Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


                                                  Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

 

L’HOMME DE BAAL SCHALISCHA

·         2Rois 4: 42: « Un homme arriva de Baal-Schalischa. Il apporta du pain des prémices à l’homme de Dieu, vingt pains d’orge, et des épis nouveaux dans son sac. Elisée dit: Donne à ces gens, et qu’ils mangent ».

Avant cet épisode cité ci-haut, le pain manquait en Israël. Élisée avait, assis devant lui, les fils des prophètes, écoutant la Parole de Dieu pleine de sagesse.

·         « 38 Elisée revint à Guilgal. La famine régnait alors dans le pays. Comme les fils de prophètes se tenaient assis devant lui, il dit à son serviteur: ‘Prépare la grande marmite et fais cuire un bouillon pour les fils de prophètes’. 39 L’un d’eux sortit dans la campagne pour ramasser des herbes. Il trouva une vigne sauvage où il ramassa des concombres (ou « coloquintes ») sauvages plein son vêtement. Il rentra et les coupa en morceaux dans la marmite de bouillon, car on ne savait pas ce que c’était. 40 On servit à manger aux hommes. Mais dès qu’ils eurent goûté de ce bouillon, ils poussèrent des cris et dirent: ‘La mort est dans la marmite, homme de Dieu !’. Et ils ne purent manger. 41 L’homme de Dieu dit: ‘Apportez de la farine !’. Il en jeta dans la marmite et dit: ‘Sers les gens et qu’ils mangent !’. Il n’y avait plus rien de mauvais dans la marmite » (trad. TOB).

Croyant bien faire, un jeune élève du prophète a ramassé n’importe quoi, cela ressemblait à s’y méprendre à des potirons et autres courges et citrouilles. Est-ce qu’il a reniflé pour sentir l’odeur des coloquintes ? Il a sans doute pensé que c’était une bonne affaire, persuadé de sa découverte allait faire plaisir à tout le monde.

Ce qui nous paraît bon ne l’est pas la plupart du temps… ça ressemblait à du « Canada Dry », c’en était pas. Quand la faim nous tenaille, on ramasse tout ce qui se trouve. Et vous savez comment le peu de farine qui a été jeté dans la marmite empoisonnée, a transformé une soupe insipide en un potage savoureux.

Autres traductions: «… et la soupe est devenue bonne à manger ! », « le contenu de la marmite est devenu mangeable ».

Dieu sait réparer nos erreurs.

Malgré « ce qui bout dans votre marmite », remplie de poison, indigeste, voire mortel, vous ne l’avez pas fait exprès et pourtant, ça empoisonne votre vie, ça vous donne des crampes d’estomac et autres ulcères, tord-boyaux divers qui vous rendent malades, mais, tout va bientôt changer dans votre vie…

·         Ne mettez pas les « citrouilles d’Halloween » dans votre vie.

·         Certaines femmes mettent des « concombres sauvages… » dans leur maison. Vous savez ce que c’est ? De grands cornichons… Ne vous plaignez pas de la soupe à la grimace, ni que la « marmite » soit empoisonnée.

·         Des hommes y mettent des « courges », ce n’est pas mieux !

·         La doctrine de l’unité prônée par l’œcuménisme, « évangéliques et catholiques ensemble » peut faire croire que c’est pareil… Mais il y a du poison dans cette « marmite », et les dites « guérisons » qui semblent s’accomplir sont plus que suspectes. Ces coloquintes ressemblaient étrangement à des vrais potirons comestibles, et ce jeune manquant d’expérience a ramassé cela. Il faut y regarder à deux fois !

La Parole de Dieu est la source de toutes nos ressources.

·         « la famine régnait dans le pays » (trad. TOB).

Elle imposait sa sévère loi. Je ne sais pas ce qui règne dans votre vie, mais en entendant l’Evangile, vous allez expérimenter une autre loi régnante… celle d’un Royaume qui n’est pas de ce monde, mais qui peut renverser les lois d’ici-bas. Tout « règne » qui prive l’homme, qui l’opprime, qui le limite et le fait souffrir sera renversé. C’est ce que Jésus a démontré par son intervention sur terre. Il a montré la réalité d’un autre royaume, supérieur à la maladie qui elle régnait également de son temps…

·         Marc 11: 10: « Béni soit le règne qui vient, le règne de David, notre père ! Hosanna dans les lieux très hauts ! ».

Ce ragout de coloquintes sauvages peut nous paraître médiocre, mais la poignée de farine l’a transformé en quelque chose d’excellent. Ce que d’aucuns ne savent pas, c’est que ceux qui parlent de l’Evangile étaient des « coloquintes sauvages », et qu’on a jeté un peu de blé broyé, ce qui a tout changé. Dans cette marmite, il y a « une poignée de blé broyé » qui a tout changé… Il n’en faut pas beaucoup pour que vous soyez purifié, guéri, rétabli, etc.

Elisée signifie: « Dieu est mon Salut ». Et maintenant, la voyez-vous cette « main remplie de farine », celle de celui au travers duquel « Dieu est votre Salut » ? Cette « main avec la farine », c’est celle du Christ qui a donné sa propre vie pour vous et moi, qui étions autrefois, des « coloquintes sauvages », cette main percée du Christ a tout adouci et purifié dans notre vie…

Petite leçon au passage, quand nous jouissons d’un certain confort ici-bas, nous devrions garder à l’esprit le fait qu’il nous faut préserver notre santé, et ne pas pécher par certains excès. Nous devons avoir de la reconnaissance pour la nourriture salutaire que Dieu, dans Sa bonté, nous accorde:

·         « Je suis l’Éternel, Celui qui te guérit », (Exode 15: 26).

Alors, est arrivé un homme providentiel avec du pain des prémices, plus 20 pains qui venaient de sortir du four… Élisée, après avoir reçu cette nourriture gratuitement, l’a ensuite partagée avec libéralité. Dieu a promis à son église qu’Il la bénirait abondamment, et qu’Il donnerait du pain à Ses fidèles les plus pauvres:

·         Psaume 132: 15: « Je bénirai sa nourriture, Je rassasierai de pain ses indigents ».

 

·         Psaume 33: 18/19: « Voici, l’œil de l’Eternel est sur ceux qui Le craignent, sur ceux qui espèrent en sa bonté, 19 afin d’arracher leur âme à la mort et de les faire vivre au milieu de la famine. 20 Notre âme espère en l’Eternel; Il est notre secours et notre bouclier ».

Celui qui est « alimenté » par Dieu, est rassasié et celui qu’Il bénit est comblé.

L’HOMME VENANT DU SEIGNEUR DU TIERS

·         « Il apporta du pain des prémices à l’homme de Dieu, vingt pains d’orge, et des épis nouveaux dans son sac ».

Tout comme Dieu l’avait promis, il y en eut bien assez et même de reste. Généreux, Élisée donna aux autres ce qui était à lui. Quand nous partageons avec d’autres et laissons les conséquences à Dieu, Il peut répondre à nos besoins et à ceux des autres, et même nous donner un surplus.

·         Proverbes 11: 24/25: « Tel, qui donne libéralement, devient plus riche; et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir. 25 L’âme bienfaisante sera rassasiée, et celui qui arrose sera lui-même arrosé ».

Baal « dieu de l’orage qui brandit une massue, et tient une lance dont le haut représente la foudre ». Cela fait peur. Dans la Bible il est lié aux cultes idolâtres. Mais, le terme Baal n'est pas à l'origine religieux, cet appellatif répandu dans de nombreuses langues sémitiques dénote un être respectable, le seigneur, le maître, le propriétaire ou l'époux. Ce nom signifie « seigneur ».

Schalischa, « tiers ». Ainsi, Baal Schalischa veut dire « seigneur du tiers ». Mais le tiers de quoi ? Un tiers parti cherche à remettre en cause ou à arbitrer un duel entre les deux partis politiques dominants. Le Tiers payant est un dispositif où la dépense n'est pas payée par son bénéficiaire au vendeur, mais payée par une tierce personne. On parle d’une « tierce circonstance », par exemple, inattendue, mais qui se manifeste à l’improviste et arrive à point nommée. Cet inconnu anonyme qui vient pourvoir aux besoins d’Elisée et de ses 100 élèves, c’est l’homme de la Providence. Il l’incarne.

JESUS MAITRE DE LA PROVIDENCE

Qui mieux que Jésus a manifesté cette Providence divine pour les multitudes ? Jésus de Nazareth est celui qui maîtrise toutes situations et circonstances. Pouvait-il venir quelque chose de bon de ce lieu ? En tous cas, cela surprend. Mais je veux croire dans un « Seigneur du tiers », c’est-à-dire celui qui maîtrise les tiers. Il est le « seigneur du tiers ».

·         Esaïe 46:11 : « C’est Moi qui appelle de l’orient un oiseau de proie, d’une terre lointaine un homme pour accomplir mes desseins, Je l’ai dit, et Je le réaliserai; Je l’ai conçu, et Je l’exécuterai ».

En ce moment, « des hommes du Seigneur du tiers » arrivent avec les provisions de Dieu, et ils sont partout dans le monde entier, avec des provisions suffisantes pour tous !

Vous connaissez le complexe du homard ? Quand il mue, il change de carapace, le crustacé est alors vulnérable, à découvert, et devient une proie facile. La France a aussi une vielle carapace, « l’Etat Providence ». Elle ne veut pas la laisser, car il lui faudrait une autre protection. Mais là encore Dieu est à l’œuvre en coulisses, et Il veut redevenir la protection de notre pays. C’est pourquoi l’Etat Providence est à bout de souffle, qu’aucun droit n’est plus acquis, que l’avenir menace. L’endettement de la France atteint des nouveaux records. Les réformes drastiques et les électrochocs sociaux continuent d’enfoncer le pays dans une profonde dépression nerveuse… Les beaux discours chaleureux de campagne se sont transformés en douche froide… Les impôts de toutes sortes augmentent, le pays est frappé de stupeur, le « malade est reçu avec des gifles », le médecin est fou ! De crises en crises, on dit:

·         « passez, y a rien à voir, le malade n’est pas malade ! ».

Mais, derrière tout cela, la Main de Dieu est en train d’agir, et Il brise les images et les mirages d’un paradis terrestre. Une vague tueuse est en train de fracasser le rêve des occidentaux, un paradis sur terre… et depuis la peur déferle, peur de l’avenir, peur de l’autre, peur des épidémies, peur de la mondialisation, peur de l’environnement, peur des bagages suspects, peur des aliments dans notre assiette…

 

LE PSAUME 147 CELEBRE LA PROVIDENCE

·         Psaume 147: « Louez l’Eternel ! Car il est beau de célébrer notre Dieu, car il est doux, il est bienséant de Le louer. 2 L’Eternel rebâtit Jérusalem, Il rassemble les exilés d’Israël; 3 Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, et Il panse leurs blessures. 4 Il compte le nombre des étoiles, Il leur donne à toutes des noms. 5 Notre Seigneur est grand, puissant par sa force, son intelligence n’a point de limite. 6 L’Eternel soutient les malheureux, Il abaisse les méchants jusqu’à terre. 7 Chantez à l’Eternel avec actions de grâces, célébrez notre Dieu avec la harpe ! 8 Il couvre les cieux de nuages, Il prépare la pluie pour la terre; Il fait germer l’herbe sur les montagnes. 9 Il donne la nourriture au bétail, aux petits du corbeau quand ils crient, 10 ce n’est pas dans la vigueur du cheval qu’il se complaît, ce n’est pas dans les jambes de l’homme qu’il met son plaisir; 11 L’Eternel aime ceux qui Le craignent, ceux qui espèrent en sa bonté. 12 Jérusalem, célèbre l’Eternel ! Sion, loue ton Dieu ! 13 Car Il affermit les barres de tes portes, Il bénit tes fils au milieu de toi; 14 Il rend la paix à ton territoire, Il te rassasie du meilleur froment. 15 Il envoie ses ordres sur la terre: sa Parole court avec vitesse 16 Il donne la neige comme de la laine, Il répand la gelée blanche comme de la cendre; 17 Il lance sa glace par morceaux; qui peut résister devant son froid ? 18 Il envoie sa Parole, et Il les fond; Il fait souffler son vent, et les eaux coulent. 19 Il révèle sa parole à Jacob, ses lois et ses ordonnances à Israël; 20 Il n’a pas agi de même pour toutes les nations, et elles ne connaissent point ses ordonnances. Louez l’Eternel !».

Lorsque Jésus, ici-bas, a nourri ses auditeurs, il s’agissait d’un miracle spectaculaire; cela nous enseigne que ceux qui, dans le cadre de leur devoir, comptent sur Dieu peuvent espérer être « rassasiés » par la Providence divine !

VOTRE PERE SAIT QUE VOUS EN AVEZ BESOIN

·         Matthieu 6: 25/34: « C’est pourquoi Je vous dis: ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? 26 Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? 27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? 28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; 29 cependant Je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. 30 Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? 31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? 32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. 33 Cherchez premièrement le Royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. 34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine ».

L’enseignement de Jésus parle de la Providence dans la nature, mais il fait plus, il met un « tigre dans ton moteur », une colère semblable à la sienne, qui dit que tu n’es pas indifférent à la misère des autres, qui te rend sensible aux besoins… Voyez Jésus devant le tombeau de Lazare, mort depuis 4 jours. Remarque, si quelqu’un avait l’onction, c’est bien Jésus. Il ne donnait jamais de coups de baguette magique pour régler les problèmes… de nos jours, ce mot « onction » est devenu une « marmite fourretout » que l’on remplit avec n’importe quoi. On ramasse de « l’ambiance », ou bien de « l’hystérie collective », et les gens croient de tout cœur que la soupe est bonne, qu’elle va les fortifier, qu’ils vont retrouver des forces, mais ils la recrachent, c’est amère, pire, empoisonné, et on finit par le constat criant que la mort est dans la marmite !

L’Ecriture nous parle de l’émotion qu’Il a eue à ce moment-là: « ému de compassion ». Le mot grec « Enebrimesato », signifie une « colère, de l’irritation », mot qui évoquait le hennissement du cheval avant la bataille, où bien quand il était accablé par un lourd fardeau. Quelque chose se préparait dans le monde de l’Esprit… qui allait tout bouleverser et renverser. Le mort est revenu à la vie. La Providence agit ainsi dans toutes sortes de domaines, et l’improbable finit par surgir du néant, à l’étonnement et l’émerveillement de tous.

L’obstacle majeur à la Providence, c’est de ne pas y croire. Jésus montre combien Dieu pourvoit dans une nature généreuse et magnifique, où tout est déjà prévu. A combien plus forte raison pour l’existence humaine. Il dit:

·         « La vie n’est-elle pas plus que cela ? ».

Bien entendu. Il n’est pas question de la « vie ordinaire », mais de la VIE SURNATURELLE, celle qui vient de Dieu et que l’on accueille par  la foi en Jésus. C’est « LA VIE » qui est PLUS QUE le corps, que les vêtements, que le manger ou le boire !

Seule condition, c’est de cesser de s’inquiéter. C’est le commencement de la foi ou confiance absolue en Dieu. Un être humain paralysé par la peur reste sans défense face au danger. Ce n’est qu’en surmontant cette peur qu’il peut utiliser sa force et son intelligence pour échapper à la menace qui lui fait face. La capacité à surmonter les peurs est un parfait baromètre de la santé et de la foi d’un homme. C’est la raison du discours de Jésus, qui nous dit comment bénéficier au maximum de la Providence. Le concept de « providence », chez les grecs « pronoïa », c’est « la prévision bienveillante de toutes choses par la raison divine souveraine qui gouverne le monde ». Une traduction de Matthieu 6: 33, dit:

·         « Prenez conscience de la souveraineté divine et sa justice, et le reste vous sera donné par-dessus tout ».

Non pas les « restes », mais LE RESTE.

DANSER AVEC LA PROVIDENCE

·         Ephésiens 5: 15/17: « Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages; 16 rachetez le temps, car les jours sont mauvais. 17 C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur ».

L’expression « rachetez le temps » vient du grec: ‘exagorazomenoi’, terme commercial directement issu de la place du marché (agora); le préfixe « ex » dénote une activité intense, le fait de saisir toutes les occasions offertes et de les utiliser au maximum. Il vous appartient donc de gérer votre vitalité, votre capital santé, votre vie, vous devez accepter qu’En Lui vous êtes puissant, capables de façonner le monde autour de vous, en collaborant avec la Providence:

·         «… comprenez quelle est la volonté du Seigneur ».

Le verbe « comprendre » veut dire: « prendre… avec », et, qui signifie: « saisir, s’emparer ». Si vous ne comprenez pas, vous ne pouvez rien prendre. Mais, quand le disciple est prêt, le Maître arrive.

Comment agit cette « Providence Divine » ? Dans les parcours des hommes, il arrive des scandales et des polémiques qui ont changé la vie de beaucoup. Il y a des jours où tout bascule. Des incidents ou accidents obligent à changer d’attitude. Il y a de ces traversées du désert pour certains artistes de 15 ou 20 ans, avant qu’ils renouent avec la gloire. Certes, on peut avoir du mal à reprendre ses marques, des périodes de doute minent nos espoirs, mais on se dit malgré tout que la roue tourne, même pour ceux qui sont au plus bas… Si vous ne comprenez pas ce qui vous arrive, c’est qu’il y a un sens caché dans votre histoire personnelle et vous allez bientôt comprendre de quoi il s’agit… après la tempête.

Le réformateur Martin Luther était découragé et fatigué, touché par un morne abattement. Sa femme ne parvenait pas à le sortir de cet état. Elle prit des habits de deuil… Luther lui demanda avec stupéfaction ce qu’elle faisait ?!

·         « Dieu est mort ! » répondit-elle sur un ton lamentable.

·         « Es-tu folle ? », s’écria Luther.

·         « Il faut bien que Dieu soit mort, répondit cette femme pieuse, puisque le Dr. Martin ne se confie plus en sa Providence ! ».

Le réformateur compris, et fut guéri de sa tristesse !

·         Psaume 55: 23: « Et toi, ô Dieu ! Tu les feras descendre au fond de la fosse; les hommes de sang et de fraude n’atteindront pas la moitié de leurs jours. C’est en Toi que je me confie ».

 

·         Exode 2: 3/10: « … Ne pouvant plus le cacher, elle prit une caisse de jonc, qu’elle enduisit de bitume et de poix; elle y mit l’enfant, et le déposa parmi les roseaux, sur le bord du fleuve. 4 La sœur de l’enfant se tint à quelque distance, pour savoir ce qui lui arriverait. 5 La fille de Pharaon descendit au fleuve pour se baigner, et ses compagnes se promenèrent le long du fleuve. Elle aperçut la caisse au milieu des roseaux, et elle envoya sa servante pour la prendre. 6 Elle l’ouvrit, et vit l’enfant: c’était un petit garçon qui pleurait. Elle en eut pitié, et elle dit: C’est un enfant des Hébreux ! 7 Alors la sœur de l’enfant dit à la fille de Pharaon: Veux-tu que j’aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux, pour allaiter cet enfant ? 8 Va, lui répondit la fille de Pharaon. Et la jeune fille alla chercher la mère de l’enfant. 9 La fille de Pharaon lui dit: Emporte cet enfant, et allaite-le-moi; je te donnerai ton salaire. La femme prit l’enfant, et l’allaita. 10 Quand il eut grandi, elle l’amena à la fille de Pharaon, et il fut pour elle comme un fils. Elle lui donna le nom de Moïse, car, dit-elle, je l’ai retiré des eaux ».

Myriam la sœur aînée de Moïse se tenait à distance, attendant de savoir ce qui allait se produire, quand la fille de Pharaon a découvert le petit Moïse flottant sur le Nil… Elle eut pitié de l’enfant, elle dit qu’elle va chercher une nourrice pour l’enfant et l’élever… Alors Myriam sortie de sa réserve, entre en scène, et a fait une proposition audacieuse à la fille de Pharaon:

·         « Veux-tu que j’aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux, pour allaiter cet enfant ? ».

Nous connaissons la suite. Mais je veux souligner comment la sœur de Moïse :

a) a su rester dans l’ombre un temps, pour,

b) observer les évènements, puis,

c) saisir l’occasion qui se présentait devant elle.

·         Esaïe 33: 21: « … C’est là que le Seigneur sera pour nous magnifique, ce sera une région de larges fleuves et de vastes canaux; mais aucun vaisseau à rames n’y passera, le navire magnifique ne la traversera pas ».

A cette époque, les navires à rames servaient essentiellement à la guerre. Mais Dieu promet qu’ils ne pourront pas entrer dans Jérusalem. Ces navires à rames parlent des efforts charnels pour gagner quelque chose, en faisant des pieds et des mains, en forçant… Ça ne peut entrer dans la ville sainte, ça n’est pas la volonté de Dieu. Seuls des bateaux à voile peuvent y pénétrer, c’est-à-dire dirigés par le vent. Mais rien de la force de l’homme. Belle image de ceux qui se laissent conduire dans sa Providence.

Prenons maintenant l’exemple de Cyrus.

·         Esaïe 45: 1/3: « Ainsi parle l’Eternel à son oint, à Cyrus, qu’Il tient par la main, pour terrasser les nations devant lui, et pour relâcher la ceinture des rois, pour lui ouvrir les portes, afin qu’elles ne soient plus fermées; 2 Je marcherai devant toi, J’aplanirai les chemins montueux, Je romprai les portes d’airain, et Je briserai les verrous de fer. 3 Je te donnerai des trésors cachés, des richesses enfouies, afin que tu saches que Je Suis l’Eternel qui t’appelle par ton nom, le Dieu d’Israël ».

Dieu allait agir avec lui ou sans lui, mais ce sera avec lui. Pourquoi cela est-il arrivé ? Parce que Cyrus a « joué le jeu de la providence ». L’onction qu’il a reçu ne le rendait pas indépendant, mais l’a conduit à entrer dans le Plan de Dieu et collaborer avec la Providence. C’est de cette manière que les portes de bronze se sont ouvertes devant lui et que Dieu lui a donné des « trésors caché dans les ténèbres ». Pour se faire, ne lâchons pas la Main de Dieu qui nous tient, afin de bien entendre Sa Parole, ce qui veut dire « être dépendant de Dieu ».

Pensez maintenant à Esther qui a été élevée à un si haut rang…

·         Esther 4: 13/14: « Mardochée fit répondre à Esther: Ne t’imagine pas que tu échapperas seule d’entre tous les Juifs, parce que tu es dans la maison du roi; 14 car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d’autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? ».

Elle devait maintenant collaborer avec la Providence et agir en conséquence. Cela me fait penser à une sorte de danse, une danse avec la Providence ! Pour finir Esther a accepté cette collaboration avec la Providence, et vous savez comment les plans de l’Ennemi ont été déjoués, la potence qu’Haman avait dressée pour Mardochée est devenue son poteau d’exécution.

PERSONNE NE POURRA JAMAIS PLUS ARRETER LA PROVIDENCE

·         Matthieu 26: 4: «… et ils délibérèrent sur les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir ».

Peut-on « arrêter » le Fils de Dieu ? En faisant crucifier Jésus, Hérode, Caïphe et Pilate pensaient sans doute arrêter la Providence de Dieu. Derrière ces pauvres hommes, il y avait une intelligence machiavélique, car il est question de « RUSE ». Le diable est très rusé. Jésus était la Providence pour des multitudes, pour chaque malade guéri, pour ceux qui avaient faim et soif de pardon et de justice, de vérité et d’amour. Jésus étendait ses bras pour toucher les lépreux et les purifier, bénir les enfants, atteindre les pécheurs, absoudre du passé, ses bras étaient la manifestation de la Providence Divine déployée envers les hommes. Ils furent immobilisés, paralysés, cloués sur le bois de la croix.

Cette Providence était déjà et depuis toujours active dans l’Humanité, particulièrement dans ce peuple d’Israël. Mais avec Jésus de Nazareth, ce fut une explosion de la Providence. Les hommes l’ont vue, constatée, comme l’annonçait Marie à l’avance :

·         « Il a déployé la force de son Bras ! ».

Cette Providence était limitée, raccourcie en quelque sorte, à cause du péché de l’homme. Mais non pas absente.

·         Esaïe 59: 1/3: « Non, la Main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais, ce sont vos péchés qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous cachent sa Face et l’empêchent de vous écouter ».

La mort et la résurrection de Jésus de Nazareth signifient non seulement que Dieu a pardonné nos péchés, mais que sa Providence continuera comme elle a commencé à se manifester dans le ministère de son Fils Jésus de Nazareth.

LES PROJETS DU PERE CONTINUENT

Les projets du Père continuent. Le livre des Actes des apôtres, qu’on aurait dû appeler « Actes du Saint Esprit », témoigne de cette réalité. Luc parle de :

·         « … ce que Jésus a commencé de faire et d’enseigner » (Actes 1: 1).

 

·         Actes 14: 14/17: « Les apôtres Barnabas et Paul, ayant appris cela, déchirèrent leurs vêtements, et se précipitèrent au milieu de la foule, en s’écriant: O hommes, pourquoi agissez-vous de la sorte ? Nous aussi, nous sommes des hommes de la même nature que vous; et, vous apportant une bonne nouvelle, nous vous exhortons à renoncer à ces choses vaines, pour vous tourner vers le Dieu vivant, qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve. Ce Dieu, dans les âges passés, a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies, quoiqu’Il n’ait cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos cœurs de joie ».

 

·         Actes 9: 33/34: « Il y trouva un homme nommé Enée, couché sur un lit depuis huit ans, et paralytique. 34 Pierre lui dit: Enée, Jésus-Christ te guérit; lève-toi, et arrange ton lit. Et aussitôt il se leva ».

 

·         Actes 14: 8/10: « A Lystre, se tenait assis un homme impotent des pieds, boiteux de naissance, et qui n’avait jamais marché. 9 Il écoutait parler Paul. Et Paul, fixant les regards sur lui et voyant qu’il avait la foi pour être guéri, 10 dit d’une voix forte: Lève-toi droit sur tes pieds. Et il se leva d’un bond et marcha ».

L’Histoire de l’Eglise jusqu’à nos jours montre qu’Il a continué d’agir. Rien ni personne ne peut ARRETER la Providence, pas même la mort ! Tel est le témoignage que Dieu nous adresse de sa Bonté. Il rend encore et de manière significative, par la résurrection de Jésus, qu’Il désire nous bénir, encore et toujours.

·         Jean 3: 16: « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.».

Sans cette Providence, l’homme est voué à périr et dépérir. Dieu avait envoyé Jésus pour nous bénir.

·         Actes 3: 26: « C’est à vous premièrement que Dieu, ayant suscité son serviteur, L’a envoyé pour vous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités.».

La résurrection montre qu’Il n’a pas changé d’avis, et que rien ne peut modifier son désir. Il nous aime tant qu’Il a choisi que son Fils unique meure pour chacun de nous. Il nous a préféré à son Fils unique ! Il ne veut qu’en aucun cas Sa bénédiction soit limitée, restreinte dans nos vies. Dieu aime chacun de nous d’un amour unique qui dépasse toutes les normes et nos conceptions. Sachez que selon les Ecritures, cette Providence a tout préparé en abondance.

Certes, ils ont cloué ses mains sur une croix. Mais Il est revenu à la Vie et plus jamais personne ou quoi que ce soit n’arrêtera jamais plus la « Providence de Dieu ». Ses Mains seront toujours en action.

JE NE MANQUERAI DE RIEN

Le ministère de Jésus ne peut jamais manquer de quoi que ce soit. Tous les besoins ont été, sont et seront pourvus, certes de différentes manières, car Dieu a plus d’un tour dans son sac ! Il a, comme l’homme venant de Baal Schalischa:

·         « des épis nouveaux dans son sac » (cf. 2Rois 4 : 42).

De « nouveaux épis » vont sortir du « sac de Dieu ». Le Berger veille. Une provision surnaturelle existe quelque part et arrivera à point nommé.

·         Psaume 23: « Cantique de David. L’Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien. 2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. 3 Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son Nom. 4 Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. 5 Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires; Tu oins d’huile ma tête, et ma coupe déborde. 6 Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Eternel jusqu’à la fin de mes jours ».

 

-          Source de la Providence: « L’Eternel est mon berger ».

-          Abondance de la Providence: « je ne manquerai de rien ».

-          Repos Providentiel: « Il me fait reposer dans de verts pâturages ».

-          Direction Providentielle: « Il me dirige près des eaux paisibles ».

-          Restauration Providentielle: « Il restaure mon âme ».

-          Justice Providentielle: « Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son Nom ».

-          Apaisement Providentiel: « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal ».

-          Présence Providentielle: « car Tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent ».

-          Provision Providentielle: « Tu dresses devant moi une table ».

-          Victoire Providentielle: « en face de mes adversaires ».

-          Soins Providentiels: « Tu oins d’huile ma tête, et ma coupe déborde ».

-          Affirmation de la Providence: « Oui, le bonheur et la grâce ».

-          Permanence de la Providence: « m’accompagneront tous les jours de ma vie ».

-          Avenir et bien-être Providentiel: « et j’habiterai dans la maison de l’Eternel jusqu’à la fin de mes jours ».

La venue de l’Esprit après la résurrection du Christ a en vue la continuité de la Providence, notamment envers les enfants de Dieu. Quand il est dit que « l’Esprit nous aide », ou « viens au secours de », le mot grec « sunanti-lambano », évoque « quelqu’un qui se tient sur le bord d’un précipice, s’approche pour nous prendre et nous faire passer de l’autre côté en toute sécurité ». Oui, Il est à nos côtés et Il prend soin des enfants de Dieu !

Dans un pays de l’Est, une quinzaine de mineurs attendaient le départ de la cabine qui devait les conduire dans les profondeurs minières. Ils se raillaient tumultueusement du seul chrétien qui se trouvait parmi eux. Pour marquer son mépris à son égard, l’un des ouvriers se saisit de son sac à repas et le jeta par la fenêtre. Le chrétien bondit hors de la cabine pour récupérer son bien. Mais ses collègues fermèrent la porte et au même instant, la cabine s’enfonça dans les profondeurs, laissant derrière elle le chrétien déconcerté. Quelques instants plus tard, on entendit un grand craquement. Le chrétien saisi de terreur, comprit que les câbles de la cabine avaient lâché. Il entendit ensuite un grand bruit, suivi d'un silence total. Dieu avait épargné la vie de son enfant !

Sachez que la Providence veille sur vous avec un soin infini.

Elle vous soutiendra.

Elle vous donnera la victoire sur tous vos ennemis.

Elle organisera des rendez-vous divins avec des personnes clés.

Elle vous préservera de toute œuvre mauvaise et vous préviendra de tout danger.

Elle pourvoira à vos besoins avec richesse et gloire en Jésus-Christ.

La Providence ne s’arrêtera jamais !

LA LUMIERE DE LA PROVIDENCE

·         Proverbes 4: 18: « Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante, dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour ».

La lumière de la Providence va briller dans votre futur, très bientôt. De plus en plus. Jusqu’à présent vous avez vécu des tiraillements, vous aimeriez que ça change, briser la monotonie d’une vie qui s’est montrée ingrate à votre égard. Un grand désir de changement est là au fond de votre cœur qui réclame amour et reconnaissance. Tout semble arriver, et fuir au dernier moment. La vie n’a pas été très généreuse avec vous, mais, je vous le déclare au Nom de Jésus le Maître de la Providence, vous allez connaitre autre chose ! Une série d’évènements que vous direz « étranges » vont commencer à se produire très prochainement.

Vous allez vivre des « rebondissements » positifs. De brusques et profondes transformations, et des problèmes de toutes sortes, qui durent et perdurent depuis longtemps vont être résolus. Vous allez vivre un revirement total dans vos affaires. C’est ce que dit la résurrection de Jésus, on l’a tué en le pendant au bois de la croix, mais, contre toute attente,  Il est revenu à la vie.

De grandes et belles opportunités vont se faire jour, il ne faudra pas les manquer. Vous avez un besoin immense d’amour, d’amitié; vous avez certes la main sur le cœur, toujours prêt à rendre service, à donner, et pourtant on ne vous reconnaît pas pour ça… Sachez que c’est programmé par la Providence, mais, une planche de salut venant du ciel arrive. Quelque chose va éclater en vous. Votre destinée va prendre un tournant inattendu. La Lumière de la Providence a choisi d’éclairer la route de votre vie, vous montrer la bonne direction.

·         « Mon ange marchera devant toi, et te conduira chez les Amoréens, les Héthiens, les Phéréziens, les Cananéens, les Héviens et les Jébusiens, et Je les exterminerai » (Exode 23: 23).

Le Ciel est prêt à vous transmettre des infos venant du cœur de Dieu, par le Saint Esprit. Des signes vont se produire. La Providence est en action. Elle agit partout dans le monde entier pour des multitudes, et c’est à votre tour d’en bénéficier. Vous allez connaître autre chose.

·         Esaïe 43: 19: « Voici, Je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver: Ne la connaîtrez-vous pas ? Je mettrai un chemin dans le désert, et des fleuves dans la solitude ».

Notez bien que lorsque cette « Providence » se met en marche, tout ennemi sera chassé et anéanti, les puissances négatives disparaissent. Cette Providence frappe à votre porte, laissez la entrer, répondez y vite et sans attendre. Des problèmes récurrents vont se résoudre. Des faits inexplicables vont se produire, car c’est dans les cordes de Dieu de lier tout ennemi dans vos vies. Car Dieu entend même vos prières secrètes, à partir d’aujourd’hui vous allez vivre une période de votre vie sans précédents.

COMMENT ATTIRER LA PROVIDENCE

ELISEE REVIENT A GUIGAL

Son nom signifie: « Dieu est mon Salut ». C’est une référence à Christ dans l’ancienne alliance. En Jésus Dieu est notre Salut. Elisée revient de Guigal, nom qui signifie « opprobre, roulé ». L’opprobre d’Israël a été autrefois roulée… C’est l’image de la croix. Il faut y retourner de temps à autre pour faire le point et réaliser que là Jésus a vaincu toutes puissances ténébreuses pour nous. Même la Mort a été « roulée ». Le champ est alors libre, et la Providence de Dieu peut entrer en action.

UNE FAMINE REGNAIT

Il ne s’agit pas de nier la réalité. Les faits sont là. Incontournables. Il est des moments douloureux dans le monde et qui touchent le peuple de Dieu par ricochets. Mais l’inverse est aussi vrai: quand l’Eglise va mal le peuple tout entier s’en ressent… détecter la source du problème…

·         2Samuel 21: 1: « Du temps de David, il y eut une famine qui dura trois ans. David chercha la face de l’Eternel, et l’Eternel dit: C’est à cause de Saül et de sa maison sanguinaire, c’est parce qu’il a fait périr les Gabaonites ».

La désobéissance génère bien des malheurs. Lisons ce qu’en dit Deutéronome 28:

·         Deutéronome 28: 22-24 et versets 38-40: « L’Eternel te frappera (dans le sens de: ‘permettra que tu sois frappé’) de consomption, de fièvre, d’inflammation, de chaleur brûlante, de desséchement, de jaunisse et de gangrène, qui te poursuivront jusqu’à ce que tu périsses. 23 Le ciel sur ta tête sera d’airain, et la terre sous toi sera de fer. 24 L’Eternel enverra pour pluie à ton pays de la poussière et de la poudre; il en descendra du ciel sur toi jusqu’à ce que tu sois détruit… 38/40 : Tu transporteras sur ton champ beaucoup de semence; et tu feras une faible récolte, car les sauterelles la dévoreront. 39 Tu planteras des vignes et tu les cultiveras; et tu ne boiras pas de vin et tu ne feras pas de récolte, car les vers la mangeront. 40 Tu auras des oliviers dans toute l’étendue de ton pays; et tu ne t’oindras pas d’huile, car tes olives tomberont ».

LES FILS DE PROPHETES

Dans la Nouvelle Alliance, nous qui avons cru en Jésus sommes aussi les « fils des prophètes » qui nous L’ont annoncé. Il vous faut connaître votre identité en Christ. C’est nous maintenant, qui sommes « fils et filles de Dieu » (cf. Romains 8: 13).

ETAIENT ASSIS DEVANT LUI

Restons dans une position de disciple qui reçoit l’enseignement de Jésus. Pas d’affolement.

·         Proverbes 8: 33: « Ecoutez l’instruction, pour devenir sages, ne la rejetez pas ».

·         Luc 10: 39: « Marthe avait une sœur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole ».

·         Actes 22: 3: « Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie; mais j’ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pères, étant plein de zèle pour Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui.

IL DIT A SON SERVITEUR

Tout homme vivra de la Parole qui sort de la bouche de Dieu. Non pas qui est sortie, mais qui sort. C’est cela qui fait échec aux desseins maléfiques qui règnent dans ce monde. Etes-vous attentifs à sa Parole ? C’est toujours de cette manière que Dieu intervient de manière miraculeuse dans nos vies. Depuis notre conversion, nous sommes entrés dans le monde de la Parole (cf. Jean 1/1) supposés lire cette Parole, puis l’entendre. La foi vient de ce que l’on entend la Parole de Dieu (cf. Romains 10). Seuls des serviteurs, dans la position d’écoute peuvent s’emparer de cette Parole révélée et permette à la Providence d’entrer en action.

PREPARE LA GRANDE MARMITE !

Vous pouvez être dans la maison de Dieu avec une « grande marmite » vide… Mais qui va se remplir, tant il est vrai que la nature a horreur du vide. Une marmite vide attire la Providence. Donc avant que quoi que ce soit n’arrive, Elisée demande de chauffer la marmite, et de faire cuire un bouillon. La marmite était vide ! C’est ça la foi ! Elisée ne savait pas comment le miracle allait s’opérer, mais une chose était certaine pour lui, les fils des prophètes n’allaient pas « boire le bouillon… ».

Combien disent: « ma marmite est vide ! ». Faites un acte de foi de temps à autre, ne niez pas la réalité, refusez de vous affoler et toute inquiétude, car, quelque chose s’en vient qui va remplir le vide. « Préparez la marmite !». Il y a quelques temps un vrai serviteur de Dieu avait dit à un couple qui ne pouvait pas avoir d’enfant: « préparez la layette ! » ; ça paraissait impossible, mais ils sont allés en acheter, et l’enfant est arrivé !

Si vous êtes pris entre deux feux, votre « Baal Schalischa » est en route, le « Seigneur du tiers » envoie son intervention providentielle et une tierce circonstance arrive… C’est l’heure de votre « Baal Schalischa ».

Le « Seigneur du tiers » a manifesté sa grande bonté envers David et en faisant intervenir une nouvelle telle que Saül fut obligé d’abandonner sa course poursuite derrière David… Juste au moment où il allait s’emparer de David et que le piège se refermait sur David et ses hommes, une nouvelle le contraint d’abandonner:

·         « Les philistins ont fait une invasion dans le pays ! ».

Il lui fallait absolument régler le problème par ailleurs. Il a dû laisser tomber son expédition contre David. Vous avez remarqué, Saül était d’un côté de la montagne, David de l’autre, et les hommes de Saül commençaient à entourer David et se troupe… l’étau se resserrait, et au dernier moment, il doit repartir d’urgence…

·         «… et il s’en retourna pour aller à la rencontre des Philistins ».

Le « Seigneur du tiers » avait agi envers David… La Providence était en marche… David a pu échapper providentiellement…

·         1Samuel 23: 25/28: « Saül partit avec ses gens à la recherche de David. Et l’on en informa David, qui descendit le rocher et resta dans le désert de Maon. Saül, l’ayant appris, poursuivit David au désert de Maon. 26 Saül marchait d’un côté de la montagne, et David avec ses gens de l’autre côté de la montagne. David fuyait précipitamment pour échapper à Saül. Mais déjà Saül et ses gens entouraient David et les siens pour s’emparer d’eux, 27 lorsqu’un messager vint dire à Saül : Hâte-toi de venir, car les Philistins ont fait invasion dans le pays. 28 Saül cessa de poursuivre David, et il s’en retourna pour aller à la rencontre des Philistins. C’est pourquoi l’on appela ce lieu Séla-Hammachlekoth ».

 

Retour accueil