Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 

 Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

 

JE TE DONNE LES CLES DU ROYAUME 

Matthieu 16: 13/19 

·       « Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que Je Suis, moi, le Fils de l’homme ? 14 Ils répondirent: Les uns disent que Tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie;  les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. 15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que Je Suis ? 16 Simon Pierre répondit: ‘Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant’. 17 Jésus, reprenant la parole, lui dit: ‘Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. 18 Et Moi, Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette Rocher Je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. 19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux’».

 Jésus remonte tout au nord de la Palestine avant d’entreprendre son dernier voyage qui le conduira à Jérusalem pour y être crucifié. Mais avant cela, Il veut s’assurer que les disciples savent ce qui va Lui arriver et surtout qu’ils croient en Lui, car après son départ, leur route sera particulièrement rude. Nous sommes aussi arrivés aujourd’hui dans le territoire de « Césarée de Philippe », lieu de questions vitales et de révélations essentielles, celles que Jésus nous pose:  

·       « Qui dit-on que Je Suis ? ».  

L’important n’est pas l’opinion populaire, celle des autres, mais la vôtre, la mienne personnelle. La réponse à cette question va révéler qui je suis, qui tu es dans le plan de Dieu ! En reconnaissant que Jésus est le Fils du Dieu vivant, Pierre devient comme Jésus, quelque chose de la même nature que Lui, transformé à son image, toutes proportions gardées. A la réponse sur l’identité de Jésus arrive une révélation sur notre identité !  

·       « Tu es heureux Simon fils de Jonas…. Tu es Pierre (« petit caillou qui roule »), et sur ce Rocher (que Je Suis, Moi, Jésus de Nazareth), Je bâtirai Mon Eglise ».  

C’est paradoxal que Jésus nous pose une question sur « qui Il est », pour nous révéler in fine « qui nous sommes » !!! Notre vraie identité est en Lui. L’Eglise ne peut-être bâtie sans la révélation de la véritable identité de Jésus de Nazareth. Du coup Pierre le premier recevra des clés… indispensables pour bâtir. 

Il n’y a donc pas une seule clé, qui serait l’autorité spirituelle... Il est question des clés du Royaume. Ces clés parlent certes de l’autorité spirituelle, mais dans plusieurs domaines différents. Il y en a au moins 5 dans les Ecritures.  

La Clé de la maison de David 

·       Apocalypse 3:7 : « Ecris à l’ange de l’Eglise de Philadelphie: ‘Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira: 8 Je connais tes œuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon Nom, J’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer’». 

·       Esaïe 22: 2 : « Je mettrai sur son épaule la clé de la maison de David: quand il ouvrira, nul ne fermera; quand il fermera, nul n’ouvrira ». 

La Clé de la Mort 

·       Apocalypse 1: 18 : « … et le vivant. J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort… ». 

La Clé du séjour des morts 

·       Apocalypse 1: 18 : « … et le vivant. J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts ». 

La Clé de la Science 

·       Luc 11: 52 : « Malheur à vous, docteurs de la loi ! Parce que vous avez enlevé la clef de la science; vous n’êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient ». 

La Clé de l’Abîme 

·       Apocalypse 9: 1/11: « Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l’abîme lui fut donnée, 2 et elle ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits. 3 De la fumée sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre. 4 Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur le front. 5 Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois; et le tourment qu’elles causaient était comme le tourment que cause le scorpion, quand il pique un homme. 6 En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d’eux. 7 Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat ; il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l’or, et leurs visages étaient comme des visages d’hommes. 8 Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme des dents de lions. 9 Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat. 10 Elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons, et c’est dans leurs queues qu’était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois. 11 Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon ». 

Pourquoi chercher d’autres clés que celles mentionnées dans l’Ecriture ? Ceux qui peuvent utiliser ces clés sont ceux qui reconnaissent que Jésus est le Messie et le Fils de Dieu. 

Comment Jésus a repris ces clés... 

Comme tous ont péché et sont privés de la Gloire de Dieu, il fallait quelqu’un qui n’avait jamais péché pour reprendre les choses en main. Un humain ayant donné autorité à Satan, il fallait que Dieu s’arrange pour qu’un être humain reprenne cette autorité légalement, donc, un homme sans péché. 

·       « Ainsi puisque nous avons un grand prêtre (ou souverain sacrificateur) qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons (ou: “confessons”!). Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, Il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde, et de trouver grâce, pour être secourus dans tous nos besoins » (Hébreux 4: 14/16).  

Il va se soit qu’il ne peut s’agir de Pierre. Seul Jésus remplit ces conditions. Il n’y a pas de confusion possible. C’est pourquoi Il a pu reprendre les clés à Satan. Jésus a donc reçu Lui seul toute autorité au ciel et sur la terre !  

·       Matthieu 28: 18: « Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. 19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, Je Suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde ». 

C’est ainsi qu’Il a pu reprendre cette autorité, et la remettre entre les mains de ses disciples, c’est à dire tous ceux sans exception qui reconnaissent qu’Il est le Messie, le Fils du Dieu Vivant, qui font la confession que Pierre a fait le premier ! Jésus dit à Pierre et à tous:  

·       « Je te donne les clés, à toi Pierre, à toi Jean, à toi Jacques, à toi Philippe...».  

Cette autorité est un DON. Dieu ne donne pas d’un côté pour reprendre de l’autre,  puisqu’Il ne se repent pas de ses dons ni de son appel (Romains 11). Nous avons donc autorité pour que certaines choses se passent et d’autres pas, dans notre vie, notre famille, notre ville, notre pays... Car la terre a été donnée à l’être humain, et c’est sur terre que l’autorité s’exerce ! (cf. Matthieu 16: 19). 

Toutefois, qu’il me soit permis de dire que tous ne peuvent prétendre exercer l’autorité spirituelle sans avoir au préalable la révélation de qui est Jésus.  

·       « Un jeune immigrant était devenu un auteur à succès. En écrivant plusieurs livres il avait fait fortune. Il avait même fait une pièce de théâtre jouée à Broadway. Avec sa richesse nouvellement acquise, il s’acheta un yacht. Il y emmena sa mère pour une croisière. Il avait engagé un équipage pour s’occuper du bateau. Il était fier de sa chance. Une fois à bord, il descendit sous le pont, et revint peu de temps après, vêtu comme un officier, casquette, veste, pantalons, galons dorés et tous les accessoires. Il paradait devant sa mère. Puis, il lui dit:  

·       « Tu vois, maman, je suis capitaine !».  

Elle le regarda et  répondit:  

·       « Mon fils, pour moi tu es capitaine, pour toi aussi, mais pour les capitaines, tu n’es pas capitaine du tout ! ». 

Pierre a reçu le premier le pouvoir des clés parce qu’il a confessé la messianité de Jésus. En revanche, le grand prêtre avait nié  cette ‘messianité de Jésus’, et Kaïphe a condamné Jésus à subir la passion, la mort. Il a déchiré ses vêtements en signe de deuil, et a condamné Jésus pour blasphème, reniant Jésus au Nom du Dieu sursème dont il était censé être le serviteur. Kaïphe a nié cette messianité, tandis que Pierre, dont le nom est aussi Kaïphe en hébreu, l’a confessé. Ainsi, à l’avance, prévoyant son reniement par le Grand Prêtre Kaïphe, Jésus a remis à Pierre le premier le pouvoir des clés. Mais Simon-Pierre (Kaïphe) reniera aussi son maître par trois fois au moment de la passion... 

Jésus déclare aux autres disciples deux chapitres plus loin:  

·       « Tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le Ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le Ciel » (18: 18).  

Nous voyons là que Pierre n’est plus le seul. Il était le premier seulement à qui ces clés ont été confiées, mais les autres disciples aussi ont partagé ce privilège !  

Les versets 19 & 20 du même chapitre 18 de Matthieu vont encore plus loin puisque Jésus en fait l’extension à TOUS:  

·       « Je vous dis encore, que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon Nom, Je Suis au milieu d’eux  ». 

·        Jean 20: 22/23: « Après ces paroles, Il souffla sur eux, et leur dit: ‘Recevez le Saint-Esprit. 23 Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus’ ». 

Qu’est-ce que l’autorité spirituelle ? 

L’autorité est: “le droit de se servir d’un pouvoir”.  

Elle est une force qui produit un effet. Dans l’Ecriture, le concept du royaume « Basiléa », la  « Royauté », signifie: « exercice du gouvernement », et non le territoire géographique où un roi règne. Ce n’est donc pas par un procédé plus ou moins occulte que cette autorité a été confiée par délégation aux disciples.  

Jésus a choisi les 12, chiffre qui symbolise le gouvernement, suscitant un peuple nouveau pour remplacer la nation qui rejetait son message, et message a reçu les clefs du royaume, puis aux 70, puis à tout son peuple. Jésus a ôté ces clés aux Pharisiens, car eux-mêmes avaient enlevé la clef de la connaissance du royaume. Ces clefs de l’autorité qui permettent de franchir d’autres portes qui mènent aux ressources du Royaume de Dieu.  

·       « Si un homme désire aller trouver le Roi dans son palais, il faut qu’il passe à travers de nombreuses grilles et portes avant d’arriver à la demeure royale. Si après avoir franchi la première enceinte, il s’arrête et se contente de crier: « Où est le Roi ?». Il ne le verra jamais. Pour le voir, il doit passer à travers toutes les portes ». 

Ce que signifie l’expression “Lier & délier”... 

« Lier et délier », expression qui signifie littéralement: « Remettre ou Maintenir ». Ce n’est pas un pouvoir démesuré dont les hommes disposeraient pour s’emparer de la vie des autres !  

Lier vient de: « Assar », c’est à dire: « Enfermer, condamner, interdire en mettant un harnais !». 

Délier, en hébreu « Hatar », signifie: « Apaiser, venir faire sa demeure, habiter ».  

Alors que les disciples avaient verrouillé les portes voici qu’au premier soir de la semaine, Christ a détruit leur « blindage », Il les a “déliés” en venant habiter au milieu d’eux. En les rendant libres, Il a défait les liens qui les enfermaient ! De même par le Saint-Esprit habitant en eux, ils pourront délier à leur tour, de leurs entraves, ceux qui sont enfermés (liés), afin de les amener vers la Liberté glorieuse des Enfants de Dieu ! 

1) La Clé de David

« La Seigneurie de Jésus Christ et l’appropriation des promesses » 

Le Roi d’Assyrie avait envahi la Palestine sous le règne du roi Ezéchias. Jérusalem était menacée. Un certain Chebna avait usurpé l’office de gouverneur du palais royal, et avait poussé l’imposture jusqu’à se faire creuser dans le roc, une tombe pour manifester sa prétention d’appartenir à la classe riche jusqu’au bout.  Mais le prophète Esaïe a dénoncé l’imposture et révélé en même temps l’instrument choisi de Dieu pour cette fonction, c’est à dire celui qui aurait le pouvoir et l’autorité, ELIAKIM (« Dieu est en train d’établir »). Aussi ces paroles sont adressées de la part de Dieu à Chebna v.19:  

·       « Je mettrai sur son épaule la clé de David... Je te chasserai de ton poste...».  

Eliakim était une image du Christ qui vient pour rétablir toutes choses. La Seigneurie de Jésus-Christ sera démontrée. Il a en effet été élevé à la droite de Dieu. Le parler en langues est une attestation de cette réalité spirituelle. Pierre utilise la clé de David pour expliquer la Pentecôte. 

·       Actes 2 : 22/43: « Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’Il a opérés par Lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes; 23 cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies. 24 Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle. 25 Car David dit de lui: ’Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu’Il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé’. 26 Aussi mon cœur est dans la joie, et ma langue dans l’allégresse ; Et même ma chair reposera avec espérance, 27 Car tu n’abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption. 28 Tu m’as fait connaître les sentiers de la vie, Tu me rempliras de joie par ta présence. 29 Hommes frères, qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd’hui parmi nous. 30 Comme il était prophète, et qu’il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône, 31 c’est la résurrection du Christ qu’il a prévue et annoncée, en disant qu’il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. 32 C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins. 33 Elevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l’a répandu, comme vous le voyez et l’entendez. 34 Car David n’est point monté au ciel, mais il dit lui-même: ‘Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, 35 Jusqu’à ce que Je fasse de tes ennemis ton marchepied’. 36 Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. 37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: ‘Hommes frères, que ferons-nous ?’. 38  Pierre leur dit: ‘Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera’. 40 Et, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant: Sauvez-vous de cette génération perverse. 41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes. 42 Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. 43 La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres ». 

L’apôtre Pierre cite souvent l’ancien roi David, comme référence et gage des promesses de Dieu. Les « épaules » dans l’Ecriture représentent la force et la domination... 

Jésus est le seul qui peut faire entrer et sortir. Ouvrir ou fermer. Seul Il ouvre le chemin du palais céleste, et nous fait entrer dans la présence de Dieu. C’est la CROIX qui est cette clé que David porte sur son dos. Bien que David soit connu pour ses Psaumes, la louange, si importante soit-elle, n’est pas la clé de David comme certains le déclarent. La vie de David est une démonstration de la grâce de Dieu.  

Ainsi, cette clé c’est d’être en relation avec le seul médiateur entre Dieu et les hommes. Dans Apocalypse, il est fait allusion au dieu païen JANUS qui avait deux faces, celle de père et celle de fils. Il fallait passer par lui et lui seul car il était reconnu comme le Dieu des dieux ! Il était le « dieu des Portes et des Gonds ».  

Sans lui, aucune prière ne pouvait être exaucée, et la porte même du Ciel ne pouvait s’ouvrir. Tout ce que vous demanderez au Père en mon NOM Je le ferai... Comme Eliakim autrefois, Jésus revendique seul ce droit.  En dehors de Jésus tout n’est que supercherie, imposture, mensonge et idolâtrie. Sauvé pour servir, obéir. La conjonction de coordination « donc » se réfère à tout ce qui a été dit précédemment. Mais au départ, c’est la clé de David sur son épaule. Cette clé c’est la croix... Ce message nous a amené à l’obéissance de Christ.  

Pierre a utilisé la premier cette Clé de David le jour de la Pentecôte quand le Saint-Esprit est descendu. Cette clé de David est très puissante, au point même de délivrer des aveugles de leur cécité physique.  

Deux aveugles dans Matthieu 9: 27/31 ont recouvré la vue après avoir invoqué le Fils de David, ils ont utilisé cette clé à l’avance sans le savoir !

·       « Etant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient: ‘Aie pitié de nous, Fils de David !’. 28 Lorsqu’Il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de Lui, et Jésus leur dit: ‘Croyez-vous que Je puisse faire cela ?’. ‘Oui, Seigneur’, Lui répondirent-ils. 29 Alors Il leur toucha les yeux, en disant: ‘Qu’il vous soit fait selon votre foi’. 30 Et leurs yeux s’ouvrirent. Jésus leur fit cette recommandation sévère : Prenez garde que personne ne le sache. 31 Mais, dès qu’ils furent sortis, ils répandirent sa renommée dans tout le pays ».

 En effet, Il est Celui qui ouvre... L’œuvre d’ouverture miraculeuse s’est faite:  

·       « … à l’instant leurs yeux s’ouvrirent ». 

·       Dieu avait déclaré: « Je vous donnerai les grâces promises à David » (Actes 13: 34). 

En temps de crise, les premiers disciples ont utilisé cette Clé de David, alors qu’ils étaient menacés... Ils ont invoqués les promesses, notamment celles du Psaume 2... Et cette clé a formidablement fonctionné:  

·       “Lorsqu’ils l’eurent entendu, ils élevèrent à Dieu la voix tous ensemble, et dirent: Seigneur, Toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve, 25 c’est Toi qui as dit par le Saint-Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David: ‘Pourquoi ce tumulte parmi les nations, et ces vaines pensées parmi les peuples ? 26 Les rois de la terre se sont soulevés, et les princes se sont ligués contre le Seigneur et contre son Oint. 27 En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que Tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d’Israël, 28 pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d’avance. 29 Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance, 30 en étendant ta Main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le Nom de ton saint serviteur Jésus’. 31 Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la Parole de Dieu avec assurance....” (Actes 4: 25). 

2) La Clé de la Mort

« La Vie de Résurrection » 

Cette « Clé de la Mort » concerne la Mort, et les puissances de l’Enfer. Jésus a dépouillé celui qui avait la puissance de la Mort. Le Diable n’a plus le pouvoir de la Mort. Seul Jésus le possède. Il a la clé. Le chrétien le sait et la mort n’est plus un sujet d’épouvante. On sait qui est notre Maître. Il était mort et voici, Il est vivant aux siècles des siècles ! Ouvrir et fermer, lier et délier, permettre ou refuser. Nous pouvons même La contraindre de telle manière que des morts peuvent déjà ressusciter comme illustration de ce pouvoir. Jésus a ressuscité des morts, ses disciples également et c’est même un ordre de ses missions! 

·       « Ils l’ont vaincu par le sang de l’Agneau, la parole de leur témoignage, ils n’ont pas  aimé leurs vies jusqu’à craindre la mort »  (Apocalypse 12: 10). 

Ils savaient donc qui possède l’autorité absolue sur la mort et le séjour des morts. Déjà David connaissait lui aussi cette clé et en a demandé le fonctionnement à son égard...  

Jésus annonce le pouvoir de cette clé:  

·       « Celui qui croit en moi vivra, combien même il serait mort !». 

On ne peut jamais enterrer quelqu’un qui croit en Jésus. Il ne mourra que quand il le voudra... Abraham, Siméon, Anne, Paul etc. en sont des exemples typiques.  

·        « Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit: ‘Il prend les sages dans leur ruse’. 20  Et encore: ’Le Seigneur connaît les pensées des sages, Il sait qu’elles sont vaines’. 21 Que personne donc ne mette sa gloire dans des hommes; car tout est à vous, 22 soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir. Tout est à vous; 23 et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu.» (1Corinthiens 3: 19/23).  

·       “Le dernier ennemi qui sera vaincu, c’est la mort” (1Corinthiens 15). 

Notez donc que tout ennemi doit être vaincu systématiquement, durant toute la vie d’un croyant né de nouveau et rempli du Saint Esprit jusqu’au dernier qui sera la mort elle-même !  

·       « La mort n’a plus de pouvoir sur eux » (Apocalypse 20: 6).  

Les apôtres avaient signé leur arrêt de mort... mais ils ont dû utiliser cette clé de la mort et du séjour des morts en se confiant en Celui qui ressuscite les morts:  

·       2Corinthiens 1: 8/10: « Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui nous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie 9 et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu, qui ressuscite les morts. 10 C’est Lui qui nous a délivrés et qui nous délivrera d’une telle mort, Lui de qui nous espérons qu’Il nous délivrera encore, 11 vous-mêmes aussi nous assistant de vos prières, afin que la grâce obtenue pour nous par plusieurs soit pour plusieurs une occasion de rendre grâces à notre sujet ». 

Jésus dit à Jean: « Ne crains point !». Celui qui a cette clé ne doit plus jamais craindre. Avant nous étions retenu en esclavage par la crainte de la mort, laquelle conditionnait toute notre conduite, même inconsciemment...            

Certains disent: ”ce n’est pas possible, quand on voit tout ce que le diable est capable de faire...” ! On pourrait décrire ses actions... Mais Jacques nous dit qu’on peut lui résister et vaincre toutes les tentations et plus même le faire fuir... C’est l’exercice de l’autorité spirituelle. Il y a combat d’esprits. Ainsi Daniel a dû persévérer dans le jeûne et la prière pendant 3 fois 7  jours, jusqu’à exaucement de la prière. Il y a des oppositions.  

Il met des bâtons dans les roues. Il jette des obstacles en travers du chemin. Mais, il fuira loin de vous. Dénoncez-le sans crainte. Déjouez ses ruses. Quand les ennemis de Néhémie ont appris qu’il était au courant de leurs mauvais desseins, Dieu anéantit leurs projets

·       Néhémie 4: 15: « Lorsque nos ennemis apprirent que nous étions avertis, Dieu anéantit leur projet, et nous retournâmes tous à la muraille, chacun à son ouvrage ». 

3) La Clé du Séjour des morts

« L’Evangile sans compromis » 

·       Psaume 88: « Cantique. Psaume des fils de Koré. Au chef des chantres. Pour chanter sur la flûte. Cantique d’Héman, l’Ezrachite. Eternel, Dieu de mon salut ! Je crie jour et nuit devant Toi. 2 Que ma prière parvienne en ta présence ! Prête l’oreille à mes supplications ! 3 Car mon âme est rassasiée de maux, et ma vie s’approche du séjour des morts. 4 Je suis mis au rang de ceux qui descendent dans la fosse, je suis comme un homme qui n’a plus de force. 5 Je suis étendu parmi les morts, semblables à ceux qui sont tués et couchés dans le sépulcre, à ceux dont tu n’as plus le souvenir, et qui sont séparés de ta Main. 6 Tu m’as jeté dans une fosse profonde, dans les ténèbres, dans les abîmes. 7 Ta fureur s’appesantit sur moi, et Tu m’accables de tous tes flots. Pause. 8 Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m’as rendu pour eux un objet d’horreur; je suis enfermé et je ne puis sortir. 9 Mes yeux se consument dans la souffrance; je t’invoque tous les jours, ô Eternel ! J’étends vers toi les mains. 10 Est-ce pour les morts que tu fais des miracles ? Les morts se lèvent-ils pour te louer ? Pause. 11 Parle-t-on de ta bonté dans le sépulcre, de ta fidélité dans l’abîme ? 12 Tes prodiges sont-ils connus dans les ténèbres, Et ta justice dans la terre de l’oubli ? ». 

En liaison avec le « Séjour des morts », nous voyons dans ce Psaume quelques caractéristiques de ceux qui s’approchent d’un tel « séjour des morts »… peu enviable, vous en conviendrez vous même:  

Leur âme est rassasiée de maux de toutes sortes…

Ils n’ont plus de force…

Ils sont semblables à ceux qui sont tués, toujours vivants, mais morts avant d’être morts, sans aucun espoir humainement parlant…

Ceux qui sont oubliés de leurs biens aimés…

Séparés de la Main de Dieu…

Dans les ténèbres et les abîmes sans fond…

La fureur de Dieu semble s’être appesantie sur eux…

Ils sont accablés par flots successifs de problèmes les uns après les autres…

Leurs amis se sont éloignés d’eux…

Ils sont devenus un objet d’horreur…

Ils sont enfermés sans pouvoir sortir…

Leurs yeux ruissellent de larmes et sont inconsolables, etc. 

De plus le « Séjour des morts » est un lieu d’accueil pour le Diable et ses sbires…  

·       Esaïe 14: 9: « Le séjour des morts s’émeut jusque dans ses profondeurs, pour t’accueillir à ton arrivée; il réveille devant toi les ombres, tous les grands de la terre, il fait lever de leurs trônes tous les rois des nations. 10 Tous prennent la parole pour te dire: ‘toi aussi, tu es sans force comme nous, tu es devenu semblable à nous !’. 11 Ta magnificence est descendue dans le séjour des morts, avec le son de tes luths; sous toi est une couche de vers, et les vers sont ta couverture. 12 Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations ! 13 Tu disais en ton cœur: ‘je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion; 14 je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut’. 15 Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse. 16 Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, ils te considèrent attentivement: ‘est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes, 17 qui réduisait le monde en désert, qui ravageait les villes, et ne relâchait point ses prisonniers ?’». 

C’est aussi un lieu de tourment et de flammes éternelles insupportables… 

·       Luc 16: 23 : « Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein ». 

C’est un lieu de complots contre votre destinée et celle de l’Eglise de Jésus-Christ. Nous voyons que tout ce qui se trame dans notre pays et en Europe a pour objet l’éradication complète de toute référence à Jésus-Christ comme seul Sauveur et Seigneur… 

·       Matthieu 16: 18 : « Et moi, je te dis que tu es Pierre (grec « petit caillou »), et que sur cette pierre (grec: « Rocher massif ») Je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle ». 

Mais Dieu en a décidé autrement et en donnant les Clés su séjour des morts, par la prédiction de l’Evangile libérateur, appelé comme nous l’avons lu dans le Psaume 88 verset 1 : « Dieu de mon Salut », nombreux sont ceux et celles qui vont passer des ténèbres à la Lumière de la puissance de Satan à celle de Dieu ! 

·       1Samuel 2: 6 : « L’Eternel fait mourir et il fait vivre. Il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter ». 

Aujourd’hui, nous utilisons courageusement cette clé de la prédication de l’Evangile sans compromis, seul Evangile qui délivre parfaitement du « Séjour des Morts », de tout ce qui se trame actuellement sur votre vie et qui a pour objet de vous entrainer dans ce lieu sordide du « séjour des morts » pour tous ceux et celles qui veulent invoquer le Nom du Seigneur suite à cette prédication: 

·       Osée 13: 14 : « Je les rachèterai de la puissance du séjour des morts, Je les délivrerai de la mort. O mort, où est ta peste ? Séjour des morts, où est ta destruction ? Mais le repentir se dérobe à mes regards ! ». 

Ce « rachat » a eu lieu lorsque Jésus de Nazareth a été maltraité, torturé, ridiculisé, martyrisé, flagellé, et crucifié pour nous. 

·       Jonas 2: 2 : « Il dit : Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Eternel, et Il m’a exaucé; du sein du séjour des morts j’ai crié, et Tu as entendu ma voix ». 

·       Psaume 49: 15 : « Mais Dieu sauvera mon âme du séjour des morts, car Il me prendra sous sa protection. — Pause ». 

4) La Clé de la Connaissance

« Les secrets du cœur de Dieu » 

·       Luc 11: 52: « Malheur à vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance, vous n’êtes pas entrés vous-mêmes et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient ».  

Les légistes prétendaient expliquer le sens de la Loi et enseigner le peuple; donner la signification des Ecritures. Mais personne ne pouvait comprendre, ils brouillaient les pistes avec des explications très compliquées... Connaître quelqu’un dans le langage biblique, c’est avoir une relation intime, de l’intérieur. Intense. Ainsi : 

·       «Adam connut Eve sa femme ». 

Il s’agit là de relation sexuelle... Selon Jérémie, les vrais prophètes entrent dans la salle du Conseil divin. Ils connaissent les replis secrets du cœur de Dieu. Ils ont un esprit de sagesse et de révélation. Les yeux et oreilles de leurs cœurs sont ouverts. (Jérémie 23). 

Vouloir connaître Dieu, sa volonté, ses secrets, son cœur... C’est ce qui est le plus précieux pour l’homme. Connaître Dieu intimement, c’est vital, c’est le sens de la vie.  

·       « La vie éternelle c’est qu’ils Te connaissent, Toi le seul vrai Dieu et Celui que tu as envoyé, Jésus-Christ ». 

Pouvoir Le louer, l’adorer et célébrer sa Gloire, c’est le but de l’existence. Cela doit être un désir constant. Des moments qu’on met à part pour cela. Dans la méditation, la prière. On cherche le secret de Sa Présence, à entrer dans le lieu secret, à réduire la distance, car l’on s’écarte bien souvent de Lui.  

Sans elle le peuple périt.  

·       Osée 4: 6: « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants ». 

Nous avons dans la parabole du père qui attend, l’image d’un fils prodigue et d’un père languissant, qui vont à la rencontre de l’un et de l’autre simultanément.  

·       Luc 15: 20: « … Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa ». 

·       « Approchez-vous du trône de la grâce pour être secourus dans tous vos besoins ».  

·       « Ils désirent l’approche de Dieu !» (Esaïe 58: 2). 

Vous pouvez faire fondre le Cœur de Dieu ! Même que vous soyez pouilleux, sales, déguenillés, en haillons, plein de crasse... Paul priait pour que les Ephésiens « reçoivent un esprit de sagesse dans sa connaissance, sa révélation, que les yeux du cœur soient illuminés...” (Ephésiens 1: 17/18).  

Cette Clé de la Science, c’est la capacité d’entrer en contact intime avec Dieu. Dieu veut être notre intime, notre ami, se confier en nous. INTIMITE. Les secrets du Cœur de Dieu sont dévoilés. Rien de plus suave. De plus passionnant.  

·       “Sa divine puissance nous a tout donné, ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de Celui qui nous a appelés à la gloire et à la vertu” (2Pierre 1: 3, trad. Lit.). 

5) La Clé de l’Abîme

« L’autorité sur les ténèbres » 

·       Apocalypse 9: 1/11: “Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clé de puits de l’abîme lui fut donnée et elle ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta une fumée d’une grande fournaise... Des sauterelles sortirent de la fumée et se répandirent sur la terre; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre...”.  

L’Etoile qui est tombée du ciel ne peut être que Satan lui-même. L’Abîme évoque la demeure des démons. La Clé de l’Abîme signifie que le diable a reçu l'autorisation de faire sortir tous les mauvais esprits qui étaient là comme retenu dans une prison. Ceux-ci vont bientôt se ruer sur terre. Nombre de ces esprits ont été chassé à l’époque de Jésus et des apôtres et rejetés dans cet abîme. 

·       Luc 8: 31: « Et ils priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d’aller dans l’abîme ». 

Maintenant, ils seront relâchés comme des chiens méchants et enragés... N’oublions pas que le “mystère de l’iniquité” n’a pas atteint son comble sur terre, car l’Eglise ointe, remplie du Saint-Esprit le retient encore. Preuve en est donnée, c’est qu’ils agissent après l’enlèvement de l’Eglise, mais ne peuvent pas toucher ceux qui sont marqués du sceau (9: 4), c’est à dire des croyants qui n’ont pas été enlevés car ils n’étaient pas prêts. Les puissances infernales vont donc se déchaîner avec une rage de destruction insatiable. Laissant la désolation et le découragement comme le ferait une invasion de sauterelles.  

L’Ecriture dit Paul a combattu les « bêtes » à Ephèse haut lieu d’occultisme et de magie de l’époque... 

·       1Corinthiens 15: 32 : « Si c’est dans des vues humaines que j’ai combattu contre les bêtes à Ephèse, quel avantage m’en revient-il ? Si les morts ne ressuscitent pas, mangeons et buvons, car demain nous mourrons ». 

De quoi s’agissait-il ? Il n’y avait pas d’arènes dans cette ville d’Ephèse. Par conséquent, cette expression n’est pas à prendre au sens littéral. Par ailleurs, un citoyen romain n’aurait pas pu être condamné à ce supplice.  

Paul se souvenait d’une phrase de Platon qui comparait la « foule déchaînée » à une « horde d’animaux féroces ». Paul les a affrontés et il a remporté la victoire. Dans cette ville, les arts magiques tenaient une grande place, mais des centaines de livres de magie furent brûlés pour une somme de 50.000 pièces d’argent. Alors, il y eut des miracles, des guérisons, des exorcismes. 

Le chrétien de par sa seule présence peut atténuer les ténèbres morales, séductions, afflictions, erreurs, perversions etc., que crache l’enfer: “il monta une fumée d’une grande fournaise”

Je voudrais terminer cette méditation avec un exemple type de l’autorité spirituelle. C’est celui de la confrontation de Moïse et du Pharaon. Vous allez voir que ça ne n’est pas passé de manière magique, mais la finalité c’est que le plan de Dieu a prévalu sur toutes les tergiversations de Pharaon et de ses conseillers. 

·       Exode 7: 8/16 : « L’Eternel dit à Moïse et à Aaron: 9 Si Pharaon vous parle, et vous dit: Faites un miracle ! Tu diras à Aaron: Prends ta verge, et jette-la devant Pharaon. Elle deviendra un serpent. 10 Moïse et Aaron allèrent auprès de Pharaon, et ils firent ce que l’Eternel avait ordonné. Aaron jeta sa verge devant Pharaon et devant ses serviteurs ; et elle devint un serpent. 11 Mais Pharaon appela des sages et des enchanteurs; et les magiciens d’Egypte, eux aussi, en firent autant par leurs enchantements. 12 Ils jetèrent tous leurs verges, et elles devinrent des serpents. Et la verge d’Aaron engloutit leurs verges. 13 Le cœur de Pharaon s’endurcit, et il n’écouta point Moïse et Aaron selon ce que l’Eternel avait dit. 14 L’Eternel dit à Moïse: Pharaon a le cœur endurci; il refuse de laisser aller le peuple. 15 Va vers Pharaon dès le matin; il sortira pour aller près de l’eau, et tu te présenteras devant lui au bord du fleuve. Tu prendras à ta main la verge qui a été changée en serpent, 16 et tu diras à Pharaon: L’Eternel, le Dieu des Hébreux, m’a envoyé auprès de toi, pour te dire : Laisse aller mon peuple, afin qu’il me serve dans le désert. Et voici, jusqu’à présent tu n’as point écouté ». 

Vous savez qu’avec ce simple bâton, Moïse a renversé le royaume égyptien. Un bois coupé, mort, devient créature vivante. Nous ne sommes pas grand-chose, mais revêtus de l’autorité divine, de grandes choses vont se produire.  

Refuser d’exercer l’autorité fera que « le serpent se retourne contre le dit ministère récalcitrant ». Ou bien tu agis selon la Parole divine, et tu étends ta main, tu « empoignes le serpent par la queue » pour le neutraliser, ou bien il t’empoisonne la vie, et tu devras fuir devant lui. N’attends pas les « menaces du serpent » pour agir selon la Parole Divine. 

·       Exode 4: 1/5: « Moïse répondit, et dit: Voici, ils ne me croiront point, et ils n’écouteront point ma voix. Mais ils diront: L’Eternel ne t’est point apparu. 2 L’Eternel lui dit : Qu’y a-t-il dans ta main ? Il répondit: Une verge. 3 L’Eternel dit: Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui. 4 L’ETERNEL DIT à Moïse: ‘Etends ta main, et saisis-le par la queue’. Il étendit la main et le saisit et le serpent redevint une verge dans sa main. 5 C’est là, dit l’Eternel, ce que tu feras, afin qu’ils croient que l’Eternel, le Dieu de leurs pères, t’est apparu, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob ».

« QUI » donc détenait la véritable autorité ? Pharaon et ses dieux infernaux ? Où Moïse qui servait l’Eternel YHWH Yawhé ? De par son titre et position de roi d’Egypte il a posé une question que bien des responsables politiques Européens et mondiaux devraient aussi se poser:  

·       « Qui est l’Eternel YHWH Yawhé pour que je lui obéisse ? ».

Cela ne vous rappelle-t-il pas la question de Jésus : « Qui dit-on que Je Suis ? ». 

Pharaon dont le nom signifie « désordre », et ses conseillers refusent l’autorité divine de mauvaise foi. Deux magiciens illusionnistes sont venus à la rescousse. Jannès et Jambrès. Ils se sont opposés à Moïse. Pire, ils font les mêmes miracles que Moïse. Confusion. On ne voit pas la différence.  

Il en est de même aujourd’hui où dans les milieux œcuméniques, il y a des semblants de miracles qui ressemblent aux miracles bibliques… Mais, Moïse avait eu une révélation au buisson ardent celle de Celui qui s’appelle « JE SUIS ». Pour finir, la verge d’Aaron son frère a englouti les deux serpents des magiciens. C’est Dieu qui aura le dernier mot. Il est l’Alpha et l’Oméga. Il y a « miracles » et « miracles ». Le diable est tenace, le conflit s’endurcit. Mais verset 15 il est dit: 

·       « Tu prendras à la main cette verge qui a été changée en serpent… Tu DIRAS: ‘laisse aller mon peuple’… ». 

L’autorité a un pouvoir de libération. Le refus de l’autorité de Yawhé attire les jugements. Certes le conflit s’endurcit de plus en plus jusqu’au « point de non-retour »... Les magiciens, comme les banquiers et les politiques d’aujourd’hui, n’ont qu’un pouvoir d’illusion. Ils donnent le change. Ce pouvoir va s’effondrer. Les bâtons égyptiens vont disparaître. Alors n’ayons pas peur de remplir notre mission devant les autorités, car toute la puissance est avec nous ! 

·       « Un employé du gouvernement vint un jour demander à un fermier l’autorisation de pénétrer dans un champ avec des instruments d’arpentages pour faire des relevés. Voyant la réticence du fermier, il lui montra son ordre de mission, et lui expliqua que le gouvernement lui donnait toute autorité pour entrer là où il avait besoin d’exécuter sa mission. Finalement le fermier lui ouvrit la barrière du champ où il s’installa avec ses instruments. Pendant ce temps, le fermier alla à l’autre bout du champ, et il fit pénétrer l’un de ses plus féroces taureaux. L’employé fut pris de panique à la vue de cet animal bien peu rassurant... C’est alors que le fermier lui cria: « montrez lui votre ordre de mission, montrez lui votre autorité ».  

Cet employé avait l’autorité (grec « exoucia ») pour pénétrer dans le champ, mais pas la puissance (grec : « dunamis ») de résister au taureau. En revanche, tout employé du Royaume possède à la fois l’autorité et la puissance pour accomplir sa mission. Toute la puissance divine est derrière nous.  

·       Luc 10: 16/20: « Celui qui vous écoute M’écoute, et celui qui vous rejette Me rejette ; et celui qui Me rejette rejette Celui qui m’a envoyé. 17 Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton Nom. 18 Jésus leur dit: ‘Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. 19 Voici, Je vous ai donné le pouvoir (en grec « l’autorité », « l’exoucia ») de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance (en grec « dunamis ») de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. 20 Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux’ ». 

Juste une remarque, pour ce qui concerne les « scorpions », il s’agissait d’arbalètes géantes appelées « scorpions » aves lesquelles les romains encerclaient les villes et lançaient des projectiles enflammés. Cela ressemblait à des scorpions. Il s’agit ici de toute l’ingéniosité au mal et des pièges de l’Ennemi de nos âmes. Quant aux « serpents », il s’agit des ruses et des incroyables tactiques de guerre employées par les romains pour soumettre leurs opposants. Oui, l’Ennemi de nos âmes est très rusé. Mais nous pouvons déjouer tous ses pièges. Techniques de combat et tactiques de guerre ne peuvent nuire aux enfants de Dieu. Nous avons les clés du Royaume et ses ressources… N’ayez pas peur car « rien » ne pourra vous nuire. « Serpents et scorpions » sont appelé « RIEN » par Jésus notre autorité suprême. Donc quoi qu’il arrive, c’est RIEN. Le mal ne peut nous atteindre. Même si on devait passer par la mort, tout cela n’est rien. Nous avons la victoire en son Nom.  

·       Actes 19: 13/16: « Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le Nom du Seigneur Jésus, en disant: ‘Je vous conjure par Jésus que Paul prêche !’. 14 Ceux qui faisaient cela étaient sept fils de Scéva, Juif, l’un des principaux sacrificateurs. 15 L’esprit malin leur répondit: ‘Je connais Jésus, et je sais qui est Paul; mais vous, qui êtes-vous ?. 16 Et l’homme dans lequel était l’esprit malin s’élança sur eux, se rendit maître de tous deux, et les maltraita de telle sorte qu’ils s’enfuirent de cette maison nus et blessés ». 

Nous ne pouvons pas vraiment savoir qui nous sommes sans savoir Qui Il est ! Mieux on comprend Jésus et mieux on réalise notre véritable identité.  

Maintenant, votre nom est-il inscrit sur le Registre Céleste ? Pour exercer l’autorité spirituelle, la condition sine qua non, c’est que vous soyez identifié dans le Royaume spirituel. Il faut être connu au Ciel, et dans le monde des ténèbres également... Notre identité dépend de Christ, est en Christ. Elle est notre véritable ordre de mission. 

Amen

 

Retour accueil