Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


                                                  Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

Retour liste   <-Liste des enseignements 

OUI, DIEU EST BON POUR ISRAEL…

Psaume 73 

·         « 1 Psaume d’Asaph. Oui, Dieu est bon pour Israël, pour ceux qui ont le cœur pur. 2 POURTANT, pour un peu mes pieds allaient fléchir, il s’en est fallu d’un rien que mes pas ne glissent, 3 car je jalousais les insensés, en voyant la prospérité des méchants. 4 Rien ne les tourmente jusqu’à leur mort, et leur corps est replet; 5 Ils n’ont aucune part à la peine des hommes, ils ne sont pas frappés avec les humains. 6 Aussi l’orgueil leur sert de collier, la violence est le vêtement qui les enveloppe; 7 leur figure est débordante de graisse, les imaginations de leur cœur dépassent (la mesure). 8 Ils raillent et parlent méchamment d’opprimer; ils parlent haut, 9 ils élèvent leur bouche jusqu’aux cieux, et leur langue se promène sur la terre. 10 Voilà pourquoi son peuple en arrive là, on avale l’eau abondamment 11 et l’on dit: Comment Dieu (le) connaîtrait-Il ? Y a-t-il même de la connaissance chez le Très-Haut ? 12 Ainsi sont les méchants: toujours tranquilles, ils accroissent (leur) richesse. 13 C’est donc en vain que j’ai purifié mon cœur, et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence: 14 Tout le jour je suis frappé, tous les matins mon châtiment (est là). 15 Si je disais: Je veux m’exprimer comme (eux), voici que je trahirais la race de tes enfants. 16 J’ai DONC réfléchi pour comprendre cela; ce fut pénible à mes yeux, 17 JUSQU’A ce que j’arrive aux sanctuaires de Dieu; ALORS j’ai compris le sort final des méchants. 18 Oui, Tu les places sur des voies glissantes, Tu les précipites dans la tourmente. 19 Comment ! En un instant les voilà en (pleine) désolation, ils sont à bout, achevés par l’épouvante ! 20 Comme un songe au réveil, Seigneur, à ton éveil, Tu repousses leur image. 21 Lorsque mon cœur s’aigrissait, et que je me sentais percé dans les reins, 22 J’étais stupide et sans connaissance, avec toi j’étais comme les bêtes. 23 Cependant je suis toujours avec toi, Tu m’as saisi la main droite; 24 Tu me conduis par ton conseil, Puis Tu me recevras dans la gloire. 25 Qui d’autre ai-je au Ciel ? En dehors de Toi, je n’ai aucun plaisir sur la terre. 26 Ma chair et mon cœur peuvent défaillir: Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et ma part. 27 Car voici que ceux qui s’éloignent de Toi périssent; Tu réduis au silence tous ceux qui te sont infidèles. 28 Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien: je place mon refuge dans le Seigneur, l’Éternel, afin de raconter toutes tes œuvres ».

 

Ce récit dans lequel Asaph nous livre en toute franchise son expérience, s’articule en quatre parties :

 

·         d’abord au verset 2 : « POURTANT… »,

·         puis, au verset 16 : « DONC… »,

·         ensuite, au verset 17 : « JUSQU'A… »,

·         enfin, toujours au verset 17 : « ALORS… ».

 

1) POURTANT MES PIEDS ALLAIENT FLECHIR

 

ASAPH A FAILLI  GLISSER DANS LA TOURMENTE !

 

·         « Oui, Dieu est bon pour Israël… ».

Notre comportement à propos d’Israël est déterminant sur le plan économique. La France s’en ressentira (…) ! Dieu dit d’Abraham et de sa descendance :

·          « Je bénirai ceux qui te béniront, mais Je maudirai ceux qui te maudissent » !

Comme Asaph, je veux le dire, l’affirmer, et être positif ! OUI … Dieu est bon, mais pas seulement pour Israël !

·         « … pour toux ceux qui ont le cœur pur ! ».

D’ailleurs, ici, Israël, ce sont ceux qui ont le cœur pur ! Ce n’est pas seulement le peuple d’Israël sur le plan généalogique, la descendance d’Abraham, mais : « tous ceux qui ont le cœur pur ». Asaph s’est considéré comme faisant partie de ceux-là !

Dans la Nouvelle Alliance nous sommes lavés et purifiés par le Sang de Jésus. Il y a une différence entre être couvert et pardonné de tous nos péchés et être purifiés de nos péchés. Dans 1Jean 1 : 9, il est dit que si on veut « marcher dans la Lumière comme Lui même (le Seigneur) est dans la Lumière, le Sang de Jésus nous PURIFIE de chaque péché ! » (Trad. Darby). Cela fait partie de la marche chrétienne. Tout péché qui remonterait à la surface telle une scorie, sera purifié si l’on veut marcher dans la Lumière ! Être purifié par le Sang de Jésus, c’est vivre la sanctification ! Malgré qu’Asaph connaisse personnellement cette bonté de Dieu, il a failli perdre pied…

·         «… pourtant il s’en est fallu d’un rien que mes pas ne glissent ».

C’est arrivé à Asaph, un fervent adorateur. Il a été fortement ébranlé. Il allait presque succomber. Cela ne vous est-il jamais arrivé de déraper ou de glisser sur une peau de banane ? Quelque chose entrave votre marche, vous heurte, vous bloque, vous êtes troublés, et ça vous déstabilise ! Que de choses dans la vie familiale ou dans la société, qui peuvent nous ébranler ! La perte d’un emploi, ou d’un être cher, une injustice criante, des propos malveillants, la découverte d’une maladie incurable, etc.

·         «… je jalousais les insensés, en voyant la prospérité des méchants ».

Aspah était troublé, il est passé par une crise en voyant la prospérité des méchants. Il y a des « insensés » dans la vie, ils veulent ce que les autres ont ! Ils envient la réussite de leur prochain:

·         « Si Untel possède a une piscine, j’en veux une aussi ! » etc.

Asaph a commencé à s’occuper de questions qui l’ont contrarié : « comment Dieu peut-Il permettre que des gens injustes, des « méchants » qui ne suivent pas la loi de Moïse, puissent prospérer de manière insolente et vous regarder si hautainement ? ». C’était devenu pour lui une pensée obsédante et insupportable ! Il les a observé : « Ils parlent haut, on ne voit qu’eux, ils s’engraissent aux dépends des pauvres et des faibles, et leur langue déambulent sur terre ! Ils accroissent leurs richesses, ils raillent et parlent méchamment d’opprimer… et rien ne les perturbent sur terre, rien ne les inquiètent ! ».

QUELLES SONT VOS REACTIONS FACE AUX PROBLEMES ?

A l’instar d’Asaph, on peut être absorbé, au point de n’avoir plus une appréciation juste de la situation. On peut subir ces problèmes et se cristalliser dessus, au point de les voir si grands, qu’on ne voit plus rien d’autre.

Prenez un livre en main, tenez-le à bout de bras. Vous pouvez le mesurer de l’œil, son format, mais en même temps, vous restez conscient des dimensions de la pièce où vous êtes et des objets. Vous voyez les meubles, leurs formes, leurs couleurs. Si vous rapprochez ce livre de 30 cm de vos yeux, il vous paraît plus grand, et cache déjà beaucoup de choses et d’objets qui sont à côté. Mais si vous le mettez contre votre visage vous ne verrez plus rien d’autre. Mais, le livre ne grandit pas pour autant. Non, il est toujours le même. Voilà ce qui se produit quand on perd la juste perspective des choses. On perd aussi la notion de la réalité. La plupart du temps, un problème n’est que ce qu’il est, parce que nous l’abordons de manière négative, sous un angle négatif.

Au seuil de la “terre promise”, après que Dieu ait suscité Moïse pour libérer le peuple hébreu, après qu’Il ait accompli nombre de miracles, les 10 plaies d’Égypte, le passage de la Mer Rouge, la colonne de nuée et de feu dirigeant le peuple, la pluie de manne tous les jours, l’eau du Rocher, la protection de leurs ennemis, prouvant Sa Fidélité... les douze espions revinrent de leur expédition de Canaan, reconnaissant qu’il s’agissait bien du pays du lait et du miel comme Dieu le leur avait promis...

·         Nombres 13 : 28 : « 27 Voici ce qu’ils racontèrent à Moïse: Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. A la vérité, c’est un pays où coulent le lait et le miel, et en voici les fruits. 28 MAIS le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, très grandes; nous y avons vu des enfants d’Anak ».

« MAIS » ! Notez avec moi cette CLAUSE RESTRICTIVE. Ils dirent qu’il y avait villes fortifiées jusqu’au ciel, avec des habitants de haute stature, oubliant ainsi les promesses de Dieu. C’était oublier les œuvres de Dieu dans le passé, sa fidélité et ses ressources. Dès lors, tous les habitants de Canaan été considérés comme de géants invincibles, tandis qu’ils se considéraient eux-mêmes comme des sauterelles. Ils voyaient un problème insurmontable à vues humaines, sans aucune solution, s’enfonçant jusqu’au cou dans leurs difficultés.

QUEL EST LE PROCESSUS DE LA DEFAITE ?

a) Observation,

b) Interprétation négative,

c) Exagération,

d) Paralysie,

e) Désespoir,

f) Défaite certaine.

Le problème était bien réel, ils devaient s’en préoccuper, mais ils se sont arrêtés sur un problème apparent, excluant toute possibilité d’intervention divine. Ils avaient perdu le sens des proportions. Ils sont devenus des marionnettes de l’Adversaire, le jouet des circonstances, et ils allaient connaître un problème bien plus grand encore: 40 années d’errance dans le désert.

UNE MAUVAISE PERCEPTION DES CHOSES

ECLIPSERA LA PRESENCE DE CHRIST ET SES NOMBREUSES PROMESSES !

Alors on oublie de vivre dans le repos de la foi. Quand un problème surgit, il faut le définir et en mesurer l’ampleur. Dans ce Psaume, Asaph dit :

·         la difficulté fut GRANDE dans mes yeux” (v. 16).

Il allait défaillir jusqu'à ce qu'il voit le sort final des méchants. Dieu n'envoie pas d’épreuves. Mais Il peut se servir de celles-ci pour nous faire croître, et passer du stade de la brute, à celui de l’adorateur (v. 22).

Des expériences du passé ont bien dû vous apprendre quelque chose...

N’y a-t-il pas quelqu’un de votre entourage qui puisse donner un sage conseil ?

Pouvez-vous contrôler ce problème ?

Etablissez une stratégie avec l’aide de Dieu et de sa Parole, et investissez-vous dans une action positive et pratique. Employez votre énergie à modifier le cours des choses. Par les problèmes, Dieu opère des changements radicaux, Il s’attaque à des habitudes ancrées profondément en nous. Même les problèmes conçus par Satan pour nous nuire, Dieu peut les transformer. Votre façon de réagir et plus importante que la réalité visible dudit problème. Réjouissez-vous plutôt de ces épreuves, et avec la foi dites :

·         « Je suis dans l’expectative de voir comment Dieu va m’en sortir cette fois-ci. D’ores et déjà, je Le loue dans cette attente ».

2) DONC, J’AI REFLECHI POUR COMPRENDRE

·         « Comment Dieu (le) connaîtrait-Il ? Y a-t-il même de la connaissance chez le Très-Haut ? ».

Dieu est-Il au courant de telles choses ? Asaph prisonnier de ses contrariétés et de ses doutes est devenu être quelque peu naïf… Les doutes ne rendent pas vraiment lucide. Dieu sait tout.

·         « C’est donc en vain que j’ai purifié mon cœur, et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence ».

On entend parfois des chrétiens dire que le monde est meilleur que l’Eglise… ils sont en danger car la tentation de revenir dans le monde est forte, comme le chien qui revient à ce qu’il a vomit ! Il y a parfois des chrétiens qui sont comme Asaph, des hommes limités, et qui ne savent pas qu’ils sont limités ! Cela leur pose problème ! Ils ont des difficultés à comprendre…

NON, IL NE FAUT PAS TRAVESTIR L’IMAGE DE DIEU !

Ils veulent faire comme les méchants, mais ce serait trahir cette « race spéciale » qu’Asaph a appelée devant Dieu: « TES ENFANTS »… Les enfants ressemblent à leur père n’est-ce pas ? Non, il ne faut pas travestir l’image de Dieu… Quelle image offrir à ceux qui sont autour de nous si nous trahissons les normes et les règles de conduite des « enfants de Dieu » ? On ne peut donner un tel spectacle au monde et encore moins aux enfants de Dieu ! Quelle image le monde aurait-il de l’église, des enfants de Dieu ? Vous savez que beaucoup de nos contemporains se sont éloignés de Dieu parce que l’Eglise infidèle a vécu comme le monde et a renvoyé de Dieu une image faussée ! Nombreux sont ceux qui se disent athées, non par rapport à Dieu directement, mais à cause de l’image que l’Eglise a donnée de Dieu ! Ils ont trahi la race des enfants de Dieu.

ASAPH AURAIT DU SE REMEMORER LES PROMESSES ET PRIER

·         1Chronique 4: 10: « Jaebets invoqua le Dieu d’Israël, en disant: Si Tu me bénis et que Tu étendes mes limites,  si Ta main est avec moi,  et si Tu me préserves du malheur, en sorte que je ne sois pas dans la souffrance ! … Et Dieu accorda ce qu’il avait demandé ».

Asaph aurait pu lui aussi faire cette prière de Jaebets avec des points de suspension, cela veut dire qu’il pouvait demander beaucoup d’autres choses, car la substance de sa prière était :

·         « étend mes limites ».

Jésus-Christ est le Dieu d’Israël, et le « Yawhé » ou « l’Eternel » de l’Ancien Testament est le « Jésus/Yéschoua » du Nouveau Testament ! Jésus-Christ lui a accordé ce qu’il avait demandé ! Yéschoua est la manifestation parfaite  de Dieu, l’empreinte du Père, c’est Lui le Dieu fidèle et Véritable, Il est la Parole qui est Dieu, le « Je Suis » avant Abraham, etc. Il est l’Alpha et l’Oméga, il n’y a point de limites en Lui, car :

·         « son intelligence est sans limites ! » (Cf. Psaume 147).

Quand vous priez, priez les promesses de Dieu, non pas les problèmes. Concentrez vous sur ce que vous voulez vraiment demander à Dieu, et ensuite, demandez ce que vous voulez et faites « une prière avec des points de suspension », c'est-à-dire, demandez beaucoup plus ! A propos de David qui avait péché, le Seigneur lui a fait des reproches sur sa conduite insensée, car Dieu pouvait lui donner bien plus :

·         « Et si cela avait été peu, J’y aurais encore ajouté ! » (cf. 2Samuel 12: 8).

ASAPH NE SAVAIT PAS QUE LA PROSPERITE DES MECHANTS

EST POUR LES ENFANTS DE DIEU !

·         Psaume 118 : 25 : « 25 Éternel, accorde le Salut ! Éternel, donne la prospérité (autres traductions : la victoire, le triomphe, le succès !) ».

Le Salut étant venu en Christ, la suite logique est : « donne la prospérité ! ». Ce qui devrait nous heurter d’autant, c’est qu’il y a un grand nombre de chrétiens qui ne vivent pas au niveau de leurs privilèges ! Certains enseignements ne seront vécus que par une faible partie du peuple de Dieu ! Ce serait « donner des perles aux pourceaux » 

·         Matthieu 7:6 : « Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds et ne se retournent pour vous déchirer ».

Les perles sont quelque chose qui vient des profondeurs, de très rare, beau à voir, esthétique, de grande valeur et de grand prix. Les perles mettent du temps à se former dans l’huître, d’ailleurs ne regardez pas l’aspect de l’huître, grise, rugueuse, etc. Les perles viennent de l’irritation de l’huître, et il faut du temps pour que cela prenne forme… Alors, donner des perles a des cochons, ça ne vient pas du tout à l’esprit ! Jésus parle de son enseignement et dit que celui-ci ne peut être donné à tout le monde, car il y a des « caractères de cochons »… Qu’arriverait-il si un cochon recevait des perles pour nourriture ? Ils se casseraient les dents dessus, les recracherait et les piétinerait. Ensuite, il se retournerait contre celui qui les lui a données, et l’attaquerait, le mordrait et le déchirerait ! Voyez l’humour de Jésus… ! Il y avait une expression à l’époque : « un pourceau du troupeau d'Épicure », ce qui faisait allusion à : « un homme plongé uniquement dans les jouissances des sens ». Les pourceaux sont des personnes qui ne veulent pas accepter les riches et profonds enseignements ou les « perles » de Dieu. Cela ne sert à rien de révéler à de telles personnes les choses spirituelles (cf. Luc 23: 9; Actes 13: 44/46; 18: 5/6). Quelques « perles » :

La perle de la bonté que vous avez manifestée, mais n’est pas récompensée à sa juste valeur, et pire encore, vous voyez les bénéficiaires se retourner contre vous !

La perle de la révélation, tout comme Joseph qui a parlé du songe qu’il avait eu à ses frères. Cela s’est retourné contre lui…

La perle de la protection, tel David qui a gardé les troupeaux de Nabal et d’Abigaïl… Vous avez expérimenté combien nombreux sont les ingrats qui se retournent contre vous ! Nabal a traité David « d’esclave échappé de la maison de son maître ! », tandis qu’Abigaïl a été sensible à David et a vue en lui le futur roi d’Israël !

La perle d’œuvres miraculeuses: Jean 10: 32 : « Jésus reprit et leur dit: Je vous ai fait voir beaucoup d’œuvres bonnes venant du Père. Pour laquelle de ces œuvres me lapidez-vous ? ».

La perle de la guérison divine à Nazareth, mais très peu furent guéris ! L’intention de Dieu était « beaucoup », mais la réalité sur le terrain : « Il fît là peu de miracles… ».

Nombre de chrétiens évangéliques se cassent les dents sur la « perle » de la PROSPERITE selon le plan de Dieu ! Pourtant quelle richesse pour celui qui la possède ! Vous savez bien que: « zéro plus zéro… égal : ZERO » ! Si vous n’avez rien, que pouvez-vous donner ?!

La perle de la délivrance, tel cet homme sage qui a libéré une ville assiégée, mais personne ne s’est souvenu de lui ! Ecclésiaste 9: 15: « Il s’y trouvait un homme pauvre et sage qui aurait pu délivrer la ville par sa sagesse. Et personne ne s‘est souvenu de cet homme pauvre ». Pourquoi personne ne s’est-il rappelé de lui ? L’Ecclésiaste le dit clairement:

CET HOMME ETAIT PAUVRE !

Je vous rappelle que si les « petits cochons » commencent à goûter votre enseignement, et qu’ils se cassent les dents dessus, car c’est trop dur pour eux, ils ne peuvent l’apprécier, alors… ils vous déchirent, car ils ne comprennent pas votre don, votre geste, vos intentions, et ça ne leur convient pas du tout, donc, ils vont commencer à vous regarder d’une drôle de façon, car ils pensent que vous vous moquez d’eux, que vous prêchez des fausses doctrines et ils finissent par vous mordre, vous mépriser, vous déchirer et même vous dévorer !

·         Job 27: 13/17 : « 13 Voici le lot que Dieu réserve à l’homme méchant, la part qu’un tyran recevra du Puissant : 14 « Si ses fils se multiplient, ce sera pour le glaive, et ses descendants manqueront de pain. 15 Ses survivants seront enterrés par la mort, sans que ses veuves puissent les pleurer. 16 S’il amasse l’argent comme de la poussière, s’il entasse les vêtements comme de la glaise, 17 qu’il entasse, c’est le juste qui s’en vêtira, quant à l’argent, c’est l’homme honnête qui le touchera ».

 

ET POUR QUI CELA SERA-T-IL ?

 

·         Luc 12 : 19/21 : « 9  … Et je me dirai à moi-même: Te voilà avec quantité de biens en réserve pour de longues années; repose-toi, mange, bois, fais bombance. 20 Mais Dieu lui dit : Insensé, cette nuit même on te redemande ta vie, et ce que tu as préparé, qui donc l’aura ? 21 Voilà ce qui arrive à celui qui amasse un trésor pour lui-même au lieu de s’enrichir auprès de Dieu ».

 

C’est pour le juste (en Christ) et l’homme honnête (qui marche dans Ses voies).

Vous connaissez sans doute cette histoire du corbeau et du rossignol ? Un corbeau et un rossignol se sont retrouvés sur une même branche. La conversation s’est engagée, et voici, que le corbeau et le rossignol sont entrés en compétition pour savoir lequel avait la plus belle voix… Vous imaginez le corbeau s’essayant à plusieurs reprises, persuadé d’avoir la plus belle voix, mais aussi le rossignol qui en était tout autant convaincu. Puis un cochon est arrivé dans les parages. Alors les deux oiseaux lui ont demandé de donner son avis. Ils s’exécutèrent à nouveaux, chacun donnant de son mieux ! Vous imaginez la scène… Enfin, le moment étant venu de donner son verdict, et le cochon dit:

·         « A mon avis, c’est le corbeau qui a la plus belle voix ! ».

Le rossignol a alors fondu en larmes ! Le cochon lui dit :

·         « Tu pleures parce que tu as perdu ! ».

Le rossignol dit:

·         « Non ! Mais, c’est … parce que j’ai été jugé par un cochon ! ».

Ces « PERLES » ne sont pas faites pour les « PETITS COCHONS », il y a des enseignements qui ne sont pas pour tous, et hélas, tous n’y accéderont pas, ou ils n’en bénéficieront pas du tout ! Ils ressemblent à l’officier royal sur lequel s’appuyait le roi et qui avait dit :

·         « Combien même Dieu ferait des fenêtres au Ciel, un telle chose n’arrivera pas ! ».

Il était catégorique. Mais le prophète lui répondit :

·         « Tu le verras de tes yeux, mais tu n’en profiteras pas ! » (2Rois 7: 19, trad. BFC).

La suite du récit nous montre la fabuleuse intervention divine, et l’abondance dont ils ont été bénéficiaires. Mais l’officier royal est mort dans la cohue générale. De nombreux pourceaux peuplent les Ecritures !

·         Lot, qui regardant la plaine de Sodome et Gomorrhe lui a parue comme un « Jardin de l’Eternel », mais il se trompait lourdement, ne voyant que son intérêt, il a préféré cette plaine verdoyante plutôt que la montagne rocailleuse et aride…

·         Esaü, qui a voulu un plat de lentilles et vendu son droit d’aînesse…

·         Jonathan qui a laissé son ami David après avoir fait alliance avec lui.

·         Les contemporains du prophète Jérémie qui se gaussaient de lui, et qui l’avaient mis en chansons !

·         Les habitants de Nazareth qui étaient devenus incrédules ! Ils voulaient lapider Jésus (Luc 4: 29).

·         Le jeune homme riche qui n’a pas voulu vendre ses biens et les distribuer aux malheureux et suivre Jésus.

·         Hérode et Pilate qui voulaient se débarrasser de Jésus, le Roi des rois, le Prince de la Paix !

·         Judas également qui a trahi son maître pour 30 misérables piécettes d’argent !

·         Et il y en a bien d’autres: les pharisiens qui étaient les premiers et sont devenus les derniers ! Ils ne comprenaient ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu !

·         Félix devant l’apôtre Paul… « Je te ferais venir un peu plus tard » disait-il, comme si on pouvait repousser l’invitation divine et la reporter sans cesse !

·         Les Athéniens épicuriens et stoïciens qui se sont moqués de Paul en le traitant littéralement de « picoreur de graines » (cf. Actes 17 : 18, « discoureur » lit. « Picoreur de graines », mais voyez au verset 32 le mépris de ces philosophes) !

·         Alexandre le forgeron qui s’est opposé virulemment à l’apôtre Paul… etc.

3) JUSQU’A CE QUE J’ARRIVE AUX SANCTUAIRES

Dans ce Psaume 73 Asaph nous révèle une “pénétration spirituelle de la pensée de Dieu”. Ce qui suppose de la profondeur et non de la superficialité. “Pénétrer”, implique un extérieur, un seuil à franchir, un intérieur profond, dans lequel on découvrira tout ce qui est caché. C’est la faculté de comprendre des choses difficiles. Seule une rencontre avec Jésus amènera la lumière dans votre esprit. C’est la Lumière d’En-Haut, la lumière du Sanctuaire. Il est, Lui, le divin stratège face aux problèmes insolubles, aux forteresses invincibles. Comme Josué s’est prosterné à terre pour adorer l’Ange qui lui est apparu, il nous faut aussi capituler devant Celui qui dit:

·         J’arrive maintenant”  (Josué 5: 13,15).

Et dire comme Josué: « Qu’est-ce que mon Seigneur dit à son serviteur ? ».

ASAPH AVAIT DE L’AMERTUME, MAIS DIEU L’EN A GUERI !

·         « mon cœur s’aigrissait » (v. 21).

·         « J’étais stupide comme les bêtes ! ».

Notre cervelle enfermée dans notre petite boîte crânienne ne peut tout comprendre de ce  qui se passe sur terre, toutes ces anomalies, ces injustices ! Ces questions sont trop embarrassantes pour notre petite tête ! Des questions sans réponses humainement parlant. Faut-il se poser des questions inutiles ?

Israël a vécu des situations où l’on découvre qu’ils étaient limités dans leurs raisonnements et leur foi ! Arrivés aux eaux de Mara, ils ne purent boire car l’eau était AMERE. Ils se sont révoltés, ils ont murmuré contre Moïse et contre Dieu. Moïse a prié, et dans sa bonté Dieu lui a enseigné (montré, indiqué) un bois, qu’il a coupé et jeté dans l’eau, laquelle est devenue potable ! Ils purent boire. Puis Dieu a fait une alliance de Santé avec ce peuple à la condition qu’il suive ses instructions, ses lois, ses préceptes et ses commandements. Il leur a dit:

·         « Je Suis l’Eternel ton médecin ».

LA SOLUTION EXISTE AVANT LE PROBLEME !

Dans sa sollicitude, Dieu donne le remède, Il donne la prescription AVANT même que quelque maladie ne puisse se déclarer, Il prend les devants ! Ce peuple n’avait donc pas besoin de s’énerver, il y avait une solution AVANT le problème, c’est ce que prouve l’Alliance de Santé ! Puis ils furent conduits à Élim où il y avait 12 sources et 70 palmiers. Là, et c’était prévu dans leurs étapes, ils expérimentent la douceur, la fraîcheur, l’abondance, le repos, le bien être et la bonté de Dieu ! Asaph a sondé les profondeurs du cœur de Dieu en « pénétrant dans les sanctuaires ».

·         « Jusqu’à ce que j’arrive aux sanctuaires de Dieu; alors j’ai compris le sort final des insensés ».

Il a été éclairé, une lumière est venue du Sanctuaire ! Il y a des sanctuaires, lieux de Sagesse, de puissance et de révélations:

·         votre chambre dans le secret avec Lui,

·         votre église locale, où vous entendez la Parole de Dieu et les dons de l’Esprit,

·         des lieux de retraite spirituelle, dans le calme et la tranquillité,

·         des temps de jeûne et de prière, dans l’attente de sa voix, etc.

·         Et, l’Esprit en nous qui nous est donné pour sonder les profondeurs du cœur de Dieu !

Pour ces tristes individus, il existe une finalité qu’ils ignorent, et Asaph comprend qu’il vaut mieux être dans sa peau que dans la leur ! Oui, il y a un Ciel, mais aussi un Enfer... éternel ! Pour ces « méchants » qui ont méprisé les lois de Dieu, le seul « paradis » qu’ils auront connu, c’est la terre, tandis que pour ceux qui sont sauvés, le seul « enfer » qu’ils auront connu, c’est aussi la terre ! Cela dépasse notre intelligence mais ce sont des réalités.

·         Tu m’as saisi la main droite.

C’est la conversion à Christ. C’est Dieu qui nous saisit, tout comme Saul de Tarse sur le chemin de Damas. Plus il est devenu l’apôtre Paul, et il écrit : « Jésus-Christ m’a saisi ! ». La « main droite » représente la puissance de l’homme et ses actions fruit de sa volonté, mais voilà, l’homme n’est plus maître de « sa main droite », elle est saisie par le Seigneur !

·         Tu me conduis par ton conseil.

L’Ecriture déclare: « Ce n’est pas à l’homme quand il marche à diriger ses pas ! ». Désormais, Celui qui dirige, c’est le Seigneur Lui-même, Il marche devant nous, Il prend les rênes de notre vie, Il nous conduit, et nous nous Le suivons : « Toi suis moi ». Il n’a pas dit « devances Moi ! ». C’est Lui qui fait les programmes, alors, abandonne ton calendrier et « Suis Le ! ». « Là où Je Suis, là aussi sera mon serviteur ! ». Les ministères d’enseignement ont été donnés à l’Eglise pour que tous et chacun puissent vivre selon « tout le conseil de Dieu sans rien négliger ».

4) ALORS, J’AI COMPRIS LE SORT FINAL…

·         Tu me recevras dans la gloire.

La Vie chrétienne ne se limite pas à plus ou moins 80 ans sur terre, nous avons une Espérance, et la Cité Céleste, la Jérusalem d’En haut est notre destination éternelle. Vous savez que toute la vie terrestre est conditionnée par notre conception de la mort et de l’au-delà : si vous pensez qu’il y a rien, que c’est le néant, vous direz : « mangeons et buvons car demain nous mourrons ! ». Si vous pensez vous réincarner, là aussi cela va influer sur votre mode de vie… Si vous croyez à la fausse doctrine du Purgatoire, pas assez bons pour aller au Ciel, mais pas si mauvais pour aller en Enfer, indiscutablement cela va déteindre sur votre comportement… Il y a un Ciel et un Enfer. Il y a « la Gloire », séjour des bienheureux. Asaph avait l’assurance de son Salut ! Il dit :

·         « Dieu sera toujours le rocher de mon cœur ! ».

Cette simple certitude surgit tout à coup du milieu de ce Psaume, comme un diamant qui brille de toute sa beauté ! Sa certitude est « solide comme un roc », consistante. Il allait glisser, déstabilisé, le voilà maintenant avec une grande assurance et stabilité symbolisées par le « rocher » ! Telle est aussi l’assurance de ceux qui sont sauvés et nés de nouveau ! Cette vérité est devenue permanente en lui, et il lui a fallu passer par cette épreuve pour en arriver là ! Il a placé en Dieu son REFUGE, il était EN Dieu. Ce Dieu ne peut être réduit au silence, il n’y a aucun tourment en Lui, Il ne peut être dans la désolation, et encore moins achevé dans l’épouvante, Il ne peut périr ! Ce qui est le cas des « méchants ». Asaph est entré dans le refuge, c’est pourquoi, il subsistera TOUJOURS avec Dieu et en Lui ! Toute épreuve a son utilité.

·         Tu réduis au silence tous ceux qui te sont infidèles.

Au verset 18, Asaph dit : « Oui, Tu les places sur des voies glissantes, Tu les précipites dans la tourmente ». Voyez là encore une drôle de chose: Asaph allait glisser à cause de ce qu’il avait constaté (cf. verset 2), pour finir, ces hommes méchants sont placés eux-mêmes sur des « voies glissantes ! ». Ce qui veut dire qu’Asaph a vraiment été tenté d’agir et de vivre comme ces hommes. Prophétiquement, il a été averti du danger quand il a failli glisser lui aussi… l’avait-il réalisé ? C’est un peu plus tard, après avoir eu la « révélation du sanctuaire » qu’il s’en est rendu compte, et a reconnu son erreur. Bien-aimés, il y a des avertissements au travers de choses anodines telles que le simple fait de faillir glisser… la suite que Dieu voulait lui épargner c’était d’être précipité comme les autres dans la tourmente !

COMME POUR ASAPH, DIEU DANS SA BONTE NOUS A AUSSI REVELE

LE SORT FINAL DES MECHANTS…

… et du « Méchant des méchants », l’Ennemi de nos âmes, l’Adversaire, le Diable et ses démons, puis bientôt l’Anti-Christ et le Faux Prophète (à la tête de la nouvelle religion mondiale qui sera imposée par l’œcuménisme) et tous leurs sbires !

·         Ils sont maîtres des finances internationales : « toujours tranquilles ils accroissent leurs richesses »,

·         ils boivent l’iniquité comme l’eau : « on boit l’eau abondamment »,

·         « leur langue se promène sur la terre » via les médias qu’ils contrôlent,

·         et ils parlent d’opprimer le « petit peuple »…

Alors, au lieu de se concentrer sur les faits et gestes des méchants, si nous nous approchons de Dieu et cherchons la communion avec Lui, inévitablement, nous raconterons ses Œuvres dans notre vie, et ça vaut plus que tout l’or du monde, c’est pourquoi Asaph dit :

·         « M’approcher de mon Dieu c’est mon bien »…

Les biens et les richesses des méchants disparaissent, mais le « rocher » demeure « toujours », car il est Dieu, et en s’approchant de Dieu, il est un BIEN que les méchants ne peuvent jamais posséder ! Rizzoli, riche industriel, au moment de sa mort disait :

·         « Mais ! je ne peux pas mourir, je suis l’homme le plus riche d’Europe ! ».

Asaph déclare :

·         « Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien: je place mon refuge dans le Seigneur, l’Éternel, afin de raconter toutes tes œuvres ». 

Si l’Ennemi agit dans ce monde, faisant croire aux hommes que les richesses assurent leur protection (cf. v. 5 et 12 : « Ils ne sont pas frappés… toujours tranquilles, ils accroissent leur richesse »), Dieu aussi est à l’œuvre et la réalité est que « Lui seul est un REFUGE » !

FAITES DE L’ŒUVRE DE LA CROIX VOTRE REFUGE !

En hébreu le mot « croix » s’écrit avec deux mots : « Tzel » et « Lev ».

·         Tzel signifie: « REFUGE, ombre, protection, défense, force », tzela, « prier, invoquer », tzalah : « PROSPERER, réussir », tzalâ : « pencher ».

·         Lev signifie: « Cœur, volonté », levad : « seul, isolé », levah : « flamme », levouch : « vêtement, habit », lavan : « Blanc », lavi : « Lion ».

On pourrait en quelque sorte paraphraser ainsi :

·         « Tzel = Celui qui vient se protéger à l’ombre de l’Agneau Yeshoua  et le choisit comme son REFUGE, en se penchant vers Lui, prospérera et réussira. Lev = alors, tel un homme séparé et isolé de tout son cœur il sera revêtu d’un habit blanc, flamboyant et deviendra un avec Lui le lion de Juda ».

OUI, Dieu est bon, et la Croix démontre cette « bonté », les péchés sont couverts, effacés, pardonnés, purifiés. En se penchant sur l’œuvre de la Croix avec un cœur ouvert pour Le prier et invoquer son Nom, vous connaîtrez sa Volonté ! Voici Sa Volonté pour vous:

·         Revêtir le vêtement blanc du Salut, le manteau de la Justice, un habit de louange etc.

·         Recevoir sa protection (ombre/refuge) via les anges de Dieu,

·         et la défense de l’Esprit Saint notre Avocat.

·         Vous aurez de la force pour toute œuvre bonne,

·         Il assurera la prospérité, la réussite dans ce que vous allez entreprendre avec Lui,

·         La présence, le soutient, la compagnie du LION de la tribu de Juda sera votre part !

·         Un zèle et un amour semblables à une flamme dévorera votre cœur et donnera du sens à votre vie ! Tout cela est garanti par l’œuvre de la croix !

Où placez-vous votre confiance et votre sécurité ? Cette question se pose de plus en plus dans notre monde hyper matérialiste, et notamment chez ceux qui sont supposés être des adorateurs, comme Asaph. Sachez que le Seigneur est de votre côté, ici et maintenant et Il veut vous voir grandir et aller de progrès en progrès. Aussi la pensée de Dieu est :

·         « Attention ! Ne sois pas stupide, n’entre pas en tentation, ne cherche pas à t’exprimer comme eux, pénètre dans les sanctuaires, cherche ma lumière, reçoit ma révélation, ressaisis toi à temps, tu ne glisseras pas dans la tourmente ! Car, Je Suis bon pour ceux qui ont le cœur pur ! Tiens toi près de Moi et tu verras mes œuvres dans ce monde !».

 

Retour accueil