y avait un personnage énigmatique, un quatrième qui conversait avec eux comme si de rien n’était ! On les a jetés au feu, mais Dieu n’avait pas encore dit son dernier mot ! La puissance du Feu a été éteinte !

Daniel dans la fosse aux lions… ceux-ci ne l’ont pas touché, ni griffé, ni mordu, ni déchiré, ni tué, ni dévoré ! Non ! Ils étaient comme des petits chatons ! Ils ne pouvaient faire quoi que ce soit ! Dieu manifestait sa Gloire dans cette terrible fosse ! Un peu plus tard Daniel est sorti de la fosse, ses ennemis y ont été jetés, et les lions se sont rués dessus… La Gloire de Dieu n’y était plus !

Esther qui a décidé de voir le roi Assuérus et a déclaré: « si je dois périr je périrai ! ». Et vous connaissez l’histoire de ce retournement de situation incroyable: la potence qu’Haman avait fait dresser pour Mardochée est devenue son lieu d’exécution ! Dieu a dit son dernier mot et a manifesté sa Gloire !

Ezéchias à l’article de la mort avait demandé un signe que la parole prophétique se réaliserait et qu’il guérirait ! Pour finir l’ombre a reculée de 10 degrés sur le cadran d’Achaz ! Il était à l’article de la mort, mais Dieu lui a restitué 15 ans de vie supplémentaire ! Médicalement parlant, il n’y avait aucun espoir, mais voilà, Dieu a dit son dernier mot encore une fois et l’ombre de la mort a du reculer !

Etienne… le premier martyr de l’Eglise qui allait être lapidé, a eu une vision du Seigneur de Gloire, debout à la droite de Dieu… Cette vision l’a fortifié et lui a donné de pouvoir surmonter la peur de la mort, la souffrance…

Les apôtres avaient accepté leur arrêt de mort dans une situation extrêmement difficile, mais « Le Seigneur de Gloire » s’est manifesté au dernier moment in extrémis ! 

·         « 8 Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui nous est survenue en Asie, que nous avons été accablés à l’extrême, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même (de conserver) la vie. 9 Mais nous, en nous–mêmes, nous avions accepté notre arrêt de mort, (autre traduction : « Nous avions l’impression que la peine de mort avait été décidée contre nous ») afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais en Dieu qui ressuscite les morts. 10 C’est Lui qui nous a délivrés et nous délivrera d’une telle mort. Oui, nous espérons qu’Il nous délivrera encore… » (2Corinthiens 1: 8/10). 

VOICI LES SIGNES

QUI ACCOMPAGNERONT CEUX QUI AURONT CRU…

 Je dois signaler que cette liste faite par Jésus dans Marc 16 n’est pas exhaustive. 

·         « En mon Nom ils chasseront les démons »

Notez avec moi que le « parler en langues » n’est pas cité en tout premier lieu ! Je crois savoir pourquoi... et vous ? N’avez-vous jamais été victimes de faux témoignages, de rumeurs, de calomnies diverses et infondées, de ragots, etc. ? Si c’est le cas, c’est parce qu’il y a un mal dans ce monde, c’est celui de la langue ! Bien des démons sont cachés sous une langue de vipère ! Vous savez j’ai entendu des « parler en langues » qui vous transportaient au Ciel ! Mais que de démons tapis dans la langue de ces personnes ! C’est inimaginable ! Il faut donc commencer par « chasser les démons dissimulés sous la langue de nombreuses personnes ! ». A quoi bon parler en langues si celles-ci sont remplies d’un venin mortel qui dénigre sans cesse… Ce qui n’aura pas échappé aux adversaires du « parler en langues » qui ont relevé ces tristes témoignages contre les pentecôtistes ! Paul parlait des « femmes médisantes », littéralement : « des diablesses » ! Par ailleurs je fais la remarque qu’il n’est pas question d’aller à la chasse aux démons, mais de les chasser quand ils se présenteront ! 

·         « En mon Nom ils parleront de nouvelles langues »

Je voudrais dire, au risque de choquer quelque lecteur « pentecôtiste » baptisé du Saint Esprit, que tout les « parler en langues » ne sont pas une preuve de sainteté et encore moins une sorte de label que l’on serait sauvé, ou plus dans la Vérité que d’autres, ni un justificatif de certaines pratiques… Les Hindous, les Mormons et autres sectes y compris sataniques parlent aussi en langues ! 

C’est pourquoi ici, il est question de « parler un autre langage » totalement différent de celui que l’on parlait jusqu’à présent, c’est tout à fait nouveau :  

·         « 9  Car alors, Je changerai la langue des peuples en une langue purifiée, pour qu’ils invoquent tous le Nom de l’Eternel pour Le servir d’un seul cœur » (Sophonie 3: 9).  

C’est le langage de la prière de la foi, le langage de la louange, celui de l’adoration, de la confession, du témoignage, de la vérité, de la parole de Dieu dans notre bouche, d’un cantique nouveau, de la repentance, du pardon, c’est le fruit de lèvres qui confessent le Nom de Jésus, etc. 

·         « S’ils boivent quelques breuvages mortels cela ne leur sera fait point de mal »

Il est dit : « tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu ». Ici, il est question d’une éventualité qui aura échappé à tel ou tel serviteur de Dieu dans le plat duquel on aura mis du cyanure ou autre poison mortel ! Vous savez quoi, c’est à leur insu, et dans ce cas, ils seront préservés miraculeusement ! « SI ils boivent quelque breuvage mortel… ». Par ailleurs, bien que dans la marche chrétienne, il nous faut malgré tout avaler bien des « poisons », celui des rumeurs, des faux témoignages, des médisances et calomnies…  

Le signe est que : « Cela ne nous fera pas de mal ! ». 

·         « Ils saisiront des serpents (autre traduction : « ils saisiront sans dommage des serpents venimeux »». 

Surtout n’allons pas chercher des serpents dans la nature pour les exhiber, cela n’a aucun sens ! Il ne s’agit pas de « serpents » au sens littéral, mais des serpents mentionnés dans les Saintes Ecritures, c’est ceux là qu’il faut « saisir » :

Le serpent du doute et de la suspicion concernant la Parole de Dieu dans Genèse 3: 1,

Le serpent menaçant de l’abandon du saint appel. Moïse a jeté son bâton/ministère qui est devenu un serpent qui se retournait contre lui ! (Exode 4: 4).

Le serpent de la magie avec Jannès et Jambrès (2Timothée 3: 8),

Le serpent brûlant des murmures au temps de Moïse dans le désert (1Corinthiens 10: 10),

Le serpent de l’alcoolisme dans le livre des Proverbes (23: 31/32),

Le serpent Nehoushtân des superstitions, de l’idolâtrie, du culte des reliques 2Rois 18: 4,

Le serpent Python de la divination dans le livre des Actes (16:16) et des Rois (2Rois 21:16),

Le serpent de la malchance et de la fatalité dans Ecclésiaste (10: 8) et Amos (5: 19),

Le serpent de la calomnie dans le livre des Psaumes (58: 4 ; 140: 3/4),

Le serpent de l’hypocrisie religieuse (Matthieu 23: 3),

Le serpent anti-ministères dans le livre des Actes des Apôtres (28: 3),

Le serpent de la séduction dans la seconde épître aux Corinthiens chapitre 11, verset 3,

Le serpent anti-christ dans Genèse 49: 17, et Apocalypse 12: 9, 12, 14, 15 ; 20: 2, etc.

 

Le signe n’est pas de « saisir » des serpents, c'est-à-dire de comprendre l’activité de ces esprits/serpents et de les neutraliser, mais le fait que cela ne sera suivi d’aucun dommage ! 

·         « Ils imposeront les mains aux malades et ils seront guéris ! ».

 Il n’est pas question ici de quelque pouvoir magique ou magnétique dans les mains d’untel ou unetelle ! Alors ? Je parle du fait que, lorsqu’on prêche l’Evangile de la Croix et du Salut en Christ seul, « nous imposons les Mains de Christ » sur l’auditoire et sur tous ceux qui écoutent avec un cœur ouvert. Les « Mains Divines » se posent sur eux, pour les bénir !  

·         Psaume 105: 27 : « Leur parole imposa des signes en Egypte, les prodiges de Dieu dans le pays de Cham » (Trad. TOB).

Il ne s’agit donc pas « d’imposer les mains à tour de bras », mais qu’il y ait des résultats réels pendant ou suite à la prédication de la croix.  Le signe est que des malades sont bel et bien guéris surnaturellement ! (Marc 16 : 20).

Retour accueil