Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 


                                                  Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

MERVEILLEUX EFFETS DE L’APPRECIATION

« … Sachez donc apprécier de tels hommes… ».

·        Romains 12: 10 & 13: 7: « Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques… chapitre 13: 7: ‘Rendez à tous ce qui leur est dû: l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur’ ».

La phrase « par honneur usez de prévenances réciproques » peut recevoir plusieurs interprétations. Elle peut signifier :

·         « considérer les intérêts d’autrui avant ses propres intérêts », ou,

·         « être empressé à honorer les autres »; ou encore,

·         « être zélé à surpasser les autres en œuvres louables ».

La première signification considère le frère comme étant au-dessus de soi-même et signifie que le frère est pour moi le représentant du Christ, ou plutôt celui en qui le Christ est pour moi mystérieusement présent.

Comment les chrétiens doivent-il s’aimer ? Ils doivent se témoigner de l’amour fraternel (Hébreux 13: 1), avoir de l’affection les uns pour les autres comme les parents entourent d’affection leurs enfants. Les chrétiens doivent aimer tout le monde, mais plus spécialement leurs frères et sœurs dans l’Église:

·         Galates 6: 10: « Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi ».

·         1Pierre 4: 8: « Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car la charité couvre une multitude de péchés ».

Aimons-nous réciproquement comme Christ nous a aimés

·         Jean 13: 34/35: « Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme Je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. 35 A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres ».

·         1Jean 3: 16/18 : « Nous avons connu l’amour, en ce qu’Il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. 17 Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui ? 18 Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. 19 Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous rassurerons nos cœurs devant Lui… ».

L’amour est plein de respect; celui qui aime son frère dans la foi l’honore. Considérons les autres comme supérieurs à nous-mêmes…

·         Philippiens 2: 3: « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes ».

Si nous vivions selon ce principe, nos églises ne connaîtraient jamais ni querelles ni divisions. Accordons à l’autre l’honneur, la préséance et le crédit; ne recherchons pas ces avantages pour nous-mêmes.

Pourquoi y a-t-il des divisions dans nos églises ? Parce que chacun cherche son propre honneur au lieu d’honorer son frère. Nous nous considérons comme « droits » et les autres comme « déviants »; nous croyons que notre œuvre est valable, et que celle de l’autre ne l’est pas. Nous nous élevons à nos propres yeux. Quand nous en sommes à ce point, la division n’est plus très loin. Autres traductions:

·         « … quant à l’honneur, préférez les autres à vous-mêmes; rivalisez d’estime les uns pour les autres ».  (cf. Philippiens 2: 3).

L’estimation, la valorisation, l’appréciation, ce sont des mots que l’on utilise trop peu de nos jours notamment dans les églises évangéliques.

Savoir dire aux uns et aux autres qu’on les APPRECIE peut déclencher de merveilleux miracles, des coïncidences divines, des évènements heureux, générer des rencontres improbables, décupler les forces latentes en chacun de nous, galvaniser l’enthousiasme... Il faut savoir « rendre l’honneur à qui on doit rendre l’honneur », par exemple ! Mais il y a des gens sans gênes, vulgaires, qui ne savent pas faire la différence entre un tel et une telle… bref qui ne sont pas capables d’avoir une estimation juste et logique. En agissant tel que je vais vous l’indiquer, vous aurez un trésor entre vos mains.

Le manque d’honneur a dramatiquement limité la puissance et l’onction de guérison du jeune prophète à Nazareth…

·         Matthieu 13: 54/58: « S’étant rendu dans sa patrie, Il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui L’entendirent étaient étonnés et disaient: ‘D’où Lui viennent cette sagesse et ces miracles ? 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? N’est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? 56 et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ?’. 57 Et Il était pour eux une occasion de chuter. Mais Jésus leur dit: Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. 58 Et Il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité ».

Est-ce que vous voyez où le bât blesse ? Comprenez-vous l’intention de Dieu ? Voulait-Il donner au compte-goutte, ou bien y avait-il provision de nombreux miracles en réserve ? Comprenez-vous qu’arriveront des choses qui ne doivent pas arriver, et que devraient arriver des choses qui n’arrivent pas ? Quel était le problème ? La familiarité les a empêchés de rendre l’honneur à Jésus et de L’accueillir comme il se doit. Le miraculeux a été bloqué, l’onction limitée. Voyez l’accueil qui Lui était réservé ! Nul !

Quand on sait accueillir, donc apprécier, on favorise le miraculeux:

·         Luc 9: 11: « Les foules, l’ayant su, Le suivirent. Jésus les accueillit, et Il leur parlait du Royaume de Dieu; Il guérit aussi ceux qui avaient besoin d’être guéris ».

DES HOMMES EMBLEMATIQUES DE L’APPRECIATION DIVINE

·         Jérémie 15: 1: « L’Eternel me dit: Quand Moïse et Samuel se présenteraient devant Moi, Je ne serais pas favorable à ce peuple. Chasse-le loin de ma face, qu’il s’en aille ! ».

De Moïse Dieu dit qu’il était « un serviteur fidèle dans ma maison » (Nombre 12: 7).

·         Ezéchiel 14:14 : « … et qu’il y eût au milieu de lui ces trois hommes, Noé, Daniel et Job, ils sauveraient leur âme par leur justice, dit le Seigneur, l’Eternel ».

Noé, par exemple, un homme qui faisait la différence en son temps (Genèse 6: 9).

Dieu nous fait prendre conscience des qualités et du potentiel qui est en chacun. Il anticipe par son appréciation, la suite des évènements.

Transposons-nous du point de vue de Dieu. Dieu voit en nous les talents négligés ou latents, et Il nous affirme que nous pouvons faire ceci ou cela. Il nous montre comme à Jérémie que l’on peut accomplir telle ou telle tâche, et que l’on est capable.

Il dit à Jérémie:

·         « Et l’Eternel me dit: Ne dis pas: ‘Je suis un enfant’. Car tu iras vers tous ceux auprès de qui Je t’enverrai, et tu diras tout ce que Je t’ordonnerai. 8 Ne les crains point, car Je Suis avec toi pour te délivrer, dit l’Eternel.… » (Jérémie 1: 7/9).

Tout au long des Ecritures, il en est question:

·         « Il nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la Lumière » (Colossiens 1: 12).

·         Romains 15: 14: « Pour ce qui vous concerne, mes frères, je suis moi-même persuadé que vous êtes pleins de bonnes dispositions, remplis de toute connaissance, et capables de vous exhorter les uns les autres ».

Penchons-nous sur l’exemple de Job. Dieu demande à Satan:

·         « As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu et se détournant du mal… ».

Quelle appréciation de Dieu sur la vie de Job. Père de famille, Job était aussi un homme d’affaires prospère. Mais il était consacré à Dieu. Il avait un grand nombre de serviteurs qui cultivaient ses terres et s’occupaient de ses troupeaux. L’appréciation de Dieu a été un élément déclencheur de l’épreuve que Satan lui fera subir.

Relisons ensemble comment Dieu vante Job devant les forces du mal. C’était un homme exceptionnel, et qui plus est, généreux. A quoi Dieu pense, qu’est-ce qui L’attire ? Un simple humain, un mortel tel que vous et moi ! Quelque chose de terrestre. Chaque humain peut-être un « diamant » aux yeux du Seigneur ! Il l’appelle « mon serviteur ». Titre honorifique accordé à des personnages illustres dans l’Ancien Testament, Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, David, certains prophètes. Voyez la considération de Dieu:

·         «… il n’y a personne comme lui sur la terre… ».

Un simple homme ! Il y a comme une satisfaction de Dieu sur cet homme, bien humain et terrestre. Les qualités que Dieu reconnaît à Job:

Intègre. L'intégrité est la motivation première à être conforme à ce que l'on est réellement. Job ne cherchait pas à paraître autre que ce qu’il était réellement. Qualité rare aujourd’hui. Tous mettent des masques… L'intégrité, c'est aussi l'absence de mauvaise intention. En parlant du caractère intègre d'une personne, ce mot fait référence à son honnêteté.

Droit. Disposition à se conduire, à se comporter toujours conformément aux règles du devoir, ou le fait de se comporter ainsi. Plusieurs synonymes peuvent nous faire comprendre encore mieux ce qui était dans son cœur: probité, incorruptibilité, loyauté, prud'homie, rectitude

Craignant Dieu. Job avait une conscience aigüe de Sa Présence et de Son Regard sur sa vie et il ne voulait jamais faire quoi que ce soit qui chagrine ou contriste l’Esprit de Dieu.

Évitant le mal. Le mal a donc cherché à aborder Job, mais lui s’en détournait immédiatement et sans discussion.

Les « perfections morales » de Job plaisaient à Dieu. Ecoutez ce commentaire d’un spécialiste de l’hébreu sur la perfection de Job:

·         « Cette ‘perfection’, concernant la santé physique et morale, une image de totalité, de rondeur, d’homogénéité. Cet homme parfait était comparable à un produit fini. Il n’avait pas seulement un équilibre intérieur et de maîtrise de soi, il était aussi bien adapté à son milieu. Il était par conséquent droit… car il pratiquait l’honnêteté et la justice à l’égard de ses semblables. Intégrité et droiture étaient des vertus complémentaires. L’ordre des mots utilisé par le rédacteur de la vie de Job montre qu’il était à la fois psychologue averti et un styliste concis ».

JOB ETAIT DOTE D’UNE INTELLIGENCE SPIRITUELLE HORS NORMES

·         Proverbes 12: 8: « Un homme est estimé en raison de son intelligence, et celui qui a le cœur pervers est l’objet du mépris ».

Job était animé d’une intelligence spirituelle hors normes. Les chapitres 29 & 31 en disent long sur les qualités morales et spirituelles de cet homme…

·         Job 29: 12/25: « Car je sauvais le pauvre qui implorait du secours, et l’orphelin qui manquait d’appui. 13 La bénédiction du malheureux venait sur moi; je remplissais de joie le cœur de la veuve. 14 Je me revêtais de la justice et je lui servais de vêtement, J’avais ma droiture pour manteau et pour turban. 15 J’étais l’œil de l’aveugle et le pied du boiteux. 16 J’étais le père des misérables, j’examinais la cause de l’inconnu; 17 Je brisais la mâchoire de l’injuste, et j’arrachais de ses dents la proie… 21 On m’écoutait et l’on restait dans l’attente, on gardait le silence devant mes conseils. 22 Après mes discours, nul ne répliquait, et ma parole était pour tous une bienfaisante rosée; 23 ils comptaient sur moi comme sur la pluie, ils ouvraient la bouche comme pour une pluie du printemps. 24 Je leur souriais quand ils perdaient courage, et l’on ne pouvait chasser la sérénité de mon front. 25 J’aimais à aller vers eux, et je m’asseyais à leur tête; j’étais comme un roi au milieu d’une troupe, comme un consolateur auprès des affligés… ».

Allons maintenant au chapitre 31: versets 5 à 33:

·         « Si j’ai marché dans le mensonge, si mon pied a couru vers la fraude, 6 que Dieu me pèse dans des balances justes, et Il reconnaîtra mon intégrité ! 7 Si mon pas s’est détourné du droit chemin, si mon cœur a suivi mes yeux, si quelque souillure s’est attachée à mes mains, 8 que je sème et qu’un autre moissonne, et que mes rejetons soient déracinés ! 9 Si mon cœur a été séduit par une femme, si j’ai fait le guet à la porte de mon prochain, 10 que ma femme tourne la meule pour un autre, et que d’autres la déshonorent, 11 car c’est un crime, un forfait que punissent les juges; 12cC’est un feu qui dévore jusqu’à la ruine, et qui aurait détruit toute ma richesse. 13 Si j’ai méprisé le droit de mon serviteur ou de ma servante lorsqu’ils étaient en contestation avec moi, 14  qu’ai-je à faire, quand Dieu se lève ? Qu’ai-je à répondre, quand Il châtie ? 15 Celui qui m’a créé dans le ventre de ma mère ne l’a-t-Il pas créé ? Le même Dieu ne nous a-t-Il pas formés dans le sein maternel ? 16 Si j’ai refusé aux pauvres ce qu’ils demandaient, Si j’ai fait languir les yeux de la veuve, 17 Si j’ai mangé seul mon pain, sans que l’orphelin en ait eu sa part, 18 moi qui l’ai dès ma jeunesse élevé comme un père, moi qui dès ma naissance ai soutenu la veuve; 19 si j’ai vu le malheureux manquer de vêtements, l’indigent n’avoir point de couverture, 20 sans que ses reins m’aient béni, sans qu’il ait été réchauffé par la toison de mes agneaux; 21 si j’ai levé la main contre l’orphelin, parce que je me sentais un appui dans les juges; 22 que mon épaule se détache de sa jointure, que mon bras tombe et qu’il se brise ! 23 Car les châtiments de Dieu m’épouvantent, et je ne puis rien devant sa majesté. 24 Si j’ai mis dans l’or ma confiance, si j’ai dit à l’or: Tu es mon espoir; 25 si je me suis réjoui de la grandeur de mes biens, de la quantité des richesses que j’avais acquises; 26 si j’ai regardé le soleil quand il brillait, la lune quand elle s’avançait majestueuse, 27 et si mon cœur s’est laissé séduire en secret, si ma main s’est portée sur ma bouche; 28 c’est encore un crime que doivent punir les juges, et j’aurais renié le Dieu d’en haut ! 29 Si j’ai été joyeux du malheur de mon ennemi, si j’ai sauté d’allégresse quand les revers l’ont atteint, 30 moi qui n’ai pas permis à ma langue de pécher, de demander sa mort avec imprécation; 31Si les gens de ma tente ne disaient pas: Où est celui qui n’a pas été rassasié de sa viande ? 32 Si l’étranger passait la nuit dehors, si je n’ouvrais pas ma porte au voyageur; 33 si, comme les hommes, j’ai caché mes transgressions, et renfermé mes iniquités dans mon sein… ».

Job s’est défendu en vérité. On ne pouvait rien lui reprocher. L’exemple de Job a été souligné à Satan car il y avait bien des éléments positifs porté sur sa vie. Une des qualités de Job:

·         « Tu demeures ferme dans ton intégrité » (Job 2: 9).

L’APPRECIATION DE DIEU

ANTICIPE DES MANIFESTATIONS SURNATURELLES

Occupons-nous du cas de Gédéon, l’anti-héros, un homme dans l’ombre…

·         Juges 6: 12: « L’ange de l’Eternel lui apparut, et lui dit: ‘L’Eternel est avec toi, vaillant héros !’ ».

A son endroit, l’on constate que l’appréciation de Dieu a anticipé les manifestations surnaturelles pour battre les ennemis d’Israël. Cet homme ignorait tout de son potentiel et de ses capacités déjà en lui. Mais Dieu les y avait placées dès avant même sa  naissance. Il était comme tous les autres accablé des razzias des madianites. Dépassé par la situation.

En réponse aux cris et aux gémissements de son peuple, Dieu a trouvé l’instrument de sa délivrance en la personne de Gédéon. Un homme conscient de sa faiblesse, et de sa petitesse. Un homme sans assurance. Plutôt peureux de nature.

Celui-ci trouve des excuses pour ne pas s’engager. Il se sent tellement vulnérable qu’il se cache dans un pressoir pour battre le blé et le mettre à l’abri des regards madianites. Il se sous-estime tant qu’il regarde à la condition de sa famille, la plus pauvre de Manassé dit-il !

·         « Je suis le plus petit de la maison de mon père » (Juges 6: 15).

On se demande comment il serait capable d’accomplir la mission à laquelle Dieu le destine. Peurs, faiblesse, sous-estime de soi, inquiétudes, chagrin, désespoirs, il croit néanmoins à la toute-puissance du Dieu qui fit des exploits dans le passé. Au lieu de « penser au changement », il ne faisait que « changer le pansement » ! Mais il se laissait aller au désespoir et au défaitisme:

·         « Maintenant l’Eternel nous abandonne, Il nous livre entre les mains de Madian » (v. 15).

·         « Va avec la force que tu as, vaillant héros ! » (v. 12).

Le nom de « Gédéon » signifie: « celui qui taille (avec une hache) », ou: « bûcheron ». Dieu souligne et rappelle à Gédéon qu’il est un homme fort, qu’il a un caractère de vainqueur, malgré ses incapacités, ses handicaps, mais Dieu dévoile son caractère de vaillance, de guerrier, de futur conducteur de son peuple. Il ignorait tout cela. Les réalités avaient forgés le caractère de Gédéon qui n’avait de lui qu’une pauvre considération. Dieu va lui faire découvrir le caractère caché de sa personne, ‘tu es fort et tu donneras la victoire à ton peuple’ !

Entendant cela, Gédéon s’esquive, arguant ses manquements et faiblesses, les sombres réalités qui l’obsèdent qui dictent son langage pessimiste. Il avait un regard sombre sur l’avenir. Mais Dieu dit qu’Il va s’associer avec lui !

·         « JE serai avec toi ! ».

·         « Mais, avec quoi sauverai-je Israël ? » (v. 15).

Dieu lui rétorque:

·         « Avec la force que tu as ! » (v. 14).

En s’engageant auprès de Gédéon, Dieu montre qu’une force en puissance investie en lui, va se libérer au fur et à mesure des évènements. Tout un processus va se mettre en route, et la force qui est en Gédéon va se déployer !

C’est Dieu qui l’envoie:

·         « Oui, c’est Moi qui t’envoie ! » (trad. TOB).

Vous savez que l’homme peut triompher comme un coq qui croit qu’en chantant il fait lever le soleil ! Mais pour éviter cela, Dieu spécifie bien que c’est Lui qui envoie Gédéon ! Gédéon pouvait s’appuyer sur l’autorité divine, lui montrant que Dieu Lui-même avec tout ce stratagème allait détruire les ennemis d’Israël. Ce Dieu qui semblait silencieux depuis trop longtemps venait de se lever et de dire à Gédéon:

·         « Tu battras les Madianites comme un seul homme » (v. 16).

C’est seulement comme ça que le « héros » allait sortir de l’ombre en obéissant comme il a pu à l’Appel de Dieu pour libérer son peuple. Notez que Gédéon va aller chercher des milliers d’hommes. Il lui a été dit:

·         « tu battras l’ennemi comme un seul homme ».

Pour finir, il y a eu un tri sélectif et il s’est retrouvé avec 300 hommes. Mais je le redis, à lui seul il pouvait battre Madian « comme un seul homme » ! Bref, Gédéon va offrir un sacrifice et il donnera à l’autel le nom de:

·         « L’Eternel assure la paix… et il existe encore aujourd’hui… » (v. 24).

L’adoration précède le service.

Notez avec moi ce que le Saint-Esprit dit: « il existe encore aujourd’hui » un tel mémorial qui témoigne de la fidélité de Dieu et qui dit que Dieu t’apprécie… au point où Il a préféré ta vie à celle de son Fils unique !

UNE MAUVAISE APPRECIATON GENERE LE JUGEMENT

·         Matthieu 27: 9: « Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète: Ils ont pris les trente pièces d’argent, la valeur de Celui qui a été estimé, qu’on a estimé de la part des enfants d’Israël ».

Dieu a consenti que l’on estime son Fils unique à 30 piécettes d’argent, Lui, le Joyau du Ciel… Votre appréciation de la personne de Jésus-Christ est-elle à sa juste valeur ou Le sous-estimez-vous ? Comprenez pourquoi il y a si peu de surnaturel dans vos vies.

Josué et Caleb ont eu une juste appréciation du pays de la promesse… les 10 autres espions ont fait murmurer le peuple qui se remit à pleurer.

Cet « autel » du sacrifice, celui érigé par Gédéon nous parle de celui de la Croix du Calvaire où Dieu a donné la preuve qu’Il nous aime aussi, qu’Il a un plan pour nous, que tu peux être en paix malgré toutes les tourmentes que tu as expérimentées à ce jour « il existe encore aujourd’hui » la possibilité pour toi de faire des exploits. La paix de Dieu surpasse toute intelligence et cette paix est une arme redoutable contre l’Ennemi !

·         Hébreux 13: 10 : « Nous avons un autel dont ceux qui font le service au tabernacle n’ont pas le pouvoir de manger ».

·         Philippiens 4: 7: « … Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ ».

Lorsque la prière remplace le souci, la paix de Dieu qui « transcende la compréhension humaine »…

1)      .. descend dans le cœur du croyant,

2)      … agit en sentinelle,

3)      … gardant l’esprit et les émotions du chrétien des attaques soudaines de la peur, de l’inquiétude ou de la tentation.

Enfin, l’appréciation de Dieu sur Gédéon lui a permis de découvrir son potentiel caché, et à entrer pleinement dans les projets de Dieu pour lui. Cette appréciation a donné à Gédéon du courage, de l’assurance, et la motivation nécessaire pour battre ses ennemis.

Déjà en introduction de ce message, vous voyez combien le fait d’apprécier quelqu’un en mal de vivre aide à aimer la vie :

·         transforme le milieu dans lequel les gens vivent,

·         permet de développer des programmes auxquels vous n’auriez jamais pensé,

·         vous aide à mettre à profit ce que vous avez appris,

·         vous conduit à encourager des gens qui vivent dans le désordre ou l’échec,

·         fait découvrir le potentiel inexploité qui est en eux, mais dont ils ignorent tout…

·         la valorisation de quelqu’un laisse entrevoir d’énormes possibilités !

Jésus Lui-même savait guérir, délivrer relever, restaurer, par l’encouragement on aide ceux qui ont échoué, ou qui sont tombés, nous devenons des artisans de paix et d’amour pour ceux qui sont rejetés, qui ne croient plus en eux, mais qui vont bientôt déclarer:

·         « Je Te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont merveilleuses, et mon âme le reconnaît bien ! » (Psaume 139: 14).

L'imagination est notre grand pouvoir, en imaginant ce que vous ne voulez pas vous utilisez ce pouvoir contre vous, en imaginant ce que vous voulez, vous l'utilisez pour vous. Ne pensez pas à vos problèmes, imaginez les solutions et focalisez sur elles.

·         "L'imagination rassemble les fils avec lesquels l'Esprit tisse l'étoffe dont votre future sera vêtu".

L’APPRECIATION LIBERERA L’ENERGIA DIVINE

Energie, vient du grec « energia », qui signifie « Force en action » par opposition à « dunamis »: « Force en puissance ».

De l’Eglise d’aujourd’hui, on a l’impression d’un hamster qui tourne dans sa roue, on croit qu’elle avance, mais en réalité elle fait du surplace. Quel est le point commun entre la « parabole des talents », celle des « 10 vierges », ou du « Christ inconnu » ?

SE DEPLACER POUR LIBERER LA FORCE EN PUISSANCE

C’est que les uns et les autres n’ont pas de jambes !

·         Il fallait se rendre dans une banque et y placer l’argent, afin que le Maître en retire un intérêt.

·         Il fallait aller au magasin où on peut acheter de l’huile, pour en avoir en réserve et tenir jusqu’à minuit.

·         Il fallait encore se déplacer pour rencontrer les prisonniers, les malades, les étrangers etc.

Or, ce qui permet de libérer la « force en action », après que l’on ait reçu témoignage de l’appréciation de Dieu, c’est le fait de « se déplacer »:

·         Actes 10: 38: « … vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec Lui ».

Avec cela, avoir une bouche qui parle au moment opportun:

·         Ephésiens 6: 19: « Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Evangile… ».

Et aussi des mains pour toucher les personnes !

·         Actes 28: 8: « Le père de Publius était alors au lit, malade de la fièvre et de la dysenterie; Paul, s’étant rendu vers lui (des jambes), pria (une bouche), lui imposa les mains (des mains), et il le guérit ».

Juste une petite remarque : certains se servent de ce texte pour dire qu’ils ont comme Paul « un pouvoir de guérir » les gens à tour de bras. Je note que ceux qui ont ces prétentions ont des résultats contestables, médiocres, improuvables, pire même, totalement le fruit de leur imagination et de leurs égos hypertrophiés !

Le pronom personnel « Il » de la phrase: « Il le guérit », c’est bien sûr dans le contexte des Evangiles et des Actes des apôtres, le Seigneur Jésus qui guérit par le Saint Esprit et non l’apôtre Paul.

·         Matthieu 12: 22: « Alors on Lui amena un démoniaque aveugle et muet, et Il le guérit, de sorte que le muet parlait et voyait ». 

·         Matthieu 21: 14 : « Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de Lui dans le temple. Et Il les guérit ». 

·         Luc 9: 11: « Les foules, l’ayant su, le suivirent. Jésus les accueillit, et Il leur parlait du Royaume de Dieu; Il guérit aussi ceux qui avaient besoin d’être guéris ». 

·         Luc 22: 51: « Et l’un d’eux frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l’oreille droite. 51 Mais Jésus, prenant la parole, dit: Laissez, arrêtez ! Et, ayant touché l’oreille de cet homme, Il le guérit ».

·         Actes des apôtres 9: 34: « Pierre lui dit : Enée, Jésus-Christ te guérit; lève-toi, et arrange ton lit. Et aussitôt il se leva ».

Notez encore une fois que l’apôtre Pierre lui-même ne dit pas: « Je te guérit au Nom de Jésus-Christ ! ». Non ! Il dit humblement: « Jésus-Christ te guérit ! ».

·         « Vous recevrez une puissance et vous serez mes témoins ».

Cette puissance n’est pas destinée à être stockée, en réserve ou gardée, mais « être libérée », « mise en action ».

Les disciples dès lors ne se sont plus enfermés dans une chambre haute, mais allèrent dans le monde, bousculant les traditions ancestrales. Les forces divines reçues étaient mises en action et,

·         les âmes étaient sauvées

·         les malades guéris

·         les démons chassés

Actes 2: 41 et 46/47: « Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes … v. 46/47: Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, 47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés ».

Actes 4: 4: « Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, et le nombre des hommes s’éleva à environ cinq mille ».

Actes 5: 14/15: « Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s’augmentait de plus en plus; 15 en sorte qu’on apportait les malades dans les rues et qu’on les plaçait sur des lits et des couchettes, afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvrît quelqu’un d’eux ».

Marc 16: 20: « Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la Parole par les miracles qui l’accompagnaient ».

Actes 2: 43: « La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres ».

Actes 3: 6/8: « Alors Pierre lui dit: Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne: au Nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. 7 Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes; 8 d’un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu ».

Actes 5: 12: « Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres. Ils se tenaient tous ensemble au portique de Salomon… ».

Actes 5: 16: « La multitude accourait aussi des villes voisines à Jérusalem, amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs; et tous étaient guéris ».

Actes 8: 7: « Car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris ».

CAPACITES QUE L’APPRECIATION DE DIEU OPTIMISE

L’appréciation active la capacité de Réagir

Dans l’épître aux Hébreux, chapitre onze, il est question d’attaquer et de mettre en fuite des armées étrangères. C’est ce qui est arrivé à Saül, lorsqu’il s’est révolté contre Naschach (1Samuel 11: 6). Cette force de réaction a galvanisé tout le peuple et l’a contraint à se rassembler derrière lui comme un seul homme. Il a pu susciter une « responsabilité collective » en Israël, et cette force de réaction de Saül venait du Saint Esprit.

·         Verset 6: « Dès que Saül eut entendu ces choses, il fut saisi par l’Esprit de Dieu, et sa colère s’enflamma fortement ».

L’Esprit de Dieu est en nous comme une force latente (dunamis), mais il doit devenir une énergie. C’est-à-dire une force en action. Cette force de réaction est ce qui fait les héros. Et Dieu veut par son Esprit réveiller cette capacité divine en toi.

L’appréciation active la capacité de Subir

·         «  Saül s’en alla dans sa maison à Guibéa. Il fut accompagné par les honnêtes gens dont Dieu avait touché le cœur. Il y eut toutefois des hommes pervers qui disaient: ‘Quoi ? C’est celui-ci qui nous sauvera ?’. Mais Saül n’y pris point garde. Le peuple dit à Samuel: ‘qui est-ce que disait: Saül régnera-t-il sur nous ? Livrez ces gens et nous les ferons mourir. Mais Saül dit: Personne ne sera mis à mort en ce jour, car aujourd’hui, l’Eternel a opéré une délivrance en Israël’ » (1Samuel 10: 26/27; 11: 12/13).

Tout homme peut endurer des pressions physiques, morales, mentales énormes. Or Saül a dû apporter l’esprit mesquin de son entourage. Il n’a pas pris ombrage de ceux qui se moquaient de lui, pourtant il était en position de force, il pouvait faire des représailles. Mais il fut rempli d’indulgence et de mansuétude. Si quelqu’un veut durer sous dans le service de Dieu, il faut ce genre de force qui permet de supporter l’insupportable, de pardonner l’impardonnable, la raillerie et la médiocrité d’un grand nombre. Voyez le type de réactions de David chassé par Abimélec. Certes son cœur était brisé, mais il a sublimé sa situation en glorifiant et louant Dieu…

·         Psaume 34 : « De David. Lorsqu’il contrefit l’insensé en présence d’Abimélec, et qu’il s’en alla chassé par lui. Je bénirai l’Eternel en tout temps; sa louange sera toujours dans ma bouche. 2 Que mon âme se glorifie en l’Eternel ! Que les malheureux écoutent et se réjouissent ! 3 Exaltez avec moi l’Eternel ! Célébrons tous son Nom. 4 J’ai cherché l’Eternel, et Il m’a répondu; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs. 5 Quand on tourne vers Lui les regards, on est rayonnant de joie, et le visage ne se couvre pas de honte. 6 Quand un malheureux crie, l’Eternel entend, et Il le sauve de toutes ses détresses. 7 L’ange de l’Eternel campe autour de ceux qui Le craignent, et Il les arrache au danger. 8 Sentez et voyez combien l’Eternel est bon ! Heureux l’homme qui cherche en Lui son refuge ! 9 Craignez l’Eternel, vous ses saints ! Car rien ne manque à ceux qui Le craignent. 10 Les lionceaux éprouvent la disette et la faim, mais ceux qui cherchent l’Eternel ne sont privés d’aucun bien. 11 Venez, mes fils, écoutez-moi ! Je vous enseignerai la crainte de l’Eternel. 12 Quel est l’homme qui aime la vie, qui désire la prolonger pour jouir du bonheur ? 13 Préserve ta langue du mal, et tes lèvres des paroles trompeuses; 14 éloigne-toi du mal, et fais le bien; recherche et poursuis la paix. 15 Les yeux de l’Eternel sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leurs cris. 16 L’Eternel tourne sa face contre les méchants, pour retrancher de la terre leur souvenir. 17 Quand les justes crient, l’Eternel entend, et Il les délivre de toutes leurs détresses; 18 L’Eternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et Il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. 19 Le malheur atteint souvent le juste, mais l’Eternel l’en délivre toujours. 20 Il garde tous ses os, aucun d’eux n’est brisé. 21 Le malheur tue le méchant, et les ennemis du juste sont châtiés. 22 L’Eternel délivre l’âme de ses serviteurs, et tous ceux qui L’ont pour refuge échappent au châtiment ».

Dieu apprécie de Sa Présence, ceux dont le cœur est brisé.

Le mot «brisé» en hébreu est le mot « shabar » qui signifie « déchirer violemment, épave ou écrasement; mutiler, paralyser, briser ou casser". L'ancien hébreu est une langue très descriptive et donc ce mot « shabar » ne vient pas seulement avec une définition, mais aussi dans des contextes où il a été décrit. Ce mot a été utilisé pour décrire les navires explosés et fendus de la proue à la poupe à cause de vents violents et sauvages. Il était également utilisé pour décrire l'action de déchirement que des bêtes sauvages et féroces font subir à leur proie. Il pourrait être traduit littéralement par "cœur déchiré."

Un cœur brisé est plus courageux que la simple déception qui nous fouette tellement fort qu'elle laisse un grand changement dans notre vie pour toujours. Un cœur brisé vous rendra misérable avec la douleur et un fort chagrin. Un cœur brisé vous laissera à bout de souffle. Dieu savait que si nous vivions de l'autre côté du ciel, il y aurait des personnes, des événements et des questions qui briseraient le cœur de ses enfants bien-aimés et Il a un plan pour les moments les plus dévastateurs dans votre vie.

Quand le psalmiste déclare que « Le Seigneur est proche du cœur brisé », ses paroles sont des paroles prononcées avec soin, tendresse et une grande compassion. Il rappelle à toute la chrétienté dans les temps à venir que le Seigneur est amour, qu'Il est attentif à tous ceux qui subissent une douleur inimaginable. Cette douleur peut avoir été causée par une grande tempête dans votre vie ou par une personne rustre et féroce, mais le Seigneur est debout à côté de vous, Il accorde une attention diligente à votre souffrance et aux saignements de votre cœur.
Si vous avez déjà souffert dans des conditions tortueuses, je peux vous assurer que vous n'avez jamais quitté la garde de Dieu. Si aujourd'hui vous êtes émotionnellement déchiré et vous vous demandez comment vous pourrez faire un peu plus aujourd'hui, je peux vous consoler avec assurance qu'Il est avec vous maintenant.

L’appréciation active la capacité de Réussir

·         1Samuel 11: 9: « Le lendemain, Saül divisa le peuple en trois corps. Ils pénétrèrent dans le camp des Ammonites à la veille du matin, et ils les battirent jusqu’à la chaleur du jour. Ceux qui échappèrent furent dispersés, et il n’en resta pas deux ensemble ».

·         1Samuel 14: 48: « Il manifesta sa force, battit Amalek, et délivra Israël de la main de ceux qui le pillaient ».

Belle réussite devant ses ennemis, Saül est arrivé à délivrer Israël de la main de ceux qui le pillaient. L’appréciation nous formate pour la réussite et nous aide à prendre des résolutions.

Je vous livre au passage le portrait-robot d’une personne qui réussit, les sept caractéristiques d’une telle personne:

1) On sait aujourd’hui qu’il n’est pas question de race ou de sexe pour réussir. Peu importe l’origine sociale de la personne.

2) Une telle personne a une idée très claire de ce qu’elle veut. Il est vrai qu’il faut savoir ce que l’on veut.

3) Elle croit en son droit à la vie, telle cette femme qui disait au juge: « fais-moi justice de mon adversaire ».

4) Elle déploie tous ses efforts, tout ce qui est en son pouvoir pour la réalisation. Une telle personne va jusqu’au bout de ses limites. Elle y parviendra coûte que coûte.

5) Cette personne ne disperse pas ses énergies, elle se focalise sur le seul centre d’intérêt, jusqu’à en faire une obsession. Paul disait:

·         « Je fais une chose… » (Philippiens 3: 13).

Il s’agit de se concentrer. Cela agit comme un faisceau laser, auquel rien ne résiste. C’est pourquoi des moments de recueillement sont si importants.

6) Une personne qui réussit a une relation soignée avec elle-même et les autres.

7) Ses rapports avec l’argent sont sains. Elle sait que ce n’est pas une fin en soi, mais un outil de travail pour un épanouissement durable.

Rappelons-nous notamment de Job et des diverses qualités décrites plus haut, et vous comprendrez pourquoi il réussissait en tout et partout. Ce « portrait-robot » colle parfaitement à Job.

Paul disait à Timothée : « Tu as suivi de près mes résolutions », littéralement: « PROTHESIS » qui donne prothèse en français. Etymologie de résolution: du latin resolvere, ‘défaire ce qui est noué’, ‘dénouer’; ‘résoudre  une difficulté’, ‘débrouiller’, ‘démêler’, ‘expliquer’, ‘éclaircir’.

Une résolution est :

bullet l'action de solutionner, de résoudre un problème ou une difficulté,
bullet une décision ferme, et par extension, la qualité d'une personne résolue, la fermeté, l'audace et le courage.

Dieu a pour chacun une « prothèse », un plan, des œuvres bonnes pour que nous les pratiquions. Résolution vient de résoudre. Si vous ne prenez pas de résolutions, pour ne pourrez pas résoudre vos problèmes et les situations compliquées.

·         Ephésiens 1: 11: « En Lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de Celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté…».

·         Ephésiens 3: 11: « … afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’Eglise la sagesse infiniment variée de Dieu, 11 selon le dessein éternel qu’Il a mis à exécution par Jésus-Christ notre Seigneur ».

·         2Timothée 1: 9: « Mais souffre avec moi pour l’Evangile, par la puissance de Dieu qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos œuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels ».

·         Luc 9: 51: « Lorsque le temps où Il devait être enlevé du monde approcha, Jésus prit la résolution de se rendre à Jérusalem ».

L’appréciation active la capacité d’Acquérir

·         Deutéronome 8: 18: « Souviens-toi de l’Eternel, ton Dieu, car c’est Lui qui te donnera de la force pour les acquérir, afin de confirmer, comme Il le fait aujourd’hui, son alliance qu’Il a jurée à tes pères ».

 

·         2Samuel 1: 24: « Filles d’Israël ! Pleurez sur Saül, qui vous revêtait magnifiquement de cramoisi, qui mettait des ornements d’or sur vos habits ».

L’appréciation stimule notre imagination et nous aide à trouver des solutions. L'imagination est notre grand pouvoir, en imaginant ce que vous ne voulez pas vous utilisez ce pouvoir contre vous, en imaginant ce que vous voulez, vous l'utilisez pour vous. Ne pensez pas à vos problèmes, imaginez les solutions et focalisez-vous sur elles.

·         "L'imagination rassemble les fils avec lesquels l'Esprit tisse l'étoffe dont votre future sera vêtu".

Retour accueil