Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 49 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


                                                  Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

       

VOTRE NOUVELLE ET PUISSANTE IDENTITE EN CHRIST

TROUBLES DE LA PERSONNALITE

Il paraît qu’il y aurait 10 métiers où l'on trouve le moins de psychopathes: Aide-soignant, infirmière, psychothérapeute, artisan, esthéticien/styliste, enseignant, artiste, médecin et comptable. Ces professions impliquent du rapport humain et nécessitent une implication émotionnelle tout en offrant peu de pouvoir. De par leur nature, les psychopathes ne seraient pas attirés par ces métiers. En revanche, les situations qui impliquent de prendre des décisions précises, détachées des émotions leur vont très bien. Pas étonnant lorsqu'on sait que les symptômes de la psychopathie regroupent l'indifférence, l'irresponsabilité, l'absence de culpabilité et l’asociabilité. Mais, les 10 métiers où l’on trouverait le plus de psychopathes seraient: les PDG, les avocats, les hommes d’église, médias, les vendeurs, les chirurgiens, les officiers de police, les journalistes, les chefs cuistot, et les fonctionnaires. Qu'est-ce qu'un psychopathe ? Si on pense immédiatement au tueur en série des films hollywoodiens, on se trompe. C'est plus compliqué que ça. Un psychopathe est sujet à un trouble de la personnalité qui a été décrit comme étant caractérisé par :

·         des émotions peu profondes (en particulier une crainte réduite),

·         un manque d'empathie,

·         de l'égocentrisme,

·         de l'impulsivité,

·         de l'irresponsabilité,

·         de la manipulation et,

·         un comportement antisocial comme un mode de vie criminel et instable.

Il n'existe aucun consensus concernant le critère symptomatique et de nombreuses discussions sont établies concernant les causes éventuelles et des possibilités de traitements. Les psychopathes ne sont pas tous violents; ils utilisent la manipulation pour obtenir ce qu'ils souhaitent. En général, ce sont des individus qui se soucient de ce que les autres pensent d'eux et les utilisent pour atteindre leur but… Tout cela vient du fait que cette génération n’a pas ou plus de repères ni… d’heureux pères ! (…). Chaque chrétien est un jour ou l’autre confronté à des problèmes de personnalité ou en souffre. La vérité est que la majorité des chrétiens ne connaissent pas leur identité en Christ. Même sur la croix, Jésus a été attaqué sur son identité:

·         « SI tu es le Fils de Dieu… descend… ».

Tout comme il l’a fait pour Jésus, l’Ennemi de nos âmes vous agressera jusqu’à la fin sur cette question. C’est pourquoi il faut être bien établi dans la Vérité biblique !

Vous savez, quand les gens lisent la Bible, ils comprennent souvent autrement que ce qui est écrit, ou autre chose que le sens des Écritures. Un jour une petite fille a été envoyée à la mercerie par sa mère pour acheter des « invisibles ». Arrivée devant la mercière, elle ne se souvenait plus du nom de ces quelques petits objets qu’elle devait acheter… un peu confuse elle finit par dire:

·         «  Madame ! Madame ! donnez-moi… une poignée d’aveugles ! »

Aujourd’hui encore, nombre de croyants ne se souviennent pas des termes exacts et du sens de ce qu’ils doivent comprendre dans les Saintes Écritures… Ils confondent des « invisibles » avec une « poignée d’aveugles ». C’est pourquoi ils ne vivent pas l’intégralité de ce qui a été prévu pour eux.

·         Galates 2 : 20 : « 20 J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis par la foi du Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré Lui-même pour moi ».

Il y a deux « MOI » dans ce verset. Un « moi » qui ne vit plus, donc qui est mort, et un « moi » qui lui, est vivant.

·         2Corinthiens 5: 17/18: « Si quelqu’un est en Christ, IL EST une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation ».

Qui veut dire « en Christ » ? « EN » signifie « être uni à Christ ». Si vous avez accepté Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur, vous êtes en Christ. Donc vous êtes une nouvelle création. Une autre version dit:

·         « … arrêtez d’évaluer les chrétiens par ce que le monde pense d’eux, et par ce à quoi ils ressemblent de l’extérieur; à un moment, par erreur, je considérais Christ de cette façon, tout simplement. Combien je pense différemment maintenant, si quelqu’un devient chrétien, il devient une nouvelle personne à l’intérieur, une nouvelle vie a commencée, toutes ces nouvelles choses sont de Dieu qui nous a ramenés à Lui ».

Paul dit: « arrêtez d’évaluer les chrétiens par ce que le monde pense d’eux ».

Avant notre conversion on pouvait avoir une certaine idée des chrétiens, on les regardait pas trop brillants, et on se disait:

·         « c’est tous des ânes… ceux-là ! Ils n’ont aucun objectif dans la vie. C’est des paillassons ces gens-là ! Ils n’ont aucune personnalité… ».

Notre évaluation était selon la chair. Ce qu’on voit de l’extérieur n’est pas le chrétien. C’est ce qui est à l’intérieur, un homme uni à Christ. Une nouvelle personne au-dedans. Une traduction dit:

·         « quelqu’un qui n’a jamais existé auparavant ».

Quelqu’un dira: « mais, j’ai eu une existence avant… ». Oui ! C’est vrai ! Vous aviez une forme de vie. Mais, vous êtes un être spirituel nouveau, vous êtes quelqu’un de nouveau ! Et ce dès l’instant où vous avez accepté Jésus-Christ. Si vous pouvez comprendre cela vous n’allez plus vivre et réagir en fonction de l’éducation, vous allez vivre à partir de qui vous êtes en Christ dès maintenant. Et ça, ça change tout. Cela donne de l’audace pour vivre pour Dieu et proclamer qui je suis. Donc, si ces versets sont vrais, il y a un moi que je ne connais pas encore.

Autres traductions: « Si quelqu’un est uni à Christ, il est un être nouveau, sa vie ancienne, sa nature ancienne est passée, et une vie nouvelle a commencée à l’intérieur… Si quelqu’un est en Christ, il est recréé tout à nouveau, l’homme ancien a disparu… ».

Voilà pourquoi c’est la seule raison par laquelle les choses vont changer à l’extérieur. De ce qu’on fait, dit et penses. En essai de devenir parfait, de faire ceci … NON ! C’EST FAIT ! Pour vous. Vous avez seulement besoin de le voir, de le savoir et de le choisir…

Richard Wurmbrand pasteur luthérien roumain qui a passé plusieurs années dans les prisons communistes de la Roumanie dans les années 50 et 60, regroupe une série de sermons qu’il a composés alors qu’il était emprisonné, dans un de ses livres, Sermons au cachot, seul dans une cellule pendant des années sans voir personne d’autre que ses tortionnaires. Il écrit dans le livre qu’il composa ses sermons pour ne pas devenir fou, et qu’il les apprenait par cœur pour pouvoir s’en souvenir. Dans les extraits suivants, il illustre comment le chrétien est uni à Christ et devient en quelque sorte ce qu’il appelle un “moi-lui” (lui = Dieu), qui est la traduction de l’hébreu “ani-hou”.

Celui qui pense à la vérité et qui raisonne sur elle montre par là qu’il ne la possède pas. Quiconque a rencontré le Roi-Vérité et a connu son ardent baiser ne cherche plus la vérité, ne dit pas la vérité, mais en est l’incarnation même. Le Christ n’est plus l’objet de vos pensées. Vous êtes sa manifestation. Au lieu d’être semblables au Christ vous vous identifiez à Lui. Il est la Lumière du monde. Vous êtes aussi la lumière du monde. Vous êtes la même lumière. Jésus Lui-même s’identifie à nous:

·         Quiconque a nourri, donné à boire, habillé ou visité en prison l’un des moindres de mes frères, c’est à Moi qu’il l’a fait” (Matthieu 25: 31/40).

Quand Jésus rencontra Saul de Tarse, Il lui demanda:

·         Saul, Saul, pourquoi Me persécutes-tu ?” (Actes 9: 4).

Or, la vérité est que Saul n’avait jamais persécuté Jésus directement, seulement ses disciples. Jésus ne connaît pas la différence entre Lui et ses disciples. L’apôtre Paul dit:

·         « IL EST UNE NOUVELLE CREATURE ».

Non pas :

·         « il deviendra, il se peut qu’il le soit un jour, on verra ce qui va arriver, il sera à un moment donné… ».

NON ! Il dit :

·         « IL EST… ».

VOTRE NOUVELLE & PUISSANTE PERSONNALITE

MOI JEAN VOTRE FRERE QUI AI PART AVEC VOUS A LA TRIBULATION

·         Apocalypse 1: 9: « 9 MOI JEAN, votre frère, et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos, à cause de la Parole de Dieu et du témoignage de Jésus. 10 Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette, 11 qui disait: Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée. 12 Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, 13 et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; 15 ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. 16 Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. 17 Quand je Le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi Sa Main droite en disant: Ne crains point ! (1-18) MOI, Je Suis le premier et le dernier, 18 et le vivant. J’étais mort; et voici, Je Suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. 19 Ecris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles, 20 le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or. Les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept chandeliers sont les sept Eglises ».

Jean se présente d’entrée comme une très forte personnalité: « Moi, Jean ! ». La tribulation, les épreuves et bien d’autres confrontations avec l’Ennemi révèlent notre identité et comme Jean on n’a pas peur d’affirmer cette nouvelle personnalité: « Moi… Jean… ». Mais il se présente aussi et surtout comme un « frère » dans la souffrance, comme beaucoup  d’autres, qui eux pourront s’identifier à lui. Les grands leaders spirituels ne sont pas exempts d’épreuves diverses. Il cassait des cailloux au fond d’une mine comme un voleur, un meurtrier. Dans le combat pour l’Evangile, tout prestige humain perd de sa valeur, l’influence et la notoriété ne sont plus rien, la popularité cesse d’être importante. Il était un compagnon dans la tribulation. « Compagnon », rappelons-le, vient de: « co » et « pagnon », « qui mange le pain avec ». En grec, c’est partager une expérience avec quelqu’un d’autre.  Jean dit: « bien que nous soyons dans la même galère, vous et moi, avons une nouvelle identité en Christ ».

La tribulation (grec: « Thlipsis » »), est le même mot utilisé par l’apôtre Paul pour décrire la situation difficile dans laquelle il se trouvait dans 1Corinthiens 1: 8, dans lequel il parle :

·         d’un très gros poids,

·         d’un fardeau écrasant,

·         du fait d’être poussé au-delà de ses limites,

·         forcé de porter un poids bien trop lourd pour être soulevé par un seul homme.

Oui, si quelqu’un veut être un leader, il doit s’attendre à porter des charges très lourdes pour le commun des mortels. Malgré cela Jean les encourageait à persévérer. Tout ce qui nous arrive a pour objectif de nous pousser au-delà de nos limites !

Nous avons une très belle illustration avec le chaudron dans lequel on mettait un métal précieux, de l’or en l’occurrence, et pour le raffiner, on faisait chauffer le chaudron et son contenu jusqu’à la fusion de l’or, celui-ci se liquéfie et des déchets appelés scories remontent à la surface, on les enlève avec des pincettes les unes après les autres, et on attend que la surface du métal en fusion n’ait plus de scories, et quand le métallier peut y voir son propre visage comme dans un miroir, il sait que celui-ci est épuré, purifié ! Mais aucune de ces transformations et de ces réalités spirituelles ne deviennent nôtres d’un coup de baguette magique. Jean est passé par la « tribulation ». Beaucoup ont été dans le même cas et dans ce sens « ses frères » également.

·         « Il prendra de ce qui est à MOI et Il vous l’annoncera » (Jean 16: 15).

Ça ne se fait pas comme par enchantement. Non. C’est la communion du Cep et des sarments. Parfois le vigneron prend son sécateur et ils sont émondés… Il y a des épreuves de force, des bras de fer avec l’Adversaire, des tempêtes et une guerre spirituelle. Mais la même sève coule en eux (cf. Jean 15).

·         Martin Gray dit: « J’aurais pu raconter au médecin tant d’histoires d’hommes, de femmes, d’enfants que la guerre avait contraint à aller au-delà d’eux-mêmes, qui avaient résisté à la torture, à la fatigue, à la faim à la peur. Des héros innombrables. De simples gens…» (« Le livre de la vie »).

En effet, la Guerre Spirituelle peut nous donner des sueurs froides, mais elle contribue à nous propulser au-delà de nous-mêmes, dans les Bras de Dieu pour faire de nous des Héros. Dieu est un Héros qui sauve, et nous devenons aussi des héros. C’est ce qui est dit de Gédéon:

·         « Va avec la force que tu as… vaillant héros !».

La traduction peut induire en erreur. Le sens dans le texte original est: «Va avec la force que tu as, l’Éternel est un vaillant Héros ». Mais tout ce que Dieu est, nous le devenons.

·         Juges 6: 34: « Et l’Esprit de l’Eternel se revêtit de Gédéon » (Traduction littérale).

Ici, le texte a été traduit correctement. Il semblait indécent de dire que Dieu s’est revêtu de son « Gédéon ». On a préféré traduire: « Gédéon fut revêtu de l’esprit de l’Eternel ». Gédéon ne sera que le revêtement de l’Esprit de l’Eternel. Alors que les hommes ne verront qu’un simple homme, mais à l’intérieur du revêtement, c’est l’Esprit de l’Eternel.

MOI JEANqui ait part au royaume ou, « à la Royauté ».

Peut-on vraiment régner par Jésus-Christ sans passer par des « tribulations » ? Jean souffrait pour ce Royaume. Ce n’était pas contre lui que cela arrivait, mais contre le Royaume. La royauté suppose un prix que la plupart ne veulent pas payer. Pourtant c’est par beaucoup de tribulations que l’on entre dans le Royaume (cf. Actes 14 : 22). Le roi David n’a pas accédé au trône sans tribulations…

MOI JEANqui ait part à la persévérance en Jésus…

Persévérance vient du grec « hupo-mene », « se trouver sous quelque chose de lourd, et y rester », en d’autres termes, « je prends la décision de rester en cet endroit précis, et de de pas le quitter ». C’est la détermination malgré les pressions excessives et pesantes. On ne s’enfuit pas au moindre danger, on l’’affronte. J’en ai vu beaucoup qui baissent les bras… mais que ne les ont pas encore levés !

MOI JEANj’étais dans l’île appelée Patmos.

Une ancienne tradition dit que Jean fut trempé dans une grande cuve d’huile bouillante, mais qu’il n’en mourut pas, l’huile bouillante n’aurait eu aucun effet sur lui, ni brûlure, ni écorchure. L’empereur Domitien était furieux et fit exiler Jean dans cette île au fin fond de la Méditerranée, connue pour son sol rocailleux, son climat pénible et ses criminels. C’était un bagne politique et Jean était devenu un danger pour les autorités. Que faisait-il ? Il cassait des cailloux toute la journée à l’âge de plus de 80 ans !

MOI JEANà cause de la Parole de Dieu

Ce qui a bâti la personnalité de Christ et révélé son identité, c’est la Parole de Dieu.
Aujourd’hui on est loin de prendre des risques... Œcuménisme oblige. Nous sommes dans ces temps où l’on appelle bien ce qui est mal et mal ce qui est bien. On libère les coupables et on condamne les innocents.

MOI JEANet du témoignage de Jésus.

Il témoignait de Jésus, mais il y avait autre chose, le témoignage de Jésus sur lui. « Celui qui me confesse devant les hommes, Je le confesserai devant les saints anges et devant mon Père qui est dans les Cieux ! ».

MOI JEANje fus (grec « ginomaï ») ravi en esprit au jour du Seigneur…

L’expression en grec signifie que Jean ne savait pas ce qui allait arriver. Le mot désigne quelque chose qui vient lentement. Dans Actes 10 :10, Pierre est tombé en extase. C’est le même mot « ginomaï », « Je fus ravi… ». De manière tout à fait inattendue donc. Pris par surprise. Ce que Jean veut dire est: « Je ne sais pas comment c’est arrivé, je ne m’y attendais pas du tout, je levais les yeux et à ma grande surprise, j’avais quitté cette terre, et j’étais dans le royaume spirituel, voilà comment cette vision est arrivée ». Quelques instants auparavant il donnait des coups de masse dans la mine, et un moment après, il était dans le Royaume ! On est loin des mystiques ultra-spirituels !

MOI JEAN au jour du Seigneur… j’entendis derrière moi une voix forte comme le son d’une trompette…

Contrairement à ce que pourrait penser un simple lecteur, il ne s’agit pas du dimanche, mais d’un jour spécial où l’on rendait un culte, non à Dieu, mais à l’Empereur. Ce jour était appelé « Jour du Seigneur ». En l’occurrence, il s’agissait de Domitien, le démoniaque, l’épouvantable, le pervers. Sur la monnaie de l’époque, au revers de la pièce, le fils de Domitien, le fils décédé, trônait sur le globe terrestre, tenant 7 étoiles dans sa main droite. On croyait que ce fils mort agissait avec Domitien vivant pour la conquête du monde. On adorait Domitien et son fils mort. Mais Jésus est apparu à Jean et lui dit :

·         « Je sais que Domitien proclame que son fils mort est Seigneur, mais sachez-le, Je Suis celui qui a l’autorité sur la terre, et personne d’autre ! Je Suis Celui qui détient les 7 étoiles dans la Main Droite… C’est Moi qui ait l’autorité céleste, Je Suis Seigneur ».

VOTRE NOUVELLE PERSONNALITE

IL A PERDU LA FACE POUR TE DONNER UN VISAGE !

Tout ce que Jésus a été nous le devenons. Tout ce que le Père a est à nous. Nous sommes à l’image de Dieu. Nous sommes en transformation, en métamorphose. Il nous recréé à Son Image. Le péché nous a défigurés. Mais Jésus a été transfiguré. Il a consenti à perdre la Face pour te donner un Visage.

Adoniram Judson parti comme missionnaire en Birmanie, et il avait un tel désir de prêcher l’Evangile qu’avant même d’avoir appris la langue, il s’élança vers un birman et l’embrassa. L’homme est rentré chez lui disant qu’il avait vu un ange… Le visage d’Adoniram Judson avait un tel éclat qu’on l’appelait « visage de gloire » ! Nous devenons des jumeaux de Jésus-Christ ! Le nom de Thomas, un de ses apôtres signifie: « jumeau ».

Le cas extraordinaire des deux Jim

 

Jim Lewis et Jim Springer, frères jumeaux nés en 1939 et séparés après leur naissance, furent très surpris de la similitude de leur vie lorsqu'ils se retrouvèrent à l'âge de 40 ans :

 

- ils ont été prénommés Jim par leur famille adoptive;

- le prénom de leur frère adoptif est Larry;

- leur première épouse s'appelait Linda;

- leur épouse en secondes noces se prénommait Betty;

- ils eurent chacun un fils, l'un se prénommait James Allan, l'autre, James Alan; tous les deux se rongent les ongles;

- ils avaient chacun un chien appelé Toy;

- tous les deux ont été adjoints de shérif,

- ils ont travaillé dans un restaurant Mac Donald ainsi que dans des stations-services;

- ils possédaient le même modèle de voiture Chevrolet bleue;

- ils buvaient la même marque de bière et fumaient des cigarettes de la même marque;

- leurs loisirs étaient semblables, notamment pour le bricolage et ils passaient leurs vacances sur une plage en Floride dans la même ville ! (Daily Mirror, 1978; cité dans La chance et le hasard - Collection: l'Univers de l'Etrange - Editions Time Life Magazine, 1992).

 

Autre cas parmi d’autres…

 

Le roi et son sosie

 

Le 28 juillet 1900, le roi Umberto 1er d'Italie se rendait à Monza où le lendemain il devait remettre des prix à l'occasion d'une compétition d'athlétisme. Le soir, il dîna dans un petit restaurant et remarqua que le patron lui ressemblait étrangement physiquement et d'allure. Au cours de la conversation avec lui, le roi fut complètement sidéré devant la fantastique série de coïncidences existant entre eux :

 

- tous deux étaient nés le 14 mars 1844 dans la même localité !

- ils se prénommaient Umberto;

- ils s'étaient mariés le 22 avril 1980 avec une femme appelée Margherita;

- chacun avait un fils prénommé Vittorio;

- Umberto avait ouvert son restaurant le jour du couronnement du roi Umberto 1er;

- ils avaient été décorés chacun par deux fois pour actes de bravoure.

 

Tous les deux eurent une fin tragique marquée par une ultime et étrange coïncidence:

 

·         Venant d'apprendre que son sosie avait été tué dans un accident de chasse, le roi Umberto tombait quelques instants plus tard sous les balles de l'anarchiste Bresci mêlé à la foule ! (Selon Ripley Stories and Plays).

 

VOTRE NOUVELLE PERSONNALITE

RENDUS SEMBLABLES AU FILS DE DIEU…

Il nous arrive le même phénomène que celui de Melchisédek qui fut rendu semblable au Fils de Dieu (cf. Hébreux 7: 3), mais parce que Lui-même a dû être rendu semblable à chacun de nous en toutes choses (cf. Hébreux 2: 7).

Soyez parfaits comme votre Père Céleste est Parfait

Matthieu 5: 48 : « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait ».

Devenez Grands: « Je deviens grand par ta bonté »…

Psaume 18: 35 : « Tu me donnes le bouclier de ton salut, Ta droite me soutient, et je deviens grand par ta bonté ».

‘Lents à la Colère’ vous serez ‘Riche en bonté’

Exode 34: 6: « Et l’Eternel passa devant lui, et s’écria : L’Eternel, l’Eternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité ».

Jacques 1: 19: « Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ».

Animé d’une Jalousie du Ciel: Phinéas a été animé de la jalousie de Dieu

Exode 20: 5: « Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car Moi, l’Eternel, ton Dieu, Je Suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent ».

Le  zèle de ta maison me dévore: Dieu est Zélé !

Nombre 25: 11: « Phinées, fils d’Eléazar, fils du sacrificateur Aaron, a détourné ma fureur de dessus les enfants d’Israël, parce qu’il a été animé de mon zèle au milieu d’eux; et Je n’ai point, dans ma colère, consumé les enfants d’Israël ».

Joie surnaturelle:

« La Joie du Seigneur est notre force » (cf. Néhémie 8: 10).

Sa Paix devient la nôtre: Je vous donne Ma Paix

Jean 14: 27: « Je vous laisse la paix, Je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point ».

Il est Bon et Miséricordieux

Luc 6: 36: « Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux ».

Sa Longanimité me rend longanime, patient. « Soyez patients dans l’affliction »

Romains 12: 12: « Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux ».

Il est Glorieux et je deviens glorieux

Deutéronome 28: 58: « Si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique toutes les paroles de cette loi, écrites dans ce livre, si tu ne crains pas ce nom glorieux et redoutable de l’Eternel, ton Dieu ».

Il est Lumière et je suis la lumière du monde !

Jean 9: 5: « Je Suis la lumière du monde ».

Matthieu 5: 14: « Vous êtes la lumière du monde ».

Il est Vainqueur de la bête… Et nous sommes aussi vainqueurs

Apocalypse 17: 14: « Ils combattront contre l’Agneau, et l’Agneau les vaincra, parce qu’Il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi ».

VOTRE NOUVELLE PERSONNALITE

PARCE QUE VOUS ETES NES DE NOUVEAU

« Moi en vous et vous en Moi ! »

Luther disait: « je dois devenir un autre Christ pour mon prochain, et être pour lui ce que Christ est pour moi ! ».

Un vieux curé parlait avec un vigneron, avec un beau visage sculpté dans la terre et dans le soleil qui posait avec gravité cette question:

·         « Mais enfin, est-ce qu’il y a vraiment un Enfer ? Est-ce que, vraiment, nous courons ce risque ? ».

 

·         « Mais, devant la croix de Notre Seigneur Jésus-Christ, il me semble que ce n’est pas là la question que nous avons à nous poser. Devant la Croix de Notre Seigneur, il est clair que c’est  Dieu qui risque tout et non pas nous ! » répondit le curé.

 

·         « Mais non, dit-il, Notre Seigneur, c’est fini, Il est mort une fois pour toutes. Il est ressuscité. Dieu est sûr de son destin, Il n’a pas besoin de nous ! Ce qui m’intéresse, ce qui m’inquiète, c’est mon destin à moi ! Mon destin: qu’est-ce qu’il m’arrivera dans l’autre vie ? Est-ce que vous ne croyez pas à une autre vie ? » demanda le vigneron.

 

·         « Une autre vie, ça ne m’intéresse pas, je crois à la Vie d’un Autre en moi, à la Vie d’un Autre… C’est là la question ! » .

LE MONDE DIT : « NOUS VOUDRIONS VOIR JESUS ! »

Telle fut la demande de grecs qui sont venus vers les disciples de Jésus. Le Seigneur leur fit répondre :

·         « Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meure, il reste seul, mais s’il tombe en terre, il porte beaucoup de fruits » (Jean 12: 20).

C’est ce qui allait arriver à Jésus, qui, comme un grain de blé, devait « tomber en terre » d’Israël et mourir par étouffement sur une croix, puis être enseveli dans un sépulcre. Voyez-vous ce grain de blé enfoui sous terre ? Mais au bout d’un temps, il revit et là, il prend des proportions, il s’élève tel un bel épi, ensuite, il se reproduit à l’identique, 30, 60 ou 100 autres grains de blé, tout à fait semblables à Celui qui est tombé en terre auparavant ! Les Grecs allaient bientôt « voir Jésus » partout en Grèce… au travers de ses disciples à Ephèse, à Corinthe, etc. Puis pour bien se faire comprendre par ses disciples, Il ajoute:

·         Jean 12: 25/26: « Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui a de la haine pour sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. 26 Si quelqu’un me sert, qu’il Me suive, et là où Je Suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera ».

Plus tard, après sa résurrection, pour exaucer le vœu des grecs, d’une certaine manière, Jésus est allé en Grèce, et ses disciples allaient aussi y aller « là où Je Suis, là aussi sera mon serviteur », prêts à endurer la mort s’il le fallait, mais ils voulaient y aller, car Jésus les y a précédés ! Au travers des disciples morts à eux-mêmes, les grecs ont pu « VOIR JESUS » !!! Le pasteur roumain Richard Wurmbrand raconte:

·         « Je me suis trouvé une fois à la recherche d’un pasteur presbytérien dans une certaine ville. J’allai à l’église, mais le gardien me dit qu’il vivait à une certaine distance de là. Quelques enfants jouaient dans la cour de l’église. Entendant notre conversation, l’un d’eux s’offrit à me conduire chez le pasteur. Tout en marchant, je lui demandai s’il croyait au Christ. Le garçon, qui avait environ quatorze ans, me répondit de façon décidée que non. Je lui demandai pourquoi… Je crois, me dit-il à sa manière d’enfant, que si Dieu a créé ce bon et doux Jésus d’il y a deux mille ans en Palestine, en qui nous sommes censés avoir foi, Il a dû créer des petits Jésus à chaque génération dans chaque pays de façon à ce qu’en regardant le petit Jésus nous puissions croire au grand. Mais je n’ai jamais rencontré de petit Jésus. Je suis un enfant pauvre. Mon père est un ivrogne qui me bat. Ma mère est blanchisseuse et n’a pas le temps de s’occuper de moi. Je n’ai jamais eu un bon vêtement. Personne ne m’a jamais acheté de chocolat ou de bonbons. Je n’ai pas eu de jouets. Si Dieu est tout-puissant, pourquoi n’a-t-Il fait qu’une seule fois un Jésus ? Un Dieu tout-puissant pourrait faire beaucoup de Jésus. Il serait alors facile de croire.

Je lui demandai encore:

·         « Mais votre pasteur n’est-il pas un Jésus ?

La réponse, aussi décidée que la première, fut un simple « non ».

Nous arrivâmes ainsi à la maison du pasteur, et le garçon s’en alla. Seul avec le pasteur, je parlai avec lui du Christ. Ce sujet ne l’intéressait pas. Je lui racontai alors ce que le garçon m’avait dit. « Quel idiot !» s’exclama le pasteur avec qui j’agréai volontiers. Seulement c’était quelqu’un d’autre que je considérais comme l’idiot ».

Être chrétien c’est être un « Ani-hou », un « moi-Lui », une âme humaine en union intime avec le Christ. Le Christ a promis qu’Il viendrait faire sa demeure en ceux qui gardent ses commandements. Je ne les ai pas tenus complètement, mais Il est venu cependant. Il est beaucoup plus généreux que sa Parole. Ou peut-être que pour Lui le remord de ne pas obéir pleinement à ses commandements est la même chose que de l’avoir fait.

VOTRE NOUVELLE PERSONNALITE

VOUS DEVEZ REALISER LE POTENTIEL DIVIN INVESTI EN VOUS !

De grandes erreurs sont faites dans l’Église et chaque chrétien vit en croyant ces erreurs:

« Je n’ai pas ! », « Je ne peux pas ! », « Je ne sais pas ! », « Je ne suis pas ! ».

Vous avez beaucoup plus que vous ne le pensez ! Vous pouvez plus et vous savez plus ! Vous êtes plus grand que vous ne le supposez. Il y a des trésors dans les profondeurs infinies de votre âme qui vont se dévoiler à vos yeux. Peu importe ce qu’a pu être votre vie jusqu’à présent, tout est calculé pour que votre vie s’oriente pour le mieux, vers le meilleur. Même si aujourd’hui, ça ne vous paraît pas encourageant. Dieu a commencé sa bénédiction sur l’humanité en parlant de se multiplier. La multiplication est une signature de Dieu. Les frères Bogdanov disent que tout ce qui existe est le fruit d’un Concepteur et que ce Concepteur est un mathématicien de génie… Jésus a su multiplier les pains et les poissons pour nourrir des foules entières. Même les cheveux de votre tête sont tous comptés.

Jésus parle de La Vie… Il dit:

·         « La Vie n’est-elle pas plus que toutes ces choses, le manger, boire, etc. ? ».

Votre nouvelle identité en Lui fait que vous avez « LA VIE ». Cette « VIE » est plus que toutes choses. Dans votre nouvelle vie… il recèle d’ores et déjà ce qu’il vous faudra pour découvrir et devenir celui que vous êtes appelé à être. Tout ce qui vous arrive a été savamment orchestré pour favoriser votre développement spirituel, sur le plan humain, et vous restituer votre véritable pouvoir !

 · Jésus est venu vous rendre ce qui vous avait été dérobé !

· Jésus a attrapé le « Voleur » pour qu’il vous rende 7 fois ce qu’il vous a pris ! (cf. Proverbes 6: 31).

Toutefois, il vous faudra assimiler bien des leçons pour atteindre votre destinée.

· Jésus est celui qui nous a été destiné !

Avec Lui toutes les chances de réussite sont de votre côté ! Jésus n’est pas venu seulement pour que vous soyez pardonné de vos péchés, et guéris de vos maladies ! Non ! Il y a bien plus avec Lui, tout un programme pour votre réussite, pas seulement aller au Ciel !  Mais aussi anéantir les œuvres du Diable et humilier les puissances de l’Enfer ! Par la Nouvelle Naissance, il existe en vous un  inestimable potentiel de Sagesse, de Puissance, d’Amour, qui ne demande qu’à apparaître au grand jour ! C’est le DEPOT qui est en vous par le Saint-Esprit qui habite en vous. C’est aussi pour quoi Paul dit à Timothée que Dieu a donné un « esprit de force, d’amour et de sagesse ! ».

· « Ô Timothée GARDE LE DEPOT, en évitant les discours vains et profanes, et les disputes de la fausse science dont font profession quelques-uns, qui se sont détournés de la foi. Que la Grâce soit avec vous ! Amen ! » (1Timothée 6: 20/21).

· « GARDE LE BON DEPOT, par le Saint-Esprit qui habite en nous » (2Timothée 1: 14).

Voyez-vous, Paul parle beaucoup à Timothée de ce qui est EN LUI depuis sa conversion (Nouvelle Naissance):

 · « La foi sincère qui est en toi… » (2Timothée 1: 5/6)…

· « je t’exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu… » (2Timothée 1: 6)…

Ce DEPOT est un trésor tel qu’il faut le GARDER précieusement ! Il y a donc un danger… quelqu’un veut le prendre, le dérober… Adam devait GARDER le Jardin d’Eden… Il y avait un danger ! En effet le Serpent Ancien s’est infiltré pour « prendre », pour « voler » ce qui avait été confié à Adam… Ce DEPOT, ce sont des ressources investies en nous, en vous, ce sont d’immenses capacités

Certes le  chemin est étroit & resserré !

Avez-vous la force de vous écarter de la multitude pour tracer votre propre chemin vers la Vérité ? Restez indomptable dans votre volonté de vous réveiller à la Vérité !

 · L’apôtre Paul dit: « Réveille-toi, toi qui dors, et Christ t’éclairera ! ».

Vous avez donc en vous tout un « programme » merveilleux que Dieu a tracé d’avance ! Vous êtes déjà en herbe, tout ce que vous avez toujours voulu devenir ! La SEMENCE est en vous ! Quelle est cette « semence » ?

· C’est la « Parole incorruptible de notre Dieu ».

Mais il y a des blocs de pierres qui recouvrent votre « vie intérieure », et qui refoulent votre vraie nature.

Sur le plan physique, au moment même où vous êtes nés:

 · Vous n’éprouviez aucune crainte, vous étiez tout amour, vous étiez l’innocence même… et dans votre petite enfance: vous étiez rempli d’émerveillement, vous étiez fasciné par les mystères de la vie…

Sur le plan spirituel, c’est aussi la même chose quand vous êtes « né de nouveau » ! Vous êtes sans zones d’ombre, sans face obscure, sans peur, sans colère, sans rancœur, sans limites !

Or, le PECHE a fait de nous des êtres égoïstes, craintifs et cruels. Pourtant nous n’avons pas été créés pour ça. Ce n’est pas ce à quoi Dieu nous destine. Ce n’est pas notre nature profonde. Maintenant, il vous faut évoluer en tenant compte du départ de votre Vie Nouvelle. Vous allez rencontrer des gens, des évènements, des obstacles... qui vous inciteront à révéler votre Lumière intérieure à découvrir un peu plus vos possibilités. Le Chemin n’est pas et ne sera pas toujours facile ! Il est étroit resserré et caillouteux !

Êtes-vous dans la peau d’un Jonas !

Jonas le prophète n’était pas quelqu’un d’exceptionnel. Il n’était qu’un petit prophète. On parle très peu de lui. Du moins c’est ce qu’il pouvait penser… On parle si peu de moi dans les Saintes Écritures ! Mais, en réalité, il était plus grand qu’il ne le pensait. Il y avait en lui tellement plus qu’il ne pouvait ni l’entrevoir, ni le croire, ni l’accepter…

·         « Il (le roi Jéroboam) rétablit les limites d’Israël depuis l’entrée de Hamath jusqu’à la mer de la plaine selon la Parole que l’Éternel avait prononcée par son serviteur Jonas le prophète, fils d’Ammithaï, de Gath Epher » (2Rois 14: 25).

Les ressources qui étaient en lui le dépassaient tellement… mais au départ, il ne le savait pas. Tout un tas d’évènements, d’erreurs, de circonstances, apparemment favorables et d’autres défavorables... vont le conduire « malgré lui » à exprimer le Grand Potentiel déposé en lui ! Quand toute la ville de Ninive s’est repentie, il n’arrivait pas à le croire ! Il n’en croyait pas ses yeux… C’était tellement grand, gros, hors de sa conception… qu’il en veut même à Dieu. Il en vient même à croire que Dieu l’a trompé. Les résultats sont hors de ce qu’il pouvait imaginer. Et pourtant ! Et pourtant !

Quelqu’un dira: l’on parle si peu de moi au Ciel ! Je suis quantité négligeable, laissé pour compte ! NON ! NON ! NON ! Mille fois NON ! « On » parle beaucoup de toi dans les Saintes Écritures et autant au Ciel ! Il y a une Grande Joie au Ciel pour un seul pécheur qui se repent ! Le jour où tu as dit OUI à Jésus-Christ, sans le savoir tu as provoqué une Fête au Ciel ! Et Dieu Lui-même a dansé de joie à ton sujet !

·         Sophonie 3: 17: « Il (L’Eternel) aura pour toi des transports d’allégresse ! »

Et depuis, là-Haut, « on » s’attend à tes exploits ! Là-Haut, on est impatient de voir ce que va produire en toi la Nouvelle Naissance ! Au plus Haut des Cieux, on trépigne à ton sujet ! Tout le Ciel est impatient de te voir à l’Œuvre !

Vivez-vous le cas « Gédéon »… ?

Dieu observait Gédéon sans que celui-ci n’en sache rien ! Il ne ressentait rien, ne voyait rien, n’entendait rien… (Juges 6: 11). Il était désabusé ! Il se battait pour mettre de côté à l’abri des regards indiscrets, dans un endroit caché (il « battait » le blé non pas sur une aire, mais dans un pressoir !) sa maigre récolte… Il avait expérimenté les « razzias » de l’Ennemi… Il semait, l’Ennemi venait récolter ! C’était infernal…  Il vivait « caché » dans un « pressoir » (l’Ennemi vous pousse-t-il dans vos retranchements…), et non plus à courir quelque risque que ce soit, sur une « aire », aux yeux de tous. Il vivait une expérience frustrante et traumatisante. Comme Gédéon nous avons tous un côté « sombre » (le pressoir) et un côté « lumineux » (l’aire)… Était-ce une vie pour lui ? Pour son peuple ? Dans un second temps il battra son blé dans une AIRE, car l’aspect lumineux de sa vie sera manifesté.

· Vous aussi vous « battez » vous dans vos limites ?

· Avec vos appréhensions ?

· Avez-vous essuyé maints revers ?

· Avec vos anciens « schémas » de comportements que vous avez acquis au fil du temps ? 

 Gédéon ignorait tout de tout. Mais à l’endroit précis où on trébuche se trouve notre trésor. Et plus tard l’Ange de l’Éternel lui dit:

 · « Va avec cette force que TU AS ! » (cf. Juges 6: 14).

Il ne savait pas que cette Adversité que traversait Israël depuis longtemps était pour lui et pour son peuple, l’Opportunité Divine. Il allait devoir affronter un très grand défi, qui allait le propulser malgré lui (comme Jonas) vers sa destinée, et le faire mûrir. La finalité de toutes ces épreuves allait clarifier sa situation, le transformer, et lui faire retrouver cette « force » latente en lui ! L’Adversité est une des voies dans lesquelles il y a un grand développement spirituel. Les personnes qui ont traversé de grandes souffrances sont celles qui, en général, réussissent le mieux à évoluer ! Ce sont des personnes que la « vie » a durement frappées, et qui comprennent le mieux les douleurs des autres. Mais, le chagrin rend:

 · plus humble, plus ouvert, plus généreux, plus authentique.

L’Adversité nous est donc utile, même d’un grand secours, car elle brise la coquille qui enserre notre cœur, elle nous délivre des mensonges auxquels nous nous raccrochions, elle nous déleste de tout ce qui vient de nos désirs personnels, et de toute entrave.

C’est pourquoi Jésus vous comprend bien, car Il a été « l’Homme de Douleur » ! La Bible dit de Lui:

· « Y a-t-il une douleur semblable à la Mienne ? » (Lamentations 1: 12).

Jésus était l’homme de douleur, habitué à la souffrance ! Il vous comprend si bien !

Il y a tant de choses que vous ne savez pas à votre propos.  Mais l’Ange (le porteur d’un message céleste) est venu le révéler à lui-même. Pour cela il fallait que Gédéon accepte le Compromis Divin, et jouer le jeu ! Qu’il accepte de devenir le héros de son propre scénario ! C’est alors que le succès l’attendait. Gédéon n’aimait pas la précarité dans laquelle il vivait. Mais pour accéder à cette richesse il fallait qu’il ait le désir d’en faire profiter aussi les autres. Au plus tard dans les 24 h qui suivent cet enseignement… parlez des changements qui sont en train de se produire chez vous et faites en profiter au moins une autre personne. 

Plus Gédéon allait agir pour son propre bien, plus il est devenu capable de porter secours aux autres.

Plus il allait révéler la lumière, plus les autres allaient suivre son exemple.

Plus il allait accomplir ce travail intérieur, plus il est devenu un modèle pour ses proches !

Je vous suis reconnaissant de vous voir là pour entendre la Parole de Dieu pour votre vie. Je vous admire pour le courage que vous avez de franchir ce pas de géant à la découverte de votre propre voie...

VOTRE NOUVELLE PERSONNALITE EN CHRIST

NOUS POUVONS AGIR EN RESSUSCITE !

Avec la Nouvelle Naissance, tu entres dans la sphère du surnaturel !

·         « Personne ne peut faire les miracles que tu fais si Dieu n’est avec lui ! » (Jean 3: 2).

Certes, Nicodème disait cela, mais il ne savait pas que ses propos le dépassaient… Jésus explique les choses célestes et l’invisible à Nicodème en lui parlant du « vent »… Les miracles viennent du fait que la Nouvelle Naissance est disponible ! Elle est précédée par un enseignement spécial, « oint », « divin », « surnaturel » venant de Dieu !

·         « Nous savons que tu es un docteur (enseignant) venu de Dieu car… » (Jean 3: 2).

Jésus répond que: « si un homme ne naît d’eau et d’Esprit » (« l’eau » dans la bouche de Jésus, c’est le message de la Rédemption, l’eau de la Parole de Dieu qui lave, produit la pureté et la transparence, qui ensuite est suivie par l’expérience du Baptême dans le Saint-Esprit), en d’autres termes: « ne naît de nouveau », il ne peut « voir et entrer » (expérimenter) le Royaume de Dieu » (Jean 3: 3). Le « Royaume de Dieu », c’est à dire, la sphère d’où viennent les miracles de Jésus, et comment Dieu agit. Cet « enseignement spécial » n’a rien à voir avec les Écoles de Théologie telles qu’elles existent aujourd’hui. D’ailleurs nombreux sont ceux qui sont passés par là et qui ont fini par « perdre la foi !».

La Bible dit que si tu suis Jésus, une succession de faits vont venir bouleverser ton existence. Mais, tu auras la Paix dans tous ces évènements ! Tu vas comprendre que ta vie a plus de valeur que tu ne le crois… Et quand tu vas entendre ces paroles au fond de toi, tu vas ressentir quelque chose se modifier dans ta conscience, quelque chose que tu ne peux expliquer. Car, tu renfermes plus de richesses que tu ne le penses ! Quand tu passes par un moment difficile, c’est la Réalité, tu as une vision du monde qui n’est pas la Vérité. Car tu envisages ta situation d’un point de vue limité, désespéré, et quand les nuages se dissipent, soudain, tout paraît plus beau !

·         « Par Sa Force, Il soulève la mer, par Son Intelligence, Il en brise l’orgueil. Son Souffle donne au Ciel la sérénité, Sa Main transperce le Serpent fuyard » (Job 26: 12/13).

Il y a en chacun de nous un « océan d’orgueil »… et ce n’est pas très flatteur pour toi, pour moi, mais Dieu agit sur cette « mer d’orgueil », par Sa Force, Il remue tout ça... Des bouleversements, des flots différents et successifs, des situations diverses et imprévues (dans ton programme) arrivent par vagues, en vue de briser ce que tu ne peux pas briser toi-même ! Puis arrive un « doux vent » de Dieu qui rend à « ton ciel » sa clarté, sa beauté, sa pureté, sa paix…. Et pour finir, Sa Main (tu deviens « Sa Main ») transperce le serpent fuyard, c’est à dire Satan et toutes les cohortes de l’Enfer ! Tout cela est orchestré par ‘l’Intelligence Supérieure’ de Dieu (cf. Psaume 147)… Et, cet « océan » agité en surface recèle de tant de richesses en profondeur ! NON ! Les périodes « noires » ne durent pas éternellement ! La Bible déclare:

·         « Les ténèbres ne règneront pas à toujours sur la terre où il y a maintenant des angoisses ! » (cf. Esaïe 9: 1).

L’hiver de votre souffrance cèdera la place à l’été de votre joie, tout comme les rayons de l’aurore suivent les heures les plus sombres de la nuit.  Vous pouvez être actuellement au fond du gouffre de votre propre malheur, errant à la recherche d’une issue… Mais une sorte de « puissance » inconnue vient vous relever aujourd’hui, cette « force », cette « puissance », c’est la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, l’Évangile. C’est « La Puissance de Dieu pour le Salut de quiconque croit… ».

… « Quiconque » signifie: sans distinction de race, d’éducation, ni de culture, ni de situations aussi dramatiques qu’elles soient !

Ce Salut de Dieu, c’est bien sûr le pardon et la purification des péchés, c’est l’assurance d’aller au Ciel, mais plus encore, il va métamorphoser votre vie. Vous êtes en ce jour en train de recevoir l’aide dont vous avez besoin ! Vous allez enfin voir le bout du tunnel. Rappelez-vous que l’Adversité et le Malheur dont on se garderait bien, vous aident à mûrir formidablement. Certes nous souffrons lorsqu’intervient un événement non souhaité, lorsque les circonstances imposent l’inattendu… Par exemple, une maladie grave, la perte d’un être cher, une débâcle financière…

Toutes ces choses sont un signal que nous devons « brûler nos navires », et renoncer à ce qu’on espérait (charnellement). Hélas, nous redoutons de quitter notre port d’attache si rassurant et familier. Nous refusons d’aborder de nouveaux rivages, et rien que cette idée nous fait froid dans le dos… et la peur ne nous paralyse. Un navire qui ne s’aventure jamais hors de la rade, qui ne largue jamais ses amarres, qui ne hisse pas ses voiles, ne risquerait pas de subir des avanies… mais ce n’est pas sa vocation. De même un homme qui n’oserait pas affronter l’inconnu n’aurait pas grand-chose à redouter, mais ce n’est pas non plus notre vocation. Nous sommes destinés à progresser grâce à notre confrontation avec l’inattendu. La foi d’Abraham a consisté, après avoir « entendu » la Parole de Dieu l’enjoignant à QUITTER sa patrie, son pays, sa famille… etc. pour aller vers le pays que Dieu avait prévu de lui donner.

Le changement et la souffrance agissent comme des médecins attentifs qui soignent nos blessures. La douleur nous rend plus profonds, elle permet de savoir qui nous sommes. La douleur nous ouvre, elle nous oblige à abandonner tout ce à quoi nous nous raccrochions… comme un enfant le premier jour de l’école, cramponné à la main de sa mère, alors que de nouveaux amis l’y attendent et qu’il y apprendra des choses passionnantes !

Ce « NOUVEAU » est le seul qui recèle le « POSSIBLE ». Voyez-vous, vous êtes tous destinés à la grandeur. Comment ne tirerais-tu pas de leçons de tes souffrances qui te poussent vers le meilleur. Du côté humain, on ressent cruellement la douleur, c’est naturel. Mais de cette douleur, qui finira par s’estomper, naîtra un être:

 · plus fort, plus riche, plus sage.

Tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort !  Ne crains pas l’inconnu, car c’est là qu’il y a ta véritable grandeur. Trop de fois tu as perdu des occasions…

 · par peur de te risquer en territoire étranger,

· par peur de t’écarter de la multitude.

· par peur de sortir du lot… (on s’habille comme les autres, on pense comme la majorité, on se comporte en comme les autres…

· par peur de se lancer

Ainsi peu à peu l’âme s’assombrit, se flétrit. On se cantonne dans un petit monde clos et douillet, et on reste prisonnier de ses propres hantises. Certes, vous pouvez avoir l’illusion d’une certaine liberté au sein de votre espace protégé, mais c’est bien de l’illusion, un mensonge que vous vous racontez.  Dès que vous partirez à l’aventure en cessant de suivre la foule, l’inquiétude vous saisira, car c’est humain. Mais le vrai courage exige que vous éprouviez ces craintes avant de continuer votre route. Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la volonté de dépasser afin d’atteindre ton objectif. En éprouvant le frisson de l’inconnu. Sur l’autre versant de vos craintes, vous découvrirez votre « chance ».

Serez-vous terrifié le jour où vous allez réaliser votre liberté ?

Admettons que toute votre vie vous ayez vécu en prison. Vous serez terrifié le jour où vous allez être mis en liberté. Car vous avez été incarcéré, enfermé entre vos quatre murs, vous possédiez vos repères grâce à une routine immuable, mise en place à votre intention. On vous indiquait à quelle heure vous réveiller, ou à quelle heure faire du sport. Vous saviez où et quand vous deviez prendre vos repas. Et maintenant vous vous retrouvez dehors, vous avez peur, vous ignorez quoi faire, où aller. En l’absence de toute structure, vous vous sentez perdu. Grande est la tentation de regagner votre cellule, plutôt que d’affronter l’insécurité du monde extérieur. En somme, vous aimeriez mieux retourner en prison que de recouvrer votre liberté. Cela peut sembler absurde, mais la plupart d’entre nous fonctionnons comme ça !

VOTRE NOUVELLE PERSONNALITE

C’EST LA RAISON POUR LAQUELLE NOUS ANNONCONS

LA BONNE NOUVELLE AUX CAPTIFS !

L’Evangile de la Liberté en Jésus-Christ notre maître à vivre et à penser produit  une révolution. Jamais vous ne vous sentirez plus heureux. Aussi vivant. Jamais vous n’aurez auparavant éprouvé autant de respect pour vous-même… Votre santé va s’améliorer, vos affaires vont prendre un autre tournant… Vous allez recevoir ces cadeaux dès maintenant. Mais, n’oubliez pas que:

· vous devez faire des choix et,

· prendre des risques !

· Il faudra aussi investir du temps,

·  et de l’énergie

· Il faudra aussi affronter les angoisses qui jusqu’ici vous ont bloqué…

Mais votre vraie personnalité va se lever. Vous avez droit à ce genre d’existence. Vous la méritez puisque vous êtes capables de m’écouter ! Dieu a commencé à vous « bousculer » et à révéler sa Lumière « Jésus-Christ ». Ce n’est pas le hasard si vous êtes là aujourd’hui. C’est un Rendez-vous divin.

Tels les disciples de Jésus au milieu de la terrible tempête ! 

L’Heure de la Vérité a sonné ! Votre désarroi permet à Dieu de vous montrer Son Salut. Dans cette période sombre de votre vie vous avez commencé à approfondir votre Vision du monde et de la Vie. Aux prises avec des épreuves, vous avez commencé à vous poser les questions essentielles, existentielles comme les disciples de Jésus au milieu de la terrible tempête sur le lac de Tibériade, pourquoi le malheur ? Pourquoi mes projets ont échoué ? Pourquoi cela m’est-il arrivé ?

Ce n’est pas ce qui t’arrive qui est le plus important, mais ce qui est intérieur, en toi. Le seul vrai pouvoir vient de l’intérieur. La Bible parle de:

·         « la Paix de Dieu surpasse toute intelligence ! » (Philippiens 4: 7; Romains 16: 20).

Cette « Paix Surnaturelle » est une arme très puissante pour écraser toute adversité et vaincre toutes les forces des ténèbres. Elle rend capable de recevoir les instructions divines et confère le pouvoir d’agir en conséquence...

VOTRE NOUVELLE PERSONNALITE

VOUS ETES DESTINES A ETRE ‘CHRISTIFIES’

·         Romains 6: 4 : « comme Christ a été ressuscité d’entre les morts par la puissance glorieuse du Père, afin que nous aussi marchions en nouveauté de vie »

·         Ephésiens 2: 6: « Il nous a ressuscités ensemble… ».

·         1Jean 2: 6: « Celui qui dit qu’il demeure en Lui doit marcher aussi comme Il a marché Lui-même ».

·         1Jean 5 : 17: « Tel Il est, tels nous sommes dans ce monde »

·         Hébreux 2: 11: « Il n’a pas honte de nous appeler ses frères ».

 

·         Je me retournai pour découvrir la voix qui me parlait

Seul un « retournement » permet de voir et de comprendre ce qui vient du domaine spirituel ! Ces choses ne sont pas données aux sages et aux intelligents de ce monde mais aux « petits ». Ce « retournement » évoque la conversion, un demi-tour sur soi-même ! Seuls ceux qui sont nés de nouveau peuvent les expérimenter. « Une voix me parlait » : les gens auront besoin, au travers de vous, d’entendre une voix qui les « retournent ». On parle beaucoup de Jeanne d’Arc, figure importante qu’on le veuille ou non de notre pays. Elle entendait une ou plusieurs voix… toujours est-il que cette jeune et humble adolescente a libérée la France des anglais, elle a retourné l’Histoire de notre nation pour des siècles !

·         Après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or

Ces chandeliers d’or représentent les églises locales. Les églises sont censées être des diffuseurs de lumière dans un monde de ténèbres ! Cette lumière est plus importante que les chandeliers en eux-mêmes qui ne sont que des moyens, mais ces moyens ont une si grande valeur qu’ils sont en or ! Chaque église vaut de l’or ! Votre église vaut son pesant d’or !

·         et au milieu des chandeliers quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme

Un « ressuscité » en Christ s’identifie aux autres, se plonge dans leur univers, au milieu des gens du monde, nous sommes comme eux, ni meilleurs ni pires, mais seulement sauvés par Grâce ! Nous sommes supposés être avec les pécheurs, les gens de mauvaise vie, les lépreux, les prostituées, les pauvres gens, les blessés du chemin, bref, l’Humanité dans sa déchéance, son état ! On n’est pas là pour les regarder de manière hautaine, la juger ou bien se morfondre de son état… « Jésus est devenu comme un simple homme, une chair semblable au péché ». ! La Parole a été faite chair et elle a « tabernaclé » au milieu de son peuple ! Il parcourait les chemins poussiéreux de la Palestine, les bourgs, les villes et les villages, partout où il y avait âme qui vive, à la recherche des brebis perdues. La place du Seigneur c’est au milieu… de son peuple, Jésus crucifié entre deux brigands, Jésus marche au milieu des 7 chandeliers.

 

Le Jésus des Evangiles était au milieu des gens de mauvaise vie,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des publicains,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des escrocs,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des prostituées,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des parias de la société,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des rejetés,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des lépreux,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des malades,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des aveugles, des boiteux, des fiévreux,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des malheureux,

Le Jésus des Evangiles était au milieu des estropiés de la vie, des morts vivants, des aveugles de naissance …

On a enfermé les gens dans la religion et ceux qui prêchent un « Jésus » qui ne fait rien, prêchent un « autre Jésus » ! Il nous faut vite revenir à une prédication « christocentrique » !

·         Il était vêtu d’une longue robe

C'est-à-dire qu’elle couvre la totalité de son corps, il n’y a que la tête qui n’est pas couverte. L’Eglise fidèle est le Corps de Christ dont Il en est Lui-même la tête ! C’est la robe de la justice dont il est question ici. Etre revêtu signifie que l’on nous reconnaît de loin, comme un magistrat, un militaire, un gendarme, un ecclésiastique, que l’on reconnaît par son vêtement… Le monde doit nous reconnaître de loin. Nous sommes couverts et enveloppés de cette justice… C’est la première chose qui doit marquer les gens qui nous côtoient !

·         et portait une ceinture d’or sur la poitrine

La ceinture représente la Vérité dont nous devons être entourés. Chacun a sa vérité, les philosophies et les religions ne sont pas la Vérité… nous ne parlons pas de la vérité de l’Islam, ou des bouddhistes, ou des Athées, mais de la Vérité divine !

L’or attire beaucoup les regards, c’est ce qui frappe le plus dans les vêtements, cette vérité est si précieuse, divine, qu’elle vaut aussi de l’or ! La Vérité du Ciel, venant de Dieu directement.

·         Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme laine blanche, comme neige

Les cheveux blancs, c’est la sagesse, l’expérience, la connaissance. Nous ne sommes pas sensés agir comme des insensés, mais comme des sages ! « On se lève devant les cheveux blancs ! ». Je ne vous parle pas de la Sagesse naturelle ou humaine mais d’une Sagesse spéciale, celle de ceux dont les « péchés étaient rouges comme le cramoisi, mais qui sont devenus blancs comme la neige ! ». 

·         Ses yeux étaient comme une flamme de feu

Le regard de Jésus est en feu, du feu de l’amour pour nous, de la compassion, de la compréhension, car rien ne résiste au feu, et tout ce qui est superficiel est détruit comme par  un feu de paille, par son regard. De même nous devons porter un regard d’amour pour le monde qui nous entoure ! Vous connaissez l’histoire de ce riche américain qui avait un œil en verre. Il demanda à un enfant quel était le vrai œil et le faux ! L’enfant lui dit sans hésiter :

·         « le faux, c’est l’œil gauche ! ».

·         « Comment l’as-tu deviné ? ».

·         « He bien, c’est parce qu’il n’y a pas d’amour dans cet œil ! » répondit l’enfant.

Les yeux communiquent plus que tout autre organe de notre corps.

·         ses pieds étaient comme du bronze qui semblait rougi au four

Il s’agit d’un zèle ardent pour aller apporter la Bonne Nouvelle, se retrouver sur les places publiques, sur les marchés, bref, en tous lieux ! Il ne s’agit pas de voir les choses et de bruler de compassion, mais il faut aller les rencontrer ! Que d’enfants de Dieu sont des comédiens dans un théâtre d’ombres et non des acteurs ! Certains font partie de comités d’évangélisation, mais sont incapables de gagner une seule âme à Christ !

·         « Jusqu’à ce qu’Il ait établit la justice sur terre ! ».

Je pense à John Wesley qui a parcouru tant et tant que kilomètres à cheval pour apporter le Parole de Dieu aux multitudes…

·         et sa voix était comme la voix des grandes eaux

Le monde doit vous entendre ! Nous sommes les portes voix du Royaume. Et j’ai quelque chose à vous dire, vous allez rafraîchir et abreuver tous ceux qui ont soif par vos paroles, car elles sont comme des grandes eaux ! Vous pouvez faire du bien à tant de monde ! Une eau désaltérante doit sortir de votre bouche !

Regardez les apôtres dans la ville de Philippe, après avoir été arrêtés, battus à morts, mis en prison, enchaînés, ils chantaient les louanges du Seigneur et les prisonniers les entendaient ! Le diable et les démons ont rugi, ils ont essayé de tuer Paul et Silas dans l’effondrement de la prison par un tremblement de terre, mais les chaînes sont tombées, les portes se sont ouvertes et le gardien de prison s’est converti ! Ceux qui avaient soif de la vérité ont été abreuvés à grandes eaux !

·         Il avait dans sa main droite sept étoiles

Les étoiles représentent ses serviteurs qui sont en sécurité et en contrôle. Vous êtes dans sa main… et « nul ne vous ravira de ma main, ni de  la main de mon Père ». Mais bien des gens vont être entre vos mains ! Il faut qu’ils se sentent en sécurité avec vous !

·         de sa bouche sortait une épée aiguë à deux tranchants

Hébreux 4 parle de l’épée à double tranchant. Votre bouche est une arme de guerre et aucune puissance de l’enfer, aucun démon, ou ange déchus, ou aucune autre créature ne pourra vous dominer et vous vaincre, car vous avez une arme redoutablement efficace, une épée à double tranchant dans votre bouche, quand vous priez, intercédez, confessez la Parole de Dieu, louez Dieu, etc. Trop de chrétiens sont devenus aujourd’hui des disciples de la neutralité qui refusent de combattre ce qu’ils déplorent et récusent !

·         et son visage était comme le soleil, lorsqu’il brille dans sa force.

Quel visage offrez-vous au monde qui vous entoure ? Celui de la déconfiture, de la dépression, du misérabilisme, ou bien celui de la Victoire, celui d’un héros qui fait vivre tout ce qui l’entoure… un visage glorieux et radieux ! Jésus a été transfiguré, puis défiguré, pour que vous soyez à votre tour transfiguré !

·         Quand je Le vis, je tombai à ses pieds comme mort

Les gens doivent être touché et ressentir la mort qui est en eux tout en demeurant vivant ! Cela doit se passer à votre contact ! En votre présence si jamais rien ne se passe, il se peut que vous ne soyez pas en phase avec la vie de résurrection…

·         Il posa sur moi sa main droite en disant: Sois sans crainte !

Vous devez atteindre les morts spirituels ! Et les rassurer. Le sont-ils en votre présence ? Ou bien entretenez-vous le doute, l’angoisse, la crainte, les phobies, les peurs ? Pour cela il doit y avoir un absolu en vous, celui d’être sans crainte, de n’avoir réellement aucune crainte ! La droite représente la puissance : il y a de la puissance entre vos mains ! Faites des gestes qui parlent: « en disant : sois sans crainte » !

·         Moi Je Suis le premier et le dernier, le vivant

Vous êtes pris entre le premier et le dernier ! En sandwich… mais le meilleur est au milieu ! Nos Bibles traduisent Esaïe 48 par ces mots, “Je suis lui. Je suis le premier, je suis aussi le dernier”.

L’hébreu dit: “Ani-hou ani harishon af-ani haaharon”, ce qui signifie littéralement: “Un moi-lui (union entre moi et lui) est le premier, et un moi (qui est seulement moi) est le dernier”.

Etant « premier et dernier », Jésus contrôle tous les tenants et aboutissants de nos vies. Rien ne Lui échappe. Il sera toujours le premier à pardonner et le dernier à condamner ! C’est ce à quoi nous sommes appelés à devenir, et ainsi Lui ressembler.

·         J’étais mort, et me voici vivant aux siècles des siècles

Tout comme pour Jésus la mort n’est qu’un passage, dont on se passerait mais obligé. Il ne peut y avoir résurrection sans mort préalable. Jésus n’a jamais promis qu’on ne passerait pas par la mort !

·         Jean 21: 18/23: « En vérité, en vérité, Je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais ; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas. 19 Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu. Et ayant ainsi parlé, Il lui dit: Suis-Moi. 20 Pierre, s’étant retourné, vit venir après eux le disciple que Jésus aimait, celui qui, pendant le souper, s’était penché sur la poitrine de Jésus, et avait dit: Seigneur, qui est celui qui te livre ? 21 En le voyant, Pierre dit à Jésus: Et celui-ci, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? 22 Jésus lui dit: Si Je veux qu’il demeure jusqu’à ce que Je vienne, que t’importe ? Toi, suis-Moi. 23 Là-dessus, le bruit courut parmi les frères que ce disciple ne mourrait point. Cependant Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait point; mais: si Je veux qu’il demeure jusqu’à ce que Je vienne, que t’importe ? ».

Combien veulent aller plus loin que le texte révélé et inspiré de Dieu ! Ils font de savantes extrapolations et que de bruits courent parmi les frères sur la base de déductions et de fausses interprétations. Toutefois, ce texte souligne que Jésus-Christ a un contrôle totale sur la vie et la mort de tout un chacun de ses disciples.

·         Je tiens les clés de la mort et du séjour des morts

Certes vous expérimenterez dès ici-bas la mort sous différentes formes, mais rien ne pourra jamais vous nuire la mort elle-même devant être vaincue ! Vous êtes vivants aux siècles des siècles car vous avez en vous la Vie Eternelle. Vous direz souvent: « j’étais mort ! », mais vous expérimentez d’ores et déjà la vie de résurrection qui est en vous bien plus forte que tout ce qui se passe extérieurement dans votre monde !

Les clés de l’autorité spirituelle sont entre vos mains de telle manière que des morts peuvent revenir à la vie, ce qui était possible lors du ministère terrestre de Jésus via ses disciples, est encore plus évident car vous avez autorité sur la mort elle-même ! Elle ne peut avoir le dernier mot puisque vous avez déjà la vie éternelle ! « La vie et la mort sont au pouvoir de notre langue », « la vie nous appartient, la mort nous appartient » et tout est à nous !

 

 

Retour accueil