Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2018 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 

 Pasteur Gérard Sadot
 Messages apportés à l'Eglise Chrétienne Evangélique de 84170 Monteux (Carpentras)
 

Retour accueil  

 

Une grande lumière s’est levée (3)

Portes d'entrée des démons

Résumé d’enseignements du pasteur Gérard Sadot

 Ø  “Voilà ce qu’Ezéchias fit dans tout Juda; il fit ce qui est bien, ce qui est droit, ce qui est vrai, devant l’Eternel son Dieu. Il agit de tout son cœur, et il réussit dans tout c qu'il entreprit, en recherchant son Dieu, pour le service de la maison de Dieu, pour la loi et pour les commandements. 32:1/8: Après ces choses et ces actes de fidélité, parut Sanchérib, roi d’Assyrie, qui pénétra en Juda, et assiégea les villes fortes, dans l’intention de s’en emparer. Ezéchias, voyant que Sanchérib était venu et qu’il se proposait d’attaquer Jérusalem, tînt conseil avec ses chefs et ses hommes vaillants, afin de boucher les sources d’eau qui étaient hors de la ville; et il furent de son avis. Une foule de gens se rassemblèrent, et ils bouchèrent toutes les sources et le ruisseau qui coule au milieu de la contrée. Pourquoi, disaient-ils, les rois d’Assyrie trouveraient-ils à leur arrivée des eaux en abondance ? Ezéchias prit courage, il reconstruisit la muraille qui était en ruine et l’éleva jusqu’aux tours, bâtit un autre mur en dehors, fortifia Millo dans la cité de David, et prépara une quantité darmes et de boucliers. Il donna des chefs militaires au peuple, et les réunit auprès de lui sur la place de la porte de la ville. S’adressant à eux, il dit: Fortifiez-vous, et ayez du courage! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant le roi d’Assyrie et devant toute la multitude qui est avec lui; car avec nous, il y a plus qu’avec lui. Avec lui est un bras de chair, et avec nous l’Eternel, notre Dieu, qui nous aidera et qui combattra pour nous. Le peuple eut confiance dans les paroles d’Ezéchias...” (2Chroniques 31: 20/21 & 32/1/8). 

Après un temps de succès, l’Ennemi est venu attaquer Jérusalem. Il voulait pénétrer dans tout le pays es s'en emparer avec une multitude nombreuse. Mais Ezéchias a commencé a boucher les sources d’eau, relever le mur de Jérusalem... tout cela en vue de freiner l'arrivée de Sanchérib et de l'empêcher de pénétrer dans la cité de David... Aujourd'hui encore, nous devons agir avec la même détermination et dire:  

· “Nous ne donnerons pas accès au diable !”. 

Le succès n’est pas une garantie que l’Adversaire ne nous attaquera pas ou plus. Nous sommes sujets aux assauts du diable, mais nous pouvons lui résister le vaincre.  

· “Le peuple s’appuya sur les Paroles du Roi Ezéchias... Pourquoi trouveraient-ils de l’eau en abondance ?”. 

C’est le même type de questions que nous devons nous poser:

Ø  pourquoi faciliter la tâche à l’Ennemi ?”. 

Nous le faisons hélas que trop souvent... Alors, bouchons nous aussi les sources...

7 portes d’entrée à l’Ennemi 

1) Discuter la Parole de Dieu 

Ø  Genèse 3:1: “Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que l’Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-Il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du Jardin? La femme répondit au serpent....”. 

Jésus ne discutait pas avec le diable et les démons. Il les faisait tarie et les chassait. Ils devaient recevoir des ordres et obéir. Les gens discutent avec le diable quand ils mettent la Parole de Dieu en doute. Le diable est un expert pour jeter la suspicion sur ce que Dieu a déclaré. La Bible est écrite pour ceux qui croient et non pour ceux qui discutent. 

2) Les murmures contre les autorités 

Ø  Nombres 21:4/6 “Le peuple s’impatienta en route, et parla contre Dieu et contre Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Egypte, pour que nous mourions dans le désert? car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture. Alors l’Eternel envoya contre le peuple des serpents brûlants; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël”. 

Trop d’églises et de chrétiens ne veulent pas reconnaître les ministères que Christ a donné à l’Eglise: Apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs... Ils ne veulent pas être conduits et dirigés “par des hommes” disent-ils, et Jésus seul est notre berger ! Ils ne veulent pas d’autorité déléguées... Ils oublient que Christ est le berger de l’Eglise Universelle, et qu’Il a pourvu pour que chaque église locale ait un berger ‘”humain”..., mais en réalité, ils sont rebelles contre Dieu en tout premier lieu.  

· “Obéissez à vos conducteurs spirituels” (Hébreux 13: 17). 

3) L’indépendance spirituelle 

Ø  Jacques 4:7: “Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et Il s’approchera de vous...”. 

La soumission est différente de l’obéissance. On peut obéir à contre coeur, mais la soumission implique une dépendance totale et volontaire. Le verset 6 dit:  

Ø  ”Il résiste aux orgueilleux, mais Il fait grâce aux humbles”.  

L’humilité ne signifie pas: “être modeste”, mais: “dépendants totalement du Seigneur”. Quand Samson est devenu indépendant de Dieu: “Je m’en sortirai comme les autres fois” se disait-il... il avait oublié que c’était par la grâce de Dieu seul qu’il avait accompli tous ces exploits, et il a fini misérablement...  

Lorsque Saul de Tarse s’est converti en rencontrant Jésus sur le chemin de Damas, immédiatement, il a demandé:  

Ø  Que veux-tu que je fasses ?” (Actes 1/9).  

De suite, Jésus répond:  

Ø  “Lève-toi, entre dans le ville, et on te dira ce que tu dois faire”, et au verset 9: “Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux soient ouverts, il ne voyait rien; on le prit par la main, et on le conduisit à Damas”. 

Quand le disciple Ananias est arrivé dans la maison : 

Ø  “il imposa les mains à Saul, en disant: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus qui t’es apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit. Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé...” (v.17/18).  

Pourquoi cela ? Pour qu’il apprenne la dépendance du Seigneur et des frères. La leçon étant bien apprise, des écailles sont alors tombées de ses yeux et il obéit totalement en se faisant baptiser. C’est la toute première leçon spirituelle que Saul de Tarse a apprise dans sa marche spirituelle ! 

4) L’esprit d’orgueil 

Ø  1Timothée 3:6/7: “Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil, il ne tombe sous le jugement du diable. Il faut aussi qu’il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l’opprobre et dans les pièges du diable”. 

Le Seigneur avait mis une écharde dans la chair de Paul, à savoir un “ange de Satan pour le souffleter”, ce qui l'empêchait de s’enorgueillir (2Corinthiens:12:7). L’orgueilleux se replie sur lui-même, est susceptible, cherche ce qui lui plaît. Il voit toujours les défauts des autres, et lui n’en a pas! Il se rebiffe continuellement.

5) La colère 

Ø  Ephésiens 4:26/27: “Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et ne donnez pas accès au diable”. 

Ne pas rester sur la colère et régler le problème le jour même est ce qui est préconisé dans ce texte. Il n’est pas dit que la colère ne doit pas ou ne peut pas arriver, mais de régler immédiatement le problème avant que cela s’envenime, car dans ce cas, la nuit ne porte pas conseil !

6) Le refus de pardonner 

Ø  2Corinthiens 2:10/11: “Or, à qui vous pardonnez, je pardonne aussi; et ce que j’ai pardonné, si j’ai pardonné quelque chose, c’est à cause de vous en présence de Christ, afin de ne pas laisser à Satan l’avantage sur nous, car nous n’ignorons pas ses desseins”. 

Le pardon est l’une des choses les moins pratiquée dans les églises aujourd’hui. De là vient l’animosité et tout une engrange, on commence à médire, calomnier... Satan se frotte les mains. Des chrétiens se montent les uns contre les autres... Beaucoup disent:  

Ø  “j’ai pardonné, mais je n’ai pas oublié”.  

Refuser le pardon, c’est se détruire soi-même. Le pardon est important pour l’exaucement de nos prières (Matthieu 6:9/15). Le vrai pardon libère du ressentiment. Sinon vous serez toujours en train de juger et de condamner, et votre cœur s’endurcira.  

On a découvert que bien des malades atteints de colites avec mucosités étaient des gens remplis de ressentiment dans 96% des cas ! Des colites ulcéreuses dont la médecine est impuissante à remédier. Au point de vue chirurgical, il y a une seule solution: l’ablation du colon et du rectum. Ayez donc plutôt le courage d’aller voir tel frère ou sœur et de régler le problème...

“Si ton frère a péché”, va et « dis-le autour de toi ? », Non ! “Si ton frère a péché”, que le problème soit réglé “entre toi et lui seul”... 

7) Le manque de vigilance 

Ø  1Pierre 5:8: “Soyez sobres, veillez. Votre adversaire le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui se laissera dévorer” (traduction littérale).  

Bien des croyants manquent de sobriété, et prennent le combat spirituel à la légère. Ils ne prennent pas le temps de prier, de veiller et de jeûner. Ils se laissent appesantir par les excès du manger et du boire. Aussi ils ne voient pas l’Ennemi s’approcher:  

Ø  “Le destructeur marche contre toi, garde la forteresse ! Veille sur la route ! Affermis tes reins ! Recueille toute ta force !...” (Nahum 2: 2ss.). 

Discernez de quoi il s’agit… 

Les quelques définitions suivantes permettent d’y voir plus clair sous la rubrique « DEMONISATION » :

La Possession

C’est l’influence d’un ou plusieurs démons sur la Volonté de l’individu. 

Cela n’existe que dans les cas de personnes qui ont fait un pacte avec Satan comme dans une secte satanique.  La personne a signé avec sang de sa main gauche (proche du cœur) un parchemin de consécration du type :  

Ø  « Satan, j’accepte de passer l’éternité avec toi pourvu que tu me donnes tel ou tel pouvoir !»  

Avec l’énumération de ce qu’elle demande. Personne ne peut souffrir de possession diabolique s’il n’a pas déjà donné sa liberté à Satan. Il s’agit généralement de sorciers, ou de prêtresses du Nouvel Age. Il faut brûler les livres. Pour être libéré il faut une autorité supérieure.  Le jeûne et la prière au préalable seront d’un grand secours. 

L’Obsession

C’est l’influence de l’esprit mauvais sur la Pensée. 

C’est plus fort qu’une simple tentation. Une tentation qui devient persistante, obsessionnelle vient souvent d’un esprit mauvais. Il faut faire une prière de délivrance.

 Par exemple, une personne peut souffrir d’un esprit de suicide. Harcelée par l’idée de se suicider. Elle veut s’en libérer, mais cette idée ne la lâche pas. Une simple prière de délivrance et cette personne est libérée.  

Ø  « Esprit de suicide, je t’ordonne au Nom de Jésus de Nazareth de sortir de cet enfant de Dieu immédiatement et de t’en aller aux pieds de Jésus pour qu’il dispose de toi. Je te défends au Nom de Jésus de revenir lui nuire. Tu n’as aucun droit sur lui et rien en lui ne t’appartient »  

D’autres ont l’obsession d’un esprit impur. Harcelés par la sexualité, poussés à aller dans des endroits de prostitution...  

Une prière d’auto libération peut agir quand rien d’autre n’a fait quoi que ce soit ! Prendre autorité sur soi-même !  

Ø  « Esprit de suicide, de mépris, de peur, de rancune, impur, je t’ordonne au Nom de Jésus de t’éloigner de moi !» 

L’esprit de sorcellerie (Amérique Latine). Des sortilèges font beaucoup de tort aux gens. Nous ne sommes pas au Moyen-Age ! Ces choses existent réellement. Demandez toujours la protection du sang de Jésus. Puis, dites:  

Ø  « Va-t-en aux pieds de Jésus pour qu’il dispose de toi !».  

Il obéira. Au Nom de Jésus tout genoux fléchit au ciel, sur la terre et aux enfers! Toute la force est dans le Nom de Jésus. 

L’Oppression

C’est l’influence du Malin sur le Corps ou sur les choses 

La personne change de voix, elle est soulevée de terre. La personne peut-être attaquée par un esprit de maladie. Mais le pouvoir de Satan sur les enfants de Dieu n’existe pas. Cependant, s’ils coopèrent avec lui, ils lui donnent des droits. Dans Apocalypse, Jésus se tient à la porte et frappe. Si on lui ouvre Il entre. Mais Satan aussi se tient à la porte et frappe. Il faut savoir à qui vous allez ouvrir! Satan nous tente par des tentations et séductions. Les tentations portent sur la convoitise qui est en nous. Dieu ne tente personne  

Ø  “Soumettez-vous à Dieu résistez au Diable et il fuira loin de vous...” (Jacques 4:7).  

Il y a différence entre se soumettre et obéir. Dans le second terme, il y a une notion de contrainte, dans le premier de liberté, de volontariat. Dieu veut qu’on accepte son enseignement du fond du cœur, et non pas pour Lui faire plaisir, comme contraint, en maugréant. C’est l’obéissance du cœur. Sinon, c’est de l’hypocrisie. C’est ce qui a fait la différence entre Abel et Caïn. 

Abel (signifie en hébreu “buée”) en tant que premier témoin de la foi a connu cette onction de l’Esprit, et Caïn son frère l’a haï. Pour lui son frère n’était qu’une buée... Pourquoi le sacrifice d’Abel fut agréé par Dieu, tandis que celui de l’aîné fut rejeté ? Quoi qu’il en soit, les symptômes de l’envie qui rongeait Caïn sont décrits:  

Ø  « irritation, visage abattu ».  

Caïn venait de connaître la plus amère des déceptions et ne pouvait cacher son dépit. Dieu avait repoussé son offrande. C’était dur à supporter. La déception brûlait dans son cœur, et pour lui c’était une flagrante injustice... Dieu n’avait pas reconnu ses efforts. Et c’est Abel, la « Buée » (l’onction était sur Abel, telle une buée), qui aurait dû s’effacer qui est agréé. Caïn voulait être à tout prix unique sur le marché. Il a donc tué son frère par jalousie et non par conviction. Un fratricide mu par l’envie, tant il désirait ce qu’il n'avait pas pu obtenir de Dieu, l’agrément de son sacrifice. Caïn a eu peur de perdre son statut d'aîné. Il fut incapable de maîtriser son cœur, et l’envie l’a poussé à la colère.  

Ø  « Le péché est couché à ta porte, comme une bête tapie et qui te convoite » 

Toutefois, Caïn a parlé à son frère. Mais nous ne savons pas ce qu’il a dit:  

Ø  « Caïn dit (lit.) à son frère Abel » (4:7/8).  

On attend ici les deux point guillemets annonçant le contenu et encadrant de ce qu’il a dit. Mais, c’est point à la ligne. Et le drame vient de suite:  

Ø  « Caïn se leva contre son frère Abel et le tua ».  

Le silence mortel de ce dialogue de sourd est évocateur pour nous chrétiens et serviteurs de Dieu. Il n’y a pas, hélas, de vrai dialogue entre oints et non-oints, mais un silence mystérieux, insolite, inquiétant... criminel.  

Les « non-oints » sont des tueurs en puissance des « vrais oints ». Caïn ne connaissait pas la valeur de cette onction. Abel avait fait un choix oint de Dieu en offrant un premier né de son troupeau. Nous voyons dans ce récit la différence entre la soumission de cœur et l’obéissance contrainte... Caïn a apporté les fruits de la terre, de ses efforts, d’un dur labeur... Il s’est laissé guider par l'oppression du Diable sur ses émotions et sentiments... 

Jacques montre que la complicité de nos convoitises fait que nous pouvons entrer dans camp de Satan. Quand nous cédons à la tentation, les fautes morales répétées finissent par donner droit à des mauvais esprit de s’imposer à nous, et nous sommes liés. Cette influence des mauvais esprits peut s’exercer de l’extérieur ou de l’intérieur. Notre rôle consiste à DELIER. C’est couper les liens.  

D’autres portes d’accès au diable !

Généralement, les mauvais esprits peuvent avoir accès à notre vie par les portes suivantes:  

* Les traumatises de l’enfance, et tout ce qui a pu blesser l’enfant,  

* La violence,  

* Le viol des petites filles,  

* Les rapports sexuels aberrants,  

* L’abus d’alcool,  

* Une faute morale persistante.  

- L’attirance pour l’occulte (notamment les jeunes  de 13 à 19 ans). Ils veulent faire tourner les tables, jouent avec les verres baladeurs. Iles veulent contester. Aspiration à la libération. Bible satanique et rituel de la Vey. Ils font des incantations dans les cimetières, en robes noires, et vont même jusqu'à faire des sacrifices d’animaux... Erotisme qui va jusqu’à la nécrophilie... Certains se suicident en disant: “Satan mon chez moi, j’y vais”.... 

- Devenir client de la magie. Ceux-ci cherchent une solution à leur anxiété, aux incertitudes, à leurs ambitions (amour, argent, politique) ou vengeance. Ils veulent acquérir de biens, détruire les ennemis. Alors, ils transpercent ou amputent le rival sur une photo ou une poupée. Ils sèment dans la maison de l’ennemi des objets infestés par Satan.... 

- appartenance à une église satanique telle que celle issue de Crowley, reconnue par la loi américaine depuis 1967 ! Des variantes de ces églises, tels que le groupe de Marco Dimitri (né le 13 février 73): “Les bambins de Satan” à Bologne. Ils adorent le Diable devant une statue le représentant, font des messes noires et rouges, ont des rapports sexuels divers et célèbrent des mariages contre nature.  

- Les sectes occultes. Il y en a beaucoup aux U.S.A. La perversion des enfants dans les services sexuels y est monnaie courante. On leur dit: 

Ø  ”Dieu ne t’aime pas, tu appartiens au Diable, tu n’as pas d’autres issues”.  

On leur fait tuer des bébés, avaler leur chair, et le sang du crime pour nourrir la pouvoir de Satan.... On les marque au fer sur la joue, on les brûle dans l’eau bouillante.... Ils sont des pertes de mémoire et des problèmes de personnalité. Ils sont menacés de torture, de viol, ligotés sur des croix, et ils reçoivent de incisions (implants) pour insérer des démons dans leur corps, tuer d’autres enfants.... 

Tout cela sont des portes d’entrée à l’adversaire. Les liens de la séduction sont ceux des pratiques orientales, le yoga, la méditation transcendantale. Le fait d’avoir été consacré à des ancêtres des divinités prospectrices, à des génies. Il existe aussi des liens d’hérédité par rapport à ce que des ancêtres ont fait. Le démonisé doit coopérer à sa propre délivrance. La volonté claire de s’attacher à Jésus-Christ et de renoncer à Satan et ses œuvres. Si c’est superficiel, la délivrance aura du mal à s’installer de façon solide et durable. Il faut aussi rechercher s’il n’y a pas des empêchements à la grâce de Dieu dans le mariage, le travail là où une grave injustice aurait été commise, et confesser tout péché personnel.  

La porte d’entrée principale 

Ø  « Ce que je crains c’est ce qui m’arrive, ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint ! J’étais sans tranquillité ni repos...» (Job 3:25).  

Cette confession de Job est la clé du livre et de ses problèmes ! Pourtant, Dieu le protégeait en toutes choses. Mais la peur est ce qui a ouvert la porte à Satan. C’est ainsi que Dieu a permis à Satan d’agir, sans que toutefois il ne tue Job. Job a ouvert lui-même sa porte à Satan parce qu’il craignait et malgré la protection divine, il n’avait point de repos ni de tranquillité ! C’est aussi ce qui est arrivé à Adam en Eden! Quand Dieu le visitera après la chute, il confessera:  

Ø  « J’ai eu peur !» (Genèse 3:10).  

Il n’a pas dit: « J’ai peur !» Voilà pourquoi je me suis caché...», mais: « J’ai eu peur !», il parle non au présent, mais fait référence à un événement précédent le verset 8, où ils ont entendu la voix de Dieu parcourir la Jardin d’Eden, il parle surtout de ce qui s’est passé avant, c’est à dire le moment où ils ont été séduits et ont mangé du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal , il parle au passé antérieur ! Voilà pourquoi le serpent a pu s’introduire dans le jardin ! La Peur donne accès au diable ! 

Après que Jésus ait apaisé la tempête, Il a dit:  

Ø  « Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ?». 

Une tempête surnaturelle est venue parce que Satan voulait les détruire ! Mais comment a-t-il eu accès à la barque, comment a-t-il pu déclencher cette tempête ? Jésus avait « obligé » ses disciples a traverser le lac. Ils ont résisté, puis ont obéi. Mais ils avaient laissé la peur les saisir. Il est arrivé selon leur peur.  

o   « Ce que je crains c’est ce qui m’arrive !». 

Jonas a eu peur et au lieu d’aller à Ninive, il s’est embarqué pour aller à Tarsis, direction diamétralement opposée ! Cette peur lui a fait prendre une mauvaise direction, de mauvais choix, et il essuyé bien des ennuis, généré bien des problèmes jusqu’à ce qu’il se repente. Il avait toutefois « bien des raisons de craindre » en allant à Ninive la grande ville ! Les Assyriens empalaient leurs prisonniers, ou les pendaient sur un gibet. Les voyageurs faisaient mains récits de la cruauté des Assyriens ! Mais la Parole de Dieu devait lui donner force et assurance pour obéir sans crainte ! Soyons courageux avec Sa Parole ! 

David pouvait avoir peur d’aller se battre avec Goliath. Il avait de quoi ! C’était un géant, armé jusqu’aux dents, qui terrorisait tout le peuple et les soldats de Saül ! Il n’y avait personne pour relever le défi. 

Ø  « C’est pour jeter à Israël un défi qu’il (Goliath) s’est avancé !».  

Tous étaient découragés ! Mais David était le seul à n’avoir aucune crainte de Goliath! Pour finir, Dieu était avec David et il a terrassé le géant. Seuls ceux qui n‘ont pas peur relèvent les défis et redonnent le moral aux autres !  

Ø  « Que personne ne se décourage à cause de ce Philistin, ton serviteur ira se battre avec lui !» (1 Samuel 17: 25, 32, 49/50). 

Faut-il encore parler des trois compagnons de Daniel jetés dans la fournaise ardente ? Avaient-ils peur de qui ou quoi que ce soit ? Non ! Ils se sont singularisés par leur attitude, ne craignant aucunement la sentence du roi Nébucadnetsar, car leurs paroles en témoignent ! Ils ont refusé d’adorer la statue. Ils ont affirmé leur identité dans le Dieu d’Israël ! Et le feu n’a eu aucun pouvoir sur eux! L’ange de l’Eternel était avec eux dans la fournaise... les protégeant. De même si vous voulez exercer l’autorité sur Satan et les démons vous devez savoir qui vous êtes en Christ !  

Lorsque Dieu a donné des signes à Moïse pour aller vers Pharaon, le premier avait pour but de l’instruire à n’avoir aucune peur, et d’agir selon la Parole de Dieu ! Quant il a vaincu sa propre répugnance et crainte de saisir le serpent, celui-ci est redevenu un bâton ! Le bâton que Moïse possédait était en fait une baguette Egyptienne qui servait à faire un cercle autour de son lit le soir. Le cercle était censé protéger des serpents et des scorpions pendant le sommeil du dormeur. Il était un symbole de l’autorité. Sous la Nouvelle Alliance, Jésus déclare:  

·        « Vous marcherez sur les serpents et les scorpions et rien ne pourra vous nuire!» (Luc 10: 19). 

Ce qui était seulement une défensive sous Moïse devient une offensive avec Jésus. N’ayons donc aucune crainte d’agir selon Sa Parole ! Juste une petite note : les « scorpions » dont Jésus parle sont des arbalètes géantes que les romains utilisaient pour envoyer des projectiles enflammés et s’emparer des villes et villages qu’ils assiégeaient, soient les moyens techniques de l’ennemi, et les « serpents » représentent les ruses, les stratégies militaires des romains… 

Nous pouvons et devons chasser les démons 

Le premier signe de la présence du Royaume de Dieu au milieu de nous, et que Jésus nous donne pour accompagner l’évangélisation est :  

Ø  « En mon Nom, ils chasseront les démons ».  

Ø  « Si par le doigt de Dieu j’expulse les démons, c’est que le royaume de Dieu est déjà au milieu de vous !» (Marc 16, Luc 11:20). 

 Il ne s’agit pas de devenir des chasseurs de diables et d’en voir partout ! Cependant l’influence du démon dans le monde est réelle.  

Ø  « Le monde entier gît sous la puissance du Malin !» (1Jean 5:19). 

Ainsi, au début d’une réunion vous devez procéder ainsi : 

* Commencez par Louer le Seigneur 

* Demandez la protection du Sang de Jésus.  

Ø  « Je réclame sur moi et sur tout ceux qui sont ici présents le Sang de l’Agneau de Dieu pour nous purifier de nos fautes et nous protéger contre toute influence de l’esprit des ténèbres ».  

Le Sang de Jésus est assez puissant pour nous protéger. 

* Se présenter devant Dieu avec repentir. C’est un acte d'humilité. 

* Offrir à Dieu la personne, sa maladie, sa situation en demandant que Sa volonté soit parfaitement accomplie. 

* Demander la guérison et la Bénédiction du malade. 

* Terminer par la prière d’action de Grâces pour que la personne ne se sépare pas de la prière de guérison.

Pardonner et bénir ! 

Une des choses les plus courantes est la notion du pardon du cœur, l’abandon de ses rancunes. Un pardon efficace. Pas dire seulement:  

Ø  « J’ai pardonné, c’est fini !», 

… mais après il faut aussi pouvoir dire: «Je bénis !». Pardonner libère du passé, mais bénir conditionne le futur ! Nous devons invoquer la bénédiction sur les auteurs de nos blessures. Bénédiction sur notre lignée, notre famille quelle que soient les sentiments qui sont en nous, et ; renoncer à tout pratique occulte (cf. Actes 19: 18/19). 

La maison doit être occupée ! 

Demander à l’Esprit-Saint de venir occuper la maison vide. Il faut ensuit fermer les portes. Sinon, les démons qui sont des sans-domicile-fixe cherchent à se loger, et les hommes les intéressent parce qu’ils ont une langue pour blasphémer et critiquer, un corps pour faire un tas de choses mauvaises. Que Jésus soit le centre de Vie des délivrés.  

Apprenez-leur à prier non leur problème, la situation empirera, mais la réponse et le problème se résoudra. La ruse de Satan c’est d’avoir amené le Corps de Christ à prier ses craintes au lieu de prier sa foi. La foi et la peur sont deux forces contraires. Ne dites jamais:  

Ø  « Seigneur l’argent n’est pas rentré. On va perdre tout. Seigneur, on n‘arrivera jamais à rembourser !». 

Satan nous vole la santé

Satan nous vole la vie

Satan nous vole nos biens 

La Foi vient de l’écoute de la Parole de Dieu, tandis que la crainte vient de l’écoute de la parole du diable. La peur est la substance de la chose qu’on ne désire pas, la foi est la substance des choses qu’on désire. La foi comme la peur amènent un accomplissement. C’est Satan qui nous vole et non Dieu (Jean 10:10).