Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 49 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


                                                  Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

       

UN STYLE DE VIE TRES ELEVE ! 

LA FOI EST UN SIXIEME SENS 

Le titre peut surprendre… Mais il s’agit de vérité biblique. Rassurez vous, je ne vais pas vous parler de doctrines du New Age, ou de rouler en Roll Royce, ou d’avoir un compte en banque bien garni, ni de mener une vie luxueuse… Rien de tout cela… MAIS JE VEUX VOUS PARLER DE LA FOI. Certes celle-ci peut servir à changer nombre de choses en nous et autour de nous, mais, il en y a d’autres que l’on doit SURMONTER par la foi. Ce qui compte, c’est de ne pas être impressionné, mais d’apprendre à regarder aux choses invisibles.  

·         Hébreux 11: « Moïse tînt ferme comme voyant Celui qui est invisible ». 

·         1Pierre 5: 7: « Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car Lui-même prend soin de vous ». 

Pour marcher par la foi, il faut savoir que Dieu nous aime et prend soin de nous. Si on ne le sait pas, alors il est impossible de ne pas être impressionné. Dieu est pour nous et avec nous. Vivre par la foi, ne signifie pas qu’on évite les épreuves ou les tribulations. On ne les nie pas, mais on ne s’en inquiète pas, et l’on n’est pas rempli d’angoisse, car le Père prend soin de nous. Tous nos soucis sont alors déposés.  

·         Marc 4: 35/41: “Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit: Passons sur l’autre bord. Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmenèrent dans la barque où il se trouvait; il y avait aussi d’autres barques avec Lui. Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque au point qu’elle se remplissait déjà. Et Lui, Il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent et Lui dirent: Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? S’étant réveillé, Il menaça le vent et dit à la mer: Silence ! Tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut une grand calme. Puis Il leur dit: Pourquoi avez-vous peur ? Comment n’avez vous point de foi ? Ils furent saisi d’une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres: Quel est donc Celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer ?”. 

Si nous avons la pleine assurance que Dieu nous aime, alors la foi sera naturelle, spontanée, ce sera une réaction naturelle, nous n’aurons pas besoin de lutter pour cela. Bref, les disciples ont demandé si Jésus les aimait. Ils n’ont pas réagi par une foi spontanée qui dit: 

·         nous serons plus que vainqueurs !”. 

Ils ont dit:  

·         Ne t’inquiètes-Tu pas de ce que nous périssons ?”.  

Et Lui de leur répondre : 

·         v. 14 “Pourquoi n’avez-vous point de foi ?”. 

Pourquoi n’avaient ils pas de foi ? Indirectement, sans s’en rendre compte, ils ont remis en question l’Amour de Dieu pour eux. Si notre cœur n’est pas dans la Vérité que le Seigneur nous aime, il nous est impossible de vivre par la foi. Tout ce qu’ils voyaient de leurs yeux semblait leur indiquer que Jésus se moquait pas mal d’eux. Mettez vous à leur place: la tempête faisait rage, et Jésus dormait au point où il fallait Le réveiller ! Dans l’épreuve, la tribulation, on a l’impression que Dieu « dort » (cf. Psaume 121: 4) et que s’Il nous aimait, Il viendrait et dirait:  

·         Je vais vous aider”...  

Ici, il faut aller à Lui et Le réveiller. Tandis que le situation empirait et allait de mal en pis… 

LE PROBLEME DES CINQ SENS 

1)      Le problème provenait de leurs RAISONNEMENTS et de leurs 5 SENS qui supposaient par déduction:  

·         « S’Il nous aimait vraiment, s’Il s'intéressait à nous, Il agirait... »… 

Et ils en ont tiré la conclusion que Dieu ne les aimait pas. IL VOUS AIME TOUJOURS ! Vos 5 SENS vous induisent en erreur et déclarent des choses que vous ne devez pas croire dans le domaine spirituel. La réalité envers et contre tout et malgré tout est: 

·         Il prend soin de moi. Le Père m’aime”.  

Ne permettez à personne de vous dire qu’Il a cessé de vous aimer. La raison n’est pas toujours fausse et la Bible n’est pas contre la raison et le plus raisonnable de tout l’Univers, c’est Dieu Lui-même. Mais la raison naturelle, basée sur les faits, sur les 5 sens physiques, n’est pas raisonnable. Car elle ne prend pas en compte tous les faits, tous les éléments, ce qui peut amener une conclusion différente.  

·         Les choses visibles sont éphémères, les choses invisibles éternelles”.  

Il y a des réalités invisibles de Dieu. Selon 1Jean 4: 16, Dieu ne veut pas que nous soyons impressionnés par les difficultés. 

·         « Nous avons CONNU l’Amour de Dieu et nous y avons CRU ».  

Il est vrai que le verbe « aimer » est humainement difficile à conjuguer : 

·         Son passé n’est pas simple,

·         Son présent est imparfait,

·         Son futur est conditionnel ! 

A l’inverse l’Amour de Dieu est simple, parfait, inconditionnel, et Eternel ! Chaque chrétien doit expérimenter l’Amour de Dieu et croire la Parole. On peut bâtir sa foi dans l’Amour de Dieu, et confesser: “DIEU M’AIME”.  

·         Jean était: « le disciple que Jésus aimait ».  

Celui-ci parle plus que tous les autres apôtres de l’Amour de Dieu. Il se nomme ainsi, déclarant continuellement: “JESUS M’AIME !”. Qui voudrait être Jean ? Il nous aime tous d’un seul et même amour, ce qui me fait penser au Pectoral carré sur la poitrine du Souverain sacrificateur sur lequel étaient disposées à égale distance les 12 pierres précieuses représentant les 12 tribus d’Israël. Nous sommes « serrés » sur Son Cœur et Il nous aime également ! Telles ces pierres de grande valeur, nous sommes si précieux pour Lui !  

Jean se laissait engloutir par l’Amour de Dieu, et il a eu plus de révélation que n’importe qui de l’Amour de Dieu. Si vous savez cela vous ne serez jamais tenté de douter de Son Amour quand la tempête viendra.  

·         Ephésiens 3:18: “L’Amour surpasse toute connaissance”.  

Selon Romains 8, l’Esprit prie toujours en accord avec ce que Dieu veut. Ce sont des prières exaucées. Ainsi Paul savait que Dieu voulait que ses enfants le sachent. Dieu veut que l’on connaisse cet Amour. Dans le doute, la foi s’écroule, s’effondre, et Satan veut cela, désire cela. 

·         RIEN ne pourra nous séparer de l’Amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ”. 

Le diable veut remettre en question l’Amour de Dieu afin que la foi s’effondre. La peur, la crainte ouvre la porte au diable, tandis que la foi ouvre la porte à Dieu. Dieu veut que l’on sache qu’Il nous aime, et la connaissance de cet Amour fait qu’on se décharge de tous ses soucis entre les Mains de Dieu. 

·         Luc 19:35: “Et ils emmenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et firent monter Jésus...”. 

Se décharger” est le même mot grec traduit par: “ils jetèrent”. Cette expression ne se trouve là que deux fois dans tout le Nouveau Testament. La deuxième fois est dans : 

·         1Pierre 5: 7: « Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car Lui-même prend soin de vous ». 

Les vêtements étaient là, ils existaient bel et bien, mais les gens ne les portaient plus. C’était l’ânon qui les portait. Le problème est toujours là, mais moi, je ne le porte plus, je l’ai enlevé de mes épaules et c’est LUI qui le porte, non plus moi, plus moi du tout. Je me suis déchargé sur Lui. Dieu est notre Père, et Il prend soin de nous plus que n’importe quel père, Il veut notre réussite et notre santé plus que n’importe quel père terrestre.  

·         Matthieu 7:11: “A combien PLUS FORTE RAISON...”.  

Les hommes sont foncièrement égoïstes (les non-sauvés !). Toutefois, même les égoïstes veulent de bonnes choses pour leurs enfants: “A combien plus forte raison Dieu”. Pensez à ce que chaque parent désire pour son enfant: qu’il sache qu’il est aimé, qu’on est pour lui, qu’on va l’aider, et qu’en cas de problème, qu’il peut s’approcher et qu’il sera aidé... Donc, Dieu veut cela pour nous et bien plus encore ! Un père prépare son enfant aux luttes de la vie. De même Dieu. Il est un bon Père. Il enseigne son enfant et lui donne l’éducation nécessaire. Il le discipline et le corrige. Afin qu’il ait du respect pour lui-même.  

·         Colossiens 3:21 (version du Semeur): « Vous avez été ensevelis avec le Christ par le baptême, et c’est aussi dans l’union avec Lui que vous êtes ressuscités avec Lui, par la foi en la puissance de Dieu qui L’a ressuscité des morts ». 

Certains pères terrestres découragent leurs enfants en programmant l’échec, mais, le “Père céleste” sait donner de bonnes choses sans nous « pourrir »...  

QUE SONT EXACTEMENT LES SOUCIS,

L’INQUIETUDE & L’ANXIETE ? 

Tout simplement notre réaction à une image dans notre cerveau que nous avons créée avec des détails incomplets sur la situation. Ce qui créé une image négative dans notre intelligence, et notre réaction à cette image mentale, c’est le souci

Le SOUCI n’est jamais la réaction à la réalité, mais la réaction à une image pervertie de la réalité. Chaque fois qu’on s’inquiète, réalisons qu’on réagi à une fausse image et non aux choses telles qu’elles sont réellement.  

LE SERVITEUR D’ELISEE 

Voyez la réaction du serviteur du prophète face à l’armée ennemie. Il était très effrayé. Nous avons là sa réaction à la réalité, par ses 5 SENS. La ville était assiégée par une armée très nombreuse et puissante... Sa frayeur venait d’une image incomplète de la réalité. Tandis qu’Elisée a vu avec l’Œil de la Foi qu’une armée d’anges était de leur côté. Il a déclaré :  

·         Ceux qui sont avec nous sont plus nombreux que ceux qui sont contre nous”. 

Dans le naturel, c’était l’inverse. Mais il a vu dans l’invisible. Réalisez quand vous vous inquiétez, votre intelligence produit une image basée sur deux faits: 

* Les choses visibles (qui nous angoissent et nous contrarient),

* Le passé (avec son lot d’expériences négatives). 

Cette image néglige les réalités invisibles de la Parole de Dieu. Marc 4:  

·         « Pourquoi l’inquiétude ? ». 

Pris dans une terrible tempête, ils voyaient le tourbillon, et avec l’expérience qu’ils avaient, ils savaient que ça allait être fatal. Le passé revient en mémoire avec tout le négatif qui nous est arrivé... Et l’on arrive alors à la conclusion que l’on va périr. Mais JESUS était là, aussi et Il ne se souciait pas du tout, et son concept de la réalité n’a pas été influencé par le visible. 

·         2Corinthiens 4: 18: “Nous regardons aux choses invisibles”. 

Il ne s’agit pas de nier la réalité de la tempête, mais elle n’est pas l’image complète. Voyons-là à la lumière de la Parole. Dieu est pour nous et prend soin de nous. Il prend nos soucis.  

·         2Corinthiens 10: 4/5: “Pour marcher par la foi (= “libre de tous soucis”), il faut renverser tout raisonnement qui s’élève contre la connaissance de Dieu ».  

On réagit par le visible et le passé, et l’on reçoit alors l’image de la MORT, on se voit en train de périr (...) on voit l’échec se profiler en couleur à l’horizon. Mais il faut le renverser, car ce n’est pas là toute l’histoire:  

DIEU M’AIME MALGRE TOUT 

C’est sans doute vrai qu’il y a une tempête, mais celui qui est en moi est plus grand... Je ne vais pas périr. 

Matthieu 6: 24 et 30/34:  

·         v. 30: “Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-Il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? ... v. 34: … Ne vous inquiétez-donc pas...”. 

Foi et inquiétude ne font pas bon ménage. Elles ne peuvent cohabiter ensemble.  

*          Il prend soit de nous,

*          Nous sommes les plus précieux à Ses Yeux (Esaïe 43: 4),

*          Il connaît tous nos besoins,

*          L’inquiétude ne sert à rien et ne profite pas, elle est totalement inutile,

*          Il va pourvoir à tous vos besoins si vous Le cherchez premièrement,

*          Nous n’avons rien à faire avec l’inquiétude ! 

LA QUATRIEME DIMENSION 

·         Mais Dieu qui est riche en miséricorde, à cause de son grand amour dont Il nous a aimés, alors même que nous étions morts dans nos fautes, nous a vivifiés ensemble avec le Christ (vous êtes sauvés par la grâce), et nous a ressuscités ensemble dans les lieux célestes dans le Christ Jésus, afin qu’Il montrât dans les siècles à venir les immenses richesses de sa grâce, dans sa bonté envers nous dans le Christ Jésus...” (Ephésiens 2: 6/7, version Darby. 

Au-delà du Temps, de l’Espace, de la Matière, il y a les lieux célestes, la dimension de l’Esprit et nous sommes : 

·         « … Assis avec Christ DANS LES LIEUX CELESTES ». 

Par notre conversion et notre nouvelle naissance, nous apprenons que nous avons été crucifiés avec Christ, donc morts avec Lui, ce qui implique que nos péchés ont été pardonnés. Le Chrétien est donc : 

·         mort avec Christ,

·         ressuscité avec Lui, et,

·         glorifié avec Lui.  

Beaucoup d’enfants de Dieu ne sont qu’à la première étape, leurs péchés ont été pardonnés, d’autres en sont à la deuxième étape, et ils ont saisi que par Sa Résurrection ils ont reçu la vie, mais peu réalisent qu’ils sont élevés ensemble avec Christ dans les lieux célestes avec Lui. C’est pourtant un fait historique, mystérieux, profond qu’il est difficile de sonder. Nous étions déjà en Christ bien avant la fondation du monde, dans le Cœur de Dieu depuis toujours, à plus forte raison maintenant que nous sommes morts et ressuscités avec Lui

·         Jérémie 1: 5: « 5 Avant que Je ne te forme dans le ventre de ta mère, Je te connaissais, et avant que tu ne sortes de son sein, Je t’avais consacré Je t’avais établi prophète pour les nations ». 

·         Ephésiens 1: 4 : « Il nous a choisis en Lui avant la fondation du monde pour que nous soyons saints et irréprochables sous son regard, dans l’amour ».  

Vous connaissez la vision qu’Esaïe le prophète a eue du Seigneur ? Il témoigne :  

·         « Je vis le Seigneur assis sur un trône TRES ELEVE » (cf. Esaïe 6). 

Etant avec Lui, nous sommes donc haut placés, notre niveau de vie est très élevé, dans les lieux célestes, sur des trônes avec Christ, à la droite de Dieu, c’est à dire que nous sommes potentiellement la Puissance de Dieu. Nous avons un niveau de vie élevé en Christ.  

Supposons que vous ayez un oncle d'Amérique très fortuné dont vous ignoriez l'existence. Celui-ci vient à mourir et vous a légué tous ses biens. Vous apprenez cette “bonne nouvelle”, et vous voilà millionnaire, en possession d’un immense héritage, avec des possibilités nouvelles qui s’ouvrent devant vous. Votre vie va être radicalement différente. Vous allez: 

Þ placer de l’argent,

Þ acheter une nouvelle maison,

Þ changer de voiture,

Þ devenir actionnaire...  

C’EST TRES BEAU ET C’EST TRES VRAI ! 

Votre vie va alors être radicalement transformée, vous avez un « Style de Vie Elevé », grâce à la légation de votre oncle qui vient de mourir. C’est un beau rêve, dites-vous ! C’est trop beau pour être vrai ! Mais sur le plan spirituel, c’est exactement ce qui s’est passé lorsque Jésus est mort sur la croix, et qu’Il nous a légué son Testament : 

* consigné dans les Evangiles,

* confirmé par les Actes des Apôtres,

* expliqué dans les Epîtres, et,

* ratifié pour l’éternité dans l’Apocalypse ! 

DIEU EST RICHE EN TOUTES CHOSES NOTAMMENT EN MISERICORDE ! 

Mourant sur la croix, Il nous a remis en possession de toutes les richesses qu’Il avait. De Riche qu’Il était, Il s’est fait pauvre, afin de nous enrichir. Jésus a tout donné : 

Il a donné sa tête à la couronne d'épines,

Il a donné son dos au fouet cruel,

Il a donné ses joues à ceux qui arrachaient sa barbe,

Il a donné son visage aux crachats humains,

Il a donné ses épaules au manteau de la dérision,

Il a donné sa tunique à ses meurtriers,

Il a donné ses mains aux clous de la haine,

Il a donné ses pieds aux clous de la jalousie,

Il a donné son cœur à la lance mortelle,

Il a donné son sang pour effacer nos péchés,

Il a donné sa chair pour notre guérison,

Il a donné son corps pour racheter le nôtre,

Il a donné sa mère à l'apôtre Jean,

Il a donné son esprit à Dieu,

Il a donné son nom pour l'exaucement des prières,

Il a donné sa Parole pour tous les hommes,

Il a donné son Saint-Esprit pour que nous partagions sa  nature divine,

Il a tout donné... 

Un pauvre laisse un héritage de pauvre avec des dettes, mais un riche, un héritage de riche. Un roi laisse un héritage royal. Et Dieu, que laisse-t-Il ? Un Héritage Divin. Il faut prendre conscience du fait que nous sommes assis en Jésus-Christ dans les lieux célestes, pour vivre à la hauteur de notre glorieux privilège, selon les moyens de Dieu.  

* MORT en Christ, je suis pardonné de tous mes péchés. 

* RESSUSCITE en Lui, j’ai reçu la Vie nouvelle, celle d’en-haut, la véritable, l’éternelle. 

* GLORIFIE, je règne avec Lui et commence à utiliser les ressources divines.  

Ce n’est que lorsque le roi Saül a pris conscience de sa royauté qu’il a pu faire des exploits: 

·         Après que Saül eut pris possession de la royauté, il fit de tous côtés la guerre à tous ses ennemis et partout où il se tournait, il était vainqueur. Il manifesta sa force et battit Amalek, il délivra Israël de la main de ceux qui le pillaient” (2Samuel 14: 47/48) 

EN JESUS CHRIST,

PRENEZ CONSCIENCE DE VOTRE « ROYAUTE » ! 

Avec le Baptême d’eau, il y a une prise de conscience, car le Baptême est l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu...”.  

·         1Pierre 3: 21 (Jérusalem): « 21 Ce qui y correspond, c’est le baptême qui vous sauve à présent et qui n’est pas l’enlèvement d’une souillure charnelle, mais l’engagement à Dieu d’une bonne conscience par la résurrection de Jésus Christ, 22 Lui qui, passé au Ciel, est à la droite de Dieu, après s’être soumis les Anges, les Dominations et les Puissances ». 

C’est à son baptême que Jésus a pris plus que jamais

conscience de Sa Royauté ! 

·         Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et Tu viens à moi! Jésus lui répondit: laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici les Cieux s’ouvrirent, et Il vit l’Esprit de Dieu descendre sur Lui. Et voici une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui J’ai mis toute mon affection” (Matthieu 3: 11/17). 

·         Tu es mon fils bien-aimé”, cette formule est tirée du Psaume 2 verset 7, et elle s’appliquait aux ROIS.  

Ainsi, Jésus comprend clairement qu’Il est ROI. Il en prend conscience, les “Cieux” se sont ouverts... L’Esprit est descendu sur Lui... Cette conscience, le Père voulait que Jésus l’ait de Lui-même, et de sa mission. Il a pris conscience de son lien avec son Père de manière plus aiguë et de son rôle à jouer... C’est ainsi que l’on permet au surnaturel d’agir dans notre vie et que l’on commence à avoir accès aux richesses de Dieu pour nous... 

RICHESSES DIVINES DANS L’EPITRE AUX EPHESIENS 

* La Richesse de Sa Grâce surabondante (2: 7) 

Opposée à la laideur, à la disgrâce, à l’infirmité, la grossièreté et la disette, il y a la Grâce de Dieu, laquelle implique la beauté, la santé, l’ordre, l’harmonie, la beauté, la finesse, l’abondance... Celle-ci n’a pas seulement “abondée”, mais “sur abondée”!  

Le but de Satan était de faire tomber Samson en disgrâce, et qu’il devienne un homme “ordinaire”. Ecoutez ce que Samson disait à Délila: 

·         Juges 16: 7: “Je serais comme tout autre homme”.  

Le but divin est de faire de vous quelqu’un “d’extraordinaire”! (cf. Actes 19: 11). Tel est le dessein de la Grâce de Dieu dans votre vie. 

* La Richesse de Son Héritage (1: 18) 

Tout comme Isaac était l’héritier direct d’Abraham son père, et que toutes les promesses de Dieu reposaient en lui pour la postérité d’Abraham, nous le sommes aussi par la foi en Jésus-Christ. Il nous faut prendre conscience qu’il y a un héritage et que l’on peut déjà en bénéficier ici bas. Je peux commencer à jouir à mon niveau de l’héritage éternel… Ayant reçu la vie éternelle ! 

·         Pour vous frères, COMME ISAAC, vous êtes enfants de la promesse. mais comme autrefois, celui qui avait été engendré selon la chair persécutait celui qui l’avait été selon l’Esprit, ainsi en est-il encore maintenant...” (Galates 4: 28). 

* La Richesse de Sa Miséricorde (2: 4) 

Le mot miséricorde vient du latin “Misere (pitié) et cardia (cœur). Il signifie la pitié du cœur. Dieu est plein de cette vertu, Lui que le Ciel et l’Univers tout entier ne peuvent contenir, est rempli comme un récipient plein à ras bord, prêt à déborder. Le père qui attendait le retour du fils prodigue a démontré une telle miséricorde. Dès qu’il l’a vu au loin revenir à la maison, il a courut vers lui… revêtant son fils de la plus belle robe, lui offrant une bague pour retirer sur son compte et signer tous les documents officiels, des sandales aux pieds, et a même fait tuer le veau gras pour faire la fête et commencer à se réjouir (Luc 15). Dieu est toujours prêt à faire des démonstrations époustouflantes de son amour et de sa miséricorde envers le pécheur qui se repent... 

* La Richesse de Sa Gloire (3: 16) 

Vivre au niveau de la gloire de Dieu. Jésus l’a manifestée aux noces de Cana en Galilée, où Il a transformé l’eau en vin. Cette Gloire a le pouvoir de changer: 

Þ la “flotte” en “vin”,

Þ la tristesse en Joie,

Þ la maladie en Santé,

Þ la dépression en Espérance,

Þ la pauvreté en Richesse,

Þ la disette en Abondance,

Þ le rêve en Réalité,

Þ la mort en Vie, etc.  

Et comme le souligne l’organisateur du repas:  

Þ Il garde le meilleur pour la fin !” (Jean 2: 10; Esaïe 40: 5). 

Je veux croire à un clin d’œil prophétique pour la France, premier producteur mondial de vin, hélas premier consommateur ! Or, Jésus veut le meilleur pour notre pays, et Il a réservé le meilleur pour la fin, dans les derniers temps des évènements glorieux devraient se produire dans notre nation ! 

Les lieux célestes sont l’endroit où se trouve Jésus, assis sur le trône de l’autorité divine. La quatrième dimension laquelle va au-delà de la longueur, de la largeur, et de la profondeur de notre Univers, car Il habite une lumière inaccessible aux hommes par leurs moyens scientifiques. C’est le Royaume de Dieu, la Cité Céleste, la Jérusalem d’en-haut. La réalité éternelle par rapport au rêve de notre vie terrestre.  

Là se trouve ce que l'œil n’a point vu, l’oreille n’a point entendu, ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme. Nos cinq sens ne peuvent nous renseigner sur cet univers de la quatrième dimension. Il faut un sixième sens que la Bible appelle LA FOI. Sans elle il est impossible d’être agréable à Dieu. C’est elle qui nous fait pénétrer dans le Royaume de Dieu invisible actuellement à nos yeux de chair: 

·         Deutéronome 29: 28 (Darby) « Les choses cachées sont à l’Éternel, notre Dieu; et les choses révélées sont à nous et à nos fils, à toujours, afin que nous pratiquions toutes les paroles de cette loi ». 

·         Ephésiens 2: 10 (Version Semeur): « Ce que nous sommes, nous le devons à Dieu; car par notre union avec le Christ, Jésus, Dieu nous a créés pour une vie riche d’œuvres bonnes qu’Il a préparées à l’avance afin que nous les accomplissions ». 

TOILE DE FOND DE CE « STYLE DE VIE ELEVE » 

La toile de fond de ce niveau de vie élevé que nous devons expérimenter chaque jour ici-bas, c’est le fait que DIEU EST RICHE. S’Il nous a fait asseoir en Jésus dans les lieux célestes, c’est parce qu’Il veut que nous vivons une vie chrétienne: 

confortable, solide, stable, victorieuse, reposante… et qui a des conséquences pratiques dans notre vie quotidienne.  

LA JERUSALEM D’EN HAUT EST NOTRE MERE ! 

·         Galates 4: 26: « 26 Mais la Jérusalem d’en haut est libre, c’est elle qui est notre mère ». 

Vous savez ce que fait une vraie mère pour ses enfants ?  

·         Elle leur donne la vie,

·         elle les allaite,

·         elle les lave,

·         elle les nourrit,

·         elle pourvoit à tous leurs besoins,

·         elle les change,

·         elle leur donne de l’amour,

·         elle les élève,

·         elle veille sur eux,

·         elle les défend,

·         elle les soutiens,

·         elle les protège,

·         elle les enseigne,

·         elle les inspire,

·         elle les conseille,

·         elle fait tout pour eux afin que rien ne leur manque ! 

Eh bien ! Que vous le compreniez ou non, la Jérusalem d’en haut qui est notre mère nous soutient, nous nourrit, pourvoit à tous nos besoins et nous aide de toutes sortes de manières. Tout est orchestré en votre faveur là haut. Elle possède tout ce qu’il faut pour nous soutenir, elle ne manque pas de ressources. Tout besoin quel qu’il soit peut et doit être pourvu dans votre vie car la « Jérusalem d’en haut », votre « mère » veille sur vous à tout moment ! Il y a une très grande activité en votre faveur là haut et beaucoup de choses sont prévues qui doivent arriver pour vous ici bas sur terre… J’espère qu’aucun de nous n’ira au bureau des bénédictions non réclamées sur terre lorsque nous serons dans la Jérusalem céleste !  

Que ne ferait une vraie mère pour ses enfants ? 

VOUS ETES SOUS TRES HAUTE PROTECTION !

Dans les Ecritures, Jésus s’est servi de métaphores pour montrer Son amour et Sa capacité à répondre à tous nos besoins. Le Seigneur s’est représenté sous la forme du Pain de vie, de l'Eau de la vie, du Bon Berger, du Vrai Cep, etc. Le Seigneur Jésus a exprimé Sa tendresse pour Jérusalem semblable à celui d’une mère poule !

·         « Jérusalem, Jérusalem, qui tue les prophètes, qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois J'ai voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu » (Matthieu 23: 37).

La mère poule a plusieurs raisons différentes d'appeler sa couvée :

·         pour leur donner la nourriture,

·         pour leur protection,

·         pour le repos,

·         pour la communion.

Une mère poule connaît ses poussins, et ils connaissent son appel. De la même manière, nous qui connaissons Dieu, nous connaissons sa voix et nous sommes connus de Lui.

a)      Les poussins reconnaissent rapidement lorsque la mère les appelle pour chercher leur nourriture.

·          « Que l'Eternel te rende ce que tu as fait, et que ta récompense soit entière de la part de l'Eternel, le Dieu d'Israël, sous les ailes duquel tu es venue te reposer » (Ruth 2: 12).

C’est ce que Boaz disait à Ruth. Là sur cette terre étrangère où elle est venue comme veuve, elle est allée glaner dans le champ avec confiance. Ses besoins devaient être satisfaits. Elle vînt dans le champ de Boaz, elle a trouvé là une quantité de grains bien supérieure à ce qui était nécessaire pour le pain de quelques jours. Boaz reconnut qu'elle se confiait dans le Seigneur Dieu d'Israël. Il y a dans les réserves de Dieu pour nous beaucoup plus que le pain, car « l'homme ne vivra pas de pain seulement ». Dieu nous appelle à venir et à nous nourrir de Sa Parole, car elle est une nourriture, elle est le lait, elle est l'eau vivante. Venez et nourrissez-vous prés des ailes de Dieu et vous serez rassasiés.

·         Dans Psaume 36: 8/10, David atteste, « Combien est précieuse ta bonté, 0 Dieu ! A l'ombre de tes ailes les fils de l'homme cherchent un refuge. Ils se rassasient de l'abondance de ta maison, et tu les abreuves au torrent de tes délices, car auprès de toi est la source de la Vie ».

b)     L'appel de la mère poule pour la protection revêt un caractère d’urgence.

Un aigle peut planer dans le ciel, prêt à fondre sur la petite couvée. L’Aigle de Rome planait déjà sur Jérusalem… de nombreux dangers invisibles peuvent la menacer, aussi la mère poule appelle: « Venez à l'abri de mes ailes, là est la sécurité ».

·         Dans Psaume 57: 1/3, David répond à cet appel: « Aie pitié de moi, 0 Dieu, aie pitié de moi. Car en Toi mon âme cherche un refuge; je cherche un refuge à l'ombre de tes ailes jusqu'à ce que les calamités soient passées. Je crie au Dieu Très Haut, au Dieu qui agit en ma faveur. Il m'enverra du Ciel le Salut ».

c)      La mère poule appelle sa couvée au repos, au moment où le soleil se couche lorsque les ombres s’étendent, alors, elle étend ses ailes pour la couvrir.

David a entendu cet appel et il a répondu:

·         « 0 Dieu, écoute mes cris, sois attentif à ma prière. Du bout de la terre je crie à Toi, le cœur abattu, conduis-moi sur le rocher que Je ne puis atteindre, car Tu es pour moi un refuge, une tour forte en face de l'ennemi. Je voudrais séjourner éternellement dans Ta tente, me réfugier à l'abri de Tes ailes » (Psaume 61: 1/4).

Pour être à l'abri, nous devons être prés de Lui, nous confier sous ses ailes, apporte chaleur, force, la vie même de Dieu. Parfois, nous prions de si courtes prières pour nous-mêmes et pour les autres que nous nous relevons et reprenons notre chemin dans la même condition qu'auparavant. N'abandonnez pas, mais demeurez sur vos genoux, jusqu'à ce que vous soyez assez prés pour sentir les ailes de Dieu El Shaddaï, Celui qui a la Toute Puissance.

Juste une petite remarque au passage: El Shaddaï (traduit généralement par « Tout-Puissant ») veut dire littéralement le « Dieu qui a des seins ». En hébreu le singulier du sein de la femme est « Shad », et le pluriel est « Shaddaï », les seins. Les divinités païennes avaient des seins, mais le Dieu d’Israël est bien plus capable de nourrir ses enfants, de pourvoir à leurs besoins, de le tenir dans ses bras puissants ! Laissez-Le vous serrer sur Son cœur d'amour, et vous communiquer Sa santé, Sa force. Sous Ses ailes nous pouvons sentir le réconfort de Sa présence et de Sa puissance.

Il y a un dernier appel de la mère poule. Lorsque le poussin l'entend pour la première fois, il peut s'étonner :

·         « que veut-elle ? Je suis en sécurité, je suis nourri, il est encore tôt !».

Nous-mêmes, nous pouvons nous demander parfois :

·         « Pourquoi est-ce que Dieu m'appelle ? Il n'y a aucun danger. Je n'ai pas faim. Je ne suis pas fatigué. Je n'ai pas de besoin particulier ! ».

d)     Cet appel de la mère poule, est simplement l'appel à la communion.

Maintenant la mère poule recherche autre chose de sa couvée, « J'ai seulement besoin que vous soyez prés de moi. Vous ne pouvez pas me voir, vous ne pouvez pas m'entendre si vous êtes trop loin. Venez plus prés ».

·         « Celui qui demeure sous l'abri du Très-Haut, repose à l'ombre du Tout-Puissant.... C'est Lui qui te délivre du filet de 1'oiseleur... Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous ses ailes » (Psaume 91: 1/4).

L'appel de Dieu à être en communion avec Lui nous parvient encore aujourd'hui:

·         2Corinthiens 13: 13: « Que la grâce du Seigneur Jésus–Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous !».

Nous manquons souvent le réconfort et la force qui vient de la communion avec Lui, parce que nous sommes trop occupés pour nous arrêter et recevoir le renouvellement qui vient lorsqu'on s'attend au Seigneur, à Sa présence. Pourquoi serions-nous fatigués et malades et faibles et effrayés, hors de la communion de Celui par qui et pour qui nous sommes créés ? Dieu veut rassembler Ses enfants ensemble plus prés de Lui. Il veut nous nourrir, nous protéger, nous délivrer, nous guérir, nous remplir de l'Esprit, nous donner le repos, mais, par dessus tout, Il cherche notre amour, notre communion, car nous Lui appartenons.

Retour accueil