Bienvenue
En ce moment 
vous êtes

 
    
visiteurs sur le site
Merci


 

   
Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

                                                        

Vivez au niveau de votre déclaration !

Tel est l'homme telle est sa force !

Par le Pasteur Gérard Sadot

Retour accueil

 (Notes de message de pasteur Gérard Sadot,)

A l'époque des Juges, où il n'y avait point de rois sur Israël le peuple était devenu très malheureux ! Il semait et les Madianites récoltaient ! L'Ennemi vient au moment de la récolte et fais un razzia dans nos ressources ! Cela ne vous arrive-t-il pas ? Avez vous des frustrations diverses ! L'Ennemi vous prend ce qui vous revient de droit ! Hélas, le péché lui laisse des droits et de l'autorité sur nous ! etc.

Toutefois, Dieu observait Gédéon qui battait le blé avec son fléau dans un PRESSOIR et non sur une AIRE à la vue de tous... Même caché dans un "pressoir", Dieu nous voit et nous pouvons attirer Son Attention, et dans un deuxième temps nous pouvons devenir nous même un « fléau » pour l'Ennemi, le battre, et séparer la balle du bon grain etc.

MADIAN signifie "DISPUTES". Paul parle de l'esprit de dispute... et ajoute que rien ne nous prive de  la grâce de Dieu etc.

-          "Si quelqu'un a un esprit de dispute...".

Difficilement Gédéon relève le DEFI. "L'Eternel est avec toi vaillant héros". Dans le texte original on comprend que c'est bien l'Eternel qui est un Vaillant Héros ! (cf. Esaïe 42 : 13 ; Psaume 78 : 65 ;  Jérémie 20 : 11). On pourrait traduire:

-          "L'Eternel est un vaillant héros et Il est avec toi !".

En d'autres termes Gédéon a une révélation de Dieu comme un Vaillant Héros et cela va non seulement dissiper toutes ses craintes, mais déteindre sur lui qui deviendra aussi un vaillant héros. La façon dont Dieu se révèle à nous nous transforme à "Son Image". La communion avec Lui nous imprègne de son Divin Caractère ! Et l’aspect sous lequel Il se révèle à nous est celui qui nous sera transmis !

-          « Il prendra de ce qui est à Moi et Il vous l’annoncera ! » (Jean 16 : 14).

-          « Tel Il est, tels nous sommes ! » (cf. 1Jean 4 : 17).

Pour faire court, Gédéon va demander du pain pour ses hommes mais cela lui sera refusé ! Personne ne veut lui FAIRE CREDIT et on lui reproche d'avoir soit disant vendu la peau de l'ours avant de l'avoir tué ! Il a persisté, et déclaré sa victoire à l'avance, fort du soutien d'un Vaillant Héros ! Il tenait ferme comme voyant Celui qui est invisible ! C'est aussi pour cela qu'il poursuivait toujours malgré la fatigue !  Donc on ne voulait pas faire crédit à Gédéon, lui donner du pain à lui est ses hommes. L’on pensait :

·         « qui es tu toi ? Tu n’as pas encore tué l’ours que tu nous en vends la peau ! ».

Le scepticisme régnait quant à l’entreprise plus que douteuse de Gédéon, en vue de les libérer du joug des madianites. Pour finir, il est revenu vainqueur, et il a capturé les deux rois.

Notre récit commence dans Juges 8: 1 et suivants.

L’impensable s’est produit !

L’IMPENSABLE S’EST PRODUIT ! Oui, pour finir, l’impensable s’est produit ! L’impensable arrive dans ta vie avec des retournements de situations inespérés… Gédéon a capturé et lié Zéba et Tsalmunna ! Ces deux rois ont été enchaînés par la victoire de Gédéon. L'Ennemi sous toutes ses formes a été enchaîné par la croix de Jésus, qui est seule notre victoire ! Tout ennemi que tu va affronter est déjà vaincu à la croix !

ZEBA signifie : "sacrifié" (à Moloch).

L'Ennemi nous rappelle souvent ce que nous devrions savoir ! Ici c'est la puissance du sacrifice ! Dans le royaume des ténèbres, dans les groupes sataniques, il faut verser du sang régulièrement pour augmenter le pouvoir ! Les madianites offraient des sacrifices à Moloch divinité avide de sacrifices, insatiable, qui en réclame toujours plus ! Le monde sacrifie la vie de leurs enfants au feu des "Molochs" modernes...

Nous ne connaissons qu'un seul sacrifice valable: Celui de Jésus pour nous ! Rappelez vous que l'Ennemi connait la valeur du sacrifice de Jésus puisque là sur la croix il a été dépouillé de toutes sa puissance et de ses artifices (Colossiens 2: 15). C'est en vertu de Son Sacrifice suprême que la victoire est remportée par nous ! etc.

TSALMUNNA: signifie: "la protection, ou l’ombre s’est retirée".

Tout d'abord, l'ombreGédéon se cachait dans un pressoir est partie et il a été mis en lumière. Il y a un temps "caché" avec Christ et en Christ, puis un temps où il faut sortir de la cachette et paraître courageusement à la lumière !

L'Ennemi était protégé par une ombre, une couverture, comme à l'époque de Josué et Caleb, mais Caleb a dit: "ils n'ont plus de couverture" ! Depuis l’œuvre de la croix, l’Ennemi est « dépouillé », nu comme un vers, ou en d’autres termes voué à la honte en permanence ! Nous avons avantage et autorité sur lui !

Juges 8 : 18 :  « … Et il dit à Zébach et à Tsalmunna : Comment étaient les hommes que vous avez tués au Thabor ? Et ils dirent : ils étaient comme toi ; chacun avait le visage d’un fils de roi. 19  Et il dit : C’étaient mes frères, fils de ma mère. L’Eternel est vivant ! Si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas. 20  Et il dit à Jéther, son premier-né : Lève-toi, tue-les ! Mais le jeune homme ne tira pas son épée, parce qu’il avait peur, car il était encore un jeune garçon. 21  Et Zébach et Tsalmunna dirent : Lève-toi toi-même et jette-toi sur nous ! Car tel qu’est l’homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva et tua Zébach et Tsalmunna. Et il prit les croissants, qui étaient au cou de leurs chameaux. 22  Et les hommes d’Israël dirent à Gédéon : Règne sur nous, et toi et ton fils et le fils de ton fils, car tu nous as sauvés de la main de Madian. 23  Et Gédéon leur dit : Je ne régnerai point sur vous, et mon fils ne régnera point sur vous; l’Eternel régnera sur vous ».

 

L’Ennemi sait que sa fin est imminente !

·         «  Comment étaient les hommes que vous avez tués au Thabor ? »

Nous avons le pouvoir de faire rendre des comptes à l’Ennemi ! etc. L’Ennemi de nos âmes est lié ! Il ne peut pas faire tout ce qu’il veut ! Je voudrais vous rappeler tout ce que l’Ennemi ne peut pas et ne pourra pas faire !

-          Il ne peut pas détruire l’Eglise fidèle (Matthieu 16 : 18).

-          Il ne peut pas être plus fort que nous ! (1Jean 2 : 4),

-          Il ne peut pas résister à quelqu’un qui a l’onction ! (Esaïe 10 : 27 ; 1Pierre 5 : 8/9 ; Jacques 4 : 7).

-          Il ne peut pas nous écraser ! (Romains 16 : 20),

-          Il ne peut pas franchir la barrière du Sang de Christ (Apocalypse 12 : 11 ; Exode 12 : 23).

-          Il ne peut pas empêcher Jésus de revenir ! (Apocalypse 20 : 1/3 & 10).

 

·         « ils étaient comme toi ; chacun avait le visage d’un fils de roi »

L’Ennemi sait que son temps est compté, qu’il est court, il use donc de flatteries et flagorneries de toutes sortes pour gagner du temps envers les ministères  oints de Dieu !

-          « Celui qui flatte son prochain tend un piège sous ses pas ».

Il cherche le compromis avec la Vérité ! S’il ne peut utiliser la force brutale, il utilise la ruse, le compromis… 

-          Nouvel Ordre Mondial oblige !

-          Œcuménisme oblige !

-          Syncrétisme religieux oblige !

Dans une synagogue, un démon s’est mis à parler par la bouche d’un possédé :

-          « Qu’y-a-t-il en Toi et moi ... ? Tu es venu nous tourmenter avant le temps ? ».

Satan et le Monde ne peuvent tenir contre l’onction de délivrance. Ils savent à qui ils ont à faire ! Et ils tremblent car leur sort en est jeté, scellé par la mort et la résurrection de Jésus-Christ !

Par ailleurs il est quand même vrai que quand on est né de nouveau nous avons le visage d’un roi, et l’Ennemi est bien contraint de le reconnaître à contre cœur certes, mais il le reconnaît ! Là est notre vraie personnalité en Christ ! Nous sommes des « rois » et il faut en montrer « le vrai  visage » au monde ! Je vous le dis de la part du Seigneur :

-          « Vous avez le visage d’un roi ! ».

Rappelez au Diable ce qu’il a fait

à votre famille !

·         « Et il dit : C’étaient mes frères, fils de ma mère. L’Eternel est vivant ! Si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas »

Rappelez-vous de ce que l’Ennemi de vos âmes a fait dans votre famille de par le passé :

-          accident mortel,

-          maladies incurables,

-          faillites financières,

-          perte d’un être cher, bref,

-          bref, bien des misères !

Pour toutes ces raisons n’ayez aucune pitié pour lui ! Sachez que vous êtes dans une guerre sans merci ! DITES à l’Ennemi : « je ne te laisserai pas vivre ! » ou : « Je vais te tuer ! »,  « Je ne vais plus jamais te laisser faire ! ».

 

* « Et il dit à Jéther, son premier–né : Lève-toi, tue-les ! Mais le jeune homme ne tira pas son épée, parce qu’il avait peur, car il était encore un jeune garçon »

JETHER : signifie « excellence ».

Il était voué à l’excellence, mais trop jeune encore pour tirer l’épée ! La peur l’a paralysé ! Que de peurs nous empêche de réaliser notre destinée ! Il y a souvente fois un « jeune adolescent » au fond de nous et qui est pris de panique quand il faut passer à l’action, une action virile ! « Parce qu’il avait PEUR ! ». Soulignez bien cette remarque du Saint Esprit !

Vous connaissez sans doute le problème de la peur qui vous a tant et tant de fois paralysé jusqu’à présent ! Au Nom de Jésus le OINT de Dieu soyez libéré de toute peur quelle qu’elle soit !

-          peur de manquer !

-          peur de la maladie,

-          peur de déplaire,

-          peur de réussir,

-          peur de vous engager,

-          peur des autres,

-          peur de la mort !

-          peur de la peur ! etc.

Gédéon se déchargeait sur son fils ! Nous déléguons souvent dans nos églises et nous sommes déçus par ceux qui devraient agir efficacement… Mais ils ne le font pas ! Il n’y a que trop d’enfants de chœur dans le peuple de Dieu ! Le combat spirituel est parfois si réel, si fort que l’Ennemi est à notre portée mais nous ne dégainons pas l’Epée de l’Esprit pour le terrasser ! On ne sait toujours pas s’en servir ! etc.

Paralysé de peur, Jéther n’a pas pu dégainer son épée. Combien de chrétiens ont une belle Bible dans son étui, mais comme l’épée de Jéther, elle reste dans son fourreau ! C’est presque une relique !

·         « Et Zébach et Tsalmunna dirent : Lève-toi toi–même et jette-toi sur nous ! Car tel qu’est l’homme, telle est sa force »

L’Ennemi ne voulait pas être éliminé par un « jeune peureux », mais par quelqu’un de viril ! L’Ennemi nous rappelle à l’ordre ! Que de déclarations sont sorties de notre propre bouche ! l’Ennemi lui-même nous demande d’agir en conséquence !

Ne démissionnez pas, n’abandonnez pas dans les moments cruciaux tels que ceux que vivait Gédéon ! « Telle est ta parole, tel est ta force ! ». Soyez à la hauteur de votre confession ! Les gens du monde recueillent nos paroles et confessions et ils veulent voir que ce que nous disons, nous le faisons !

-          « Tel est l’homme telle est sa force ! ».

Voici l’homme ! Jésus est allé jusqu’au bout quoi qu’il lui en coûte !

David a fait une déclaration devant Goliath et toute l’armée de Saül… Tel est l’homme… Il a couru sur le champ de bataille et renversé Goliath ! Et bien d’autres on eu le courage de d’agir en conséquence ! Que l’on puisse dire de toi : « Voici l’homme ! ».

Dites à l’Ennemi : « je vais te tuer ! »

·         « Et Gédéon se leva et tua Zébach et Tsalmunna »

Qu’Untel, et Unetelle se lève pour agir et éliminer l’ennemi ! On attend de toi une action dynamique ! Qui que tu sois, le moment de se lever et d’agir avec courage et d’être à la hauteur de votre confession ! Pas de décalage entre la parole et l’action et surtout pas de délégation ! Faites le vous-même ! Nous sommes des « fondés de pouvoir ».

GEDEON signifie : « Qui coupe, qui tranche, qui fait tomber, qui brise, qui casse, destructeur ! ».

Soyons sans compromis avec la vérité ! S’il faut  trancher, faisons le avec l’Epée de l’Esprit qui est la Parole de Dieu ! De cette manière, nous devenons « destructeur du Destructeur ! ».

·         « Et il prit les croissants, qui étaient au cou de leurs chameaux »

Toute victoire sur l’Ennemi nous donne une promotion et nous enrichis ! Ces croissants étaient en or et en argent ! etc. Reprenez à l’Ennemi ce qu’il vous avait volé et qui vous appartient de droit divin ! Esaïe parle d’un peuple livré au pillage, à l’esclavage etc. et il déplore de la part de Dieu qu’il n’y ait personne qui dise :

-          « Restitue ! » (cf. Esaïe 42 : 22).

L’or et l’argent de nos ennemis nous appartient. S’ils en avaient, c’est qu’ils avaient volé et frustré le peuple de Dieu en faisant des affaires avec le blé qu’ils récoltaient à la place d’Israël !

·         « Et les hommes d’Israël dirent à Gédéon : Règne sur nous, et toi et ton fils et le fils de ton fils, car tu nous as sauvés de la main de Madian »

Seulement après cela les hommes viendront te chercher pour régner sur eux et les dominer ! Ils ont reconnu que Dieu était avec lui ! Il faut donc faire ses preuves ! La domination appartient naturellement à ceux qui ont vaincu ! La reconnaissance est arrivée pour lui et enfin ils ont accepté son autorité ! etc. Ceux qui l’avaient rejeté sont venus vers lui ! Revirement dans l’opinion de ceux qui ne croyaient pas en vous !

·         « Et Gédéon leur dit : je ne régnerai point sur vous, et mon fils ne régnera point sur vous ; l’Eternel régnera sur vous »

Il y avait encore une ruse de l’Ennemi derrière cette proposition à première vue : « juste et honnête »… ma foi ! Dans certaines dénominations dites chrétiennes, les églises se passent de père en fils, ou de copains à copains et non sous la direction de l’Esprit. Les églises locales deviennent une sorte de « boutique familiale » ! Ces églises finissent par végéter et mourir à petit feu… ce qui n’est pas grave puisque les salaires ont été assurés aux héritiers pasteurs/fonctionnaires !

Mais, nous découvrons là la beauté et la noblesse du cœur de Gédéon… il n’attache pas le peuple, à lui, mais à Dieu !  Seul Jésus, pour finir, doit régner sur vous ! etc. Aucun homme de Dieu véritable ne cherche la Gloire pour lui-même ! Il ne veut que le Gloire de Dieu !et que Dieu seul domine sur la vie des hommes ! De plus, les âmes gagnées à l’Evangile de Jésus-Christ n’appartiennent ni au pasteur, ni à quelque dénomination que de soit ! Elles sont des brebis de Son Troupeau ! Elles sont Sa Propriété privée !